Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Un conseiller communal MR publie un nouveau livre négationniste

with 10 comments

Mustafa Öztürk, conseiller communal MR, publie son deuxième livre visant à nier le génocide arménien

Mustafa Öztürk publie son deuxième livre visant à nier le génocide arménien

Mustafa Öztürk, conseiller communal MR (Mouvement Réformateur – parti francophone libéral de droite) dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, vient de publier un nouvel ouvrage intitulé Belgelerle 1915 « Ermeni meselesi » (1915 avec les documents – « La question arménienne ») aux éditions Bilge Karinca Yayinlari en Turquie.

L’ouvrage rédigé par l’élu libéral schaerbeekois vise, à nouveau, à promouvoir la négation du génocide arménien auprès d’un lectorat turcophone vivant en grand nombre dans la capitale européenne.

Ce n’est pas la première fois que Mustafa Öztürk publie un livre négationniste à l’égard du génocide arménien. En avril 2005, il avait déjà publié en langue française « Le Pouvoir du Lobbie. Les Massacres Perpétrés Par les Arméniens En Asie Mineure, Chypre Et En Azerbaidjan« . Placé 11e candidat aux élections communales de 2006 sur la liste du bourgmestre dirigée par Bernard Clerfayt (actuel secrétaire d’Etat adjoint aux Finances dans le gouvernement fédéral belge), Öztürk réussit à se faire réélire au Conseil communal de Schaerbeek pour un nouveau mandat de 6 ans.

L’auteur justifie sa motivation en expliquant qu’il était « inquiet, après les élections communales du 8 octobre 2000, qu’un monument au prétendu génocide arménien soit installé sur le territoire de la commune de Schaerbeek. Il fallait agir face à ce risque.

Mustafa Öztürk est conseiller communal MR à Schaerbeek

Mustafa Öztürk est conseiller communal MR à Schaerbeek

Dans le but de faire interdire tout monument arménien, j’ai introduit une demande  pour un monument commémoratif des massacres commis en Algérie par les Français. J’ai reçu une réponse de la secrétaire du bourgmestre datée du 16 mai 2001 stipulant qu’un tel monument n’était pas possible à Schaerbeek. Cette réponse constituait un document important pour nous pour empêcher à Schaerbeek l’érection d’un éventuel monument arménien. Le prétendu génocide arménien est le sujet qui fache le plus les Turcs. Et en tant que Turcs vivant en Belgique, on ne peut rester indifférent face à cela. Aucun Turc au monde ne peut accepter que la négation du génocide soit punissable, qu’on enseigne dans les écoles que ‘Les Turcs ont perpétré un génocide’. Une telle acceptation équivaudrait à ce que nos enfants soient qualifiés d’enfants de bourreaux‘ ».

Le nouveau livre de Mustafa Öztürk (Belgelerle 1915 « Ermeni meselesi’; 2009) écrit en langue turque compte 176 pages et est mis en vente au prix promotionnel de 6,05 livres turques (2,82 euros) sur le site internet turc http://www.kitapyurdu.com.

Publicités

Written by Mehmet Koksal

29/08/2009 à 1:32

Publié dans Elections

10 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Penser qu’on puisse parler de ses enfants en tant que « enfants de bourreaux », c’est de la paranoïa. On accuse pas les enfants des crimes de leurs parents, et encore moins de celui d’une partie de leurs ancêtres morts depuis plusieurs dizaines d’années. Par contre, à entendre de tels raisonnements, on peut leur dire que leurs géniteurs ne sont que de sombres cons.

    Siko

    29/08/2009 at 6:42

  2. Ce gars n’est pas un belge élu par des belges.C’est un ressortissant turc ,élu par ses compatriotes (tendance « loups gris)qui profitent d’une identité qui n’est pas la leur.Des fachos vivant dans une démocratie…

    babelkot

    30/08/2009 at 7:49

  3. La négation de ces faits sont anciens, dans l’entre deux guerre un azeri réfugié en Allemagne écrira un livre intitulé « le sang et le petrol », livre sur l’azerbaidjan dans lequel il relate dans 8 malheureuses pages le massacre systématique des arméniens auquel il a assisté. Pour ces 8 pages il sera pourchassé par les nationalistes turcs et dénoncé au régime nazi pour avoir des origines juives… Heuresement pour lui, même les nazis ne donneront pas suite aux lettres de dénonciations.

    Le Sang et le pétrole (Öl und Blut im Orient), Stuttgart, 1929, réédité par Aran Press en 1997

    salman

    30/08/2009 at 8:05

  4. incroyable !

    au moins les allemands ont fait leur devoir de mémoire et personne ne se permet d’insulter leurs enfants pour les crimes commis par leurs grands-parents

    les turcs en sont encore apparemment très loin

    d’autant que ça semble être un tabou total et que les tabous s’accomodent difficilement de la vérité historique

    BaliBalo

    30/08/2009 at 9:48

  5. @babelkot :
    Des fachos qui en plus font partie d’un mouvement politique qui se dit démocratique. Ils peuvent penser et dire ce qu’ils veulent, mais qu’on les accepte dans de tels partis montrent bien la dérive des différents partis politiques belges vers une course au pouvoir au mépris de la défense de valeurs dont ils se disent garant. On pourrait penser que cela vient d’un soucis de représentation des différentes strates de la société belge. Mais cet argument ne tient pas, il y a des personnes qui ont les mêmes origines que lui, et qui sont bien plus en phase avec les valeurs de base qu’est censé défendre un parti démocratique. Ces faits représentent une très bonne raison d’être dégouté à vie des représentants politiques. Qu’ils ne s’étonnent pas ensuite du rejet de la politique par bon nombre de concitoyens. Ce n’est évidemment pas la seule ignominie dont ils sont coupables, mais cela donne une bonne image de la mentalité qui règnent dans les différents partis.

    Dans une conception normale de la politique, les politiques devraient proposer des idées en fonction de leurs convictions propres et non pas en fonction du nombre de voix que telle ou telle idée peut leur rapporter. Il en va de même pour le choix des candidats. Visiblement, malgré la demande allant dans ce sens de nombreux citoyens, la non-réaction des politiciens est flagrante. Il va bien falloir admettre que ceux-ci ne changeront jamais. Fort de cette constatation, il va falloir utiliser d’autres méthodes pour opérer un changement.

    Je remercie M. Koksal d’avoir le courage de s’être mis à son compte pour nous parler de ce qu’un citoyen a besoin de savoir. N’oubliez pas de lui faire un petit don de temps en temps ou d’acheter son livre !

    Siko

    30/08/2009 at 9:50

  6. J’ai eu l’occasion de travailler sur les mémoires d’un arménien, dont le fils voulait absolument que cela soit transcrit dans un livre !
    Dommage qu’il n’a pas voulu faire imprimer ce document qui relate le génocide et sa route vers l’exode pour finalement venir s’installer en Belgique.
    Comment faire taire ces mensonges ?
    Bon d’accord dans, mon pays il y a la liberté d’expression et il faut accepter de trouver sur la place publique de tels documents, mais lorsqu’on est un élu, de ses concitoyens comme j’ai lu plus haut par des Loups…. en plus d’un MR qui mène toujours des campagne raciste en ce cachant sous le couvert de la démocratie on peu se poser des questions sur le bien fondé de telles allegations !
    Merci Mehmet Koksal de continuer à nous informer

    de gussem liliane

    30/08/2009 at 11:36

  7. n’avait on pas promu l’intégration, càd que ‘turc’ ne serait plus qu’une appartenance d’origine….. Sinon, autant sdéclarer le royaume de belges catholo-judéo-musulman (pas nécessairement dans cet ordre là d’ailleurs)

    Defyn

    22/06/2010 at 6:30

  8. En aucun cas les Turcs d’aujourdhui ne sont coupable des fautes passées.
    Par contre nier est se rendre complice et c’est là que réside la culpabilité!

    Wolteche Claude

    22/06/2010 at 7:13

  9. un sens de l’honneur prodigieusement perverti !!!
    On se grandit en admettant ses erreurs, on se ridiculise en les niant !!!
    Et quand il ne s’agit pas de ses propres erreurs, mais de celles de la génération de ses grands parents le ridicule devient franchement honteusement outrancier …
    Celà mérite des sanctions exemplaires !!!

    Julien

    23/06/2010 at 8:54

  10. C’est inimaginable et celà mérite une enquête dela commission éthique du MR. Il faut admettere que les enfants et petits enfants de bourreaux ne sont pas coupables des crimes commis par leurs parents et grands parents mais toute personne niant le génocide arménien se rend coupable d’un négationisme de l’histoire et c’est pour moi un acte aussi criminel.

    Jacques Brotchi

    23/06/2010 at 9:46


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :