Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Plus d'Alain Delon en soutien à Mohammed VI pour le prix Nobel de la Paix

with 41 comments

Le culte de Mohammed VI reste toujours très vivace auprès des Belgo-Marocains au point que certains le citent pour le prochain prix Nobel de la Paix.

Cet été 2010, parallèlement au projet "caravane" lancé par les autorités marocaines visant à instrumentaliser les personnalités européennes dans le but de soutenir la colonisation des territoires du Sahara occidental, une dénommée Samira Lahlou (PS, ex-MR, ex-Ecolo) a fondé en Belgique un comité de soutien à Mohammed VI (roi du Maroc, de son vrai nom Mohammed ben el-Hassan ben Mohammed ben Youssef el-Alaoui) en vue de soutenir la candidature du roi du Maroc pour le prix Nobel de la Paix afin qu’il puisse succéder au président américain Barack Obama en recevant cette prestigieux distinction. Ce prix récompense chaque année "la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix".

La création d’un tel comité belge de soutien ne sert pas vraiment à quelque chose puisque "les nominations pour cette distinction sont le fruit de propositions argumentées et détaillées, émises par des membres d’Assemblées nationales ou des Congrès législatifs, des cercles de professeurs en université dans le domaine de la géopolitique, du droit et des sciences politiques, d’anciens lauréats du prix, des magistrats spécialisés dans le droit international et des conseillers spéciaux du Comité norvégien créé spécialement pour cette branche du Nobel".

Alain Delon et les comtes belges

Selon les informations du magazine Le Maroxellois, Samira Lahlou aurait déclaré avoir été mandatée directement par le Palais royal marocain en vue de constituer un tel comité réunissant d’importantes personnalités européennes qui devaient être prochainement reçues à Rabat par les hauts responsables du pays. Le lobbying intense de cette ex-mandataire belgo-marocaine a quand même abouti au rassemblement à l’aéroport de Bruxelles-National de l’acteur français Alain Delon en compagnie d’hommes d’affaires et de "comtes belges" qui s’apprêtaient à prendre l’avion en direction de Rabat en vue de soutenir physiquement la candidature de Mohammed VI pour le prix Nobel. Cette  "délégation de très haut niveau" a été arrêtée par l’intervention in-extremis de Samir Addahre, l’ambassadeur du Maroc en Belgique, qui a dénoncé la supercherie et a nié l’existence d’un quelconque mandat en vue de constituer un tel comité de soutien. L’affaire du comité de soutien à M6 pour le prix Nobel de la Paix aurait été monté de toute pièce par Samira Lahlou sans l’aval des autorités marocaines. Madame Lahlou était injoignable téléphoniquement pour commenter les faits.

On ne sait pas si, privé du soutien d’Alain Delon et de quelques comtes et hommes d’affaires belges, le roi du Maroc a moins de chance de décrocher le prix Nobel de la Paix mais l’affaire pourrait par contre avoir des retombées judiciaires importantes envers la lobbyiste belgo-marocaine.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

About these ads

Written by Mehmet Koksal

15/08/2010 at 3:21  

Publié dans Religions

Tagged with , ,

41 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Vraiment je ne comprends pas comment on peut faire de telles gaffes ?!

    salman

    15/08/2010 at 4:18  

  2. Cette femme, ex-élue communale de Saint-Gilles pour le compte d‘Ecolo puis du MR, adoratrice (le mot est encore faible) du régime tortionnaire marocain ne s’employait pas à réaliser son premier délire, c’est une invétérée récidiviste, une experte en la matière. Nous avons affaire à une dangereuse mythomane, cliniquement parlant, capable de convaincre jusqu’au plus ridicules des derniers «monstres du cinéma» (c’est pas rien, ce con !) de se rendre au Maroc pour soutenir un despote «de droit divin» au titre de Nobel 2011! C’est pas un gag, faut le faire, amener la star Delon et d’autres tout aussi cons mais certainement pas anonymes à suivre cette mytho jusqu’à ce point, c’est de l’art ! Je lui décerne sans chicaner, au moins, le César du meilleur rôle féminin. C’est du vrai cinéma, elle joue admirablement le rôle qu‘elle s‘est donnée de jouer. Bienvenu dans l’univers de la schyzo, de la mytomanie et du lèchage de cul aussi (royal et autres moins couronnés), bienvenu chez les "Maroxellois", Salman !

    Rachid Z

    15/08/2010 at 5:34  

  3. Citation : « dans le but de soutenir la colonisation des territoires du Sahara occidental, »
    De quelle colonisation parlez vous ? C’est une région du Maroc qui a été récupérée après de longues tractations avec l’occupant espagnol.
    Ces « territoires du Sahara occidental », formaient-ils un pays indépendant avant la colonisation espagnole ?
    Possédaient-ils un nom avant la colonisation espagnole ? (nom du genre « Empire Ottoman » ou « Palestine » ou « Congo ») ?
    En connaissez-vous des présidents ou des rois qui l’ont gouvernés avant l’occupation espagnole ? Et quelle(s) en était(ent) la capitale?
    Ces territoires ont toujours été sous l’autorité des dynasties qui ont gouvernées le Maroc. Et à une certaine époque, même la "Mauritanie" faisait partie du « Maroc ».
    Les autorités marocaines ont repris ces territoires après que, en 1975, la « Cour de Justice Internationale » de « La Haye » (au Pays-Bas) ait émis un avis juridique approuvant l’existence de liens d’allégeance entre les habitants de ces territoires et les rois du Maroc. Il faut relire l’histoire de cette région.
    Malheureusement, les régimes militaires algérien et libyen (Boumédiène et ses généraux, Kadhafi et son délire) ont fomenté un différend dans cette région en créant une organisation qui porta le nom de « polisario » afin de déstabiliser le régime monarchiste marocain. Ce « polisario » sera dirigé par des gauchistes (marxistes-léninstes entre autres) [la plupart d’entre eux ont fait leurs études au Maroc, ce qui prouve une fois encore que les habitants de ces territoires considéraient le Maroc comme leur mère patrie]. Et il sera soutenu en armes, en mercenaires et en argent grâce aux rentes pétrolières de l’Algérie et de la Libye…

    Farid

    15/08/2010 at 8:14  

  4. Samira Lahlou avait déjà fait fort il y a une dizaine d’années en racontant à qui (aux gogos) voulait l’entendre qu’elle avait eu une liaison avec un frère de M6, l’ambassadeur et le consul général de l’époque avaient modérément apprécié et son père, commerçant en textiles à Saint-Josse, avait été morigéné pour le crime de lèse-majesté de sa fille.

    Mme Lahlou est par ailleurs l’exemple-type de ces élus pseudo-belges qui se comportent comme des agents (de propagande ou autre) d’états étrangers dont ils sont originaires ou avec lequel ils se sentent des affinités ethniques, comme Viviane T. pour Israël, Emir K. pour la Turquie et j’en passe. N’avait-elle pas quitté Ecolo deux mois après avoir été installée au conseil communal de Saint-Gilles en 2001, avec pour cause de divergence idéologique fondamentale… la défense du Sahara "marocain" ?

  5. Prix Bordel de la guerre !
    Amnesty international : Rapport 2010 (p.205)-
    http://thereport.amnesty.org/sites/default/files/AIR2010_AZ_FR.pdf#page=205

    Anonyme

    16/08/2010 at 12:25  

  6. Cet article du « monde diplomatique » parle de "Hassan II" et de son régime au début des années 70 ; une époque où la guerre froide était encore dans son apogée. Je n’ai pas dit que "Hassan II" était un saint.
    Lisez les articles suivants :
    Le premier sur l’actuel roi du Maroc, Mohamed VI, sujet principal de l’article ci-haut:
    http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2585p061.xml0/politique-maroc-ramadan-mohammed-vimais-comment-fait-il.html
    Le deuxième sur des hauts responsables du Polisario qui ont rejoint le Maroc:
    http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2577p022-030.xml4/front-polisario-ralliement-rasd-sahara-occidentalque-sont-ils-devenus.html
    Et le troisième offre une petite chronologie du conflit sur le "Sahara Marocain":
    http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2577p022-030.xml2/onu-algerie-maroc-mauritaniechronologie-du-sahara.html

    Farid

    16/08/2010 at 1:41  

  7. Farid, on dirait
    – un Belge des années ’60 qui parle du Congo : "De quelle colonisation parlez vous ? C’est une région de Belgique qui a été récupérée après de longues tractations avec les occupants français et britannique. Ces « territoires du Congo », formaient-ils un pays indépendant avant l’arrivée de Belges ?…
    – un Israélien qui parle de la Palestine : "De quelle colonisation parlez vous ? C’est une région d’Israël qui a été récupérée après de longues tractations avec les occupants britanniques. Ces territoires Ces « territoires palestiniens », formaient-ils un pays indépendant avant l’arrivée de Israéliens ?…
    – …

    Colibrus

    16/08/2010 at 8:34  

  8. Rectifions l’intervention de Colibrus : Un Israélien qui parlerait des Territoires occupés pas d’Israël (Etat reconnu par la communauté internationale depuis 1947 y compris par ses voisins arabes et l’Autorité palestinienne).

    antifaf

    16/08/2010 at 9:52  

  9. J’ai assisté en mai de cette année à une conférence de l’ambassadeur du Maroc. Dans l’assemblée se trouvaient des élus belges d’origine marocaines de tous partis. J’ai été surpris de les voir tous s’époumoner à chanter les louanges du maroc sans le moindre esprit critique et à montrer leur désaprobation vis-à-vis des autres invités qui se permettaient quelques critiques. J’ai eu un moment l’impression que même l’ambassadeur (qui est payé pour cela lui et qui sert son seul pays) était géné de tant "d’enthousiasme".
    Je pense que cette samira est mal dans sa peau et que comme de nombreuses personnes issues de cette immigration elle ferait n’importe quoi pour être "reconnue" par "son pays" d’origine.
    Il faudra un jour que l’immigration marocaine comprenne qu’on n’est réllement marocain que si on y est né et qu’on a vécu au moins les 20 premières années de sa vie, bref qu’on y a vécu les périodes marquantes de la vie. Si ce n’est pas le cas on est un marocain uniquement au yeux des non marocains et cela est valable pour toute les immigrations.
    Mais qui sommes nous me direz vous, hé bien des bruxellois cela au moins j’en suis sur

    salman

    16/08/2010 at 9:53  

  10. Samira

    Vas jetter un coup d’oeil sur le site d’Amnesty International avant de faire des bourdes pareils et cela date pas de 2005 c’est le mois passé !!!!!!!

    Morocco: Seven detainees allege torture in Morocco
    http://www.amnesty.org/en/library/info/MDE29/015/2010/en

    Chocolat

    16/08/2010 at 1:04  

  11. "Mais qui sommes nous me direz vous, hé bien des bruxellois cela au moins j’en suis sur" :
    Donc, selon vos certitudes Salman, le fait d’être administré par la Région Bruxelles-Capitale répondrait une bonne fois pour toute à cette sempiternelle question : qui sommes-nous ?
    Bruxelles est un monde de variété, de diversité, une mosaïque de ghettos et de génorisité populaire aussi, une richesse d’identités et lorsqu’on s’y fond vraiment, les "frontières identitaires", les consciences citoyennes ne se bornent plus à, stupidement, se limiter aux 19 communes que contient de la ville pour nous ("les bruxellois") auto-déterminer.

    Rachid Z

    16/08/2010 at 4:59  

  12. "Possédaient-ils un nom avant la colonisation espagnole ? (nom du genre « Empire Ottoman » ou « Palestine » ou « Congo ») ?"
    -> Il existait au XIème siècle une confédération lamtunienne (habitants du sahara) qui sera la base de l’empire almoravide.

    "En connaissez-vous des présidents ou des rois qui l’ont gouvernés avant l’occupation espagnole ? Et quelle(s) en était(ent) la capitale?"
    -> Le chef de cette confédération était Abu Bakr ben Omar dont on connaît mieux le neuveu: Youssef Ben Tachfine. La capitale de cette confédération sahraouie était Awdaghost qui se trouve dans l’actuelle Mauritanie.

    "Ces territoires ont toujours été sous l’autorité des dynasties qui ont gouvernées le Maroc. Et à une certaine époque, même la “Mauritanie” faisait partie du « Maroc »"

    -> C’est exactement … l’inverse, dès le XIème siècle, les royaumes du Maroc* sont occupés par les tribus sahariennes qui créent un immense empire "almoravide" qui fédère toutes les tribus. C’est donc le Maroc qui a appartenu au Sahara et non l’inverse. Les sahariens sont à l’origine de l’introduction et de l’imposition du malikisme au Maroc, alors que le Maroc hésitait encore entre chiisme et sunnisme. C’est Youssef Ben Tachfine – un saharien – qui crée le titre d’amir al mouminin, c’est aussi lui qui crée la ville de Marrakech. Finalement le Maroc doit beaucoup à cette présence saharienne.
    * Il n’ y a avait pas à l’époque d’état Maroc, mais des petits royaumes régionaux (Idrisides, Barghwatas, …)

    A lire: Abdellah LAROUI, L’histoire du Maghreb. Un essai de synthèse,

    Driss

    16/08/2010 at 6:51  

  13. Rachid,

    je ne dis pas qu’il s’agit d’une identité unique et englobante mais si l’on y réfléchit bien c’est une pièce importante de l’identité, même s’ils ne s’en rendent pas tj compte, de nombreux jeunes allochtones des 2 ou 3ème générations. Le fait d’être bruxellois ne peut leur être enlevé car c’est une identité "mixte" et donc de par définition ce n’est pas ethnique mais culturel . Qu’il y ait plusieurs bruxelles c’est un fait et heureusement mais c’est cela aussi, qui fait l’identité bruxelloise, chose qui n’est pas si répendu que cela.

    Anonyme

    16/08/2010 at 6:54  

  14. Après avoir osé nommer des Al Gore + Patchuri .. puis un Obama .. à cette honorable distinction Nobel***, reste plus qu’à faire désigner Bernard Machin du Grip belge en lieu et place d’un haut dignitaire tel Mohammed VI , suspect aux yeux de tant de ses concitoyens (pour ne pas y ajouter à ceux d’un Pierre-Yves Machin , ce mec qu’on voit sur tous les coups tordus par le PS).

    whafwhaf

    16/08/2010 at 11:02  

  15. Pourquoi l’ONU ne résoudra pas le Sahara occidental (jusqu’à ce que cela devienne une crise)
    Par Anna Theofilopoulou, Jacob Mundy. jeudi 12 août 2010.

    Dans ce qui est probablement une première pour les médias grand public américains, le chroniqueur du New York Times Nicholas Kristof a récemment noté quelques-uns des parallèles entre l’occupation des terres palestiniennes par Israël et la tentative d’annexion du Sahara occidental par le Maroc :
    « Il est juste de reconnaître qu’il y a deux poids deux mesures dans le Moyen-Orient, avec une attention particulière aux violations israéliennes. Pourtant, le plus grand vol de terres arabes au Moyen-Orient n’a rien à voir avec les Palestiniens : c’est le vol par le Maroc du Sahara occidental et ses riches ressources, au peuple qui vit là-bas. »
    lire la suite

    Anonyme

    17/08/2010 at 4:53  

  16. Faut arrêter avec ces incursions médiatiques non fondés, …si c’est pour atteindre la postérité, c’est raté la miss…
    Drôle de coincidence, l’affaire du sahara ; sans parler de l’intervension de l’Illuminati Van rompuy :

    AFP – Le président du Conseil européen, le Belge Herman Van Rompuy, a fermement invité dimanche le Maroc à réaliser "davantage de progrès" dans le domaine des droits de l’homme, notamment au Sahara occidental, au cours du premier sommet de l’UE avec ce pays maghrébin.
    Le contentieux du Sahara occidental et la question des droits de l’homme ont, selon une source diplomatique européenne, dominé ce sommet qui s’est déroulé à Grenade (sud) pour consacrer le "statut avancé" accordé fin 2008 par l’UE au Maroc, qui en fait un partenaire privilégié des 27, notamment sur le plan économique.
    L’UE espère en contrepartie du Maroc "davantage de progrès dans le respect des valeurs fondamentales et des droits de l’homme", a souligné M. Van Rompuy, qui présidait son premier sommet européen avec un pays tiers depuis qu’il a accédé en janvier à cette fonction créée par le traité de Lisbonne.
    Faisant mentir ses détracteurs qui le décrivent comme un personnage falot, il a souligné avoir adressé un message "clair et sans équivoque" à ce sommet, dont la déclaration finale, négociée pendant deux semaines, aborde la question des droits de l’homme en termes très diplomatiques.
    Reporters sans frontières (RSF) avait vendredi attiré l’attention des dirigeants européens "sur la dégradation très inquiétante de la situation de la liberté de la presse au Maroc au cours des derniers mois".
    Un contre-sommet pro-Polisario à Grenade
    Des militants pro-Polisario ont de leur côté organisé un contre-sommet pour protester contre le "statut avancé" accordé par l’UE au Maroc en dépit du blocage du contentieux du Sahara occidental et de la situation des droits de l’homme dans ce territoire administré par le Maroc.
    Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche à Grenade aux cris de "Sahara libre", avec à leur tête la militante des droits de l’homme Aminatou Haidar, tandis qu’une manifestation pro-marocaine était prévue dans l’après-midi.
    Mme Haidar faisait sa première apparition publique depuis la grève de la faim de 32 jours à retentissement international qu’elle avait observée fin 2009 en Espagne pour protester contre son expulsion par les autorités marocaines.
    Sur le plan politique, l’UE soutient les efforts de l’ONU pour "une solution juste, durable et mutuellement acceptable" au contentieux du Sahara occidental, a déclaré M. Van Rompuy.
    "Nous souhaitons aussi des améliorations de la situation des droits de l’homme dans ce contexte et de leurs défenseurs", a-t-il dit.
    "On ne peut pas détruire l’intégrité du Maroc à partir d’un cas ou deux", a répondu le Premier ministre marocain, Abbas el Fassi, assurant que "85% de la population (du Sahara occidental) est attachée à sa nationalité marocaine".
    Rabat estime que le Sahara occidental, ex-colonie espagnole annexée en 1975, fait partie intégrante du royaume et propose une large autonomie sous sa souveraineté. Le Front Polisario, soutenu en particulier par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination incluant l’option de l’indépendance.
    Le Premier ministre marocain s’est en retour livré à une charge en règles contre l’Algérie.
    Il a vivement accusé la sécurité militaire algérienne de "violer constamment les droits de l’homme" dans les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf (sud algérien), où il n’y a, selon lui, ni liberté de parole ni liberté de mouvement.
    "Nous avons présenté un plan de règlement, c’est l’autonomie. Les autres parties n’ont rien présenté. L’Algérie, ça l’arrange le +ni guerre, ni paix+, peut-être pour des raisons intérieures", a lancé M. Abbas el Fassi.
    Dans un message officiel au sommet, auquel il n’a pas participé, le roi Mohammed VI du Maroc a appelé à un "règlement politique du différend artificiel" du Sahara Occidental fondé sur de la proposition marocaine.

    samy

    17/08/2010 at 7:02  

  17. Les vrais enjeux du Sahara, sont les richesses "justement trop riche " pour le Maroc mais surtout pour les marocains.

    Le parc photovoltaïque et la fourniture énergétique colossale que le Maroc fournira à toutes l’europe, créer un complexe d’infériorité sans précedent pour les politiciens aux culs terreux d’europe, qui essayent par tous les moyens de discréditer le Maroc, mais surtout son Roi Mohamed 6 (Que Dieu lui accorde son aide et sa protection).
    Amnesty Internationale, Van Rompuy et ses francmaçons, devraient se préoccuper de la politique onusienne, chaotique et consternant qui se trame dans le monde (sans vouloir parler d’Ishrael et de la Obama Illusion).
    Le Sahara est marocain et le restera inch’allah.
    Toute tentative pour réformer ses liens étroit avec le peuple marocain et de diviser notre terre aux prix d’une négociation, à l’image de ce qu’est devenu la Palestine, cela face aux monde et ce depuis 1948, n’aura jamais lieu ; aucunement !!!!!
    L’onu, l’europe et la volonté de plier le Maroc à la solde de l’union européenne, finira dans un bain de sang dont tout les protagonistes devraient s’en méfier et redouter avec une grande inquiétude, puisqu’il s’agit ici d’une terre, notre terre sainte, terre de nos ancêtres, et ou la négoce n’a pas lieu ni d’être, ni d’exister.
    Nous avons vu , nous marocain musulman, les limites de la politique blanche, politique occidentale, face à tous nos frères mouslims, de palestine, d’Irak, de Somalie, d’Afganisthan, d’ouzbekistan, du Pakistan, du Tadjikistan, des anciennes colonnies tans aimés d’Algérie, de Tunisie, sans évoquer les divisions britanniques imposé sur l’Arabie saoudite (en minuscule), de nos frères du liban, de Syrie et d’Egypte,…etc.
    Nous avons vus et analysés vos tactiques de division sur le monde musulman qui bientôt devra imposer le KALIFAT, c’est-à-dire, notre communauté musulmane, loin d’être à l’image de votre communauté européenne.
    En réalité, c’est de cela dont il s’agit ; et quand bien même si vous aimer le Maroc pour ses plages, ses riadhs, sa gastronomie et ses filles pas trop chères, il ne sera jamais question de vendre notre pays, parceque acheter une terre au Maroc ne fera jamais de vous (cul terreux blanc d’europe) des marocains juste à 3.000 km de Paris, billet négocié à 37 euros le vendredi pour vous ennivrer du bled, le temps d’un week-end à la morgne moilleneuse.
    L’intelligentia marocco bougnoulo-métèque à eu tous le temps de scanner vos subtiles méthodes de colonisation d’abord intellectuelle, puis matérielle.
    Vous avez détruit le monde et le monde vous détruira !!!

    samy

    17/08/2010 at 7:30  

  18. Toujours aussi photogénique le Momo, avec ses belles joues de hamster.
    Suit-il un traitement à la cortisone à fin de ne pas trop enfler lors de l’annonce de son prix Nobel?

    Grand Terrain de Nulle Part

    17/08/2010 at 9:21  

  19. @ pseudo SAMY
    vomissez vos laïus si ça vous chante , mais faites-le avec moins de fautes d’accord et d’orthographe, et davantage de clarté mentale, voulez-vous ?

    marollien de souche

    17/08/2010 at 9:53  

  20. ultra nationalisme marocain melangé à la défense de l’islam, haine de l’occident, racisme, jalousie vis-à-vis des non marocains qui investissent au Maroc et s’y sentent bien et un soupçon de slogans gauchistes voila ce qui est caractéristique d’un immigré en mal de repaire identitaire.
    Et des types comme ce samy, il y en a beaucoup et c’est inquiétant

    salman

    18/08/2010 at 10:17  

  21. Dans l’interview qu’il accordait au Vif-Express fin juillet, Abdel Rahman El Bacha, interprète -virtuose (du piano) libanais citait
    « Quand les Arabes voient une belle fille, ils disent "Allah" ».

    Un européen dirait «Mazette, quel beau brin de fille! ».

    Sur le pourtour méditerranéen, les fervents d’islam qui actuellement se purifient dans leur jeûne du ramadan sont-ils en train de prononcer les mêmes paroles à la vue furtive d’une belle personne? On ne sait trop , car ils "d’islam" préfèrent les tenir enfermées sous leur capuche noire-ou-brune-ou-bariolée.

    Que ces pieux-ci ne me disent pas que la pensée des Arabes d’Abdel R. El B. ne les effleure pas : moi je les regarde en rue!
    Bon, je sais qu’il faut distinguer entre d’étroits rigoristes arabes, les ayatollahs d’Iran, les cinglés Talibans pachtounes et ceux de nos camarades du Maghreb ou de l’Anatolie occidentale.
    Mais quand même, nul ne me fera conclure à un aveuglement mental (hors un zeste mentholé plein d’hypocrisie)!
    Alors, camarades et vos compagnes enfermées dans les traditions d’étouffement de la gent voilée, pensez-vous à de bonnes résolutions pour l’après-sainte-fête du ramadan?

    Va-t-on aussi accorder à Aïcha et aux femmes de l’imam mono-ou-polygame le droit d’invoquer "Allah" à la vue d’un mâle (ou macho) pas trop mal conformé? Je pense ici à sa conformation mentale, évidemment! Que la volonté du Grand Eclairé rayonne donc sur nos âmes et nos vies. Vive l’islam moderniste.

    L'alambiqué

    18/08/2010 at 11:14  

  22. La clouwnerie marocaine! Seulement le fait de croire que mohamed 6 puisse recevoir un prix quelconque m’agace!

    mohamed

    19/08/2010 at 4:53  

  23. Salman et marolien de mes 2 :

    Le message est passé, vous l’avez compris !

    A Salman Roche dit :
    ultra démocrate belge d’origine métèque, engagé à la défense de l’athéisme, haine des religions, racisme, jalousie vis-à-vis des pro-nationalistes marocains.
    voila ce qui est caractéristique un authentique bougnoule en mal de repaire identitaire, croyant que trahir ses origines lui permettront d’être plus blanc de belge….
    On joue à la chaise musicale depuis les années 60, en tant que fils d’immigrant, j’ai vu les limites de l’intégration à l’occidentale, j’ai vu les limites de la justice envers les enfants issus de l’immigration, j’ai aussi vu les limites de la négation historique de l’éducation nationale, éduquant les enfants d’immigré à coup de mensonges organisé, j’ai vu les limites du système transformer des hommes en esclaves ….
    Au fait Salman, t’as tes papiers depuis quand !

    Au marolien de mes 2 :
    Et toi, essaye plutôt de parler l’arabe comme je parle ta langue.
    Pour ce qui est de ta clarté mentale le marollien, j’ai vu les marolles, ton quartier et le niveau de tes congénères…bois ta chope, pète moins de la bouche et lis davantage le monde diplomatique.

    samy

    20/08/2010 at 12:38  

  24. @ Colibrus August 16, 2010 at 8:34 am
    Lorsque j’avais cité le Congo, l’Empire Ottoman et Israel comme exemples, je pensais que cela allait éclaircir mieux mon point de vue. Mais, je constate que c’était tout à fait le contraire.
    Permettez moi de discuter ce que vous prétendez (que ce soit pour ce que dirait un belge des années ’60, ou pour ce que dirait un israélien des années ’50) et tout cela bien sûr en comparaison avec cette problématique du « Sahara Occidental/Marocain » :
    Durant les trois derniers siècles qui précédèrent l’occupation du Sahara par les espagnols, ce territoire était sous autorité marocaine, les juges (magistrats) y étaient nommés par une sorte « d’arrêtés royaux » de la part des sultans du Maroc.
    La monnaie utilisée dans cette région était bien des pièces frappées au Maroc. Cette monnaie marocaine était signalée aussi dans les actes notariaux de l’époque (que ce soit dans des actes de ventes ou de mariages [chez les musulmans, il y a une dot à donner à l’épouse lors du mariage, il peut s’agir d’argent ou d’autres biens]).
    L’écriture utilisée était la même qu’au reste du Maroc [une calligraphie arabe bien particulière, pour les connaisseurs, légèrement différente de celle utilisée en orient]. Il y avait des liens sociaux entre les habitants de cette région et le reste du Maroc, des familles du nord se sont établies dans cette zone et vice-versa, des liens de mariages existaient aussi, le brassage ethnique était total. A la fin de chaque sermon de la prière du vendredi, les imams prononçaient des invocations pour le compte des sultans du Maroc, ce qui est en quelque sorte l’expression d’une allégeance au pouvoir central (marocain). Le service des archives du palais royal (marocain) est en possession de plusieurs correspondances administratives (en arabe) entre les sultans du Maroc et les chefs des tribus de la région du Sahara.
    Revenons maintenant à « nos belges » et autres… La Belgique (pays récent, créé en 1830) ne peut prétendre à aucune relation sociale avec les congolais. D’ailleurs, le Royaume du Congo a bel et bien existé dans l’histoire avec sa propre population et sa propre culture ; voir la carte sur ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:KingdomKongo1711.png
    Est-ce qu’il était de coutume que des belges épousaient des congolaises durant ces trois derniers siècles ?! et vice versa ?! (à part quelques exceptions peut-être ; et l’exception ne fait pas la règle). Est-ce que les congolais pouvaient venir s’établir sur le territoire belge comme bon leur semblaient durant ces trois derniers siècles ? Est-ce que les belges et les congolais utilisaient la même monnaie, parlaient la même langue, s’habillaient de la même manière, préparaient leurs repas de la même façon ???? Je pense qu’aucun lien ne réunit la Belgique au Congo à part celui du colonialisme et (malheureusement) de la main mise sur ses richesses naturelles (ce fût aussi le mobile de toute l’histoire de la colonisation à partir du XV siècle).
    Moi, je vois que la différence est grande entre ce qui se passe entre le Maroc et son Sahara, d’un côté, et de ce que pourrait prétendre la Belgique au Congo, de l’autre. Je trouve également absurde le titre d’une émission de la « rtbf » [radio télévision belge francophone] : «Tout cela ne nous rendra pas le Congo» !!! (La Belgique née en 1830 prétend posséder Le Congo qui existait déjà plus d’un siècle auparavant [avant 1730]).
    Quant à la Palestine, même si ce territoire ne formait pas tout à fait un pays à part entière, il avait une certaine autonomie au sein de l’Empire Ottoman durant les trois derniers siècles. Et même lors des croisades, les chrétiens cherchaient à rattacher une partie de la Palestine à Rome et au Vatican, mais pas à créer un Etat purement ethnique sous le nom d’Israel. Dans leurs correspondances, les «croisés» parlaient de «Palestine» et non pas d’Israel. Ce dernier résulte de la proclamation par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en 1947 deux Etats indépendants : la Palestine et Israel, après le retrait de l’occupant britannique. Un conflit s’en suivi ; Israel, grâce au soutien occidental, ne se limitera pas aux frontières qui lui ont été assignées, ne respectera guère les résolutions des Nations-Unies et continue à agir comme bon lui semble, bafouant tout le temps le droit international ; et ce ne sont pas les exemples qui manquent dans le cas de ce conflit. L’armée israélienne a chassé les palestiniens de leurs terres, a commis des crimes de guerre contre eux, a largement exproprié leurs biens… ; ainsi, beaucoup de ces palestiniens se sont réfugiés dans plusieurs pays arabes (dans la majorité des cas). Israel refuse le retour de ces réfugiés à leur terre natale, terre de leurs ancêtres depuis des siècles et des siècles. Les palestiniens ne peuvent pas circuler librement au sein de leur territoire. Ce n’est pas du tout le cas entre le Maroc et les sahraouis ; ces derniers peuvent s’installer, (comme avant l’occupation espagnole) là où bon leur semble, peuvent exercer le métier qu’ils souhaitent et se marier avec qui ils(elles) désirent.
    Trois siècles, au moins, avant la colonisation espagnole de ce territoire (colonisation qui a commencé vers 1885), le «Sahara occidental» faisait parti du Maroc. Et d’ailleurs, les habitants de cette région ont formé des groupes de résistances (et de libération), qui ont été aidés par le Maroc, dans le but de réintégrer leur mère patrie (le Maroc). Bien sûr, il y a des indépendantistes sahraouis, comme c’est le cas dans plusieurs autres pays (quelques flamands/républicains en Belgique, quelques basques en Espagne, quelques corses en France, quelques irlandais en Grande-Bretagne… pour ne citer que ces exemples). Ces indépendantistes sahraouis sont activement soutenus par le régime algérien qui cherche à déstabiliser le régime monarchique au Maroc par tous les moyens possibles. Un exemple parmi d’autres : (lire l’article sur le lien suivant)
    http://www.bladi.net/attentat-hotel-asni-marrakech.html

    Farid

    20/08/2010 at 4:30  

  25. @ Colibrus August 16, 2010 at 8:34 am
    Lorsque j’avais cité le Congo, l’Empire Ottoman et Israel comme exemples, je pensais que cela allait éclaircir mieux mon point de vue. Mais, je constate que c’était tout à fait le contraire.
    Permettez moi de discuter ce que vous prétendez (que ce soit pour ce que dirait un belge des années ’60, ou pour ce que dirait un israélien des années ’50) et tout cela bien sûr en comparaison avec cette problématique du «Sahara Occidental/Marocain» :
    Durant les trois derniers siècles qui précédèrent l’occupation du Sahara par les espagnols, ce territoire était sous autorité marocaine, les juges (magistrats) y étaient nommés par une sorte «d’arrêtés royaux» de la part des sultans du Maroc.
    La monnaie utilisée dans cette région était bien des pièces frappées au Maroc. Cette monnaie marocaine était signalée aussi dans les actes notariaux de l’époque (que ce soit dans des actes de ventes ou de mariages [chez les musulmans, il y a une dot à donner à l’épouse lors du mariage, il peut s’agir d’argent ou d’autres biens]).
    L’écriture utilisée était la même qu’au reste du Maroc [une calligraphie arabe bien particulière, pour les connaisseurs, légèrement différente de celle utilisée en orient]. Il y avait des liens sociaux entre les habitants de cette région et le reste du Maroc, des familles du nord se sont établies dans cette zone et vice-versa, des liens de mariages existaient aussi, le brassage ethnique était total. A la fin de chaque sermon de la prière du vendredi, les imams prononçaient des invocations pour le compte des sultans du Maroc, ce qui est en quelque sorte l’expression d’une allégeance au pouvoir central (marocain). Le service des archives du palais royal (marocain) est en possession de plusieurs correspondances administratives (en arabe) entre les sultans du Maroc et les chefs des tribus de la région du Sahara.
    Revenons maintenant à « nos belges » et autres… La Belgique (pays récent, créé en 1830) ne peut prétendre à aucune relation sociale avec les congolais. D’ailleurs, le Royaume du Congo a bel et bien existé dans l’histoire avec sa propre population et sa propre culture ; voir la carte sur ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:KingdomKongo1711.png
    Est-ce qu’il était de coutume que des belges épousaient des congolaises durant ces trois derniers siècles ?! et vice versa ?! (à part quelques exceptions peut-être ; et l’exception ne fait pas la règle). Est-ce que les congolais pouvaient venir s’établir sur le territoire belge comme bon leur semblaient durant ces trois derniers siècles ? Est-ce que les belges et les congolais utilisaient la même monnaie, parlaient la même langue, s’habillaient de la même manière, préparaient leurs repas de la même façon ???? Je pense qu’aucun lien ne réunit la Belgique au Congo à part celui du colonialisme et (malheureusement) de la main mise sur ses richesses naturelles (ce fût aussi le mobile de toute l’histoire de la colonisation à partir du XV siècle).
    Moi, je vois que la différence est grande entre ce qui se passe entre le Maroc et son Sahara, d’un côté, et de ce que pourrait prétendre la Belgique au Congo, de l’autre. Je trouve également absurde le titre d’une émission de la « rtbf » [radio télévision belge francophone] : «Tout cela ne nous rendra pas le Congo» !!! (La Belgique née en 1830 prétend posséder Le Congo qui existait déjà plus d’un siècle auparavant [avant 1730]).
    Quant à la Palestine, même si ce territoire ne formait pas tout à fait un pays à part entière, il avait une certaine autonomie au sein de l’Empire Ottoman durant les trois derniers siècles. Et même lors des croisades, les chrétiens cherchaient à rattacher une partie de la Palestine à Rome et au Vatican, mais pas à créer un Etat purement ethnique sous le nom d’Israel. Dans leurs correspondances, les «croisés» parlaient de «Palestine» et non pas d’Israel. Ce dernier résulte de la proclamation par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en 1947 deux Etats indépendants : la Palestine et Israel, après le retrait de l’occupant britannique. Un conflit s’en suivi ; Israel, grâce au soutien occidental, ne se limitera pas aux frontières qui lui ont été assignées, ne respectera guère les résolutions des Nations-Unies et continue à agir comme bon lui semble, bafouant tout le temps le droit international ; et ce ne sont pas les exemples qui manquent dans le cas de ce conflit. L’armée israélienne a chassé les palestiniens de leurs terres, a commis des crimes de guerre contre eux, a largement exproprié leurs biens… ; ainsi, beaucoup de ces palestiniens se sont réfugiés dans plusieurs pays arabes (dans la majorité des cas). Israel refuse le retour de ces réfugiés à leur terre natale, terre de leurs ancêtres depuis des siècles et des siècles. Les palestiniens ne peuvent pas circuler librement au sein de leur territoire. Ce n’est pas du tout le cas entre le Maroc et les sahraouis ; ces derniers peuvent s’installer, (comme avant l’occupation espagnole) là où bon leur semble, peuvent exercer le métier qu’ils souhaitent et se marier avec qui ils(elles) désirent.
    Trois siècles, au moins, avant la colonisation espagnole de ce territoire (colonisation qui a commencé vers 1885), le «Sahara occidental» faisait parti du Maroc. Et d’ailleurs, les habitants de cette région ont formé des groupes de résistances (et de libération), qui ont été aidés par le Maroc, dans le but de réintégrer leur mère patrie (le Maroc). Bien sûr, il y a des indépendantistes sahraouis, comme c’est le cas dans plusieurs autres pays (quelques flamands/républicains en Belgique, quelques basques en Espagne, quelques corses en France, quelques irlandais en Grande-Bretagne… pour ne citer que ces exemples). Ces indépendantistes sahraouis sont activement soutenus par le régime algérien qui cherche à déstabiliser le régime monarchique au Maroc par tous les moyens possibles. Un exemple parmi d’autres : (lire l’article sur le lien suivant)
    http://www.bladi.net/attentat-hotel-asni-marrakech.html

    F a r i d

    20/08/2010 at 4:41  

  26. @ Driss August 16, 2010 at 6:51 pm
    Il est vrai que le fondateur des «Almoravides» est originaire du sud du Sahara, cela n’empêche pas sa «marocanité» ! D’ailleurs son neveu «Youssef Ibn Tachfine» a bâti la cité de Marrakech, capitale de l’Empire Almoravide (Maroc) pour plusieurs décennies.
    Voir cartes sur les liens suivants :
    http://ar.wikipedia.org/w/index.php?title=%D9%85%D9%84%D9%81:Almoravid_Empire.png&filetimestamp=20100511221952

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Almoravid_Dynasty_1073_-_1147_%28AD%29.PNG

    Farid

    20/08/2010 at 4:47  

  27. ««j’ai vu les marolles, ton quartier et le niveau de tes congénères…»»

    @ l’arabophile Samy :
    t’as visiblement pas vu un marollien diplômé universitaire et parlant quatre langues plus quelques sciences exactes!
    Alors, tes propos insultants d’accueilli enrichi aux dépends de vrais marolliens (de pauvres gens avérés, ceux-ci), gens qu’on laisse crever pour mieux détourner leurs aides vers ceux d’importation récente – via CPAS et asbl de création ad-hoc – ces gens là vois-tu Samy , ils (= PS) les ont refoulés d’habitations "sociales" de quartier afin d’y fourguer leurs "pauvres" d’importation mais fidèles électeurs. Vas-y donc y voir de près, avant de débiter tes appréciations anti-autochtones sur ce fil ?
    Si pas con-vaincu, vas à Molenbeek, c’est tout à côté.

    marollien de souche

    20/08/2010 at 4:56  

  28. @ Driss August 16, 2010 at 6:51 pm suite
    …à partir de 1150, d’autres dynasties ont gouverné le «Maroc», leurs fondateurs n’étaient pas originaires du dit «Sahara occidental». J’ai d’ailleurs utilisé le terme «Maroc» entre guillemets pour faire une analogie entre le nom actuel de ce pays et les noms qu’il a acquis durant son histoire.
    Une correction à faire : Ce n’est pas "Youssef ben Tachafine" qui a créé le titre de «Amir al Mouminine» [= commandeur des croyants], mais c’est plutôt le deuxième Calife des musulmans, «Omar Ibn el Khattab» qui l’a fait pour la première fois en 634. Et ce afin d’éviter le problème qu’allait poser l’utilisation du terme «successeur». Après le décès du Prophète «Mohammad», son successeur «Abou Bakr» porta le titre de «Calife du Messager de Dieu» [ Successeur du Messager de Dieu]. Son successeur allait porter le nom de «successeur du successeur du Messager…», le titre faisait long et en plus il fallait penser à ceux qui allaient prendre le pouvoir après lui, et qui allaient devoir porter un titre d’une longueur inimaginable ! «successeur du successeur du successeur…». Il a alors créé ce titre à la fois simple et imposant qui est: «Amir al Mouminine» [Commandeur ou Chef des Croyants].
    Quant à «Youssef Ibn Tachfine», bâtisseur de Marrakech en 1062, il créa le titre de «Amir al Mouslimine wa Nassir Addine» [Commandeur des Musulmans, le Victorieux].
    L’écrivain que tu as cité, Abdellah Laroui, n’est pas si fiable en matière d’histoire. Je te conseille de lire le livre «Histoire de l’Islam» de «Hassan Ibrahim Hassan», ouvrage en 4 tomes, qui est une référence bibliographique en matière d’histoire dans les universités arabes. L’auteur de ce livre est un professeur universitaire qui a donné cours dans plusieurs grandes universités arabes jusqu’à son décès au milieu des années ’90. Malheureusement, aucune bibliothèque belge ne le possède (à ma connaissance). Lorsque vous aurez l’occasion de visiter le Maroc, (je présume que vous êtes marocain), vous pouvez le lire dans la plupart les bibliothèques universitaires (qui ont un département «histoire»).

    Farid

    20/08/2010 at 8:16  

  29. @ Samy

    Keer aub terug naar uw dorp.

    vertigo

    30/08/2010 at 6:40  

  30. En tous les cas Bravo à Samir Addahr qui a pu déjouer cette connerie qui aurait pu causé beacoups de dégats à la réputation de notre pays mais également à la réputation des MRE

    C ‘est vraiement honteux ce q’elle a fait cette fille

    un Marocian

    17/09/2010 at 2:51  

  31. Alain Delon ne connait rien au conflit du Sahara occidental (qui reste avant tout un problème de décolonisation). L’acteur devrait se contenter de parler de cinéma. La politique, il n’y connait absolument rien. C’est un ami de Le Pen. Au fond, il s’enfiche royalement des questions du Maghreb. Il fait du lèche bottes à M6 pour que les marocains lui déroulent un tapis rouge à chacune de ses visites au Maroc. C’est aussi simple que cela!
    Ahmed Laloui

    ahmed laloui

    29/09/2010 at 1:39  

  32. [...] du soutien avorté d’Alain Delon pour la candidature de Mohammed VI au prix Nobel de la Paix prend en Belgique des proportions de plus en plus importantes découlant de la confrontation [...]

  33. Lisant le commentaire de Rachid je ne peux pas m’empêcher de penser: Quelle ignorance et quelle stupidité a parler d’un pays qu’il est loin de connaitre. Une question pour cela me parait très a propos: Cela fait il combien de temps que vous n’êtes venu au Maroc M. Racvhid? Etes vous sur que vous savez de quoi vous parlez? Pour ma part j’en doute fort
    Il n’existe de tortionnaire que dans l’imaginaire schyzo. d’un certain nombre de responsables de l’état voisin .

    Abdelilah

    07/10/2010 at 1:17  

  34. mithomane

    zinneke

    08/11/2010 at 4:20  

  35. mythomane,
    Comment se fait il que tous les gens qui la côtoie de prés n’ont pas décelé en elles tous ses mensonges.Le ps,ecolo et mr ont tjrs été au courant de ses actions,arnaques et mensonges a répétition,,,,, alors qui profite derrière toute ces machinations
    Je ne vous donnerai pas plus de detaille concernant ses exactions,d’autre s’en chargeront,a bonne entendeur salut,,,,,,MAI une question se pose quant a son mari Mr ABDELHAMID???????D’ ou vient ta petite fortune,,,,n’est tu pas le principale instigateur de toute ces arnaques,samira sur scene et toi dans les coulisses a recolter les fruits?????

    zinneke

    08/11/2010 at 5:03  

  36. Un homme qui sans le secours de Madame Lahlou et le Collectif
    contre les expulsions serait aujourd’hui déjà mort faute de soins, de logement, de nourriture.
    gouvernement à mettre en oeuvre le processus
    En conséquence nous exigeons du Ministre
    de régularisation.

    (( Le Ministre de l’Intérieur Duquesne vient de
    confirmer la mauvaise volonté politique du
    En renvoyant le dossier de qu’il régularise effectivement tous les dossiers
    Mohammed Dardor, vieil homme aveugle et en attente et cela sans plus de délai. ,, gravement malade, devant la commission de régularisation alors que celle-ci a rendu un avis favorable, le ministre trahit ses engagements.
    II avait en effet promis de suivre l’avis des commissions de régularisations.
    On assiste ici à un jeu de ping-pong inacceptable car la vie d’un homme est en jeu.
    trouvent pour qu’il bénéficie du critère 3 de
    régularisation. La commission a envoyé le
    dossier avec un avis positif au Ministre. Et
    pourtant le Ministre chipote. (. . .) Tout à coup,
    monsieur Dardor aurait des liens familiaux
    dangereux pour la Belgique, on lui fabrique un
    entourage douteux, un fils et une belle-fille qui
    n’existent pas. Nous avons dû demander au
    propriétaire de l’appartement loué pour
    monsieur Dardor d’attester par écrit qu’il n’était
    pas son fils. Ceci n’entre pas dans la procédure.
    Sous prétexte d’une resserriblance de noms,
    Dardour et Dardor, I’administration de l’Office
    des Etrangers construit un scénario
    abracadabrant.
    II ne faudrait pas croire que la mauvaise foi de
    la part de fonctionnaires pourrait rester impunie.
    Je tiens à rappeler que les fonctionnaires
    peuvent aussi connaître des sanctions pénales
    lorsqu’ils ne travaillent pas de bonne foi1. Le
    ministre Duquesne se montre ici coupable de
    non assistance à personne en danger – article
    422 bis du code pénal2 – . Monsieur Dardor est
    un vieil homme aveugle, devenu aveugle par
    manque de soins en Belgique, gravement
    malade, c’est sa vie qui est en jeu. )).
    Samira Lahlou,
    << Lorsque je me suis informée auprès du
    cabinet du ministre de I'lntérieur sur leur attitude
    vis à vis de monsieur Dardor, on m'a répondu
    que j'avais comrriis un K attentat médiatique ,,
    contre le ministre en dénonçant les
    dysfonc.tionnements de I'administration des dossiers de régularisation. Je rappelle que le
    dossier de monsieur Dardor a été perdu
    quelque part entre le secrétariat de la
    commission de régularisation et le cabinet du
    miriistre. II n'est miraculeusement réapparu
    qu'après l'article du Soir du mois de juillet
    dernier. ))
    Daniel Liebmann , Collectif contre les
    expulsions :
    Nous avons décidé aujourd'hui de montrer
    que nous soutenons monsieur Dardor et le
    travail de Samira Lahlou. Le cabinet du ministre
    de I'lntérieur lui a aussi dit qu'elle était mal
    entourée par notre collectif. Or depuis des mois
    nous nous faisons discrets, nous n'apparaissons
    pas dans la presse, pour ne pas nuire à
    l'avancement du dossier. Par quels moyens les
    services du ministre sont-ils informés des
    contacts que nous entretenons alors que ceux-ci
    ne sont pas publics ?
    Aujourd'hui, c'est fini de laisser un ministre de
    I'lntérieur imposer la loi du silence à tous ceux
    qui dénoncent. II est clair que si Samira Lahlou
    n'avait pas exposé les problèmes de monsieur
    Dardor au grand jour, dans les médias, celui-ci
    serait peut-être déjà mort. Son dossier, comme
    d'autres sans doute que nous ne connaîtrons
    jamais serait tombé dans un puits administratif
    et les personnes derrière ces dossiers oubliées
    à jamais. Le ministre de I'lntérieur, et la majorité
    gouvernementale derrière lui, sont prêts à
    enterrer la régularisation. Pas nous. ))

    Collectif

    09/11/2010 at 1:18  

  37. Nuit noire dans le dédale des régularisations Une proposition de loi existe mais… Où est donc passé le dossier 4.667.562?
    LEPRINCE,PATRICE
    Lundi 24 juillet 2000
    Nuit noire dans le dédale des régularisations
    Aveugle et malade, un candidat à la régularisation a été jeté à la rue. Les secours se font attendre.
    UN DOSSIER DE
    PATRICE LEPRINCE
    C omment veux-tu que je sache où sont mes affaires… Je ne sais même pas où je suis… Courbé sur son lit d’hôpital et nous interpellant en arabe, sa langue maternelle, Mohamed Dardor se sent abandonné. Frappé par un diabète qui l’a rendu aveugle, le vieil homme n’utilise plus ses yeux que pour pleurer. Chassé de chez lui par un propriétaire peu courageux, le malheureux s’est retrouvé à la rue.
    Pas de domicile dans la commune: pas d’aide du CPAS, lui a-t-on dit à Saint-Gilles. Quant à sa demande de régularisation, tous les responsables contactés s’accordent pour en souligner l’urgence. Pourtant, vendredi dernier, le dossier n’était toujours pas bouclé.
    Nous avons tenté de suivre la trace du document (lire par ailleurs). En vain. Personne ne semble savoir vraiment ce qui se passe avec la référence «4.667.562», celle d’un homme gravement malade qui attend. Et qui attend encore.
    Je suis arrivé en Belgique au mois d’avril 1999, se souvient Mohamed qui, à 60 ans, a décidé de quitter Nador, une ville perchée dans les montagnes marocaines pour relever un -défi. J’ai été engagé par la mosquée pour enseigner le Coran aux jeunes. Petit à petit, ma vue a diminué à cause du diabète. Quand je suis devenu aveugle, j’ai perdu mon emploi. C’était au mois d’août.
    Installé dans un petit appartement à Saint-Gilles, le sans-papiers est éjecté de son domicile. Sans avertissement. Sans pitié. C’était lundi, il y a une semaine. Mon propriétaire m’a mis à la porte. Il m’a dit: c’est fini, tu pars. Maintenant. A l’origine de l’inquiétude du propriétaire, une lettre émanant du cabinet du bourgmestre suivie par une descente des services de l’Hygiène. Envoyée à des propriétaires de la commune, la missive avertit qu’en raison de la campagne de régularisation, les contrôles seront désormais renforcés.
    «L’actualité m’incite à vous rappeler la sévérité des Autorités en matière de séjour illégal dès lors qu’une campagne de régularisation a été entamée. De plus en plus de perquisitions dans des immeubles privés sont demandées par les juges d’instruction qui peuvent mettre en cause la responsabilité de propriétaires.»
    Je trouve cela un peu troublant, dit Dominique Braeckman, conseillère communale Ecolo. C’est une menace à peine voilée expliquant aux propriétaires qu’avoir des clandestins chez soi peut entraîner des problèmes. Un avertissement qui peut s’avérer catastophique. En décidant de sortir de l’ombre, les candidats à la régularisation prennent beaucoup de risques. Certains perdent leur boulot; alors, si en plus, ils sont obligés de déménager durant la procédure, leurs chances s’amenuisent encore.
    LE CPAS DE SAINT-GILLES
    LÉGALISTE JUSQU’AU BOUT…
    Expulsé, Mohamed se retrouve dans la rue. Sans rien. Il ne sait pas où se trouvent ses effets personnels. Je ne vois rien, je ne peux rien faire. Le seul objet qu’il me reste, c’est moi. On me prend, on me dépose et je ne sais jamais où je suis, lance-t-il.
    Alertée, une des reponsables de l’asbl «Relais et Guidance» intervient. Quelqu’un m’a téléphoné en me signalant qu’il risquait de se faire renverser par une voiture , explique Samira Lahlou. Quand je l’ai trouvé, il était épuisé, il m’a raconté son histoire et s’est mis à pleurer. Je le connaissais car je l’avais aidé à remplir sa demande de régularisation en janvier.
    Conduit dans un centre d’accueil proche du parvis de Saint-Gilles, Mohamed n’y fait qu’un court séjour. J’ai contacté le Centre public de Saint-Gilles où l’on m’a dit être au courant du problème mais aussi que la loi était claire et qu’elle serait appliquée à la lettre , poursuit Samira Lahlou. Les sans-papiers n’ont pas le droit à l’aide sociale. C’est triste, a-t-on ajouté, mais tant pis pour lui.
    Heureusement, un homme, le président du CPAS de Bruxelles a le courage de tendre la main au malheureux (lire ci-contre). Grâce à lui, Mohamed Dardor a aujourd’hui une chambre à l’hôpital Saint-Pierre. Momentanément.
    J’ai toujours respecté les règles, affirme l’aveugle. Aujourd’hui, je me sens dupé et abandonné. Mohamed voudrait juste se retrouver avec des «gens qui ont le même mal», être soigné et puis, avoir une adresse qu’il connaisse. J’ai peur, avoue-t-il. Je suis dans l’obscurité…
    Une proposition de loi existe mais…
    Ayant appris le calvaire frappant Mohamed Dardor, le président du Centre public d’aide sociale de Bruxelles Yvan Mayeur n’a pas hésité une seconde avant de porter secours au sexagénaire. Il souffre du diabète et il est devenu aveugle, probablement des suites de sa maladie.
    Une main tendue: un geste d’humanité qui honore le président du CPAS de Bruxelles. Mais qui lui pose question aussi: La loi interdit d’aider les sans-papiers, explique-t-il. Sauf sur fonds propres, ce que la plupart des centres n’ont pas les moyens de faire.
    La situation est pourtant dramatique pour de nombreux candidats à la régularisation. Le centre aide ponctuellement une centaine de personnes complètement démunies , poursuit Yvan Mayeur. Parfois, on n’a pas le choix: ou on les laisse crever ou alors on intervient.
    Les cas de conscience se multiplient, chaque décision est – terrible.
    Pourquoi intervenir pour celui-là et pas pour d’autres qui souffrent tout autant mais qui sont peut-être moins soutenus ou moins informés? Nous aidons une centaine de gens mais il sont un millier dans le même cas à Bruxelles. Pour eux, ce n’est pas juste. D’un autre côté, que pourrions-nous faire si tout le monde débarquait chez nous?
    Plutôt que de vainement écoper sur le terrain, il faudrait sans doute agir en profondeur.
    Comme député, j’ai déposé une proposition de loi visant à octroyer l’aide sociale aux candidats à la régularisation. Pas pour tous, mais pour ceux qui répondent à certains critères.
    Jusqu’à présent, l’initiative semble rester lettre morte.
    Ma proposition n’a même pas été débattue à la Chambre. Ce que nous demandons, c’est simplement de permettre aux CPAS de pouvoir faire leur boulot.
    Où est donc passé le dossier 4.667.562?
    Patiemment, Samira Lahlou a tenté de remonter la piste menant au dossier de régularisation «4.667.562», celui de Mohamed Dardor. La responsable de l’asbl Relais et Guidance a multiplié les coups de téléphone aux autorités afin de savoir quel sort serait réservé à la demande du candidat.
    Du ministère de l’Intérieur à l’Office des étrangers en passant par la Commission des régularisations, chacun s’accordait jeudi dernier à reconnaître l’ampleur du drame et l’urgence de l’intervention.
    La bonne volonté des interlocuteurs paraît évidente. Mais pourtant nombre de questions restent toujours sans réponses.
    « UN CRI TÈRE 3,
    QUELQU’UN DE TRÈS MALADE»
    A mots couverts, chacun se renvoie la balle. Un brouillard renforcé durant ce week-end prolongé mais l’absence de certains responsables n’explique pas tout. Morceaux choisis.
    Dardor Mohamed, né en 1940, c’est bien ça? demande un représentant de la Commission des régularisations contacté jeudi par Samira Lahlou.
    C’est bien ça. C’est un critère 3, soit quelqu’un de gravement malade. Le dossier est parti le 24 juin à la cellule transfert vers le ministère de l’Intérieur.
    L’assistante sociale insiste: où est-il maintenant? Quelques minutes plus tard, l’intéressé rappelle. La personne qui s’en occupe revient lundi et la dame qui était là a cherché avec moi: elle n’a rien trouvé dans l’ordinateur ni aucune copie. Quand on envoie un dossier au ministre, on garde une copie, on a cherché mais on ne trouve pas. C’est étonnant.
    L’assistante sociale s’inquiète. Ce monsieur est quand même âgé, il souffre et personne ne réagit. A l’Office des étrangers, on me dit que l’on ne retrouve plus les certificats médicaux dans le dossier alors que plusieurs médecins certifient avoir donné des attestations. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous l’avez placé en priorité.
    C’est peut-être pour cela qu’il n’a pas été encodé , répond l’employé. Après le transfert, il n’y a plus de trace, même pas de copie, c’est ça qui est bizarre. L’homme compatit pourtant: dès lundi, j’espère pouvoir vous donner une réponse. Nous sommes là pour aider ces gens.
    A l’Office des étrangers, Samira Lahlou poursuit ses pérégrinations.Le médecin confirme qu’il avait donné des documents pour la régularisation de monsieur Dardor et chez vous on m’a dit qu’il n’y avait aucune pièce fait-elle savoir sur place. Quand j’ai téléphoné à la Commission des régularisations, on m’a dit que le dossier avait été envoyé le 24 juin et qu’il y avait des attestations dedans.
    Mais il n’y a rien au dossier , répond-on à l’Office. Le docteur peut renvoyer une copie, non? Il faut absolument qu’on nous transmette des documents.
    Un nouvel interlocuteur confirme encore. J’ai vérifié, il n’y a rien dans le dossier, on n’a aucun élément. La commission m’a dit qu’ils ont passé le dossier le 24 en urgence et qu’ils ne savent pas où il est parti , dit l’assistante sociale. Dès que la commission a tranché, il n’y a plus besoin de tout cela. S’il est en ordre de commission, on va pas redemander un dossier. Téléphonez à la commission pour qu’ils nous envoient d’urgence l’avis à l’Office. Ils ont gardé une copie de l’avis, j’espère?
    Etape suivante: retour à la commission. C’est encore madame Lahlou. J’ai une bonne nouvelle: à l’Office, ils m’ont dit que s’il y avait une réponse favorable, ils délivreraient automatiquement la carte d’identité.
    Allez, Dieu merci , se réjouit sincèrement le contact.
    Vous avez la réponse favorable? J’espère, mais comme je ne retrouve pas le dossier… Lundi on va essayer de trouver la copie. Puis cela se complique. Ce que le monsieur de l’Office a oublié, c’est que si nous donnons l’avis positif, le ministre doit encore trancher. C’est en effet lui qui prend la décision et qui transmet notamment la -lettre aux communes.
    Chez le ministre de l’Intérieur, la personne en charge du dossier est absente. Il me semble que mon collègue a demandé en urgence l’avis de l’Office des étrangers mais cet avis n’est pas encore arrivé. A l’Office, ils ont dit qu’il ne retrouvaient plus les documents médicaux.
    La réponse surprend une fois de plus l’assistante sociale. Oui, mais l’Office doit simplement vérifier que la personne n’a pas commis d’infraction à l’ordre public.
    A l’Office on m’a dit que si la commission donnait un avis favorable, il délivraient la carte d’identité à ce monsieur.
    «EN PRINCIPE, LE MINISTRE
    POURRA SIGNER»
    On reprend tout. On commence avec un avis de la commission. Quand il est positif, en principe le ministre suit cet avis mais, avant de signer, il doit s’assurer que la personne ne représente pas un danger pour l’ordre public. Pour cela, il faut l’avis de l’Office des étrangers.
    Perdue, Samira en appelle à l’humanisme de son correspondant. Qui rassure. Lundi dernier, mon collègue a demandé l’avis de l’Office, cela prend généralement quelques jours car il faut vérifier auprès de la Sûreté et du casier judiciaire. Je propose que vous nous recontactiez lundi. En principe nous aurons l’avis de l’Office et le ministre pourra signer. On devrait en savoir davantage dans les toutes prochaines heures…

    Anonyme

    10/11/2010 at 9:47  

  38. On passe de coq à l’ane et on mélange tous.

    GLADIATOR

    15/11/2010 at 9:51  

  39. Je serai plutôt d’accord avec GLADIATOR.
    Lisez comme moi le dernier "compte-rendu", un exploit d’ Anonymous…
    #### Courbé sur son lit d’hôpital et nous interpellant en arabe, sa langue maternelle, Mohamed Dardor se sent abandonné. Frappé par un diabète qui l’a rendu aveugle, le vieil homme…. blablablabla.. Je suis arrivé en Belgique au mois d’avril 1999, se souvient Mohamed qui, à 60 ans, a décidé de quitter Nador, une ville perchée dans les montagnes marocaines pour relever un -défi. J’ai été engagé par la mosquée pour enseigner le Coran aux jeunes. Petit à petit, ma vue a diminué à cause du diabète. Quand je suis devenu aveugle, j’ai perdu mon emploi. C’était au mois d’août.
    Installé dans un petit appartement à Saint-Gilles, le sans-papiers est éjecté de son domicile. [ ..Entendez par un mauvais belge plein d'incompréhension. ] ####

    Le procédé de victimisation des inculpés de justice comme celle des "venus de nulle part, on ne sait trop comment" a vraiment bon dos!
    L’exemple repris d’Anonymous en est flagrant. Voici un "vieil homme" qui se délocalise du Maroc à passé 60 ans, il y a de cela plus de 10 années. Engagé par la MOSQUEE par tous ces imams d’on ne sait où. Dix ans plus tard le vieux parle toujours arabe (en Belgique). Charitables comme le prescrit le coran, les imams l’ont éjecté pour cause d’incapacité productive à propager les textes de l’enfermement communautaire …sans avoir pris la peine de tenter l’INTEGRATION.
    Les mêmes infâmes agissent avec la conviction qu’il suffira de larguer le vieux à charge de la communauté belge – via CPAS – et nombre d’aides sociales tant appréciées par les allochtones, ces adeptes des Frères musulmans et frères d’un socialisme européen qui fidélise à tour de bras une chalandise éprise de fric pour survivre….
    Rien que de plus normal dans tout ce charabia d’Anonymous, vous trouvez pas?

    Décaltout

    18/11/2010 at 10:25  

  40. Bien vu decaltout.
    Tkhalwid de samira est connu et toléré par tout ce qui la connaisse, mais malheuresement elle ne s’est pas fixé des limites, du coup maintenant elle passe à la caisse, dommage elle ne reverra plus lebled qu’elle aime tant.

    AMAL

    27/11/2010 at 1:33  


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 35 autres abonnés

%d bloggers like this: