Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

12 listes flamandes face à 60.000 votes pour aboutir à une tripartite ?

with 2 comments

17 députés flamands siègent au Parlement bruxellois pour environ 60.000 voix (1 député flamand = 3.529 voix)

17 députés flamands siègent au Parlement bruxellois pour environ 60.000 voix

Avec sa récente sortie contre les Flamands de Bruxelles, le secrétaire d’Etat fédéral Bernard Clerfayt (MRFDF) a donné le véritable coup d’envoi de la campagne électorale car la prétendue bataille entre les deux têtes de liste Charles Picqué (PS) et Armand De Decker (MR-PRL) ne laisse pour l’instant pas grand-chose à voir.

Pour Bernard Clerfayt, les Flamands devraient avoir moins de poids au gouvernement régional et au Parlement bruxellois et les garanties mises en oeuvre pour la minorité néerlandophone de la capitale ne constitue qu’un vestige du système d’apartheid. C’est avec ce type de message que le FDF (Front Démocratique des Francophones – parti régionaliste de droite) tente toujours de s’attirer les voix des électeurs bruxellois. Ce dérapage communautaire n’attire généralement l’attention que des médias flamands et mais montre aussi la combativité du FDF sur cette thématique.

Ce combat linguistique enflammé est à l’opposé du climat qui règne entre les deux principaux prétendants à la fonction de ministre-président de la Région bruxelloise : l’actuel ministre-président Charles Picqué (PS) et l’actuel Président du Sénat Armand De Decker, bref un combat entre deux sexagénaires en fin de carrière. Les jeunes talents politiques ne semblent pas encore prêts à être exposés mais la campagne est déjà en cours et personne ne sait jusqu’à présent quelle direction empruntera la lutte électorale.

Du résultat de ces élections dépendent toutefois les politiques qui seront menées durant les cinq prochaines années : y aura-t-il un nouvel Olivier, une nouvelle coalition de gauche (PS, Ecolo, CDH) ou une réédition du gouvernement Picqué II (PS, MR)? Le résultat final ne dépendra pas exclusivement des partis en région bruxelloise. Il est prévu que les états-majors de partis se mêleront fortement de la formation des coalitions. Les chefs de partis francophones annoncent déjà une préférence pour des coalitions symétriques entre Bruxelles et la composition des gouvernements en Région wallonne et en Communauté française. Ainsi, ils pourront se présenter avec un front francophone solide en vue d’entamer des prochaines négociations sur l’avenir de la Belgique.

La situation du côté néerlandophone à Bruxelles est très différente. La question est de savoir si l’actuelle tripartite (Open VLD, SP.A et CD & V) va remporter suffisamment de sièges (9) pour conserver une majorité dans le groupe linguistique néerlandophone. La situation est d’autant plus difficile qu’il n’y a pas moins de 12 listes qui se présentent aux électeurs dans le camp flamand. Cette fragmentation risque d’aboutir à des surprises. Il faudra également examiner de près le score que fera la List De Decker (LDD, parti populiste de droite).  La tripartite flamande pourra-t-elle s’en sortir ou faudra-t-il appeler les écologistes flamands de Groen! pour se sauver ?

La répartition des portefeuilles au sein du Big 3 (Open VLD, SP.A et CD & V) est un sujet aussi important. Les têtes de listes ont tous les yeux braqués sur le portefeuille de la Mobilité: aussi bien le titulaire actuel Pascal Smet (SP.A), que le vice-Premier ministre fédéral Steven Vanacker (CD & V) ou encore l’actuel ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open VLD). En plus de la mobilité, le portefeuille de l’Enseignement est également un poste très convoité car les deux matières représentent des défis majeurs à Bruxelles.

Enfin, ces élections régionales de 2009 permettront de se faire une meilleure idée de la taille de l’électorat néerlandophone à Bruxelles. Depuis 1999, le nombre d’électeurs flamands dans la capitale bruxelloise (19 communes) fluctue autour des 60.000 unités, soit 13 % du total des votes exprimés. Il faudra voir si ce chiffre pourra encore être atteint mais cela dépend des électeurs.

(traduction de l’article original en flamand dans le cadre d’une collaboration entre l’agence Parlemento.com et l’hebdomadaire Brussel Deze Week)

Advertisements

Written by Steven van Garsse

01/05/2009 à 12:20

Publié dans Elections

Tagged with , , , , , , ,

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. De toute facon, c’est Clerfayt qui avec son discours FDF de plus en plus raciste anti-flamand qui quitte un hypothéthique « front francophone ». Est ca, malgré il doit son poste de sécretaire d’Etat au même équilibre qu’il dénonce…. Combien fois il faut encore le répeter, la protection de la minorité flamande de Bruxelles est contrebalancé par la protection de la minorité francophone au niveau fédéral!

    Si les N-VA veulent réduire les droits des francophones au fédéral, ils vont perdre les droits des flamands à Bruxelles. Et si les FDF veulent réduire les droits des flamands de Bruxelles, ils vont perdre les droits des francophones au fédéral, par exemple un poste de sécretaire d’Etat qui ne se justifie pas du tout par leur nombre en Belgique…

    Si le FDF continue comme ca, il joint le « camp » du N-VA, en abandonnant ceux qui veulent préserver les droits des francophones dans l’équilibre communautaire.

    On a une crise économique mondiale, 40% de chomage à Bruxelles et les libéraux du MR-FDF veulent éviter qu’on leur démande si c’était peut-être les libéraux avec leur politique « libéralisateure » qui ont provoqué la crise? Donc ils se lancent dans le communautaire bidon.

    malte

    01/05/2009 at 7:49

  2. Il est dit : « C’est avec ce type de message que le FDF (Front Démocratique des Francophones – parti régionaliste de droite ». Régionaliste ou Communautariste? Question d’appréciation, me direz-vous. Dans ce cas, posez la question à nos amis Flamands de Bruxellois ou Bruxellois néerlandophones qui refusent la domination du Nord.

    Yakup Yurt

    01/05/2009 at 8:04


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :