Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Manifestation à Bruxelles contre l'extradition d'Ali Aarrass

with 11 comments

Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Bruxelles pour demander la libération d'Ali Aarrass

Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Bruxelles pour demander la libération d'Ali Aarrass

Une cinquante de personnes ont manifesté ce samedi (15/08/09) devant le bâtiment de la Bourse à Bruxelles contre l’extradition du Belgo-Marocain Ali Aarrass, actuellement en détention préventive à la prison de Botafuegos à Algésiras (Espagne), vers le Maroc. Les manifestants – mobilisés pour la plupart par le parti bruxellois Egalité ainsi que par la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) – ont scandé des slogans en français (« Ali Aarrass est un citoyen ! Justice égale pour tous les citoyens !« , « Extradition = extrapunition« , « Ali Aarrass est innocent! Ali Aarrass n’est pas un terroriste!« ) et agité des drapeaux (belge, marocain, espagnol) de 16h00 à 18h00.

Détenu par la justice espagnole depuis le 01/04/08, Ali Aarrass fait l’objet d’une demande d’extradition de la part des autorités marocaines qui l’accusent d’avoir un quelconque lien avec les attentats terroristes du 16/05/2003 à Casablanca, d’appartenance – depuis 1982 – au Mouvement des moudjahidines au Maghreb et de détention d’armes prohibées faisant partie d’un lot devant servir à commettre des attentats au Royaume du Maroc. « On l’accuse de tout cela sans nous montrer aucune preuve : pas un seul document, pas une seule arme ! En 1982 ? Mon frère Ali travaillait dans une usine de désossement de la viande de porc à Beersel, près de Malines. Les attentats de Casablanca ? Mon frère vivait en mai 2003 du CPAS de Schaerbeek, il n’avait ni les moyens, ni l’envie de participer à des attentats au Maroc. Tout cela, c’est du charabia, on maintient mon frère arbitrairement dans le but de pouvoir le torturer au Maroc« , explique Farida Aarrass, soeur du détenu.

Farida Aarrass (au milieu), soeur du détenu Belgo-marocain, lors de la manifestation à Bruxelles

Farida Aarrass (au milieu), soeur du détenu Belgo-marocain, lors de la manifestation à Bruxelles

Né en 1962 dans la ville espagnole de Mellila, Ali Aarrass arrive en Belgique à l’âge de 15 ans pour rejoindre sa mère qui travaille comme nettoyeuse dans la maison de repos « Résidence Romana » à Bruxelles. Ex-élève de l’enseignement catholique à Mellila, Ali commence dès ses 17 ans à travailler en noir dans une usine de désossement de la viande de porc dans la ville de Beersel en région flamande. Il sera rapidement engagé sous contrat pendant deux années « mais c’était une expérience pénible pour lui car il subissait fortement le racisme et la discrimination« , explique sa soeur Farida. Suite à une dispute avec un collègue ouvrier, il se fait renvoyer de la société flamande et commence à prendre des cours de boxe à Schaerbeek pour participer à des tournois. Au début de la trentaine, on le retrouve aux commandes d’une librairie islamique (rue de l’école 1A puis sur le coin rue de l’école-chaussée de Gand) à Molenbeek.

« Je l’ai connu comme libraire sur le chaussée de Gand. C’était un garçon très calme et très gentil. Il vendait des livres islamiques mais pas des textes appelant à commettre des actes terroristes. En plus, un libraire n’est pas responsable du contenu des livres qu’il vend« , réagit Yacob Mahi, membre du Conseil des théologiens de l’Exécutif des musulmans de Belgique, présent à titre personnel à la manifestation de ce samedi.

Participation conjointe d'Egalité et LCR pour soutenir Ali Aarrass

Participation conjointe d'Egalité et LCR pour soutenir Ali Aarrass

Très attaché à son père et ne sachant pas avoir d’enfant, Ali Aarrass décide en novembre 2005 de quitter la Belgique pour s’installer dans sa ville natale à Mellila en adoptant une petite fille marocaine abandonnée par sa mère. Il reprend une cafétariat avec un associé et un an plus tard, il est une première fois arrêté (01/11/06) dans le cadre d’une enquête antiterroriste. Il passera 4 jours en préventive et sera rapidement libéré suite au versement d’une caution de 24.000 euros par le père d’Aarrass. Le 01/04/08, il sera à nouveau inquiété par la justice espagnole dans le cadre du même dossier antiterroriste et sera mis en détention à la demande des autorités marocaines en vue d’organiser son extradition vers le Maroc. En mars 2009, le juge espagnol antiterroriste Baltazar Garzon émettra un non-lieu provisoire des procédures initiées à son encontre tout en indiquant qu’il n’y a « aucune objection » à l’extradition d’Ali Aarrass vers le Maroc « pour être jugé sur les mêmes faits« . Sa famille et ses amis craignent qu’il soit torturé en cas d’extradition vers le Maroc.

« Le Maroc est fortement impliqué dans le dossier des prisons secrètes de la CIA et des faits de torture sur des personnes accusées de liens avec des organisations terroristes. Encore récemment, on a appris que Mohamed Binyam, citoyen britannique d’origine éthiopienne, a subi de graves actes de torture perpétrés par les autorités marocaines à la demande des services de renseignements britannique (MI6) et américaine (CIA). Il est clair que ce pays pratique la torture et c’est pour cela que le gouvernement belge doit tout faire pour protéger son citoyen, même s’il est Belgo-Marocain« , explique Luk Vervaet (militant d’Egalité) lors de la manifestation à Bruxelles.

La branche belge d’Amnesty International a adressé un courrier ce vendredi (14/08/09) au ministre belge de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V, parti chrétien-démocrate flamand), pour qu’il intervienne auprès de son homologue espagnol afin d’empêcher l’extradition d’Ali Aarrass vers le Maroc.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT PRESS AGENCY)

Written by Mehmet Koksal

15/08/2009 à 7:02

Publié dans Elections, Religions

11 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. A quand une manif pour demander au Maroc de nous rendre Sekkaki et Belliraj?

    amjad

    15/08/2009 at 8:29

  2. @amjad: C’est une de désavantages de la double nationalité qu’une fois qu’on se trouve dans un des pays dont on a la nationalité l’autre patrie ne peut pas t’aider.

    malte

    15/08/2009 at 9:36

  3. Cet homme est Marocain (il n’a pas renoncé à sa nationalité, que je sache), qu’on l’extrade vers le Maroc me semble tout à fait normal !

  4. Quand je vois qui sont les supporters de ce type (des amis du Hezbollah, un Mahi connu conne extrémiste, égalité qui sont les meilleurs amis de l’antisémite Dieudonné ou d’Alain Soral) je pense plus qu’il a bien quelque chose à cacher rt qu’il n’est pas si innocent qu’on veut le faire croire. Il n’avait qu’à refuter la nationalité marocaine s’il na pas confince dans ces gens mais c’est toujour splus gai d emanger de 2 rateliers.

    Louis

    16/08/2009 at 9:22

  5. Pour les racistes ignorants et imbéciles.
    Sachez que dans cette  » Démocratie  » marocaine, il est impossible à un citoyen ( d’une autre nationalité ) de renoncer à sa nationalité marocaine.

    De plus, n’avez vous pas encore compris que dans ce pays ( mon pays la Belgique ) des citoyens bien que belges s’appellent Mohamed, Rachid, Nordine…

    L’avenir, c’est nous, le vent s’est levé : Égalité !

    Saïdi Nordine

    16/08/2009 at 6:30

  6. j’apprends de ce Saidi Nordine qu’il existerait une race marocaine ou musulmane.
    par contre j’apprends d »‘une enquète de la FRB que les détenteurs de « papiers » belges se sentent plus musulmans ou marocains que ne l’indiquent leurs précieux « papiers ». Les erreurs que les lois de 74 à 91 ont commises une autre loi peut les réparer.

    Iblis

    16/08/2009 at 8:17

  7. La double nationalité à des avantages et des inconvénients, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Egalité semble avoir un oignon à peler avec le Maroc (tout comme avec la Belgique). On ne peut pas rejeter les droits de l’homme au nom de l’islam (confère les livres que l’on vendait dans cette librairie dont je me souviens bien) et ensuite s’en revendiquer pour échapper à la justice d’un pays musulman. Je rappele qu’il y a eu des victimes innocentes lors de ces attentats et que des orphelins attendent justice

    salman

    16/08/2009 at 8:21

  8. C’est bien continuez la lutte !

    iphone jailbreak

    16/08/2009 at 9:57

  9. @Salman :
    C’est pas faux, mais si cet homme est vraiment innocent, il faut le défendre. Visiblement, c’est un fondamentaliste, il y a donc des chances qu’il ne soit pas si innocent que ça. Je vois vraiment pas ce que vient foutre la LCR là-dedans. Ils ont vraiment quelques abrutis de première à la LCR.

    J’ai bien aimé le passage sur la librairie : « oui, oui, des livres correctes… Mais DE TOUTE FAçON, IL N’EST PAS RESPONSABLE DE CE QU’IL VEND ! » Ben tiens.

    Siko

    17/08/2009 at 12:29

  10. @GPT :
    Allez gars, arrête un peu tes discours. Je croyais que tu désirais te refaire une place dans la société. Moi, je trouve pas ça normal si c’est un innocent que l’état belge n’intervienne pas. En tant que citoyen belge, il a le droit d’être protégé. Imagine que tu aies deux nationalités, ça ne te dérangerait pas plus que ça si tu pouvais garder les deux. Mais bon, je pense que l’état belge doit très bien savoir ce qu’il en est, et que si il était si blanc que ça, il y aurait déjà eu des discussions avec le Maroc. On va pas non plus plaindre les gens qui ont des idées totalitaires, ils devraient être content de subir ça, c’est ce qu’ils prônent en quelque sorte. Mais on est pas comme eux.

    Siko

    17/08/2009 at 12:37


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :