Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Hasan Kahraman (Pensioen+20%): "Je vais lire en néerlandais ce que j'ai pensé en français"

with 3 comments

Tract en français du mouvement flamand "Pensioen +20%"

Tract en français du mouvement flamand "Pensioen +20%"

« Je connais Jos Van Assche depuis plus de 10 ans. Avant d’être député bruxellois, il travaillait à l’ONEM dans un service qui aidait les gens en difficulté. Au sein de ce service, il a aidé beaucoup d’étrangers, je peux en témoigner. Non, ce n’est pas un gars raciste. D’accord, il a été chez les libéraux flamands et puis au Vlaams Belang mais ils l’ont rejeté du parti parce qu’il a trop aidé les étrangers (les Roumains, les Bulgares, les Turcs, les Anglais, etc.) Puis il a décidé de siéger comme député indépendant et il a eu l’idée, avec Christian Van Geelen, de créer ce mouvement Pension +20 % qui lutte pour un meilleur avenir pour tous« , explique Hasan Kahraman, candidat sur la liste flamande Pension +20% dans le cadre des élections régionales du 7 juin 2009.

Francophone bruxellois originaire de la communauté albanaise de Macédonie, « ma famille a quitté la Macédoine pour s’installer à Istanbul car il y avait beaucoup d’injustices envers les musulmans en Macédoine à l’époque. Notre langue maternelle était l‘Albanais mais je ne sais malheureusement pas bien le parler mais je parle très bien le Turc parce que j’ai vécu à Istanbul jusqu’à mes 9 ans. Mon père était venu en 1972 en Belgique pour travailler dans le bâtiment et je l’ai rejoint en 1974 pour travailler dès mes 14 ans dans le nettoyage. Ma mère est décédée il y a deux ans, cela m’a fait un grand choc car j’étais très attaché à elle. Puis, j’ai travaillé dans un magasin Delhaize et dans un tas d’autres boulots dans le secteur du transport de marchandises« , raconte l’intéressé aujourd’hui sans emploi « à cause de la crise ».

« J’ai décidé de rejoindre la liste Pension +20 % en voyant les problèmes que vivent les personnes âgées autour de moi. J’ai 43 ans, je suis marié, j’ai deux enfants et je ne veux pas être dans la même situation dans une vingtaine d’année. Beaucoup de personnes doivent vivre avec une pension d’environ 800 euros dont la moitié part pour le loyer, il faut encore ajouter les factures de téléphone et de Coditel pour finalement voir que dès la troisième semaine du mois, ils ne leur restent plus grand chose. Je sais que les pensions sont de la compétence du niveau fédéral mais notre but est surtout de marquer un coup fort dans la politique belge avec ce thème car si on décroche un siège régional, on pourra avoir un numéro national pour être mieux placé lors des prochaines élections fédérales. A Bruxelles, au niveau régional, le calcul est simple, il faut environ 3.000 voix pour avoir un élu flamand alors qu’il en faut plus de 7.000 pour un élu francophone. C’est la raison pour laquelle, on aura seulement une liste avec 17 candidats du côté néerlandophone car on veut mettre toutes les chances de notre côté« , explique le candidat en ajoutant que Jos Van Assche tirera la liste et qu’il sera peut-être en 3e ou 4e position.

Interpellé sur le fait qu’il ne parle pas flamand et que cela pourrait lui causer des difficultés pour les travaux en commission, Hasan Kahraman répond que « mon neveu parle le néerlandais, il habite à Grimbergen et il vient une fois par semaine chez moi pour m’apprendre la langue. J’ai aussi décidé de ne pas partir en vacances pour apprendre à parler en flamand. Bon, ce sera évidemment pas assez mais si je suis élu au Parlement, je peux toujours lire en néerlandais, ce que j’ai pensé en français. J’ai vu comment les autres faisaient dans les Parlements, chacun a un papier devant lui et il lit tout simplement son texte sans toujours comprendre tout ce qu’il raconte. Mon texte en français sera traduit par notre chef de file ou son collaborateur et je pourrais donc faire mon travail de député comme les autres. De toute façon, on a bien vu ce que les autres ont fait lorsqu’ils étaient au Parlement, c’est-à-dire rien ! Les deux Turcs du PS, Emin Özkara et Emir Kir, n’ont absolument rien fait pour les Turcs alors qu’ils sont soi-disant dans un parti qui aide les étrangers. Il ne sera donc pas trop difficile de faire mieux qu’eux en aidant simplement les gens des quartiers. Pendant cette campagne, je vais surtout aller à la rencontre des gens à Saint-Josse et Schaerbeek où tout le monde me connaît déjà mais aussi dans les grands bâtiments à Evere où vivent un grand nombre de pensionnés en difficulté. Nous sommes un parti populiste, c’est-à-dire un parti pour le peuple, donc il n’est pas trop difficile d’expliquer notre programme aux électeurs. On s’adresse à des gens en difficulté qui font leurs courses au Aldi et au Lidl, qui se cherchent une solution pour sortir de la crise, pas aux gens de gauche qui vont en voyage en Californie avec l’argent du contribuable. »

Sur le plan logistique et financier, Hasan Kahraman précise que le financement de la campagne se fait sur des fonds propres. « Je dois payer 1.200 euros de ma poche pour payer mes affiches. Jos Van Assche et les autres payent aussi de leurs poches pour financer la campagne, on n’a pas de site internet car ça coûte de l’argent mais cela va se faire aussi« . Comptant sur une forte campagne d’affichage dans les communes d’Anderlecht, Molenbeek, Schaerbeek et Saint-Gilles, la liste Pensioen+20 % cible trois types d’électeurs : les séniors, les allochtones et… les jeunes ! « Oui, un jeune a tout intérêt à voter pour nous pour éviter que les vieux viennent l’ennuyer parce qu’ils n’ont pas assez d’argent. Le jeune aussi sera un jour pensionné, il a donc tout intérêt à penser à sa pension. S’il vote pour nous, il pourra un jour dire : ‘ah, oui, je me souviens qu’il y avait un parti qui avait militer pour ma pension 40 ans auparavant« , précise le candidat. Ce parti flamand a aussi prévu des tracts en 4 langues : en français, en néerlandais, en turc et en arabe.

Loin des débats institutionnels sur l’avenir de la Belgique, Hasan Kahraman se prononce néanmoins « pour la nomination des trois bourgmestres de la périphérie bruxelloise. C’est complètement stupide, ils ont été élus démocratiquement et en gros les Flamands refusent de les nommer parce qu’ils parlent français. Tout ce système est complètement ridicule aujourd’hui, la Belgique existe depuis 1830, on devrait pouvoir circuler partout dans le pays sans avoir de problème linguistique. La Belgique a trois régions et trois langues officielles, si une personne parle l’une des langues c’était déjà bien. Je suis né en Turquie de mère albanaise, j’aimerais encore pouvoir parler le français à Overijse et apprendre le néerlandais si possible. Franchement, on doit déjà tellement se démerder économiquement, travailler parfois dans deux emplois différents pour se nourrir, apprendre une langue apparaît souvent comme un luxe. »

Se prononçant radicalement contre toute alliance avec le Vlaams Belang, Hasan Kahraman annonce qu’il démissionnera « immédiatement » si son parti devait envisager une telle alliance avant ou après les élections. « On ne s’allie pas avec des racistes ! Je suis et je reste un étranger et je veux continuer à pouvoir aider les Belges, les Grecs, les Roumains, les Turcs, les Marocains, etc. Notre seul but est d’offrir un meilleur avenir aux gens, de faire du ‘social de droite’, en augmentant les pensions. Si on augmente les pensions de 20 %, ou même de 10 %, les gens pourront mieux faire leurs courses dans les magasins, du coup les commerces se porteront mieux, ils engageront plus de travailleurs et on pourra donc sortir de la crise« , conclut le candidat.

Publicités

Written by Mehmet Koksal

20/04/2009 à 11:06

Publié dans Elections, Langues

Tagged with

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Est-ce que quelqun qui se présente sur une liste flamande peut preter serment en francais?

    malte

    20/04/2009 at 1:23

  2. Je ne suis pas en mesure de répondre à votre question mais, peu importe la forme, la langue officielle employée, ne serait-il pas plus indispensable de connaître, pour le moins, les principaux fondements de ce sur lesquels ces élus prètent serment, que ce soit en français, en neerlandais, en anglais, en arabe, en darija, en turc, en wolof, en yiddish, en berbère, urdu, en farci,… ? Sur un km², à Saint-Josse, plus de 150 nationalités différentes, j’entends la population s’exprimer en ces langues mais, malheureusement, une excessivement large part de ces concitoyens, criminellement défavorisés, ne savent même pas sur quels principes, sur quelle légitimité se fonde notre démocratie.
    Redynamisons cette démocratie, enseignons à nos enfants ses droits et ses devoirs, il est inadmissible de parler des Droits de l’Enfant alors que ces « droits » ne lui sont même pas enseignés à l’école ni même ailleurs.
    Il existe dans notre démocratie une révoltante volonté malsaine de maintenir le peuple dans l’ignorance. C’est criminel, selon moi !
    Nos écoles ne doivent pas servir de lieux ou « espace public » d’endoctrinement idéologique, des usines à cons, chargés de former de bons moutons, pas vilain pour un sou, sages comme une image et très dociles : ils apprendront prononcer quasi convenablement un serment sans même en comprendre le sens.

    Rachid Z

    20/04/2009 at 2:24

  3. […] flamande “Pensio(e)n + 20%” a également perdu un nombre indéfini de candidats, dont Hasan Kahraman, car les dirigeants de cette liste flamande n’avait pas fait attention au régime […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :