Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Raouf Ben Ammar (CAP) : "Les extrémistes de gauche sont comme les extrémistes religieux"

with 6 comments

Rauf Benammar (CAP D'ORAZIO) est 2e candidat sur la liste régionale à Bruxelles

Raouf Ben Ammar (CAP D'ORAZIO) est 2e candidat sur la liste à Bruxelles

« Le problème des partis d’extrême gauche se résume en fait à un combat de petits chefs. Ils veulent tous rassembler les masses populaires, s’adresser au peuple pour l’éduquer, le préparer à la révolution et changer la société mais ils sont incapables de se parler entre eux. En fait, je trouve que les extrémistes de gauche sont comme les extrémistes religieux : les uns ne jurent que par Dieu, les autres par Marx. D’un côté, vous avez des apôtres (Simon, Pierre, Judas,…) et de l’autre côté aussi mais avec d’autres noms (Mao, Trotsky, Staline, Lénine,…). Après, on retrouve les mêmes divisions internes comme par exemple les sunnites et les chiites mais avec d’autres dénominations. En bout de course, on se retrouve avec des donneurs de leçons, imbus de leurs personnes et bloqués encore sur la révolution d’Octobre, qui ne s’intéressent pas aux problèmes des gens parce que cela fait trop catho’. Le moment est venu de sortir de ce petit jeu car la population n’a pas besoin d’être éduquée, elle sait très bien ce qu’est la crise, malgré la désinformation médiatique, et elle est consciente de s’être fait avoir par les libéraux« , explique Raouf Ben Ammar, 2e candidat effectif à Bruxelles sur la liste d’extrême gauche CAP D’ORAZIO dans le cadre des élections régionales du 7 juin 2009. Ce mouvement est la fusion des militants du Comité pour une Autre Politique avec les anciens de la liste Debout dirigé par l’ex-syndicaliste wallon Roberto D’Orazio. La liste CAP D’ORAZIO sera présente à Bruxelles avec seulement une dizaine de candidatures et sera menée par la secrétaire Karima Cheouirfa.

Tunisien d’origine, Raouf Ben Ammar débarque en Belgique en 1968 pour poursuivre des études en sciences économiques à l’Université Libre de Bruxelles. Après un bref séjour à Paris et à Tunis, il décide de revenir s’installer définitivement dans la capitale européenne pour travailler essentiellement dans le secteur de la restauration et militer au sein des mouvements associatifs de gauche. Dès 1992, il entre en contact avec les militants du PS belge et décide de devenir membre du parti. En juillet 1996, il fonde l’association Bruxelles Capitale Mondiale de la Paix avec lequel il co-organise 5 marches mondiales de la paix à Bruxelles. Puis, révolté par les pratiques du PS et ses prises de position sur les questions européennes, il le quitte en 2004 en exprimant publiquement sa colère au cours d’une assemblée générale de la fédération : « J’ai essentiellement quitté le PS pour un ‘oui’ et pour un ‘non’. Il s’agit du ‘oui’ à la Constitution européenne et du ‘non’ à la consultation populaire. Que le MR dise ‘oui’ à un traité antisocial, je peux encore comprendre parce que ce sont des gens de droite mais qu’un parti qui se dit de gauche et populaire défende un ‘oui de combat’ et se prononce contre une consultation populaire, c’était pour moi totalement incompréhensible. Le ‘oui de combat’, ça veut rien dire. Tu ne votes pas oui pour combattre ensuite le texte que tu viens d’approuver, le combat se passe avant le vote, après c’est trop tard. Le PS est un parti qui a un discours socialiste et des pratiques de droite« , ajoute Raouf Ben Ammar qui décide alors de s’investir dans le forum social bruxellois tout en se rapprochant du courant de gauche alternative.

« En voyant que le PS était le parti qui a le plus privatisé et a mené la plus forte politique de droite tout en recueillant le soutien des gens de gauche, je me suis dit qu’il fallait s’engager ailleurs pour arrêter cette machine du libre marché. Les socialistes ont privatisé des banques populaires comme la CGER, le Crédit communal et le Crédit à l’industrie qui fournissaient des crédits à taux réduit à l’Etat pour tout vendre à Fortis. Ils viennent maintenant nous chanter qu’ils ne savaient pas alors que des tas de chercheurs et d’économistes gueulaient partout que le système allait se casser la gueule. Le PS avait même voté pour la directive ultralibérale Bolkenstein au sein de la Commission européenne pour s’y opposer ensuite et ce n’est que grâce à une massive manifestation populaire européenne que ce texte a été arrêté. Avec un parti socialiste de droite et le CDH qui vote constamment avec les conservateurs européens du PPE, il est difficile de s’en sortir. Je ne parle même pas de ce salopard de Reynders qui est un vendu de première. Il est à droite et contre le pays, il a par exemple vendu 265 immeubles pour équilibrer le budget 2007 et l’Etat paye maintenant des loyers importants, avec nos impôts, sur des immeubles qui lui appartenaient auparavant« , ajoute le candidat.

Interpellé sur le fait que sa propre liste (CAP D’ORAZIO) a reçu le parrainage de deux députés MR pour échapper à l’obligation de récolter les 500 (Région) et 5.000 (Europe) signatures de citoyens, Raouf Ben Ammar n’y voit aucune contradiction : « Oui, c’est vrai, nous avons reçu le soutien de deux députés fédéraux MR et alors ? Cela ne m’empêche pas d’avoir un discours virulent contre ce parti. Je trouve déjà que ce système de signatures est injuste et s’il y a moyen de le contourner alors pourquoi pas ? On nous accuse de diviser la gauche ? Quelle gauche ? Le PS est le meilleur allié de la droite avec lequel il se partage les mandats. L’objectif principal du CAP [Comité pour une Autre Politique] était de créer une plateforme capable de réunir l’ensemble des partis à la gauche du PS, rassembler les résistances syndicales, sociales et politiques pour mener une vraie politique de gauche en Belgique. On n’a pas encore réussi mais c’est important de participer aux élections car c’est une question de visibilité pour dire aux gens qu’on existe toujours. La gauche veut trop souvent réussir du premier coup alors qu’en politique, il faut savoir durer. Regardez le Vlaams Blok ou Vlaams Belang, par exemple, ce parti s’est cassé la gueule plus de 60 fois avant de devenir l’un des plus importants partis de Flandre.« 

Advertisements

Written by Mehmet Koksal

15/04/2009 à 11:32

Publié dans Elections

Tagged with

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je suis stupéfait d’apprendre que CAP D’Orazio N’EST PAS un parti d’extrême gauche qui ne se résume en fait à un combat de petits chefs, qui ne veut pas rassembler les masses populaires, s’adresser au peuple pour l’éduquer, le préparer à la révolution et changer la société, ni incapable de parler avec les autres.

    Ø

    16/04/2009 at 12:04

  2. Raouf, bien que je ne partage, sur des points essentiels, sa conception du « vivre ensemble », ce militant très actif est une personne que j’apprécie fréquenter. Tout comme la tête de liste, Karima Cheouirfa, représentante de l’association « Synergie 21 », organisatrice d’appréciables débats sociétaux.

    « Le PS est un parti qui a un discours socialiste et des pratiques de droite » : nous dit Raouf, propos avec lesquels je suis d’accord, bien évidemment. Mais comme le lui fait remarquer Mehmet Koksal, pour un mouvement de gauche, émanant du peuple et destiné à demeurer proche du peuple, un peuple en détresse, plongé dans des situations économico-sociales de plus en plus insuportables par des politiques ultra-libérales menées par nos élus, de gauche comme de droite, ce soutien MRdiste, stratégiqement parlant, ne me semble pas, électoralement parlant, profitable à sa liste, elle donne plutôt l’impression de servir les intérêts de la famille du président Reynders.

    Rachid Z

    16/04/2009 at 10:38

  3. Le CAP ne représentant que lui même étant un groupuscule groupusculaire c’est très drôle de voir qu’il veut « rassembler la gauche »: quelle prétention !! C’est qui les donneurs et de leçons finalement??
    Ceux qui se prétendent les défenseurs de l’unité en crachant sur les autres ou ceux qui travaillent d’arrache pied pour construire des partis à gauche de la gauche forts et solides pour s’opposer au PS et au MR?? ( et sans recevoir l’appui de mandataires MR….)

    Et c’est facile de prétendre que les autres ont des modèles, des « apotres » sans le vérifier…

    Le CAP ne sert effectivement qu’a diviser les votes à gauche de la gauche mais en définitive on verra bien après le 7 juin ou sont les rigolos et ou sont les partis de gauche qui peuvent prétendre avoir un minimum de légitimité démocratique dans les fameuses « masses » dont il parle…

    Ben

    17/04/2009 at 8:28

  4. J’avoue ne pas être satisfait de l’explication donnée à ce qui, dans la tête du militant ou du sympathisant, peut quand même être à l’origine d’un sacré bug : ce parti n’est pas passé par la récolte des signatures, mais on pris un « raccourci » en obtenant les signatures de deux députés MR.
    Je veux bien concevoir qu’on vit dans un monde sans principes, ni idées, ni fiereté, mais quand même : devoir sa présence aux élections aux mecs de droite – élections qui d’ailleurs ne serviront à rien – est compatible avec toutes leurs belles paroles ?

    D’ailleurs, ce monsieur a beaucoup de choses à dire sur la gauche, mais moins sur le MR, dont il trouve le comportement simplement « normal puisqu’il est à droite » : avec des lumières pareilles, la droite bete et méchante a encore de beaux jours devant elle.

    José Malla

    17/04/2009 at 11:23

  5. Le CAP veut rassembler la gauche… en la divisant! Il pérore sur la division de la gauche radicale mais il oublie de signaler qu’à Bruxelles elle a réussi à travailler ensemble avec la liste commune PC-PSL-LCR-PH, soit 4 organisations ensemble! On se demande bien pourquoi le CAP a refusé associer à cette liste unitaire qui a réussi à dépasser les division… Où son donc les « combats de petits chefs » alors?? De plus, la liste CAP n’a que 10 candidats (!) tandis que celle des 4 organisations est complète, soit 72 candidats!

    Antonio

    05/05/2009 at 10:09

  6. […] du 7 juin prochain. La liste d’extrême gauche CAP D’ORAZIO a également pu compter sur le soutien des parlementaires libéraux pour pouvoir être présent sur les listes électorales au niveau européen, wallon et […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :