Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Multiplication des "coups d'éclat" à Bruxelles pour demander la libération d'une détenue turque du DHKP-C

with one comment

La façade d'une banque turque à Bruxelles a été bombée pour demander la libération de Güler Zere

La façade d’une banque turque à Bruxelles a été taggé pour demander la libération de Güler Zere

Plusieurs militants d’extrême gauche à Bruxelles multiplient les actions médiatiquement visibles dans le but de sensibiliser l’opinion publique européenne et faire pression sur les autorités turques afin d’obtenir la libération de Güler Zere (37 ans), combattante armée de l’organisation d’extrême gauche turque DHKP-C repris dans la liste des organisations terroristes de l’Union européenne et des Etats-Unis, incarcéré depuis 14 ans dans la prison d’Adana et souffrant aujourd’hui d’un cancer de la bouche nécessitant un traitement médical urgent et complémentaire que les autorités médico-légales turques lui refusent.

Le jeudi (01/10/09), le Secours Rouge (organisation belge de soutien aux prisonniers communistes) a confirmé sa participation au rassemblement hebdomadaire organisé tous les vendredis de 14h à 16h par le “Comité des libertés” au rond-point Schuman à Bruxelles pour “exiger la libération de Güler Zere” et publie aussi sur son site internet le contenu d’un mail anonyme reçu qui précise que “dans la nuit du 30 septembre nous avons bombé la façade de la banque turque Turkiye Cumhuriyeti Zirat Bankasi, 193 rue royale à 1210 BXL, en solidarité avec la prisonnière révolutionnaire Güler Zere que le régime fasciste turc laisse mourir d’un cancer faute de soins appropriés“. La photo de la façade avec les mots taggés “Libérez Güler Zere” présentent des similarités avec un autre tag “Libérez les dockers” signé par un ex-membre du Secours Rouge condamné à 1 an de prison (dont 6 mois ferme mais bénéficiant d’une suspension du prononcé et un sursis de deux ans). Cependant, aucun groupe ou individu n’a revendiqué ce récent tag sur la façade de la banque turque en Belgique réclamant la libération de la prisonnière turque d’extrême gauche.
La chaîne de télévision NTV a diffusé des images de la protestation pour la libération de Güler Zere

La chaîne de télévision NTV a diffusé des images de la protestation pour la libération de Güler Zere

Ce vendredi (02/10/09), le couple Bahar Kimyongür et Deniz Demirkapi ont interpellé le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu (AKP, parti turc conservateur musulman), alors que ce dernier participait à une conférence organisée par l’European Policy Centre (EPC) et la Confédération des hommes d’affaires et des industriels de Turquie (TUSKON) à l’hôtel Sofitel à Bruxelles à propos des relations stratégiques et le multiculturalisme en Europe. Les deux sympathisants du DHKP-C ont brandi des pancartes avec des photos de la détenue turque ainsi que des messages en langue turque “Güler Zere ölmesin” (Que Güler Zere ne meurt pas) tout en déclarant : “Vous vous targuez d’avoir lancé une ouverture démocratique et en même temps, vous laissez mourir Güler Zere en prison. L’exemple de Güler Zere démontre que la peine de mort n’est pas abolie en Turquie. Si vous prétendez le contraire, libérez-là !”. Le ministre turc leur a répondu en déclarant que “Güler ne mourra pas. Güler est notre fille, pas la vôtre”.

L’information a rapidement et largement été traitée par la presse turque écrite et télévisée dont la chaîne d’information turque par satellite NTV qui a surtout souligné la “tolérance connue de la Belgique” par rapport aux “militants de cette organisation terroriste”.

Ce n’est pas la première fois que Kimyongür et Demirkapi interpellent un ministre turc des Affaires étrangères. Le couple militant avait déjà fait la Une de la presse turque après avoir interpellé le 28/11/2000 le ministre turc des Affaires étrangères, Ismail Cem, dans une salle du Parlement européen à Bruxelles. Faisant suite à cette action, un procureur turc avait requis 15 ans d’emprisonnement pour appartenance à une organisation illégale et tentative d’intimidation envers un ministre de la République de Turquie.

Le binational Belgo-Turc Bahar Kimyongür, faisant l’objet d’une demande d’extradition internationale, avait défrayé la chronique en Belgique suite à la publication par la presse d’un plan secret d’extradition préparé sous la responsabilité de l’ex-ministre belge de la Justice et actuelle ministre de la Santé, Laurette Onkelinx (PS, parti francophone socialiste), visant à faire intercepter l’individu par les autorités néerlandaises (compte tenu de l’impossibilité d’extrader un citoyen belge) en vue de le livrer aux autorités turques. Incarcéré brièvement (fin avril au début juillet 2008) à la prison de Dordrecht, Kimyongür avait été relaxé par la justice néerlandaise pour manque d’éléments justifiant son extradition vers la Turquie. Aucune poursuite judiciaire et aucune sanction politique n’ont été engagés envers la mandataire socialiste Onkelinx suite à la révélation de ce plan d’extradition tandis que le contenu d’un rapport sur cette affaire avait fait l’objet d’une protection particulière décidée par l’ex-Présidente du Sénat Anne-Marie Lizin (ex-PS) exclue du parti suite à des accusations de malversations et de détournements d’argent public.
Interrogé pour savoir s’il ne craignait pas que ce nouveau « coup d’éclat » risque de conduire aux mêmes types de poursuites politico-juridicaires, Bahar Kimyongür répond qu' »il n’y a rien d’illégal ou subversif dans ce genre d’actions, c’est un acte citoyen qui vise à conscientiser l’opinion publique par rapport à la situation médicale alarmante des prisonniers politiques en Turquie. On appelle ce genre d’acte militant, un coup d’éclat médiatique qui ne met absolument pas en péril la sécurité publique mais vise à sensibiliser les médias pour demander la liberté. Malheureusement, les médias ont souvent tendance à mettre l’accent sur l’appartenance politique tout en minimisant ou en mettant au second plan la revendication des manifestants. J’ai bien entendu la remarque du ministre lorsqu’il a déclaré que Güler Zere est leur fille, pas la nôtre. Qu’il prenne soin d’elle alors car si c’est comme ça qu’il traite sa fille, il y a de quoi s’inquiéter. Le pire c’est qu’en Turquie, vous avez aujourd’hui d’un côté des généraux putschistes comme Hursit Tolon, inculpé dans l’affaire Ergenekon, qui bénéficient d’une libération pour raison médicale alors qu’ils sont visiblement en très bonne santé et de l’autre côté des prisonniers politiques, comme Güler Zere, qui souffrent d’un cancer en phase terminale pour lesquels on refuse toute flexibilité. C’est tout simplement inacceptable”.

Ce mercredi 14/10/09, Bahar Kimyongür comparaîtra à nouveau, en compagnie d’autres inculpés dans l’affaire DHKP-C, devant la Cour d’appel de Bruxelles qui est amené à se prononcer sur les délits (détention illégale d’armes, faux et usage de faux documents, appartenance à une organisation terroriste,…) reprochés aux militants du groupe marxiste-léniniste turque. Interrogé pour savoir s’il ne craint pas que sa récente action puisse donner de nouveaux arguments à charge au Parquet fédéral belge, l’intéressé répond que « non, cela prouve justement que je n’ai jamais mis en péril la sécurité publique. Je me contente seulement d’interpeller de manière citoyenne et responsable les représentants politiques comme le ferait n’importe quel autre démocrate« .
(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

Written by Mehmet Koksal

04/10/2009 à 12:41

Publié dans Elections, Langues

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] l’action de protestation menée lors de la dernière visite à Bruxelles du ministre des Affaires étrangères, Ahmet […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :