Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Rudy Aernoudt dévoile les "arrangements financiers" au sein du PP

with 12 comments

Ce dimanche (29/08/2010) Rudy Aernoudt, co-président « exclu » du Parti Populaire (PP), était l’invité de l’animateur télé Pascal Vrebos sur la chaîne de télévision privée RTL-TVi pour commenter les nouvelles intrigues, complots et menaces en cours au sein de sa formation politique. Interrogé par Parlemento.com dans les coulisses de l’émission avant son passage sur antenne, Rudy Aernoudt a expliqué…

431.000 euros par an

…la structure financière du Parti Populaire en rappelant qu’il restait seul (avec Mischael Modrikamen et Nathalie Noiret) administrateur de l’asbl Services logistiques du Parti Populaire, l’association chargée de gérer la dotation publique de 431.000 euros / an (pendant 4 ans). « Les statuts de l’asbl prévoient qu’on puisse exclure les membres à la majorité des 2/3, il me suffit donc de claquer des doigts pour convoquer une assemblée générale et faire exclure Mischael Modrikamen de l’asbl de financement du parti étant donné que Nathalie Noiret est une de mes proches. J’ai donné une deadline jusqu’à lundi soir pour qu’ils arrêtent leur cirque, sinon dès mardi je vais lancer la machine sur le plan juridique« , a déclaré Rudy Aernoudt.

« Derrière le combat des chiffonniers, un jackpot de 431.000 euros dont Aernoudt aurait la clé« , analyse aussi Michel Henrion (chroniqueur politique dans SLDB).

Précisant que la dotation publique annuelle est arrivée sur le compte de l’asbl vendredi dernier (27/08/2010), le co-président « exclu » a ajouté qu’il avait pris « toutes les mesures pour qu’aucun euro ne puisse être utilisé » sans sa signature écrite.

Immeuble et salaire de Rubinfeld

Rudy Aernoudt (PP) montrant les statuts de l'asbl de financement du PP

Rudy Aernoudt (PP) sur RTL-TVi montrant les statuts de l'asbl de financement du Parti Populaire

Commentant également les « arrangements financiers » au sein du Parti Populaire, Rudy Aernoudt a confirmé que le siège du parti figure au 144, avenue Molière à 1050 Ixelles, « un immeuble dont le propriétaire est Joël Rubinfeld (l’actuel chargé de communication du PP) qui loue ce bien au prix fort en plus de son salaire de chargé de communication qu’il facture au parti« , précise le co-président.

« Je n’espère rien et je ne suis demandeur de rien. J’ai vu qu’ils [Modrikamen & co] avait eu une réunion avec la tante, la babysitter et la voisine, ils ont pris des décisions. Tout cela n’a ni queue, ni tête, j’espère qu’ils vont le comprendre sinon effectivement je serai obligé d’aller plus loin« , a conclu Rudy Aernoudt.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

Written by Mehmet Koksal

29/08/2010 à 2:51

Publié dans Elections

Tagged with ,

12 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Les nouveaux statuts du PP vont entrainer ipso facto la suppression de la dotation publique.

    Avec son projet de nouveaux statuts, Mischaël Modrikamen a démontré à chacun quel est sa véritable idéologie politique. Lisez bien : «Il (le Président) désigne et révoque les candidats aux fonctions électives et exécutives ainsi que les responsables locaux ou sectoriels du mouvement. Il préside le bureau politique, en détermine l’agenda et représente le mouvement dans les discussions et négociations politiques, vis à vis des tiers et en justice. Le président peut déléguer des responsabilités particulières à des membres du bureau qui prennent le titre de vice-président.»

    «Le bureau politique est composé du président, des membres du mouvement élus au sein d’une des assemblées parlementaires belge ou européenne, qui en sont membres de droit, et des membres cooptés par le président en raison de leur compétence particulière. Leur mandat expire par décès, démission, révocation des membres cooptés ou lorsqu’ils ne font plus partie d’une des assemblées parlementaires, pour les membres de droit.»

    Soyons clair : cela s’appelle la dictature. Personne ne lui a dit qu’on avait décapité le dernier roi de France ?

    Modrikamen est en réalité un fasciste, même Mussolini avait moins de pouvoir dans son parti.

    Ce qu’il propose ce sont les statuts du parti politique le moins démocratique jamais vu. Il n’existe aucun parti politique en Europe, ayant une représentation parlementaire, qui possède des statuts pareils où le « CHEF » décide de tout, nomme et révoque à sa guise TOUS les responsables intermédiaires. A côté de çà, le Vlaams Belang fait figure de bac à sable pour bisounours.

    Modrikamen veut le pouvoir, rien que le pouvoir et tout le pouvoir. Les autres doivent être des figurants et rien que des figurants.

    Il ne suffit évidemment pas de proclamer son attachement à la démocratie et aux droits de l’homme pour être un démocrate. Il faut aussi pratiquer et respecter la démocratie et les droits de l’homme dans le fonctionnement interne d’une formation politique.

    Ce sont les conditions impératives pour bénéficier du financement public.

    Et ce n’est pas le brevet de respectabilité décerné hier dans Le Soir par Manu Abramowicz qui modifiera les faits. Abramowicz, surnommé le «chasseur de fascistes» s’est totalement ridiculisé avec ses affirmations. Il est client du cabinet d’avocat de Modrikamen dont il est un proche. On comprend mieux dès lors son obstination à absoudre ce dernier de toute dérive fascisante.

    Ce qui est en train de se passer au Parti Populaire est une farce !

    Modrikamen, et lui seul, a décidé d’organiser un vote sans faire appel à candidature pour la fonction de président, avec une campagne de 5 jours et en « oubliant » de prévenir de nombreux membres.

    Seul candidat, il sera élu par une « sélection » de membres.

    Cela s’appelle dans toutes les langues un Putch !

    Une confiscation du PP à son seul bénéfice.

    Il va maintenant pouvoir distribuer l’argent des contribuables belges (430.000 milles euros par an) à sa guise.

    Et le premier bénéficiaire sera son vieil ami et complice Joël Rubinfeld, « monsieur éthique » (tu parles) du PP qui va empocher 72.000 euros par an pour le loyer du siège social auxquels va s’ajouter un salaire plantureux. Aernoudt dans un de ses courriers évoque 15.000 euros mensuels en tout !!! Rubinfeld, Monsieur Communication du PP. Un vrai clown triste qui pour quelques euros défend des positions politiques en oubliant que sa famille à partagé les mêmes chambres à gaz que ceux des Roms et Tziganes.

    Joël Rubinfeld est une honte. Une honte morale. Mais il n’en a cure : 30% de la dotation payée par le contribuable belge c’est toujours bon à prendre : l’argent n’a pas d’odeur.

    La réalité de la triste comédie qui se joue au sommet du PP c’est l’argent et rien que l’argent. C’est le moteur qui anime Modrikamen, Aernoudt et tous les pantins qui les entourent.

    PPiste anonyme

    29/08/2010 at 4:46

  2. COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, vendredi 27 août 2010
    de RésistanceS.be – Observatoire belge de l’extrême droite

    Parti populaire, un « parti fasciste » ?
    RésistanceS.be va porter plainte…

    Dans un e-mail anonyme (provenant notamment de l’adresse e-mail suivante « membre.anonyme.du.parti.populaire@me.be ») envoyé massivement aux médias et à plusieurs autres destinataires, ce 27 août, il est dénoncé les dérives « fascistes » du Parti populaire, suite à la crise qui le secoue actuellement depuis l’exclusion de ses rangs de Rudy Aernoudt, son coprésident-cofondateur.

    Dans ce même e-mail anonyme, il est mentionné encore :
    « Et ce n’est pas le brevet de respectabilité décerné hier dans Le Soir par Manu Abramowicz qui modifiera les faits. Abramowicz, surnommé le « chasseur de fascistes » s’est totalement ridiculisé avec ses affirmations. Il est client du cabinet d’avocat de Modrikamen dont il est un proche. On comprend mieux dès lors son obstination à absoudre ce dernier de toute dérive fascisante. »

    Interviewé, ce jeudi 26 août, par le quotidien Le Soir sur les possibles dérives extrémistes du PP de Mischaël Modrikamen, suite au scandale suscité par les écrits sur Facebook de son député fédéral contre les Roms, Manuel Abramowicz, responsable de la rédaction de RésistanceS.be, le journal de l’Observatoire belge de l’extrême droite, a entre autre affirmé que le programme (d’ultradroite libéral) et la campagne électorale (absente de dérives islamophobes ou/et raciste) du PP, pour les élections législatives du 13 juin dernier, ne pouvaient à la lecture des sciences politiques, amener à qualifier cette formation politique comme étant d’extrême droite, à l’instar du Front national par exemple. Conclusions partagées, toujours dans les colonnes du Soir, avec Jean Faniel, politologue du Centre de recherche et d’informations socio-politiques (Crisp). Quant au mode de gestion interne officielle ou officieuse du Parti populaire (que ni Jean Faniel et Manuel Abramowicz ne connaissent, n’étant pas membres de ce parti), il est possible qu’il ne soit pas démocratique. Mais l’a-t-il toujours été dans les autres partis politiques ?

    Concernant le lien évoqué de Manuel Abramowicz avec Mischaël Modrikamen… quel beau raccourci est fait par le courageux auteur de cet e-mail anonyme ! L’un des avocats de RésistanceS.be est certes Maitre Laurent Arnauts, associé au cabinet de M. Modrikamen. Mais il a été choisi pour sa relation professionnelle avec RésistanceS.be, relation bien antérieure à son association avec le cabinet Modrikamen. Il n’y donc bien entendu aucun lien, ni professionnel ni politique, entre RésistanceS.be et Mischaël Modrikamen.

    Il s’agit donc d’un amalgame visant à nuire à la bonne réputation de RésistanceS.be dans le domaine de son analyse politique concernant l’extrême droite.

    Mais qui pourrait alors être à la base de cet amalgame ? Il faut savoir que la seule personne extérieure connaissant actuellement le lien professionnel entre Maître Laurent Arnauts et RésistanceS.be est un certain Georges-Pierre Tonnelier.

    Actif au Front national depuis plus de douze ans, ancien assistant parlementaire de plusieurs dirigeants d’extrême droite (Daniel Féret, Marguerite Bastien, Michel Delacroix, Patrick Sessler… et bien d’autres), condamné en 2006, avec Daniel Féret (alors toujours président du Front national), pour incitation à la haine, à la discrimination et à la ségrégation raciales et à une peine d’inéligibilité pour sept ans (comme le rappel encore a cette date du 27 août 2010 le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme sur son site Internet : CLIQUEZ ICI http://www.diversite.be/index.php?action=artikel_detail&artikel=218)… Georges-Pierre Tonnelier s’est présenté à l’occasion des dernières élections législatives du 13 juin de cette année, comme étant le « chef de la campagne » électorale du Front national, désigné en personne par Michel Delacroix, alors secrétaire général du FN.

    Depuis plusieurs années, Georges-Pierre Tonnelier s’est engagé dans une véritable campagne obsessionnelle et massive contre RésistanceS.be, notamment par la création de dizaines de blogs Internet au contenu systématiquement identique. Blogs notamment hébergés sur l’espace Internet des journaux La Libre Belgique, La Dernière Heure, Skynetblogs.be, Blogspot.com, WordPress.com, Hautetfort.com, Canalblog.com, Centreblog.net, Unblog.fr, Blogvie.com, Bloguez.com, Over-blog.com… M. Tonnelier diffuse encore des textes et vidéos contre RésistanceS.be sur le site Scribd.com, Dailymotion, Myspace, Twitter, sur Facebbook et divers forum de discussions (ceux de Bruxelles-francophone.be, Télémoustique, La Nouvelle gazette…).

    Selon ce cadre de longue date de l’extrême droite belge, le crime de RésistanceS.be : la citation de son nom dans plusieurs articles à propos de l’extrême droite belge francophone. Une évocation du nom de cet individu faite uniquement sur base de son engagement politique, publique et revendiqué au sein de la direction du Front national, depuis 1998. RésistanceS.be ne l’a donc cité que dans le cadre de ses activités publiques, comme bien d’autres médias par ailleurs l’ont fait et continuent de le faire, en toute logique à propos d’une personne qui se revendique elle même comme un « politicien » (sic).

    C’est Maitre Laurent Arnauts qui est en charge, pour RésistanceS.be, d’un dossier judiciaire concernant Tonnelier et d’une plainte pour diffamation, calomnie et d’autres infractions qui sera prochainement déposée contre celui-ci par l’asbl RésistanceS.

    Le mail de dénonciation contre les « dérives fascistes » du PP pourrait donc provenir des derniers activistes du Front national. Objectif : participer de l’extérieur à la tentative de liquidation du Parti populaire, une formation qui représente le principal concurrent politique pour ceux qui espèrent pouvoir relancer le FN en Belgique, parti d’extrême droite qui en juin dernier perdit toute représentativité parlementaire avec sa défaite cinglante subie aux élections législatives. Et dans le même temps nuire à RésistanceS.be, considéré par l’extrême droite comme l’un de ses plus redoutables ennemis…

    Nadia Geerts et Marie-Ange Veyckemans
    Pour le journal RésistanceS.be

    Anonyme

    29/08/2010 at 10:31

  3. S’il se devait encore, le commentateur précédent nous éclaire l’imposture de mônsieur ModriK (avec K., comme Kroutchev?). L’homme qui allait révolutionner la manière de faire de la pOLITIQUE n’est en fait qu’un pOLITICARD de plus. Biberonné dans le socialo-communisme d’un père pour virer sa cuti sur le tard, une fois enrichi par des ‘affaires’.

    Je serais plus circonspect quant aux motivations de R.Aernoudt.
    Sinon de constater et critiquer qu’il (R.A.) se déballe ‘a posteriori’ après s’être tu si longtemps? Signe qu’un malaise existait d’ore et déjà dans le ‘machin’ concocté par MichaModriK … supporté par une milice de supporters encore une fois bien niais! Que ces derniers s’en aillent vite rejoindre les divers partis qu’ils avaient lâchement quittés et rasent la fausse barbe de leur Maître de céans!
    MM se comporte exactement en pOLITIEK comme il le fait dans ses juteuses affaires : en despote charismatique. Ce qui attire tous les gogos tels de mouches à vinaigre.

    L'alambiqué

    30/08/2010 at 12:15

  4. Il est tant qu’il existe un parti de droite sérieux en Belgique francophone et cela ne semble pas être le cas avec ces crétins du pp

    salman

    30/08/2010 at 8:08

  5. Rubinfeld fait un beau coup ! la bicoque louée au prix fort et un ‘petit’ salaire mensuel; Îl ya progres car l’épouse Modrikammen était aussi bugétée à du 7000 EUR /mois.

    aimepognon

    30/08/2010 at 4:36

  6. Il faut reconnaitre (pour ceux qui se sont donné le mal de tout lire) que le programme du PP était bien ficelé et répondait certainement à l’attente de pas mal d’entre-nous. Cela n’aura été qu’un feu de paille.

    Kim

    30/08/2010 at 4:42

  7. Ceux qui trouvaient intelligent de se moquer du FN doivent faire une drôle de tête, en voyant ce que devient le PP !

    Comme quoi, il n’y a pas que dans le « facholand » que l’on se tire dans les pattes !

    Michel Delacroix
    Ancien Sénateur FN

    Michel Delacroix

    30/08/2010 at 10:37

  8. Tout ça pour QUE SON ancien parti Lidee puisse denouveau parler de lui … à Savoir que la location de la maison de maître de MR Rubinfeld est évaluée à plus de 4800 euros/mois … et que c’est au moment où celle-ci aurait trouvé locataire que ce dernier a demandé un loyer … ces honoraires étant prévu depuis le début . Ce que désiraité Rudy A. c’était juste plus de 4000 euros/2h … mais bon ça il ne le dit pas . Quand à sa percée avec des amis (LIDEE ??) en flandre … apparemment personne ne la suivi ! Nathalie Noiret est, si je ne m’abuse également une ancienne de LIDEE … après tout Rudy A. n’en est qu’à son 4ème parti !!! Alors moi je vois en lui un homme intelligent attiré par le Pognon !

    Mahy Vincent

    31/08/2010 at 8:19

  9. Encore une chose, si le FN a baissé en belgique … faut pas vraiment en vouloir au PP qui REPOND ( au présent ! ) aux attentes des citoyens, enfin ! Et juste en tant que colleur d’affiches, si vous respecteriez le collage des autres, plutôt que de coller vos affiches dans tout les sens … peut-être vous respectera t’on également Mr l’ancien sénateur ^^

    Mahy Vincent

    31/08/2010 at 8:22

  10. […] propos de Rudy Aernoudt, co-président “exclu” du Parti Populaire (PP), à propos des […]

  11. Le 3 septembre dernier Modrikamen, personne privée domiciliée avenue du Houx, 42 à 1170 Bruxelles, assigne en référé l’asbl Services Logistiques du Parti Populaire, dont le siège social est avenue du Houx 42 à 1170 Bruxelles.
    Le pli judiciaire de l’huissier est réceptionné par Virginie Boucher secrétaire du cabinet d’avocat Modrikamen et associés …. logé à la même adresse.

    On ignore où se trouve physiquement le siège social de l’asbl : au domicile privé de Modrikamen ou au cabinet de l’avocat Modrikamen ?

    Premier hic qui démontre la naïveté de bisounours de Rudy Aernoudt.

    Car bien entendu, Modrikamen, administrateur de l’asbl, oublie de citer à comparaitre son associé et collègue Rudy Aernoudt, autre administrateur de l’asbl.

    Dans le genre « je me contrefout de la déontologie » on ne fait pas mieux.

    But de la manœuvre : se retrouver tout seul devant le juge des référés afin d’obtenir une décision par défaut ; l’asbl ne pouvant pas être représentée par un avocat puisque les deux administrateurs ne se sont pas réunis pour discuter de l’action en justice.
    Un coup à se retrouver devant le conseil de discipline de l’Ordre des avocats qui n’est toujours pas au courant de la manœuvre déloyale.

    Mais un coup qui justifierait l’exclusion de Modrikamen de l’asbl, l’acte de félonie étant patent.

    Car contrairement à ce qu’il affirme publiquement, Modrikamen sait qu’il ne peut pas créer une nouvelle asbl et la faire agréer par arrêté royal : c’est impraticable.

    L’action vise à faire nommer par le Tribunal, qui se substituerait au Conseil d’Administration, 5 nouveaux membres afin que ces derniers puissent devenir administrateurs en lieu et place de Rudy Aernoudt. Il faut dire que les statuts de l’asbl sont très mal rédigés et comportent toute une série de chausse-trappes que n’importe quel praticien du droit des asbl pourrait utiliser à son avantage.

    Tout devait se passer en douceur le 8 septembre devant le président du Tribunal de Première instance de Bruxelles ; mais voilà il y a eu un hic de taille. La veille de l’audience patatrac Aernoudt se rappelle au bon souvenir de son camarade par l’entremise de son avocat qui le lendemain est à l’audience, intervient volontairement à la procédure et fait remettre l’affaire au 18 octobre, la manœuvre de Modrikamen a échoué lamentablement.

    Qui a prévenu Aernoudt de la citation ? Mystère, mais Modrikamen cherche comme un fou à débusquer le « traitre » dans son entourage.

    En mai dernier il affirmait Urbi et Orbi qu’il y a avait un corbeau au PP ; en fait il ne s’est jamais rendu-compte que le PP était en réalité un nid de taupes.

    On sait donc maintenant que Modrikamen a concocté un nouveau Conseil d’Administration à sa botte :

    Joël Rubinfeld, le fidèle nommé Vice-président du PP par la seule volonté de Modrikamen sans que personne ne soit consulté ; ancien président du Comité de Coordination des Organisations Juives.

    Iris Langbord, nommée par Modrikamen Co-présidente des Femmes PP, une structure dont elle est le seul membre et dont la seule action a été de produire en mai dernier un document sur la condition féminine qui s’est révélé être un « copié/collé » du dernier livre d’Elisabeth Badinter. Son rôle, comme pour Joël Rubinfeld, est d’attirer l’électorat juif trusté par le MR.

    Laurent Louis, on ne le présente plus, mais c’est le seul à avoir la légitimité d’être administrateur de l’asbl, le temps de son mandat ; car au PP contrairement aux autres partis démocratiques, il n’est pas statutairement prévu que les élus soient administrateur de droit. Normal : à la constitution Aernoudt et Modrikamen se voyaient comme élus presque par « droit divin ».

    Dany Simal, là on est pantois ! L’homme ne représente que lui-même et n’existe que par la volonté de Modrikamen.

    Freddy Noël, l’autre élu du PP, mais sur une liste MR aux élections communales à Erquelinnes au fond de la Thudinie, le fief des Ducarme. N’a jamais brillé pour son indépendance d’esprit vis-à-vis de Modrikamen. Le bon suiveur.

    Ce qui saute aux yeux c’est l’absence de Chemsi Chéref-Khan, présenté depuis les débuts du PP comme le numéro 3 et qui avec l’éjection d’Aernoudt aurait donc logiquement du devenir le numéro 2. Mais en fait Modrikamen vient de démontrer que Chemsi, depuis le début, n’est qu’un faire-valoir qui n’a jamais eu droit au chapitre ; prié de se taire dans toutes les langues.

    Autre surprise Modrikamen a écarté les 2 « poids lourds » du Bureau politique : Philippe Chansay-Wilmotte et Robert Wauthy, les têtes de liste liégeoise et namuroise. Trop indépendants d’esprit et personnalités affirmées ces derniers ne sont pas assez malléables pour Modrikamen qui ne supporte aucune contradiction.

    Suite au prochain numéro, car comme aux Galeries Lafayette : il se passe toujours quelque chose au Parti Populaire.

    modrikamen et la déontologie

    19/09/2010 at 10:21

  12. […] quotidien économique L’Echo. Ces perquisitions feraient “suite à des déclarations de Rudy Aernoudt, l’autre co-fondateur du parti, qui a laissé entendre que Mischaël Modrikamen avait fait appel […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :