Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

L'ingérence d'Emir Kir (PS) et de Resul Tapmaz (SP.A) indispose les élus d'Emirdag

with 13 comments

Emir Kir (PS) a-t-il été dispensé de service militaire en échange de propagande pour l'AKP ?

Cet été 2010, le lobbying politique en faveur du référendum constitutionnel turc d’Emir Kir (secrétaire d’Etat bruxellois – PS) et de Resul Tapmaz (échevin SP.A à Gand) a récemment déclenché une grosse polémique dans l’arrondissement d’Emirdag (Anatolie centrale) qui compte un nombre important de vacanciers belgo-turcs devant participer à la votation populaire en Turquie. Les électeurs turcs sont invités à approuver ou rejeter d’importantes modifications constitutionnelles (réformes de l’appareil judiciaire, des droits syndicaux, de l’appareil militaire, de la vie privée, du statut des fonctionnaires, …) proposées par le gouvernement AKP (Parti de la Justice et du Développement – parti gouvernemental islamo-conservateur), un projet qui est fortement combattu par les partis d’opposition comme CHP (Parti Républicain du Peuple, parti kémaliste social-démocrate), MHP (Parti d’Action Nationaliste, extrême droite) et boycotté par le BDP (Parti de la Paix et de la Démocratie, parti pro-kurde).

Le journal local Emirdaggazetesi rapporte ainsi les propos de Salih Sel (président du parlement provincial d’Afyonkarahisar) datant du 07/08/2010 qui remercie « Emir Kir de nous aider dans nos activités [de soutien] au référemdum« . Lors d’une rencontre datant du 04/08/2010 avec le bourgmestre AKP d’Emirdag, l’échevin socialiste flamand Resul Tapmaz (SP.A) a notamment déclaré publiquement qu’il allait voter ‘OUI’ au projet constitutionnel de l’AKP lors de son passage à la frontière avant de rejoindre la Belgique.

Dispense de service militaire contre propagande ?

Ces prises de position politique et publique des mandataires socialistes belgo-turcs provoquent d’importants remous au sein de la classe politique locale d’Emirdag. Ainsi Ceylan Morca, président du MHP d’Emirdag, se demande si « la propagande d’Emir Kir a un quelconque rapport avec la faveur que le Président de la République turque lui a faite en le dispensant de service militaire ? (…) Nous avons le plus grand respect pour l’opinion privée de nos compatriotes qui vivent à l’étranger mais Emir Kir se comporte comme un ministre AKP en menant campagne dans les journaux ici et précisant toujours qu’il va voter ‘OUI’. Le fait qu’il joue un rôle aussi actif nous laisse penser certaines choses. Nous aussi nous avons des fédérations et des associations en Belgique mais nous n’avons jamais demandé à nos frères de voter de telle ou telle manière. Emir Kir fait ici de la propagande comme un ministre AKP et on ne peut s’empêcher de se demander si ces efforts de propagande ne sont pas liés à sa dispense de service militaire accordée par le Président de la République. Concernant Resul Tapmaz, je rappelle qu’il est échevin à Gand et pas à Emirdag, je l’appelle à garder un certain devoir de réserve« .

Cemil Dogan, président de mosquée à Anderlecht, critique également dans le même journal l’ingérence des mandataires PS-SP.A en Turquie. « On se demande au nom de qui ces mandataires belges prennent position, ces personnes se comportent comme s’ils étaient des députés de l’AKP. Déjà qu’ils ont été élus à certaines places [en Belgique] grâce à notre soutien mais je ne trouve pas normal qu’ils prennent aujourd’hui la parole ici comme des élus AKP. Evidemment qu’ils sont libres d’avoir une opinion personnelle mais ce n’est pas normal qu’ils fassent de la propagande de cette manière« .

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

Advertisements

Written by Mehmet Koksal

12/08/2010 à 4:13

Publié dans Elections

Tagged with , , , ,

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Peu importe le contenu du projet de réforme constitutionnelle discuté en Turquie, je partage entièrement les critiques de Ceylan Morca (même s’il défend les couleurs d’une infréquentable formation politique) et de Cemil Dogan. Je comprends parfaitement qu’ils ne peuvent tolérer l’ingérence de ces deux marchands de tapis turques dans les affaires turco-turques (même si l’un d’eux se sent redevable envers l’akapiste Erdogan de l’avoir dégagé de ses obligations militaires) qui squattent les assemblées « démocratiques » belges.

    Anonyme

    12/08/2010 at 4:41

  2. Encore une fois, l’actualité démontre que le FN avait raison en dénonçant les personnages comme Emir Kir qui sont, en réalité, des bi-nationaux, des élus qui sont fidèles non à la seule Belgique, mais aussi à la Turquie : de véritables chevaux de Troie qui nous poussent à exiger, une fois de plus, la fin de la double nationalité.

    M. Kir peut être ou Belge, ou Turc, mais pas les deux à la fois: il y a conflit d’intérêt !

    Michel Delacroix
    Ancien Sénateur FN

    Michel Delacroix

    12/08/2010 at 7:26

  3. Émir KIR était (est toujours ?) un sympathisant avéré de la mouvance des Loups Gris, un mouvement turc ultra-nationaliste d’extrême-droite, néo-fasciste, anti-communiste, anti-Kurdes.
    Ce sulfureux profil a malgré tout séduit le PS francophone bruxellois, accommodant lorsqu’il s’agit d’amasser des voix aux élections.
    Aujourd’hui, semble-t-il, l’opportuniste Émir flirte avec l’AKP, le parti islamo-conservateur au pouvoir.

    Adi

    12/08/2010 at 7:46

  4. Pourquoi KIR & consorts mettent leur nez là où ça ne les concerne pas au plan juridique? Ben d’joss(ten noode)! C’est le but de l’Internationale socialiste, cette forme de la peste mentale!
    Chez nous ils merdent et foutent la pagaille d’une manière plus ou moins feutrée, sinon franchement clientéliste.
    Dans le pays de leur racines qu’ils fuirent pour raisons politico-économiques, ils cherchent à replacer des têtes de ponts.
    A se demander si on aurait dû leur accorder la nationalité d’ici ou leur laisser celle l’origine! Un débat sur lequel les pleutres assemblés dans les hémicycles de tous niveaux n’osent aborder…

    Petit chaperon rouge

    12/08/2010 at 9:11

  5. La binationalité souvent considérée comme un avantage ne l’est pas dans les faits. L’obligation du service militaire pour les jeunes belgo-turcs en est un exemple. Quant aux belgo-marocains, rappelons que la législation marocaine stipule que la nationalité marocaine ne s’enlève pas. On connaît les limites du Code civil marocain en ce qui concerne le divorce, par exemple, quant au Code pénal, il est très sévère pour les nationaux qui exercent la liberté d’expression. C’est donc totalement faux d’avancer que cette double nationalité offre des avantages aux belges d’origine étrangère. Enfin, jamais l’octroi de la nationalité belge n’a comporté l’exigence d’un abandon ou de la perte des nationalités étrangères d’origine. Le législateur a donc considéré l’avantage réel à naturaliser cette immigration.
    Quant à l’allégeance à la nation, c’est un concept dépassé du XIX ème siècle, à moins qu’on veuille retirer la nationalité à tous les objecteurs de conscience et aux nombreux députés belges qui exercent leur mandat en appartenant à des partis qui ne reconnaissent pas l’existence de la Belgique.

    Driss

    13/08/2010 at 12:22

  6. « Quant aux belgo-marocains, rappelons que la législation marocaine stipule que la nationalité marocaine ne s’enlève pas. »:
    Non, ce n’est pas tout à fait exacte, il existe au Maroc des dispositions permettant, par exemple, aux femmes marocaines qui épousent des étrangers (des non marocains, donc) de renoncer à leur nationalité d’origine. Par ailleurs nous savons très bien que les tenants du pouvoir makhzenien ne se privent pas (tout comme en république de Côte d’Ivoire, par exemple) de nier la marocanité ou de répudier des sujets trop gênants de leur nationalité marocaine, souvenez vous du cas de l’opposant «brésilien» Abraham Serfaty.

    Rachid Z

    13/08/2010 at 3:16

  7. J’estime qu’il est tout à fait louable qu’un député politique belge possédant une autre nationalité défende l’abolition du régime militaire (ou dictatorial ou policier) dans son pays d’origine.
    Dans le référendum dont l’article fait allusion, il s’agit, entre autres, de renforcer la démocratie en Turquie ainsi que de donner plus de pouvoirs aux instances civiles.
    Si tous les bi-nationaux agissait de la sorte, (en faveur du renforcement de la démocratie, dénonciation de la corruption …), plusieurs pays verront leur niveau de vie s’améliorer et leur population ne songerait plus à immigrer pour fuir l’injustice dont elle fait face au quotidien.

    Rachid M

    13/08/2010 at 11:38

  8. @ Rachid M : ..de donner plus de pouvoirs aux instances civiles. (?)

    L’armée turque est le dernier garant de défense des libertés laïques instaurées sous (la main de fer de) Attaturk.
    Voici ce qui gêne au plus haut point les tenants de la ré-islamisation du régime voulue par l’AKP !

    Aux Rachid X à qui ça ne conviendrait pas : rentrez donc chez vous!

    Zeki

    14/08/2010 at 11:21

  9. Bemoeienissen van Resul Tapmaz met Turkse politiek leiden tot controverse in Emirdag

    Welke belangen dient de Gentse schepen?

    Tanguy Veys

    15/08/2010 at 8:27

  10. […] plus échappé au service militaire mais M. Kir bénéficierait d’une dispense spéciale, d’après des mandataires locaux à Emirdag, accordée par le Président turc Abdullah Gül en échange de propagande en faveur du […]

  11. […] plus échappé au service militaire mais M. Kir bénéficierait d’une dispense spéciale, d’après des mandataires locaux à Emirdag, accordée par le Président turc Abdullah Gül en échange de propagande en faveur du […]

  12. federal vebolge. milletvekilleri cavdarli. ozkara 21 gunde olsa gidip askerligini yapiyorlar ya siz sayin emir kir gidip askerliginizi yapacaginiza AKP borazanciligi yapiyorsunuz ankaradan torpilli olarak tabi 5112 avro odemesseniz birde turkiye cumhuriyetinden itibarli vatandas olursaniz vefa borcunu boyle odersiniz size samimi olarak soyluyorum benim oglanlarida askere almasalar bende sizin gibi AKP. evetci olurum

    marta18

    19/08/2010 at 1:22

  13. = marta18 =
    In het Nederlands a.u.b. , ou mieux en français d’ici-bas ?

    Nous connaissions les contre-exemples allemands, largement illustrés par les médias d’à-côté.
    UK: avec d’imbéciles cheick-prédicateurs du Hyde Park Corner, on avait tous vu et étendu sur l’émule du capitaine Crochet.
    Voici que Cameron s’en va flatter la fibre turcottomane en accusant les européens continentaux de ne rien comprendre à l’avenir radieux de l’U.E. qui va vers la déglingue.
    Heureusement, Cameron se fait aimablement contrer par un intellectuel danois! Son argumentation mérite d’être lue; j’ai trouvé un exemplaire sur le site EUBOCO à l’adresse suivante.

    http://www.euboco.eu/fr/page4/turquie/cameron_sennels.html

    Bon belge

    19/08/2010 at 5:37


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :