Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Duel au MRAX entre Mouedden et Haouach

with 12 comments

L‘assemblée générale du dimanche (27/06/2010) du Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (MRAX asbl) n’a pas encore révélée tous ses secrets. L’agence de presse Parlemento.com avait publié en exclusivité un compte-rendu détaillé de la réunion sur base des témoignages à la sortie de l’AG. Aujourd’hui Parlemento.com propose un extrait des propos tenus pendant cette réunion houleuse avec notamment cette première opposition entre deux membres (Mohsin Mouedden et Salim Haouach) qui s’affrontent pour attaquer ou pour défendre le Président Radouane Bouhlal. D’un côté, Mohsin Mouedden (employé à l’association La Cles-Sport à Molenbeek, militant antiraciste et chroniqueur) qui s’oppose aujourd’hui – après 5 ans de soutien – à Radouane Bouhlal, de l’autre côté Salim Haouach (product manager chez Vanden Borre et nouvel administrateur au MRAX), cité par Radouane Bouhlal comme possible futur Président du mouvement, qui défend le président actuel.

Psychaotisme, fascisme, arabo-musulmanisme et pluralisme au MRAX

(Extrait de l’AG du MRAX du 27/06/2010)


Mohsin Mouedden : « J’aimerais dire un mot par rapport à l’article 22 [de la réforme des statuts], cela aurait été une bonne chose si le MRAX n’avait pas traversé une situation psychaotique. Je pense que le tour de passe-passe que vous nous avez préparé, à savoir une présidence à 2 ou à 3 têtes est une mauvaise chose car la pluralité n’est pas d’avoir 3 présidents mais un président qui soit pluraliste et à l’écoute de l’AG. Par ailleurs, tout a été décidé lors des réunions externes et on sait déjà qui sera président et qui sera co-président. Il faut donc avoir cette sincérité, monsieur Bouhlal, avec toute votre assurance et votre professionnalisme en communication pour dire également ces choses à l’assemblée générale ici présente parce que lorsque vous décidez de tout décider un mois et démi avant l’AG pour savoir qui sera président, qui sera co-président, qui ne pourra pas incorporer le CA, je trouve que là vous utilisez des procédés fascisants. Sous couvert d’une pseudo-ouverture, d’une pseudo-démocratie, vous avez en réalité – avec ce qu’on peut appeler vos sbires – verrouillé mais totalement l’organisation. Moi, je vous ai soutenu pendant 5 ans parce que j’étais d’accord avec le projet politique porté par le MRAX qui visait justement à populariser le MRAX. Etant éducateur, j’étais forcément en contact avec la base mais malheureusement je me suis rendu compte que non seulement tout a été verrouillé mais qu’en plus cette assemblée générale n’a pas lieu d’être parce que monsieur Bouhlal vous avez déjà tout décidé dans un comité restreint. En plus, vous nous proposez un article 22 que je trouve un peu infect, en même vous nous parlez de pluralisme… Pourquoi aujourd’hui, 60 ans après, on désire avoir une présidence à 2 ou à 3 têtes ? Parce que votre présidence a été tellement chaotique au niveau des relations et au niveau de la gestion de l’association qu’aujourd’hui pour faire semblant de donner un gage de pluralité, on se permet de proposer une présidence à 2 ou à 3 têtes. Je rappelle simplement que lors de l’AG du mois de décembre 2009, vous avez annoncé, et c’est acté dans le procès-verbal, que vous ne vous présenterez pas au poste de président. Revenir aujourd’hui sur ses paroles est vraiment très mesquin de votre part. Contrairement à vous, je me suis engagé au MRAX pour mener des combats et non pour faire du MRAX mon objet personnel ou personnifié. Enfin, j’adresse un message à toutes les personnes dites arabo-musulmanes, en les regardant droit dans les yeux, qui aujourd’hui font le jeu du président Radouane Bouhlal parce qu’il joue sur la fibre arabo-musulmane, je pense que c’est un danger pour la communauté arabo-musulmane de ce pays. Aujourd’hui, je suis persuadé que Bouhlal, tu es un danger pour l’antiracisme, pour le MRAX et pour la communauté arabo-musulmane parce que tu es quelqu’un de sobre, un grand communicant qui donne l’impression d’être placide mais je te connais personnellement pour avoir voyagé avec toi, je sais jusqu’où tu peux aller, je sais personnellement que tu connais déjà les résultats de cette AG. Je trouve qu’on assiste aujourd’hui à une farce ignominieuse avec une garde rapprochée du président qui doit toujours excellée et je conclus en disant que je trouve cette situation déplorable parce que lorsqu’on a envie de faire de l’antiracisme, lorsqu’on a envie de porter ces combats et qu’on désire à ce point focaliser tout le pouvoir, qu’on est à ce point méprisant envers les gens, je ne trouve pas cela acceptable, respectable et pas digne de quelqu’un ambitionne de représenter la pluralité« .

7 inspections en 2010, opposition méchante et incohérente

Salim Haouach : « Sur la question d’administrateur délégué, on a vécu cela l’année passée, lorsqu’il y a une vacance du poste de directeur, il faut qu’on puisse avoir quelqu’un qui puisse exercer des responsabilités sans que les travailleurs puissent bloquer en disant que la personne n’est pas investie de l’autorité d’un directeur. (…) On a reçu un communiqué des gens qui prétendent sauver le MRAX. En réalité, il y a deux choses qui ont sauvé le MRAX en 2010 : la première est liée aux histoires des inspections, on a subi 7 inspections en 2010 et c’est le bureau qui a porté avec Hamel, Elisabeth et Radouane ; la deuxième est liée à l’éducation permanente et il y aura une présentation où vous pourrez voir par vous-mêmes qui a travaillé et qui n’a pas travaillé. Sur la question de la présidence, je n’ai pas de souci qu’il y ait une opposition mais il faut qu’elle soit un peu cohérente et pas méchante. On ne peut pas en même temps critiquer Radouane en l’accusant d’autoritarisme et ensuite lui tirer dessus lorsqu’on propose de diviser et de partager les responsabilités à travers la création de co-présidence. Mohsin Mouedden a été très loin de ses accusations et très loin dans le manque de respect. Il y a un principe de base, surtout de toi Mohsin, tu te présentes au Conseil d’administration, si tu n’es pas capable d’écouter les gens, on a un vrai problème…. »

Mohsin Mouedden : « Il ne faut pas inverser les choses. Le MRAX appartient à tous les antiracistes, il n’appartient pas à monsieur Bouhlal et monsieur Salim ! Ton vieux rêve est d’être président ! »

Salim Haouach : « Je dois dire que je suis extrêmement et personnellement touché. Je pense que tout le cirque qu’est en train de faire Mohsin n’est pas tellement relevant pour le MRAX, il a été membre effectif, il a apporté quelque chose mais dans l’histoire du MRAX, c’est tellement un grain de sable. Mais pourquoi est-ce agaçant pour moi personnellement ? Je n’ai rien demandé et je suis très bien là où je suis… »

Mohsin Mouedden : « Ce n’est pas ce que tu nous as dit lors de la réunion d’il y a un mois, tu as clairement dit que tu voulais être président ! Tu es en train de mentir, tu mens Salim ! Ne joue pas l’hypocrite avec moi ! Arrête de mentir ! Arrête de mentir !  »

[engueulade entre les deux membres]

Radouane Bouhlal : « Salim, regarde-moi ! Salim, regarde-moi ! Salim, regarde-moi !… »

Dieudonné et antisionisme, les vraies questions

Salim Haouach : « Je vais terminer ! On ne va pas se laisser manipuler par des gens qui interrompent la parole constamment et je souhaite qu’on s’en tienne à cela, c’est une question de principe. Maintenant les vraies questions : tu as voulu être administrateur, tu as voulu être président ! Ce qu’on t’a répondu, c’est que quand tu défends Dieudonné qui parle de pornographie mémorielle, tu n’as pas ta place au Conseil d’administration, lorsque tu dis que l’écrasante majorité des Juifs défend Israël, tu n’a pas ta place au Conseil d’administration, quand tu critiques certains textes, tu n’a pas ta place au Conseil d’administration… »

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

Publicités

Written by Mehmet Koksal

30/06/2010 à 12:57

Publié dans Autres

Tagged with

12 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Très bon texte. Des faits. Rien que des faits. Et la mécanique grossière du pouvoir avec le concours des imbéciles…

    Notez, Mohsin, que d’ici un an ou deux maximum, c’est Salim Haouach qui traitera Bouhal de manipulateur et d’ordure fasciste (à raison mais dommage qu’ils mettent chaque fois tant de temps à se réveiller, les soupirants à Bouboule)…

    Quant à l’argument Dieudonné pour disqualifier un opposant, c’est d’une médiocrité telle que c’en devient comique…

    Episode suivant?

    Directeur viré pour faute grave. Bouhlal président administrateur délégué…

    Anonyme

    30/06/2010 at 3:57

  2. C’est la fitna, ma parole ! Etre anti-raciste, être musulman, c’est lutter contre l’ignorance, contre ses propres sentiments négatifs. Et sur ce plan ni Haouach ni Mouedden ni Radouane ni aucun autre mraxien ne sont des djihadistes valables, bien au contraire, ils veillent consciemment ou inconsciemment à promouvoir le racisme. Comme dirait Fouad Ahidar, le député SP.A lorsque les dégoûtés s’en vont, il ne reste que les dégoûtants, faut-il choisir parmi eux celui ou celle qui incarnerait le mieux la lutte contre l'(anti)racisme ! C’est de cette pornographie mémorielle publiquement subsidiée que devrait combattre Haouach, le mraxo-vandenborien et pas la liberté de création, la liberté d’expression ! Il me fait penser au dégoûtant ministre de l’information du « sacré » régime chérifien !

    Rachid Z

    30/06/2010 at 3:57

  3. Quelle bassesse d’avoir mis le compte rendu sur le site. J’ai l’impression que les personnes n’arrivent plus à regler leurs conflits sans devoir l’exposer sur facebook ou d’autres sites. Eh oui Monsieur Rachid Z être un anti-raciste c’est combattre toutes les formes de raciste et même le racisme anti-juive et ne pas réduire les juifs à la politique israêlienne. Et puis en passant essayer d’avoir un minimum de respect pour ces deux personnes ; vous ne savez rien de ce qui se passe réélement vous ne voyez là que le sommet de l’iceberg de part cette retranscription qui n’aurai pas eu lien d’être.
    Bien à vous,

    peace

    01/07/2010 at 1:05

  4. « Lorsque les dégoûtés s’en vont, il ne reste que les dégoûtants » c’est, selon les sources, soit de feu Théo Lefèvre soit de feu Paul Vanden Boeynants, deux anciens premiers ministres PSC-CVP, pas de Fouad Ahidar.

    Pierre-Yves Lambert

    01/07/2010 at 5:28

  5. Madame Peace, je connais assez bien les principaux et piètres acteurs mis avant dans cet épisode mraxien et je peux vous dire que cette nouvelle distribution des sièges, cette redistribution des cartes au Mrax n’inspire rien de respectable. Non, vous avez raison, tous les juifs ne sont pas sionistes, j’en connais en effet certains qui manifestent une farouche hostilité à l’égard de cette putain d’idéologie et je connais également de nombreux musulmans et chrétiens qui consciemment ou non soutiennent cette criminelle idéologie. Et laissez moi vous dire également que Haouch, cet accommodé irraisonnablement, n’est qu’une marionnette au service de Bouhlal, comme l’étaient les contestataires d’aujourd’hui, qui se permet notamment de se rendre, en usant des deniers publics, au spectacle de Dieudo pour scruter la teneur de son humour afin de servir la cause de ses maîtres sionistes. C’est vous qui ne savez rien des personnes qui « oeuvrent » dans cette officine et avec lesquelles sans honte vous collaborez au détriment, sachez le, de la lutte contre le racisme, au détriment de la lutte contre les discriminations. L’antiracisme, la lutte contre vos propres négatifs sentiments consiste à faire preuve à chaque instant de jihadisme, comme enseigné dans le Coran. Donc pour le musulman, il n’a que faire du Mrax, si ce n’est pour acquerir auprès de je ne sais qui, je ne sais quelle putain de reconnaissance.

    Rachid Z

    01/07/2010 at 8:56

  6. Quels que soient les commentaires portés ici, ça ne changera guère aux agissements souterrains… devenus ceux d’une SECTE qui se compare – en un autre genre – aux agissements de SCIENTOLOGIE.
    Qu’on abatte donc les arbres morts (et cet arbre du serpent à langue fourchue qui servit à culpabiliser Adam …bien que l’Eve d’alors n’était pas encore voilée ou pire, masquée sous son tchador! :))

    whafwhaf

    01/07/2010 at 9:39

  7. A la différence que la scientologie (connue, comme l’islam, uniquement à travers l’image négative que lui accorde nos médias d’État) n’est pas subsidiée par les pouvoirs publics comme l’est le Mrax, le PS, le MR, le Vlaams Belang, le CDH, … et d’une certaine manière la secte, non moins nocive, des franç-maçons.

    Rachid Z

    01/07/2010 at 9:51

  8. Vous savez Monsieur Rachid Z,

    Vous prenez un air tellement hautain en jugeant Monsieur Salim Haouach « Haouch, cet accommodé irraisonnablement, n’est qu’une marionnette au service de  » pour reprendre vos mots. Comment voulez-vous être crédible lorsque vous traitez une personne de cette manière quelle mépris. Pour avoir assisté à de nombreuses conférences de Monsieur Salim Haouach je peux vous dire que son implication et son investissement quant aux accomodements raisonnables est tout à son honneur et si vous critiquez je vous en prie allez faire mieux. Et puis il faut aussi voir l’implication qu’il a au sein du mrax que vous le vouliez ou non c’est un fait et c’est quelque chose que je salue après qui je suis moi pour aller mettre des intentions néfsastes comme celles que vous vous permettez. Monsieur soyez constructif s’il vous plait et au moins ayez le respect d’aller en parler directement aux personnes concernées et ne pas passer votre temps à les casser sous l’anonymat. Parceque ce que vous êtes en train de faire est grave vous lancez des accusations infondées.

    peace

    02/07/2010 at 4:51

  9. Madame Peace ou si vous préférez madame Ihsane Haouach, vous n’avez pas honte de prétendre que je commente dans l’anonymat ? En ce qui me concerne, je me nomme Rachid Z et à part vous la plupart de ceux qui sévissent encore au Mrax me connaissent. Enfin, si votre époux refuse la critique, refuse de connaître tout le bien que les lecteurs de Parlemento pensent de lui, vous n’avez qu’à le convincre de se contenter de vendre de l’éléctroménager… halal chez le privé Vanden Borre mais de grâce laissez nous commenter les conneries que débitent ce qu’il reste du Mrax, occupez-vous plutôt du budget de l’ossoc au titre pompeux : l’ABPM (Association Belge des Professionnels (en chipotage) Musulmans. Je n’ai rien à cirer de ce que vous pensez madame Peace, pour vous laisser dans votre anonymat.
    Aussi, ce vous appelez « accommodement raisonnable » n’est qu’une manière de se distinguer de vos concitoyen(ne)s non-musulman(e)s, d’être considéré comme des citoyens belges entièrement à part. Ce communautarisme, ce concept importé du Canada est à dénoncer pour tout citoyen qui se respecte. Si vous voulez qu’on vous considère autrement que vos concitoyen(ne)s parce que vous êtes musulmane, je ne crois pas en tant que Belge avoir grand chose en commun avec vous, madame Peace. Comme vous l’aurez compris, je condamne cette « citoyenneté » à la carte où tout individu est condamné à être traité conformément à ses convictions … Et à l’avenir faites preuve de moins d’ignorance. Petite question, êtes-vous comme Haouach membre du Mrax, madame Peace ?

    Rachid Z

    02/07/2010 at 6:26

  10. Aussi prenez également connaissance de ce que pensait et écrivait le 12 juin 2007 Abdullah Bastin lorsque suite à « lettre ouverte » que Salim Haouach lui adressait deux jours plus tôt :

    Lorsqu’un opportunisme arabo-laïcisant s’empare des élections pour discréditer le PJM

    De prime abord, je me demande si ce n’est pas vous, M. Haouach, qui faites ici, par opportunisme ethnico-communautariste (« arabo-européen »), de la récupération idéologique suite aux différents que vous avez eus avec les autorités universitaires dont vous fustigiez, à propos de l’interdiction prononcée par elles à la participation de Tariq Ramadan à un débat contradictoire organisé par votre cercle, non pas le caractère naturellement outrageant du laïcisme athée défendu par elles, mais, tout au contraire, l’interprétation intégriste de celui-ci (ce dont, malgré tout, je vous avais félicité).

    Vous fallait-il retrouver la confiance de vos maîtres à penser ennemis de TOUTES les religions, et, pour ce faire, vous jeter sur moi et notre parti à bras raccourcis en spéculant sur votre deux fois double appartenance de laïque et de musulman, d’Arabe et d’Européen, laquelle ne vous différencie guère, au demeurant, des ALI-ALIBI si judicieusement évoqués par vous?

    À supposer que cette tranche de discours rapporté (que je n’ai ni vue ni entendue sur TV Brussel et dont la transcription que vous nous offrez me laisse perplexe) ait tenté d’ébaucher le début du commencement de ma pensée sur le sujet, il est clair qu’elle n’y est pas parvenue. (Ou plus exactement, le but ne fut-il pas atteint qui était précisément d’occulter totalement celle-ci en l’arrêtant au bord même du précipice où vous n’avez pas hésité – l’occasion était trop belle! – à me précipiter?).

    « Tu es musulman donc tu votes pour moi », caricaturez-vous mon propos. Et avec quelle dérision!

    D’abord, sachez que je n’ai jamais (pas plus que les autres candidats de notre liste) appelé les musulmans à voter pour moi, mais pour le parti, pour eux-mêmes, pour la défense de leur religion; pour le respect de leur dignité de citoyen belge musulman. « Il y a un parti musulman, et donc tous les musulmans sont tenus de défendre leur parti, c’est à dire le parti qui va les défendre, et qui défend leur religion », aurais-je dit. Et qu’y a-t-il donc là de si révoltant? En quoi cette assertion peut-elle vous choquer? Vote confessionnel, vote idéologique, où est la différence sinon que l’un fait référence à Dieu, l’autre non? Que l’un défend une religion émanant du Créateur, l’autre une idéologie (à caractère souvent tout aussi dogmatique) issue de ses propres cogitations ?

    « Tu es de gauche, donc tu votes PS… ». Vous n’avez jamais entendu pareil propos, M. Haouach ?

    Les laïcistes ne laissent-ils pas clairement entendre que le voile porté par une musulmane est le signe évident de son arriération mentale, de son obscurantisme, de sa non-intégration à la civilisation occidentale (excusez-moi le pléonasme) ?

    « Tu es laïque, donc tu enlèves ton voile »… Cela, non plus, vous ne l’avez jamais entendu dire, M. Haouach ?

    Or, tout cela ne relève-t-il pas d’un bon sens élémentaire ? « Tu es de gauche, tu es de droite, tu es musulman, donc… ». Quoi de plus normal ? Votre indignation qui se porte curieusement (?) dans la conclusion de ces syllogismes (« Je pense donc je suis »: voilà, par contre, qui devrait vous émouvoir!), n’aurait-elle dû se porter sur les prémisses où l’on perçoit très nettement que c’est le « tu » – qui n’est en l’occurrence, le plus souvent, qu’un « je » dominateur imposé à l’autre au mépris de ses convictions, de sa personnalité, de sa croyance – qui devrait être contesté? Forcer – osons le mot – (par son vote, par sa conscience d’être, par son exigence de reconnaissance citoyenne) la compatibilité entre l’homme et ce qu’il pense ou croit, n’est-ce pas au contraire respecter et cet homme et ce qu’il croit? En quoi pareille démarche serait-elle scandaleuse ?

    Font-elles autre chose, pour s’en tenir à elles, les autres formations politiques? Pour les musulmans agir, penser de la sorte serait donc criminel? Seulement pour eux?

    Ah! Oui. J’oubliais. Il est justement hors de question de prêcher aujourd’hui pareilles concordances, surtout en politique, à l’heure où les socialistes (ou qui prétendent l’être) défendent ouvertement le capital spéculatif, où tapisser de bombes meurtrières des populations entières se fait au nom de l’humanitarisme démocratique…

    Je n’ai jamais, sachez-le bien M. Haouach, et selon le prescrit indiscuté de notre religion, jugé de l’appartenance à l’islam de quiconque, sinon selon sa propre profession de foi (qu’elle soit sincère ou non, cela ne me regarde pas). C’est le commandement de l’islam qui exige que l’on s’en tienne strictement à pareil témoignage. La foi, en effet, loge dans les cœurs et seul Dieu les connaît. Personne ne peut conclure à la sincérité ou à l’hypocrisie de quiconque, et je garde toujours scrupuleusement à l’esprit – ceux qui me connaissent autrement qu’à travers les médias peuvent en attester – que ni la barbe, ni le turban, ni le voile, en effet, ni même les prières et autres observations rituelles rigoureuses ne peuvent, bien évidemment, préjuger de celles-ci.

    J’ai tenté d’expliquer, il y a quelques jours à peine, à quelqu’un d’aussi simpliste que vous apparemment – cette personne affirmait ex cathedra (excusez l’expression) que les « presque » musulmans (selon votre formule) figurant sur les affiches du PS étaient meilleurs musulmans que moi – que le degré d’islamité, si je puis dire, de ces candidats m’était indifférent, que je ne contestais nullement qu’ils soient mieux ou plus musulman que moi ou d’autres: que ce n’étaient pas eux que j’accusais d’être des « infidèles », mais le parti, l’idéologie de ce parti pour lequel ils militaient. (Je pouvais tout de même bien affirmer, rassurez-moi M. Haouach, que je ne vous plonge pas à nouveau dans l’indignation, que des partis athées comme le PS ou le MR ne sont pas à proprement parler des partis islamiques?). Par contre, ce fut bien moi qui fut au bord de la commotion quand j’appris de la bouche écumant de rage de ce thuriféraire du PS, que, foin de toute croyance (qu’avais-je donc pu, dans ma naïveté, imaginer?), si ces messieurs étaient meilleurs musulmans que moi, c’était tout bonnement parce qu’ils étaient, eux, des Marocains… cent pour cent de race! (1)

    Vous voyez M. Haouach, vous n’êtes pas le seul à souffrir et même, oserai-je cette sortie, les attaques dont vous vous estimé, à tort, victime de mon fait ne sont rien à côté des humiliations bien réelles celles-là, que nous subissons quotidiennement, moi et un grand nombre de musulmans et de musulmanes qui avons le courage et la fierté de nous afficher, du fait de personnes guère plus légitimées que moi ni plus compétentes si l’on en croit votre subtile expertise. Avec ceci de bien plus affligeant que vous ne risquez rien de ce côté, non pas tant parce que vous seriez de la « race » fortunée (disons, de leur ethnie), mais parce que ces personnes, étant de votre ethnie, vous n’avez jamais songé à les confronter avec leur destin…

    On aura compris que Bastin le converti, et à travers lui tous ceux qui se réfèrent TOUT NATURELLEMENT à Dieu, à l’islam, au Prophète (sur lui le salut) sans préjugés de race ou d’origine, vous paraissent une cible plus facile pour vous targuer d’un islam qui de toute évidence vous pose à vous et à la communauté musulmane en général de sérieux problèmes.

    « Tu ne votes pas pour moi donc tu n’es « presque » pas musulman », poursuivez-vous sur le même ton parodique, dans un raccourci tout à fait concordant avec le simplisme attristant du brévissime compte-rendu télévisé. (Non « rendu », bien évidemment, ce montage audiovisuel – tout comme votre réquisitoire – ne « rend » aucun compte de la teneur exacte du propos). Ainsi de cette seconde assertion, privée de toute explication introductive, que j’ai formulée à propos des musulmans qui votent pour des partis islamophobes: « C’est un acte de sortie presque de l’islam, n’est-ce pas ».

    Si vous votez contre vous-même, que vous donnez aux islamophobes de tout poil le gros bâton néo-colonial avec lequel ils vous frapperont (ou vous anesthésieront) demain, est-ce en tant que musulman que vous aurez voté? Voilà la question que j’avais soulevée et comment j’y avais répondu, ce qui n’apparaît pas (ce qui ne devait pas apparaître), je vous le concède, dans le discours que vous rapportez si complaisamment.

    En effet, ce n’est que dans une perspective de sortie de l’islam (non de la religion de l’islam comme telle, non de la croyance en Allah et en Son prophète), c’est-à-dire, dans une position extra-islamique de non-pensée (comme on dit extra-terrestre), de non-préoccupation, de non-adhésion, d’indifférence ou de mépris de soi et de sa religion que pareille proposition peut être avancée. C’est une position hors jeu, en quelque sorte, hors islam bien évidemment, mais qui encore une fois, ne préjuge en rien de la qualité de musulman de la personne qui met ainsi sa religion au vestiaire, qui la met littéralement de côté. Attitude qui n’est, hélas! nullement limitée à une quelconque « stratégie électorale », mais généralisée à tous les niveaux de comportement, et que je dénonce, avec le PJM, tant pour son indignité morale, civique, que religieuse et politique.

    En somme, s’il n’avait dû s’agir, pour pareil électeur musulman, de sortir de l’islam (mis entre parenthèses), il aurait s’agit dès lors pour l’islam, cette fois, de quitter cet électeur…musulman!

    Que vous tourniez les choses en un sens ou dans l’autre, vous le voyez, M. Haouach, il n’en sortira rien de très bon…

    À propos, M Haouach, savez-vous que tous les savants de l’islam (vous excepté, bien entendu) – et pas seulement les Salafistes qui furent le prétexte de cette interview – ont condamné de la manière la plus explicite qui soit, en le qualifiant de « harâm » (les curés en disaient tout autant des partis non confessionnels dans leurs églises il n’y a pas si longtemps) tout vote de musulmans pour des partis non islamiques lorsqu’ils ont la possibilité d’un autre choix? Allez donc, je vous prie, vous attaquer à eux, à l’islam, aux curés, ce sera beaucoup plus clair pour tout le monde. Et plus sain intellectuellement que de sauter à pieds joints sur ma pauvre carcasse. Car enfin, c’est bien moi, c’est bien nous, ne l’avez-vous pas encore saisi? qui sommes en permanence rejetés par ces « presque » musulmans et musulmanes que nous avons l’outrecuidance de vouloir réveiller à eux-mêmes!

    Dites-moi, M. Haouach, pourquoi n’avez-vous pas pareillement réagi (cela a été rapporté sur notre site et vous en avez été averti personnellement par courrier électronique) lorsque, il y a 10 jours, Nadia El Yousfi (une « presque » musulmane du PS, qui n’a pas démenti depuis, ni ne s’est excusée) s’est permise d’affirmer publiquement que nous n’étions pas musulmans?

    Ça c’était envoyé, n’est-ce pas! Vous voilà donc vengé!

    Aussi, m’en voudrez-vous? est-ce à elle que je vous demanderai humblement d’aller chercher les excuses que vous exigez de moi.

    *Ex-président du Cercle des Étudiants Arabo-Européens
    (1) Il niera par après, avec haine, que j’en suis un, de musulman, prétendant – mais ce n’est pas le premier parmi ses compatriotes – que j’étais… un juif, ce qui constituait dans sa bouche, faut-il le souligner, l’injure suprême. Pis encore, un des candidats PS mis en cause par ces affiches (je tairai son nom par charité) ne se gênera nullement pour accuser quelques jours plus tard, lors de la manifestation contre l’interdiction du port du foulard à l’athénée royal de Forest devant le bâtiment de la Communauté française, mon fils Abdulaziz, partie prenante dans cette dispute qui n’avait rien, quoi que vous pensiez, d’électoral, de « kâfir », c’est-à-dire, de mécréant!
    Je fus également, pour votre gouverne, en septembre 2005, également humilié publiquement de la sorte, et avec la même hargne traité de juif (…) à la sortie d’une mosquée d’Anderlecht, un vendredi, par un membre de la famille du député bruxellois Rachid Madrane. Cette personne avait déjà auparavant prétendu que son illustre parent (qui déclara dans La Tribune de Bruxelles du 22 juin 2006: « [Je suis] athée, tendance agnostique. Je suis libre-exaministe ») était aussi musulman que moi! J’attends toujours, après deux ans, des excuses de ce personnage très en vue dans la mosquée en question, ainsi que des dirigeants de celle-ci….

    Rachid Z

    02/07/2010 at 6:58

  11. Sans être un partisans de BASTIN, je pense qu’il a résumé le problème. En fait il n’y a pas de communautarisme musulman pur et dur sauf chez quelques convertis et encore, il y a un mélange d’islam de marocainité outurquité et un grand racisme anti belges de souche.
    Ces élus communautaires distillent un double langage et dont le but ultime est de créer la peur, le replis communautaires et la haine de l’autre.

    salman

    13/07/2010 at 9:56

  12. […] marocains de l’étranger), Fatima Zibouh (chercheuse et administratrice Ecolo au CECLR), Salim Haouach (administrateur au MRAX), Imane Karich (présidente de l’association belge des professionnels […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :