Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Consignes européennes des partis bruxellois absents du scrutin européen

with 2 comments

Les consignes de vote des partis absents du scrutin européen sont forts diversifiés

Les consignes de vote des partis absents du scrutin européen sont forts diversifiés

Dans le cadre des élections du 7 juin 2009, l’électeur bruxellois est d’abord amené à émettre un choix pour les élections du Parlement européen avant de pouvoir voter pour une liste dans le cadre des élections régionales pour le renouvellement du Parlement bruxellois. Or, des 21 listes francophones bruxelloises au niveau régional, seules 8 se présentent également à l’Europe, tandis que des 11 listes flamandes à Bruxelles, 10 sont également présentes pour le scrutin européen.

Ainsi, il peut être intéressant de voir les préférences électorales des 13 listes francophones bruxellois et de BUB-Belg.Unie du côté flamand bruxellois qui ne présentent pas de liste au niveau européen

« Il n’y a pas de consigne de vote spécifique à Pro Bruxsel mais si je peux donner un conseil à mes troupes c’est de voter pour un candidat bruxellois qui siègera effectivement au Parlement européen. J’avoue, en regardant les listes européennes, que ce choix est très difficile car ni au MR, ni au PS, ni au CDH, ni chez Ecolo, je ne vois des candidats dont on peut être sûr qu’ils siègeront après le 7 juin. C’est la raison pour laquelle, Pro Bruxsel plaide pour une représentation spécifique de Bruxelles au Parlement européen, que la répartition des sièges pour la Belgique ne se base plus sur les communautés mais les régions. Il est quand même totalement absurde que les 70.000 habitants de la Communauté germanophone puissent avoir un siège réservé au Parlement européen alors que le million de Bruxellois ne soit pas représenté dans la même assemblée et je ne parle même pas de l’image symbolique de capitale européenne« , explique Philippe Delstanche, tête de liste pour Pro Bruxsel (F). 

Pour la liste Unie, la tête de liste Alain Mahiat ne donne pas non plus de consigne de vote européen « afin de respecter la liberté individuelle de l’individu » mais il précise que « les gens qui nous connaissent savent pour qui vont nos préférences, à savoir pour des partis qui défendent la liberté, le respect de l’individu et de la famille« . Refusant de dévoiler son propre choix, il déconseille fortement « le vote blanc car on sait tous comment Hitler et Staline sont arrivés au pouvoir » et rappelle que « les électeurs d’Unie peuvent voter pour un parti francophone ou néerlandophone au niveau européen. Guy Verhofstadt [Open-VLD, parti libéral flamand] est par exemple quelqu’un de bien, Louis Michel [MR, parti libéral francophone] aussi même s’il est plus à gauche« , conclut la tête de liste Unie, Alain Mahiat, qui se définit lui-même comme « un homme de droite populiste et non démagogue« .

Le vote européen a déjà fait l’objet de plusieurs discussions au sein des militants de la liste Egalité. « Il n’y a pas de consigne de vote, tout le monde est libre de voter pour le candidat de son choix en prenant ses responsabilités. C’est assez normal qu’il n’y ait pas de consigne de vote au sein d’Egalité car notre liste est fortement diversifiée avec des communistes, des musulmans, etc.« , précise Nordine Saïdi, tête de liste Egalité. Bien que le groupe reste relativement indécis, les noms de Céline Caudron (LCR) et Véronique de Keyser (PS) arrivent en tête de préférence.

Luc Vanbressem, tête de liste Trèfle, refuse même d’évoquer le mot « consigne » car « trop militaire » au goût de cet ancien lieutenant de réserve de la DMT. « Il n’entre pas dans le rôle de Trèfle d’influencer le vote de l’électeur au niveau européen« , préfère déclarer le dirigeant de cette liste bruxelloise à quatre feuilles.

Au Parti Socialiste Humaniste (PSH), la consigne de vote européen est plus nette et plus affirmée. Philippe Goisse, tête de liste PSH, conseille à ses sympathisants de voter pour Ecolo « mais surtout pas pour une personne en particulier, pour la liste dans son entièreté« .

La liste Nation a publié un communiqué ce mercredi (03/06/09) à l’attention de ses sympathisants les appelant à « ne voter pour personne aux européennes » et précisant que « voter pour les listes FN pour le Parlement wallon n’est ni interdit, ni déconseillé par la direction du Mouvement NATION« . « Le refus de soutenir la liste FN au niveau européen s’explique par la présence de la tête de liste, Jean-Pierre Borbouse, qui ne nous a pas défendu en tant que conseiller communal à Charleroi lorsque Nation a été interdit de manifestation le 1er mai. Nous ne pouvons dès lors soutenir un tel candidat qui risque d’adopter la même attitude silencieuse au Parlement européen« , explique Pascal Cornet, tête de liste Nation à Bruxelles.

Pour Musulmans.be, Redouane Ahrouch conseille à ses sympathisants de « voter blanc à l’Europe car il n’y a ni de partis, ni des candidats défendant nos valeurs musulmanes. Contrairement aux idées reçues, le vote blanc ne bénéficie pas à la majorité, ces voix sont retirées du décompte lors du calcul final« .   

Chez Vélorution, « il n’y a officiellement pas de consigne de vote européen« , déclare Réginald de Potesta de Waleffe, tête de liste Vélorution à Bruxelles. Les militants du parti environnementaliste hésitent entre « les révolutionnaires » (LCR, PC et CAP) et « les capitalistes verts » (Ecolo). Refusant de dévoiler son propre choix, Réginald de Potesta de Waleffe conseille seulement de « ne pas voter pour le capitalisme vert« . 

Pour Diversité Positive, la tête de liste Nkiama Mayimbi-ma-Mwanda, (alias « Papa Mayimbi », « Doyen » et « Alphonse Mayimbi »), déclare qu' »il n’y a pas de mot d’ordre car il faut laisser la liberté à chacun de choisir comme il le désire« . Alphonse Mayimbi rappelle cependant qu’il est « un homme de gauche » et qu’il faut « choisir un parti qui défend la diversité dans tous les sens et de manière positive« . 

consignes de vote européenAu CDF (Chrétiens-Démocrates Fédéraux), « nous conseillons de voter blanc en cas de vote électronique et d’écrire en grand CDF sur le bulletin de vote en cas de vote sur papier, cela annullera la voix mais lancera un message clair aux autres partis qui soutiennent ce système injuste de 5.000 signatures ou de 5 signatures de parlementaires nationaux pour qu’un parti puisse se présenter au niveau européen« , précise Pierre-Alexandre de Maere d’Artrycke, tête de liste CDF à Bruxelles. 

Du côté flamand bruxellois, Hans Van de Cauter (tête de liste B.U.B.-Belg.Unie) lance une double consigne de vote européen : « Pour ceux qui ont une sensibilité de gaucheB.U.B. les invite à voter pour le PTB ou PvdA à l’Europe car c’est un parti unitariste qui défend plus ou moins les idées d’une Belgique unitariste. Pour ceux qui ont une sensibilité de droite, je les invite à s’abstenir au niveau européen. Personnellement, je vais voter pour le PTB« , conclut Hans Van de Cauter.  

Les dirigeants du FDB et du FNB étaient injoignables au moment de la recherche.

Publicités

Written by Mehmet Koksal

04/06/2009 à 11:58

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Un drôle de faune, ces petits partis …

    malte

    04/06/2009 at 6:58

  2. Pro Bruxsel : « ni au MR, ni au PS, ni au CDH, ni chez Ecolo, je ne vois des candidats dont on peut être sûr qu’ils siègeront après le 7 juin. »

    Les candidats à l’Europe 1 – 2 – 4 d’ecolo sont Bruxellois…

    Yak

    05/06/2009 at 7:27


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :