Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Retour au religieux chez les juifs en diaspora

with one comment

William Racimora, rédacteur-en-chef de Contact J

William Racimora, le rédacteur-en-chef de Contact J

« On assiste à un phénomène de retour au religieux chez les juifs et il s’agit d’un phénomène très récent en diaspora« , estime William Racimora, chercheur au FUSL (Facultés Universitaires de Saint-Louis) et rédacteur-en-chef de Contact J, le journal du Cercle Ben Gourion à Bruxelles. Ancien militant de gauche, l’intéressé fréquente aujourd’hui plutôt des cercles d’influence bien ancrés à droite sur l’échiquier politique belge. Devenu récemment rédac’ chef d’une publication juive, il a voulu me voir, après avoir rencontré Edouard Delruelle (CECLR), pour publier un dossier sur la gestion de la diversité en Belgique. Des questions classiques sur mes origines, mes identités multiples, mes prises de position politique, ma vision de la communauté turque, mes enquêtes sur les conflits communautaires, mon avis sur la candidature de la Turquie à l’Europe et sur le génocide arménien. Je ne sais pas ce qu’il va retenir de cette rencontre mais j’en ai profité pour avoir plus d’informations sur ces activités et ses recherches sur la communauté juive de Belgique.

Car, en plus de ces fonctions bien débordantes, l’individu est également administrateur pour la Mutuelle Juive d’Inhumation asbl où il gère un fonds social alimenté par les cotisations d’environ 650 membres depuis 1922. « Comme chez tous les croyants, il existe dans la communauté juive 4 piliers où les cérémonies traditionnelles sont généralement bien respectées : le mariage, la bar mitzvah (communion juive), la circoncision et la mort. Pour les mariages et les communions, les célébrations religieuses sont de moins en moins suivies mais les cérémonies religieuses pour les circoncisions et les enterrements sont en nette progression y compris chez les laïcs. Cela s’explique par le fait que l’individu estime qu’il ne doit pas déconner à deux moments qu’il juge important : l’entrée (circoncision) et la sortie (décès) à l’âge adulte« . Mais le retour du religieux ne se limiterait pas au retour des cérémoniels religieux, il y aurait une recrudescence des centres de formation, des initiatives pour « sauver les âmes », des missions de reconversion. Pour mieux cerner ce phénomène, William Racimora utilise une technique multidisciplinaire : la sociologie anthoropologique où le chercheur fusionne avec son objet d’études et en adopte les principales caractéristiques. Mais il faudra attendre un peu avant qu’il puisse pondre son premier rapport sur le sujet.

En attendant, dans le cadre des Assises de l’interculturalité en Belgique, William Racimora a proposé (via le Cercle Ben Gourion) une recherche-action sur les conflits intercommunautaires. « Mon idée est de produire un rapport sur la gestion des conflits internes au sein de la communauté juive et les modes de résolution communautaires mis en place pour résoudre les conflits. Le conflit n’est pas nécessairement perçu comme quelque chose de mauvais ou dangereux, il devient parfois un élément qui structure une communauté« , précise-t-il.

Advertisements

Written by Mehmet Koksal

19/03/2009 à 2:34

Publié dans Religions

Tagged with ,

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bonjour, je suis en rétho à l’école Notre Dame des Champs. Je dois réaliser un travail de fin d’année et ce qui m’intéresse le plus c’est l’histoire du peuple juif…Pourquoi? et bien parce que je suis révolté que pareille chose soit arrivée! J e trouve ce génocide plus que honteux et inacceptable! Il est une totale aberration, il est une honte et à la fois une preuve de la folie humaine. Je décide alors d’écrire sur ce sujet afin de comprendre comment il est possible ou non, pour toute la communauté juive de se reconstruire, après pareil drame.
    Votre aide me serait vraiment très très précieuse…
    Pour ceux qui seraient intéressés,le questionnaire est ci-dessous et vous pouvez m’envoyer vos réponses à l’adresse mail suivante pour plus de confidentialité (aurelie-1992@hotmail.com)
    Tout d’abord je vous remercie d’accepter de répondre à mon questionnaire dans le cadre de mon travail de fin d’étude. Si certaines questions vous embarrassent vous n’êtes pas obligé d’y réponde. Merci pour votre participation.
    Nom, prénom (facultatif):
    Etat civile :
    Lieu de travail :
    1. Qu’est-ce que c’est être juif de nos jours en Belgique ?
    2. Etes-vous juif laïque ou religieux ? Qu’est-ce que cela implique dans votre vie quotidienne ?
    3. Pensez-vous faire votre service militaire en Israël ?
    4. Vous sentez-vous proche des juifs d’Israël ?
    5. Etes-vous pour le rassemblement des populations juives dans des écoles ou mouvements de jeunesses bien spécifiques ?
    6. Votre époux ou épouse idéale est-il juif ou juive ?
    7. Vous est-il déjà arrivé de vous sentir menacé ou agressé suite à votre appartenance ?
    8. J’habite près de Ganenou, les hommes avec les mitrailleuses sont-ils vraiment utiles ?
    9. Etudiez-vous en cours le génocide du peuple juif ? Quels sont vos ressentis ? Avez-vous des parents qui ont été touché de près par ce dernier ? Si oui, pourriez-vous me l’expliquer ?
    10. D’après vous, en quoi l’identité juive d’aujourd’hui reste-t-elle liée au génocide ?
    Merci de m’avoir consacré votre temps

    Garcia Blanco

    19/01/2010 at 8:58


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :