Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Yves Leterme "invite" l'ambassadeur turc suite à ses propos appelant au terrorisme contre la Belgique

with 4 comments

Le ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme (CD&V), a invité l'ambassadeur turc suite à ses propos appelant au terrorisme envers la Belgique et publiés dans la presse turque.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme (CD&V), a invité l'ambassadeur turc suite à ses propos; publiés dans la presse turque, appelant au terrorisme envers la Belgique.

La porte-parole du ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme, indique aujourd’hui (22/07/09) que « l’ambassadeur de Turquie a été officiellement invité, dès son retour, à venir s’expliquer sur les propos qui lui sont attribués dans la presse turque« .

Dans un article paru le 16/07/09 dans le quotidien turc Hürriyet, Fuat Tanlay, ambassadeur turc en poste à Bruxelles, avait déclaré en visant la Belgique « Inchallah, ça leur arrivera un jour. C’est là qu’ils comprendront ce qu’est le terrorisme« . Contactée dès lundi (20/07/09) par les journalistes de RTL-TVi (une chaîne de télévision luxembourgeoise dominante dans le paysage audiovisuel belge), l’ambassadeur de Turquie avait refusé de commenter ses propres propos diffusés dans la presse turque (également disponible dans toutes les librairies belges et sur internet).

Interpellé sur le sujet, le nouveau ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme (CD&V, parti chrétien-démocrate flamand), confirme avoir pris connaissance des déclarations de Fuat Tanlay mais il refuse de les qualifier pour le moment. « Le ministre veut d’abord entendre l’ambassadeur turc dès son retour. Il ne s’agit pas d’une convocation puisqu’en diplomatie la convocation d’un ambassadeur se produit lorsqu’il y a un problème entre deux Etats. Nous l’avons simplement invité à venir entamer une discussion avec l’administration« , précise la porte-parole du ministre Leterme.

Que se passera-t-il si les propos de l’ambassadeur turc relatés dans la presse se confirment ? « C’est une question très hypothétique, nous ne sommes pas encore à ce stade mais si les propos attribués à Monsieur l’ambassadeur se confirme, le ministre pourra toujours lui faire part de son sentiment« , conclut le cabinet Leterme.

MISE A JOUR (25/07/09) :

Fuat Tanlay retourne à Ankara et perd son titre d’ambassadeur
Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a annoncé ce vendredi (24/07/09) un grand remaniement des postes d’ambassadeurs au sein de son ministère. D’après la note publiée par la presse turque, le remaniement concerne plus de quarante postes diplomatiques à travers le monde. Fuat Tanlay, l’actuel ambassadeur turc en Belgique, est invité à rejoindre l’administration centrale des Affaires étrangères turques à Ankara avec le titre de « conseiller au ministère des Affaires étrangères« . Il sera remplacé à Bruxelles par l’ex-ambassadeur turc à Canberra (Australie) Murat Ersavci.  Il n’est encore clair si le ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme, recevra ou non le nouvel ambassadeur turc pour avoir des éclaircissements sur les propos attribués à son prédécesseur dans la presse turque.

MISE A JOUR (29/07/09)

Tanlay : « Je n’ai reçu aucune invitation des Affaires étrangères belges »
Faisant suite à la vague médiatique internationale suite à des propos polémiques relatés par la presse turque (« Inchallah ça leur arrivera un jour. C’est là qu’ils [les Belges] comprendront ce qu’est le terrorisme« ], l’ambassade de Turquie à Bruxelles précise dans un communiqué de presse que l’ambassadeur Fuat Tanlay, en posteà Bruxelles depuis 2005 et invité depuis vendredi (24/07/09) à rejoindre l’administration centrale des Affaires étrangères à Ankara dans le cadre d’un grand remaniement initié par le ministre turc des Affaires étrangères, n’a pas été rappelé à Ankara pour ses propos relatifs à la Belgique ou l’affaire DHKP-C mais bien parce qu’il a terminé son mandat d’ambassadeur et qu’il a été désigné comme « conseiller en chef des Affaires étrangères » du Premier ministre turc. Par ailleurs, dans une déclaration au site internet turcophone Binfikir, l’ambassadeur Fuat Tanlay  déclare : « Je n’ai reçu aucune invitation des Affaires étrangères belges concernant cette affaire« , démentant ainsi l’invitation annoncée dans la presse  belge par Yves Leterme, le ministre belge des Affaires étrangères. Une invitation qui figure pourtant en anglais sur le site officiel de la diplomatie belge.

Written by Mehmet Koksal

22/07/2009 à 5:14

Publié dans Langues

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. A lire les dépêches BELGA et tes articles, on a l’impression que c’est ton travail d’investigation qui a causé le déclin de l’ex-ambassadeur turc à Bruxelles, mais, sur la base de ce que j’ai lu dans la presse francophone et turcophone, il me semble que la réalité est plus nuancée. Premièrement, chaque ambassadeur turc, à ma connaissance, est nommé pour une période de cinq ans, à l’issue de laquelle il est « muté » vers une autre métropole. Fuat Tanlay était ambassadeur turc à Bruxelles depuis 2005 et donc sa fonction ici était arrivée à son terme. Deuxièmement, le représentant permanent de la Turquie auprès de l’UE, Volkan Bozkir, ainsi que celui auprès de l’OTAN, je-ne-sais-plus-qui, ont été « mutés » également, donc il ne s’agit bien nullement d’un phénomène isolé. Troisièmement, Fuat Tanlay n’a fait l’objet d’aucune sanction, suite pourtant logique s’il avait été rappelé en raison de ses déclarations concernant le procès DHKP-C, mais bien d’une promotion, puisqu’il est devenu conseiller principal au ministère turc des Affaires étrangères. Enfin, le ministre turc en charge de ce département a déclaré hier, il me semble, démentir catégoriquement les affirmations selon lesquelles Fuat Tanlay aurait été rappelé suite à et en raison de ses déclarations récentes. Cela faisait quelques jours que je voulais nuancer et relativiser la chronologie des événements, n’y parvenant pas en raison d’un souci technique, et je vois qu’entre-temps, aujourd’hui, tu as joint une seconde mise à jour, mais tant pis. :-)

  2. Cela me faciliterait vraiment les choses si tu lisais les dépêches BELGA et mes articles avec le même soucis d’exactitude et de neutralité que tes autres lectures de la presse turque.

    – « Premièrement, chaque ambassadeur turc, à ma connaissance, est nommé pour une période de cinq ans, à l’issue de laquelle il est “muté” vers une autre métropole. Fuat Tanlay était ambassadeur turc à Bruxelles depuis 2005 et donc sa fonction ici était arrivée à son terme. »

    Je ne savais pas que tu étais aussi nul en math : 2005 + 5 = 2010 et pas 2009. Tu noteras qu’il n’est pas muté vers une autre métropole étrangère mais bien de retour à la base Ankara.

    – « Deuxièmement, le représentant permanent de la Turquie auprès de l’UE, Volkan Bozkir, ainsi que celui auprès de l’OTAN, je-ne-sais-plus-qui, ont été “mutés” également, donc il ne s’agit bien nullement d’un phénomène isolé. »

    Je n’ai non seulement pas dit qu’il s’agissait d’un phénonmène isolé mais j’ai même relaté que le grand remaniement concernait plus de quarante postes à travers le monde, l’information a d’ailleurs également été reprise par BELGA.

    – « Troisièmement, Fuat Tanlay n’a fait l’objet d’aucune sanction, suite pourtant logique s’il avait été rappelé en raison de ses déclarations concernant le procès DHKP-C, mais bien d’une promotion, puisqu’il est devenu conseiller principal au ministère turc des Affaires étrangères. »

    Promotion ou sanction, c’est une question d’appréciation car il n’a jamais été indiqué par le ministère turc que l’intéressé avait été promu. Les faits sont que Fuat Tanlay n’est plus ambassadeur, il est de retour à Ankara où il travaillera comme conseiller principal aux Affaires étrangères sans les avantages dont bénéficie un diplomate.

    Mehmet Koksal

    30/07/2009 at 10:04

  3. Petite précaution en préambule : même si – à l’instar d’une autre personne sous un article précédent – je suis aussi d’avis que l’interjection « Inchaallah ! », dans le langage parlé turc, fait plus office de réflexe qu’autre chose et qu’il ne faut dans l’absolu pas en dramatiser la portée, je pense que, par son statut de diplomate, et même de haut représentant diplomatique parlant couramment le français, Fuat Tanlay aurait dû savoir que ses propos allaient produire l’effet que l’on connaît, ce qui les rend contestables voire inacceptables. Bon.

    Non seulement je suis nul en math (comme tout juriste normalement constitué – sauf peut-être, on verra, pour calculer les honoraires), mais en plus je me suis trompé, car (après vérification) la durée de fonction d’un ambassadeur est, non pas de cinq, mais quatre ans. Donc, Fuat Tanlay est bien arrivé au terme de sa fonction, ici, à Bruxelles.

    J’ai bien pris note de ce que Fuat Tanlay n’a pas été muté vers une autre métropole. Mais tu noteras, dans ce cas, qu’il n’est pas le seul, puisque Volkan Bozkir (pour ne citer que lui), représentant permanent de la Turquie auprès de l’UE, en fonction à Bruxelles depuis depuis 2005 lui aussi, n’a lui non plus pas été muté vers une autre métropole, mais est de retour à Ankara (alors qu’il n’a fait aucune déclaration problématique), où il devient secrétaire général de la représentant auprès de l’UE.

    C’est pour ces différentes raisons, qui constituent tout de même de sérieux indices concordants, que je tempère ton affirmation selon laquelle Fuat Tanlay a « perdu » son titre d’ambassadeur et que je pense qu’il n’a fait l’objet d’aucune sanction, mais d’une promotion.

  4. Je reviens assez tard sur un sujet d’il y a dix mois mais peut-être que quelqu’un le lira.
    Il faut savoir Monsieur Koksal qu’un ambassadeur va à l’étranger 4 ans en mission et ensuite travaille dans son pays pour +/- le même temps et repart à l’étranger ensuite. Je suis étonné de voire que vous publiez des articles sur la politique et que vous ne vous êtes même pas intéressé sur la véracité…
    N’oubliez pas que vous transmettez des infos que beaucoup de gens lisent. Et malheureusement, si vous écrivez n’importe quoi, ces gens croiront vos histoires.
    Vous avez une responsabilité de dire la vérité et non de mener votre propre guerre…

    Tekin Kara

    15/05/2010 at 2:20


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :