Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Halis Kökten (CDH) : « Je n’ai jamais qualifié les candidats marocains de cafards »

with 28 comments

Abdelghani Benmoussa (e.a.) a porté plainte le 30/03/09 contre Halis Kökten pour des propos publics incompatibles avec les valeurs du parti

Abdelghani Ben Moussa (e.a.) a porté plainte le 30/03/09 contre Halis Kökten pour des propos publics incompatibles avec les valeurs du parti

Une plainte écrite émanant de deux militants centristes schaerbeekois (Geneviève Planchard et Abdelghani Ben Moussa) datant du 30/03/09 a été déposée au comité de déontologie du CDH (Centre Démocrate Humaniste, le parti centriste francophone belge) contre le 12e candidat bruxellois de la liste CDH Halis Kökten.

Les plaignants épinglent les propos publics tenus par l’intéressé le 23 mars dernier lors de l’annonce de la liste CDH provisoire où Halis Kökten déclarait : « je découvre qu’on me propose finalement la 12e place alors qu’il y a 3 Marocains et un Noir dans les 10 premiers ».

« Nous avons fait part de notre indignation au comité de déontologie du parti par rapport à ces propos stigmatisants et blessants qui sont en violation de la charte de l’humanisme démocratique adoptée par le parti lors du passage du Nouveau PSC au CDH. Halis Kökten n’a plus la légitimité de porter notre projet politique et s’écarte considérablement des principes qui sont les nôtres (liberté, égalité et fraternité). C’est pourquoi, nous avons demandé au comité de déontologie de prendre position sur le maintien ou non de monsieur Kökten sur la liste CDH et de décider sur les éventuelles mesures disciplinaires à prendre à l’encontre du mandataire », explique Abdelghani Ben Moussa (CDH). « J’ai entendu des propos encore plus graves comme le terme ‘cafards’ pour désigner les personnes d’origine marocaine ou d’autres propos aussi puants prononcés en privé mais ce sont les propos publics qui me choquent le plus car ils ont un impact sur l’image du parti et les valeurs défendues par le parti. Je suis militant antiraciste et je milite depuis plus de 10 ans dans la même formation politique, je ne peux tolérer la banalisation de tels propos dans la bouche d’un mandataire public. Ceci dit, je n’ai aucune animosité contre la personne d’Halis Kökten avec qui j’entretiens de bonnes relations, j’ai voté d’ailleurs pour sa 12e place lors du vote du 23 mars sur la liste provisoire adoptée par le comité d’arrondissement mais j’espère que cette plainte fera l’effet d’un avertissement non seulement pour lui mais aussi pour l’ensemble des candidats afin que les discours racistes et xénophobes ne soient pas banalisés pendant la campagne électorale« , ajoute le plaignant.

Halis Kökten (CDH) est accusé d'avoir utilisé des propos "stigmatisants et blessants"

Halis Kökten (CDH) est accusé par les membres de son parti d'avoir utilisé des propos "puants, stigmatisants et blessants"

Contacté par téléphone ce mercredi (08/04/09), Halis Kökten confirme avoir entendu le dépôt d’une plainte à son égard mais nie avoir tenus des propos à caractère raciste : « Je n’ai jamais qualifié les candidats marocains de cafards et les N… Africains centraux de Noirs ! Je déments formellement avoir tenu des propos racistes et je condamne sans équivoque les personnes qui utiliseraient de tels propos blessants. D’ailleurs, j’étais le seul Turc présent lors du drink offert par Bertin [Mampaka] en face de l’hôtel Marriott pour célébrer la victoire de Barack Obama. Je suis intervenu politiquement pour l’ouverture d’une église africaine du pasteur Makelele sur la rue Général Eenens, j’ai discuté plusieurs fois avec le grand imam des Africains bruxellois dont j’ai oublié le nom. Lorsque j’étais professeur de religion islamique dans la province du Luxembourg, avant d’entamer une carrière politique, j’ai travaillé pour la scolarisation des enfants africains au centre Saint Rémy. J’ai été reçu par l’ambassadeur du Maroc et le célèbre conseiller de l’ambassade marocaine, Fouad Mejloufi, me qualifie souvent amicalement du plus arabe des Turcs de Belgique. Je pense que la démarche d’Abdelghani s’explique par sa frustration de ne pas être sur les listes électorales, il essaye de se valoriser en s’attaquant à un candidat médiatique comme moi. Je trouve que c’est lui qui devient raciste car c’est aussi raciste d’accuser quelqu’un de racisme quand la personne ne l’est pas« , conclut Halis Kökten.

« Je n’ai aucune frustration car j’ai déjà été candidat à deux reprises auparavant et j’ai voté pour sa candidature lors de la présentation de la liste », réplique Abdelghani Ben Moussa. « Je précise que ce n’est pas la première fois que le parti a un problème avec l’engagement politique de monsieur Kökten. Je suis membre du comité de section du CDH à Schaerbeek et en février dernier, la section de Schaerbeek a adopté une résolution pour éjecter Halis Kökten du parti car depuis son élection au Conseil communal, Halis Kökten n’a jamais fait son travail de mandataire, il n’assistait à aucune commission de travail. On a déjà décidé de lui retirer les commissions, il n’a actuellement que son statut d’élu au sein du groupe CDH. Suite à la résolution, l’intéressé à demander un délai de deux mois pour soit démissionner, soit se réinvestir dans son rôle politique. Je suppose qu’il fera un choix après le scrutin régional« , déclare le militant schaerbeekois.

« J’assume mon mandat communal, j’ai juste légué les commissions à Mohammed El Arnouki et Mahinur Özdemir parce que je n’avais plus le temps. Si je suis élu au Parlement bruxellois, je compte démissionner du Conseil communal pour me focaliser totalement sur les problèmes des Bruxellois. Je suis contre le cumul des mandats et je préfère laisser ma place au 1er suppléant« , précise Halis Kökten.

Il n’y a pas de délai pour ce genre d’avis mais le comité de déontologie du CDH devrait prendre position sur ce cas assez rapidement comme ce fut le cas dans l »affaire concernant Jean-Pierre Detremmerie à Mouscron.

Advertisements

Written by Mehmet Koksal

08/04/2009 à 11:21

Publié dans Elections

Tagged with

28 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Loin de moi l’idée d’alimenter une polémique, cette façon de faire n’étant pas « le genre de la maison » ! Cependant, je souhaite réagir aux propos tenus sur votre site puisque mon patronyme y est nommément cité. Ma contribution, par le biais de la présente, a pour ambition d’apporter un complément d’information à votre article, et ce, dans le respect d’un devoir de réserve auquel je m’astreins.

    Je souhaitais donc apporter les précisions suivantes :

    Au préalable, j’attire votre attention sur le fait qu’au sein de la Section cdh de Schaerbeek, nous travaillons et travaillons encore afin d’apporter une véritable empreinte orange au sein de notre Belle Cité ! L’humain au centre des préoccupations, telle est notre préoccupation ! Vous comprendrez dès lors que de tels agissements, s’ils s’avèrent fondés, nuisent gravement au projet politique que nous portons, et ce, depuis le début de la législature communale !

    D’abord, Halis n’a pas « légué » ses mandats, il en a été, purement et simplement, destitué par le groupe des mandataires cdH à Schaerbeek ! D’ailleurs et à titre personnel, j’ai du subir le courroux d’Echevins me reprochant de ne pas « nous parler au cdH », ceux-ci considérant que les interrogations que notre groupe nourrissait en Conseil Communal furent débattus en commission…Ceci étant la conséquence directe de l’absence répétée de notre collègue qui s’était pourtant engagé à assumer les commissions dont il était en charge.

    Ensuite et en ce qui concerne le fond de votre article, certains membres de notre section ont considéré que la sortie d’Halis est en totale contradiction avec notre charte de l’humanisme démocratique, l’ethnocentrisme et/ou le communautarisme y étant banni ! « Les blancs, les noirs, les jaunes ou que sais-je encore n’existent pas ou uniquement dans la tête de certains, il n’y a que des Schaerbeekois, point barre » !

    En outre, je confirme qu’une résolution a été prise en interne à l’endroit d’Halis afin que celui-ci se mette au diapason de ses collègues en terme de productivité lié au mandat que les Schaerbeekois lui confièrent le 8 octobre 2006. De plus, une évaluation au tiers de la législature mit en exergue le peu d’investissement dont mon collègue est sujet…

    Pour le surplus, feu Roger Nols répondait à qui le tacklait sur sa propension à entretenir une certaine forme de déviance : « je ne suis pas raciste, d’ailleurs mon cuisinier est turque » ! On ne badine pas avec ce genre de propos, c’est mon point de vue.

    Enfin, si une procédure est pendante, je considère personnellement que celle-ci doive suivre son cours et puisse aboutir à charge…ou à décharge !

    En guise d’épilogue à ce post, j’ajoute clairement et sans ambages, qu’il faille arrêter avec ces comportements qui n’ont pas lieu d’être au sein d’une société où le monde s’apparente aujourd’hui à un village ! Il n’y a qu’une seule race et elle est humaine ! Que l’on s’attache aux vrais problèmes des gens, à savoir, la qualité de vie et la maximisation du bien être de tous en ces temps difficiles !

    El Arnouki Mohamed
    Conseiller Communal de et à Schaerbee

    Mohamed

    08/04/2009 at 4:15

  2. Traduisez… »Si Kökten est exclu, je me porte candidat à son remplacement » Pour qlq1 qui a hésité entre passer au MR ou au CDH (car manque de candidat d’origine maghrébine), les leçons d’humanisme et d’éthique sont très mal venues de la part d’un opportuniste de première !
    Mais bon, faut-il encore s’étonner à ce stade des connivences ou plutôt des collusions ?
    Petit pays, petits candidats !
    Ces qlqs lignes ne dispensent pas kökten, si ses propos sont vérifiés (quoi qu’il en semble capable), d’être radié à vie de toute forme d’activité politique, culturelle ou sciale !

    tarkan

    08/04/2009 at 6:45

  3. @tarkan: Indépendamment de la personne en question ici: Pourquoi il faudrait quelqun « radier A VIE » des activités politiques? Les politiciens doivent bien prendre leurs responsabilités, et ca peut entrainer une démission le moment vénu. Mais ils peuvent quand mêmes toujours apprendre, s’améliorer, changer d’attitude pour avoir une deuxième chance, comme tout le monde?

    C’est une question qui m’occupe déjà tout un temps: Comment on s’imagine le ou la politicien(ne) idéal(e)?

    Qu’est-ce les citoyens peuvent (ou doivent) faire pour améliorer la qualité de leurs réprésentants? C’est quand même notre responsabilité de bien choisir nos réprésentants?

    On veut des gens qui travaillent dans les commissions du Conseil Communal, comme El Arnouki l’a mentionné correctement, on veut des gens qui ne méprisent pas leurs cocitoyens comme c’était mentionné plus haut, c’est juste aussi, mais il faut aussi des gens qui aiment « le peuple » qu’ils comptent réprésenter, qu’est-ce qu’on fait avec des politiciens qui ne tiennent pas dix minutes sur un marché sans s’ennuyer parce que la populace ne les interesse pas? Kökten me semble au moins quelqun qui sort de chez lui, n’est-ce pas? De ca on a aussi besoin.

    malte

    08/04/2009 at 7:56

  4. 1.Mouhammed je sais bien que tu viens de débarqué des Ecolos ?
    2. Tu n’est pas bien placé pour donné le morale Humaniste car tu est dans cette maison depuis seulement 2 ans .
    3.Tu doit respecté les plus de 1000 voix que mr.Kokten à réalisé. N’est t’il pas juste que Kokten à meme augmeté ses voix encore un an après les communales ?
    4.Les gens ne sont pas dupes à voté pour un homme que tu qualifie au meme niveau que Roger Nols.
    5.Surtout ne t’emballe pas dèrrière ton frère Ben Moussa, car lui il est en rotte de plus ètre sur la liste aux régionales.
    Bizarre, c’est toujours les memes qui s’acharnent sur Kokten encore. C’est à mon avis édition 2 .Venant des memes personne pour déstabilisé mister Kokten

    RAJA

    08/04/2009 at 9:54

  5. Quoi qu’en disent les arabes et turcs de service, le CDH contibue activement à mépriser les citoyens et citoyennes issu(e)s de l’immigration en portant gravement atteinte à leurs libertés et droits fondamentaux : Milquet soutient les ROI excluant les élèves coiffées du foulard ou du turban de nos établissements scolaires publiques tout en affichant sur les listes une foulardées, chasseuse de voix !!!

    Ce parti, zâama « humaniste », est tout bonnement islamophobe comme les autres qui se prétendent démocratiques et le sénateur-toubib Georges Dallemagne est un fervent servireur de la cause raciste sioniste !!!

    EGALITE

    08/04/2009 at 10:07

  6. @malte
    « Des politiciens qui sortent de chez eux… » dites vous ? Et qui enregistrent de cd, et qui participent à des événements organisés par des fachos, qu s’invitent dans les mariages même sans y être invités…Je continue la liste ? Je vous épargnerai la suite ! Tout ce dont nous avons besoin nous les « citoyens » soit disant éveillés et responsables, capables de dicernement avec un sens critique à toute épreuve…c’est de l’ETHIQUE et de la DEONTOLOGIE, de l’honêteté etde l’intégrité ! Et pas des fanfarons qui ne cessent de nous jouer et rejouer les mêmes pantalonades !
    Alors arrêtez de vous voiler la face et de vous mentir ! Néanmoins vous avez raison surun point, VOUS êtes responsable de l’existence de ces bouffons ! C’est en tenant ce type de discours que vous les renforcez !
    Vous êtes les aveugles e les Halis et consorts les borgnes ! Ou alors vous êtes Halis en personne ;-)

    tarkan

    08/04/2009 at 10:58

  7. @tarkan: Oui, oui, j’étais un peu provocateur de faire un lien entre Halis Kökten et le « politicien idéal » :-) Mes propres idées sur le sujet de Kökten et amis vous trouvez, comme PYl L’indique sur le site de « Démocratie Schaerbeekoise »: Le nationalisme turc – Quelle influence sur notre démocratie locale ?

    malte

    09/04/2009 at 9:05

  8. Plusieurs choses, si vous le permettez :
    – d’abord, ce n’est pas très consistant, ce pour quoi on a saisi la commission de déontologie : “je découvre qu’on me propose finalement la 12e place alors qu’il y a 3 Marocains et un Noir dans les 10 premiers”. Qu’est-ce que le cdH pourrait à redire à cela, lorsqu’on le sait comment ce parti fait, à Bruxelles, dans le communautarisme le plus primaire. Le cdH, comme le PS, fait ses listes à Bruxelles en ne tenant compte que de deux choses : la couleur de la peau et le nombre de voix d’un candidat. On ne questionne pas son passé, ni son regard sur le monde, si ses capacités. Ce faisant, les dirigeants de parti politique n’ont que l’image qu’ils se font d’un immigré pour juger, d’où monsieur kokten, d’où monsieur Migisha, d’où…etc.
    – vous rentrez dans leur jeu, la tête en avant : les candidats belges d’origine étrangère se retrouvent à utiliser les étiquettes que des vieux blancs leur ont mis sur le col. Ce sont des arabes, des turcs, des assyriens, des africains centraux,… Bref, vous êtes enfermé dans un rôle, et maintenant, ce rôle, vous le jouez à plein.
    – la place de Schaerbeek dans cette liste est ahurissante : une des plus grandes communes de la région se voit reléguer à la douzième place. Si monsieur kokten était un peu moins « halis », ce serait cela qu’il aurait mis en exergue et pas le fait qu’il y ait devant lui trois marocains et un noir. Depuis les élections présidentielles de 2003, tout le monde sait que le chef de file à Schaerbeek, monsieur grimberghs, est la bête noire de madame non. Doit-on trouver là le mauvais sort réservé à la cité des ânes ? Si c’est le cas, la présidente est encore plus stupide que je ne pense (et pourtant, elle est à mes yeux la plus biess’ des politiques francophones en Belgique)
    – monsieur el arnouki, depuis qu’il a été élu, a mené un travail de conseiller communal considérable et exemplaire. Qu’on le relègue à la 22ème place, et qu’on mette monsieur kokten avant lui, lui qui n’est JAMAIS intervenu en conseil communal. Et contrairement à ce qu’un commentateur de ce blog affirme, lorsqu’il a quitté écolo pour le cdh, il a, et c’est une exception à schaerbeek (le plus grand carrousel politique du pays) remis tous ses mandats à la section écolo.

    Pour finir, je suis toujours surpris par la couverture médiatique que monsieur kokten occupe. Encore que ma surprise ne soit que rhétorique parce que je sais qu’un article sur un kokten est beaucoup plus sexy qu’un article sur un el arnouki.

    Ceci dit Mehmet, ravi de vous revoir en ligne.

    José Malla

    09/04/2009 at 11:49

  9. On ne peut en aucune manière qualifier Halis de raciste.Halis est certes gaffeur, cependant si en haut lieu on lui promet la 10 ème place et qu’on lui donne la 12 ème, cela provoque évidemment des tensions et des incompréhensions.
    Quant à son investissement à Schaerbeek, je ne me prononce pas . Entretemps, lorsqu’on est élu , on se doit de s’investir et de travailler en groupe!!!!!!

    FARID KESSAS
    Conseiller communal

    KESSAS FARID

    09/04/2009 at 3:19

  10. « … on lui promet la 10 ème place et qu’on lui donne la 12 ème… » : une place pour nous promettre un avenir meilleur où l’humain est au centre des préoccupations, qu’il n’est pas bon de la chasser du chômage, qu’il n’est pas bon de tirer au sort certains élèves destinés à fréquenter les bonnes écoles, qu’il n’est pas bon d’exlure les filles voilées de nos écoles, qu’il n’est pas bon d’armer les sionistes pour massacrer les enfants palestiniens, qu’il n’est pas juste de qualifier le Hamas de terroriste, qu’il n’est pas juste d’enfermer la jeunesse bruxelloise dans les prisons à ciel fermé et même ouvert du royaume, …

    Une 10ième place pour parvenir à nous gaver de promesses (qui ne seront certainement tenues, qui en douterait) saura-t-il tromper (chasser!!!) davantage de citoyen-moutons qu’Ahmed Al khannousse de Molenbeek ???

    Tout ça pour une place, une place pour mieux baiser les concitoyens !!! Une simple place sur une liste électorale de merde justifie la « gaffe » (le propos raciste) !!! Farid Kessas, vous nous prenez pour des cons, vous aussi ??? De quel avenir, de quelle place vous nous parlez, celle réservée au jeunes de Saint-Josse, Schaerbeek, Molenbeek,… que les « humanistes » maintiennent dans des écoles poubelles, par exemple !!!

    EGALITE

    09/04/2009 at 6:16

  11. Cher ami du parti égalité,

    vous êtes prié de rester poli, vous n’êtes malheureusement pas en mesure de modifier ce système de la particratie en vigueur depuis plus d’un siècle dans ce pays.
    il faut se soumettre et faire avec comme l’on dit.

    farid

    farid kessas

    09/04/2009 at 6:59

  12. Puisque vous cet etat de soumission, de servilité vous convient, restez-y « humanistement » maintenu monsieur le conseiller communal, mais sans nous, on ne mange pas de ce pain, pour rester poli !!!

    Mendier des voix pour conforter le citoyen dans son état de soumission, voilà ce que proposent de maintenir ces élus placés allochtones !!!

    Ce sont, en effet, les sujets qui font le despote, le dictateurs !!!

    Monsieur Farid Kessas, serieusement, n’avez-vous pas honte de dire de telles âneries ??? Il y a toujours moyens de sortir de la servilité, il suffit de le vouloir, de nous en donner les moyens, l’union fait la force… Si vous n’êtes d’aucune utilité citoyenne pourquoi se porter candidat sur des listes électorales si ce n’est pour baiser votre semblabe ??? Pour vouloir à tout prix manger de ce pain pourri de la soumission ??? Etes-vous un de ces vulgaires khobsistes, monsieur le conseiller CDH ???

    EGALITE

    09/04/2009 at 7:39

  13. Cher ami,

    Moi, j’ai perdu toutes mes dents et donc je ne mange pas de pain , c’est trop dur pour moi…..

    Vous oubliez que quand tu étais petit, moi je me suis présenté sur la liste merci puis ce fut la traversée du désert.
    farid , conseiller communal

    FARIDKESSAS

    09/04/2009 at 7:43

  14. @ »Egalite »: A quoi de bon de cracher ici des grands mots et des insultes? On est quand même plus dans l’école maternelle ici?

    Je ne vois d’ailleurs pas en quoi la phrase de « trois marrocains et un noir » devrait être raciste, on n’a pas déjà entendu plus choquant des politiciens?

    La phrase est plus révélateur que raciste. Elle montre joliment comment on confectionne les listes, ce qui n’a pas commencé avec la venue des « nouveaux belges »…

    Les partis essayent de trouver un équilibre entre les différents communes (organisations locales), les différents quartiers, les âges, les professions (bien un ouvrier par ci, par là, pas trop des étudiants (les électeurs ne les aiment pas trop), pas oublier les femmes, les differents ailes du parti (Boerenbond, chrétiens pratiquants, classes moyennes, syndicalistes ou gauche-droite-gauche caviar :-) ), ajoutons l’une ou l’autre personne illustre, « bekende Vlaming » et autres Wilmots, des gens au nom de famille connu (les gens confondent père/mère et enfants ou autres neveux) …

    Les belges aiment, d’aillleurs, ce que montrent des nombreux études, de voter au niveau local pour les ministres et aux niveaux superieurs pour leur bourgméstre – les listes qui comptent des ministres et bourgmèstres dans leur rangs ont un bonus – ce qui serait impensable en Allemagne où tout le monde trouverait ca pas sérieux de se porter candidat sans vouloir siéger…

    C’est donc un argument valable, de s’étonner que Schaerbeek ne soit pas mieux loti sur une liste, comme l’indique José Malla, mais également que les turcophones ne soient pas mieux loti, comme l’indique M.Kökten, indépendamment, bien entendu si ca devrait être M.Kökten ou quelqun d’autre – ils sont environs 30.000 à Bruxelles si je ne me trompe pas, donc un tiers des marrocanophones ou des néerlandophones…

    PYL a d’ailleurs déjà montré sur son site web, que les differents « ethnies » de Bruxelles ne se repartissent pas de facon égale sur tout les partis, qu’il y a donc différents partis de préférence par les (anciens) turcs, les (anciens) marrocains, les (anciens) congolais etc. – l’article ci-dessus n’est pas instructif parce qu’il parle du racisme, mais il est instructif parce qu’il nous instruit sur la personne cité et parce qu’il pose la question si le CDH aurait pris une décision de s’éloigner des « turcs » au profit des « marrocains », qui étaient dans le passé plus réprésentés au PS et MR si je ne me trompe pas?

    malte

    09/04/2009 at 8:38

  15. “trois marrocains et un noir” : parmi 10 blancs. Il n’a pas dit 7 blancs parmi les 10 premiers de la liste !!! Le racisme, c’est aussi la stigmatisation, le dénigrement, … c’est lorsqu’on met en avant l’appartenance ethnique, l’origine, la religion… de certains membres du groupe !!! Le racisme, c’est l’entrenir des sentiments de rejet de l’Autre, le différent !!! Halis Kokten n’est peut-être pas raciste,comme vous Malte, mais son propos l’est certainement, que ça vous plaise ou non !!!

    Les mots ont un sens, Malte !!! Que voulait-il dire, selon vous ??? Que ces individus (trois marocains et un noir) méritent davantage ces places que lui, le turc blanc !!! Non, bien évidemment !!! Alors, svp, c’est à vous de cesser de nous insulter !!!

    EGALITE

    09/04/2009 at 9:07

  16. Je rappelle que Schaerbeek est assez bien lotie sur la liste du cdH puisque la 9ème place est occupé par Mme Clotilde Nyssens, Députée et Conseillère communale. C’est bien elle qui incarne donc la « tête de liste » à Schaerbeek et non Mr Kokten qui se retrouve après elle…

    fraternité

    09/04/2009 at 9:14

  17. @Egalite: Merci d’avoir réduit le nombre des insultes par ligne, ca rends vos commentaires plus lisibles. Je peux donc plus facilement répondre…

    PYL l’a mieux décrit que moi: aussi longtemps qu’il existe une « communauté turc » à Bruxelles qui est prêt à voter pour un « candidat turc », aussi longtemps il a du sens pour un candidat de se présenter comme tel et pour les partis de chercher des candidats qui vont exploiter cette reservoir des voix. La même chose s’applique aux « communautés marocains et congolais ».

    Il y a d’autres nationalités (et origines) présents à Bruxelles qui sont aussi présent à Bruxelles que les turcs, mais qui n’ont pas l’air de former une communauté prét à voter pour « un de leur », les Italiens, Francais et Hollandais par exemple, même si j’ai déjà vu des tracts de la communauté des « Francais des Belgique » … Ca veux dire que c’est la communauté même qui produit des politiciens « ethniques » et la politique d’équilibre entre éthniques sur la liste.

    A Schaerbeek il y a une conseillère communale allemande – pendant sa campagne elle n’a pas une seule fois adressé sa parole à la « communauté allemande ». 1000 personnes ne pèsent évidemment pas beaucoup, mais ces gens là ne la connaissent même pas. Je n’ai pas voté pour elle non plus, moi.

    Vous écrivez « cessez de nous insulter » – comment je dois interpreter cette « nous »? Votre « nom de guerre » ici, « Egalité », ne dévoile aucune origine éthnique, comment vous voulez que je vous identifie comme Tahitien ou Chinois? Je ne peux donc pas vous dénigrer non plus comme Guinéen ou indio?

    malte

    10/04/2009 at 8:10

  18. Même si il y a un pas entre ne pas mettre en avant sa nationalité d’origine et y renoncer, c’est intéressant d’y réfléchir. Après une rapide recherche sur Gougeule sur les nationalités turques et marocaines (j’ai pas cherché pour les autres), deux choses apparaissent :
    – Même si on leur dit le contraire, les marocains peuvent renoncer à leur nationalité : selon les chapitres 4 et 5 du dahir (décret) de septembre 1958, « Perd la nationalité marocaine: 1 Le Marocain majeur qui a acquis volontairement à l’étranger une nationalité étrangère et est autorisé par décret à renoncer à la nationalité marocaine ; 2 Le Marocain, même mineur, qui ayant une nationalité étrangère d’origine est autorisé par décret à renoncer à la nationalité marocaine ; 3 La femme marocaine qui, épousant un étranger, acquiert du fait de son mariage, la nationalité du mari et à été autorisée par décret, préalablement à la célébration de cette union, à renoncer à la nationalité marocaine ; 4 Le Marocain qui déclare répudier la nationalité marocaine dans le cas visé à l’article 18 du présent code ; 5. Le Marocain qui, occupant un emploi dans un service public d’un Etat étranger ou dans une armée étrangère, le conserve six mois après l’injonction qui lui aura été faite par le Gouvernement marocain de le résigner. »
    Les formalités sont simples.
    Encore une fois, il faut préciser que la loi autorise le renoncement de sa nationalité marocaine, alors même que les autorités (consulats, ambassades,…) ne cessent de répéter le contraire.

    Dans le cas de la nationalité turque, c’est un peu la même chose : les articles 19 à 36 de la loi sur l’acquisition de la nationalité turque du 11 février 1964 traitent de la perte de la nationalité turque « Le répudiation de la nationalité turque est soumise à l’autorisation du conseil des ministres aux conditions suivantes : a)étre majeur et capable de discernement, b) avoir accompli le service militaire ou etre considéré comme l’ayant accompli

    Le ministère de la défense nationale peut donner l’autorisation à ceux pour lesquels il est indispensable de faire une exception quant a la condition d’accomplissement du service militaire. Mais la personne qui répudie de la sorte la nationalité turque doit satisfaire au service militaire si elle est réinté©grée dans la nationalité turque. c) avoir acquis la nationalité d’un Etat pour une raison quelconque en dehors de sa volonté ou fournir des motifs convaincants que cette personne peut acquérir une autre nationalité. »
    L’article 22 précise que si celui qui renonce à sa nationalité « possède en meme temps une autre nationalité, le certificat de répudiation a la nationalité turque lui est immédiatement accordé. »

    Une différence entre les deux dispositions, est que dans le cas turc il existe dans la loi un article 33 qui précise que si la liquidation des biens et l’expulsion des personnes dont la nationalité est annulée est jugé nécessaire, cette nécessit est mentionné dans le décret d’annulation. Ces personnes sont tenues, au plus tard dans le délai d’un an, de liquider les biens qu’elles possèdent en Turquie, de transférer leur domicile et leur centre d’activité à l’étranger et de quitter le pays. Faute de quoi leurs biens sont vendus par le Trésor et le produit en est déposé dans une banque nationale a leur nom et a leur compte et ils sont expulsés. Si ces personnes contestent le décret d’annulation devant le conseil d’Etat la liquidation de leurs biens et la procédure de leurs biens et la procédure d’expulsion sont retardées jusqu’a la fin du procès. »

    Autrement dit, dans le cas turc, la loi permet de vendre vos biens et de vous virer du pays si vous renoncez à votre nationalité.

    Enfin, j’écris tout ceci parce que les propos de PYL m’ont titillé et même si, encore une fois : entre ne pas faire état de sa germanité, sa turquitude, ou sa marocanerie et se défaire d’une autre nationalité, il y a un fossé qu’il me semble difficile de franchir.

    Un dernier élément, en réponse à PYL encore : il y a autant d’hypocrisie à utiliser son statut d’élu belge pour s’exprimer sur des questions en-dehors de la Belgique, qu’il y a d’hypocrisie à ne pas vouloir faire abstraction des origines d’un élu qui ne s’est jamais exprimé que sur les questions pour lesquelles il a été élu.

    José Malla

    10/04/2009 at 10:11

  19. Ok, c’est donc le caractère nationaliste (ou négationniste) des propos qui sont tenus qui posent problème, j’ai compris et je comprends le distinguo ;)

    Le coeur du mien – de propos – tient en ceci : le communautarisme est une pièce de théâtre, abjecte à mon sens, où les rôles sont distribués et où il appartient aux acteurs de choisir de jouer son rôle ou de refuser ce script de m…

    José Malla

    11/04/2009 at 1:37

  20. Et vous pensez serieusement qu’une Marie Nagy, en position éligible sur la liste Ecolo, ou une Isabelle Durant soient engagées en faveur de la liberté d’expression, contre les atteintes aux droits et libertés des gens qui se permettent de ne pas penser comme elles ?

    Quand on sait que cette famille politique, qui participe à museler toute expression démocratique en imposant un « seuil de représentativité », tout comme en république laïque de Turquie, fréquente aujourd’hui des ramadanistes, on est en droit de se demander ce qui la distingue, dans la pratique politique, du MR, du CDH ou du PS !!!

    EGALITE

    11/04/2009 at 1:54

  21. @ Malte : « Nous » (c’est peut-être aussi vous quand vous n’êtes sous l’emprise de la bêtise !!!) = les citoyens anti-hétérophobes !!! Connaissez-vous cette race ???

    EGALITE

    11/04/2009 at 2:21

  22. @egalite: Oui, en effet, je pense que la grande majorité des politiciens de Belgique, donc les écolos compris, s’engagent en faveur de la liberté d’expression etc., « même » pour les gens qui ne pensent comme eux – quoi d’autre?

    D’où vient votre poujadisme primaire, « egalite »? Qui ou quoi vous piques de sortir ici une platitude haineuse aprés l’autre?

    Politicien est une profession dure, moi je n’en voudrais pas le faire. Les citoyens doivent vivre avec ceux qu’ils ont, et essayer d’en améliorer la qualité, mais on ne va pas en arriver en crachant sur tout le monde, je craigne.

    malte

    11/04/2009 at 9:24

  23. « Les citoyens doivent vivre avec ceux qu’ils ont, et essayer d’en améliorer la qualité » :

    Comme certains (de ces politiques à Bruxelles-Ville, qui investissent dans le spiritueux) maintiennent le vin dans des caves afin qu’il se bonnifie ?

    D’où vous tenez cette connerie, de quel croyance, Malte ?

    EGALITE

    11/04/2009 at 9:48

  24. Alors comme je te le redis, PYL, je dis ce que je pense quand je le pense, l’agressivité c’est d’exclure des filles voilées des écoles publiques, c’est appeler à interdire Tareq Ramadan de s’exprimer en Belgique, c’est de limiter la liberté d’expression,… Comme à coutume de privilégier ECOLO, ton équipe de compéttition électoral !!! Moi EGALITE, je pollue et toi avec ECOLO, tu désinfectes, zaäma ???

    Allons PYL, ici, c’est pas comme chez ton pote Henri Goldman, « qui oeuvre au sein du Centre pour l’Egalité des Chances mais ne s’occupe aucunement des discriminations », ce n’est pas son boulot sauf en campagne pour le compte d’ECOLO », ici, règne, osons le croire, la LIBERTE d’EXPRESSION et PAS la police de la pensée !!!

    Tu dis ce que tu penses et moi, je dis ce que je pense mais tu ne dois pas pour autant sans cesse appeler à la censure comme Marie Nagy, par exemple, d’ECOLO !!! Pourquoi cette attitude intégriste ???

    Rachid Z

    11/04/2009 at 10:16

  25. [de retour des vacances de paques…]

    @Egalite: vous démandez d’où « cette croyance »? la reponse est assez facile: de vingt-trois ans de militantisme et d’observation du jeu politique je soutiens que c’est trop facile de trouver la faute chez les autres, je soutiens que les citoyens sont responsables eux-mêmes de qui ils élirent aux parlements, je soutiens que cette tâche, d’en faire le meilleur choix, n’est pas facile et je soutiens que ca reste un problème de comment former des gens qu’ils deviennent des bons politiciens.

    Pourquoi ca devrait être une connerie??

    PS: il faudrait peut-être ajouter qu’on aimerait bien des politiciens qui savent s’exprimer sans projeter des insultes non-dirigés dans tout les sens, si les nouveaux partis vont nous aider á ca?

    malte

    18/04/2009 at 1:59

  26. « je soutiens que cette tâche, d’en faire le meilleur choix, n’est pas facile et je soutiens que ca reste un problème de comment former des gens qu’ils deviennent des bons politiciens. » :

    « Comment former les gens », dites-vous ? En leur fournissant une instruction publique de qualité, pour toutes et tous. En organisant dans nos établissements scolaires publiques des cours d’initiation à la citoyenneté, par exemple !!! Malheureusement, par manque de volonté politique une bonne part de notre parc scolaire s’apparente davantage à des décharges publiques et des tas de gens pensent que remplir un mandat publique, qu’être « Politicien est une profession dure »… !!!

    Si ces gens bénéficiaient d’un enseignement de qualité et donc également de cours de citoyenneté, dès le plus jeune âge, ils sauraient que désigner un mandataire par le terme « politicien » est perçu quasi comme une insulte et surtout ils apprendraient enfin qu’être responsable politique n’est en aucun cas une profession : c’est le peuple qui décident et, normalement, dans une démocratie qui se respecte, on ne lui impose pas ses représentants, c’est dans une dictature qu’il se doit de les endurer !!!

    Je suis en mesure, avant même l’issue des élections, de vous faire connaître, à 85%, la composition du futur Parlement bruxellois !!! Vous me faites rire, Malte !!!

    Notre système démocratique est si cadenassé qu’il se résume, côté francophone, à un rassemblement de 4 confrèries politiques(MR-PS-Ecolo-CDH)qui se partagent les métiers de l’art politique, des compagnons aux idées tellement ressemblante au point de se neutraliser, de paralyser LA démocratie !!! Ces familles de « professionnels de la politique » n’inspirent pour beaucoup rien de bien démocratique, Malte… que ce soit dur ou pas !!!

    Rachid Z

    18/04/2009 at 9:09

  27. @RachidZ, la discussion dévient plus intéressant encore :-). Je partage la plupart des vos constats mais pas vos conclusions :-)

    Oui, on connais déjà 85% du futur parlement bruxellois, peut-être même plus. Mais ce sont les autres 15% qui décident quelle coalition va être possible et quelle pas. Vous ne connaissez pas à 85% la composition du futur gouvernement et ce ca qui compte. Les jeu me semble rélativement ouvert à Bruxelles cette année. Sauf s’il y a un accord préélectoral MR-PS, naturellement :-)

    Tout à fait d’accord avec la necessité d’améliorer les écoles et l’enseignement de la citoyenneté.

    Dans l’histoire des idéologies c’étaient souvent les idées totalitaires qui trouvaient les politiciens superflus et le débat politique aussi – la vérité n’a pas besoin de débat ni de profession de débat pour ces gens là.

    Mais oui, politicien est une profession. Les hommes d’affaires ne sont pas des bons politiciens parce qu’il ne sont pas habitués de dévoir négocier et convaincre les « subordonnés », des gens comme Bodson ne savent rien bouger en politique. Les idéalistes qui réfusent de négocier et de faire des compromis, comme il me semble Vincent Décroly en était un bon exemple, ne savent rien bouger non plus, parce qu’ils restent seul et minoritaires par définition. Ces derniers années on a beaucoup des gens du marketing et de la télé dans la politique qui savent bien présenter, mais ils ne savent pas comment inciter l’administration de transformer leurs jolies projets en réalité. Il y a des technocrates qui connaissent les lois et le fonctionnement de l’administration mais qui ne savent pas communiquer avec le peuple. On pourrait rallonger la liste sans probléme: autant des would-be-politiciens qui ne savent pas bouger quoi que ce soit….

    Je suis d’ailleurs complètement d’accord avec vous, que la plupart des politiciens actuels se ressemblent trop entr-eux, surtout dans leurs idées sur la politique économomique. Il est triste de voir qu’il n’y a pas beaucoup d’opposition au systéme néo-libérale et que même la crise économique ne fait pas révénir les gauches à une politique de gauche, par exemple…

    En Belgique il y a très peu des politiciens qui tiennent le pouvoir en dirigant les pseudo-politiencs autour d’eux qui ne forment que leur carrière.

    Encore une raison en plus de chercher des moyens de former des gens qui sont á l’hauteur des défis :-) C’est aussi aux médias de montrer aux citoyens qui des élus a vraiment travaillé pendant la législature et qui pas ou mal.

    malte

    18/04/2009 at 9:50

  28. Il a échappé à l’oeil de Mehmet que la Belgique vue par Monsieur Kokten existe depuis 1815 (voir site http://www.koktenhalis.be). Cela augure bien de la qualité des futurs débats institutionnels…

    Marc

    28/05/2009 at 2:01


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :