Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Modrikamen à propos du triple clash au Parti Populaire : dotation, exclusion et antisémitisme

with 23 comments

Les propos de Rudy Aernoudt, co-président « exclu » du Parti Populaire (PP), à propos des « arrangements financiers » relatés dimanche (29/08/2010) sur Parlemento.com ont fait bondir l’autre co-président du PP Mischaël Modrikamen ainsi que ses partisans.

Face à ce qu’il qualifie d' »ignobles propos qui relèvent de la calomnie et de la diffamation« , Mischaël Modrikamen a décidé de s’expliquer sur les raisons de sa rupture avec Rudy Aernoudt et de répondre, documents à l’appui,  aux accusations relatives à la gestion financière du Parti Populaire.

Dans un entretien avec Parlemento.com, Mischaël Modrikamen identifie d’abord 3 raisons expliquant sa rupture avec Rudy Aernoudt :

Les promesses non tenues :

« en mai 2009, je sortais de la saga judiciaire autour Fortis en annonçant dans Le Vif ma volonté de créer un nouveau parti de droite.

Quant à Rudy Aernoudt, il sortait de la catastrophe de Lidé et m’avait appelé pour me rejoindre pour lancer cette nouvelle formation en me promettant le soutien des milieux financiers flamands ainsi qu’un soutien populaire flamand pour un nouveau parti fédéraliste.

Je n’ai jamais été chercher Rudy Aernoudt, c’est l’inverse qui s’est produit. Rudy avait dit qu’il voulait vraiment s’investir pour le parti, dans le faits c’est moi qui ait tout fait pour développer le parti.

Sur le plan financier, nous avons tous les deux mis 3.000 euros pour commencer en mettant sur pied l’asbl Services logistiques du parti populaire, j’ai ensuite alimenté cette caisse commune en organisant des soirées de soutien.

Rudy Aernoudt a un vrai talent d’orateur, il sait faire rire les gens pendant ses discours mais il manque aussi fortement d’empathie et il ne sait absolument pas s’investir dans la gestion pratique d’un parti politique ».

La divergence politique :

« sur le plan économique, Rudy et moi sommes des libéraux mais nous avons beaucoup de divergences sur les questions de criminalité, de justice, d’immigration parce que j’ai toujours plaidé pour un discours sans tabou et sans langue de bois mais aussi sans racisme tandis que Rudy a toujours eu une vision plus déconnectée parce qu’il habite soit à St Martens-Latem ou soit à Lustin et qu’il ne connaît donc pas les  problèmes d’étrangers ou de criminalité.

Puis, nous avons eu ses deux sorties incohérentes avec la ligne du parti : la première, c’est quand il a appelé à voter Ecolo ou PP et la deuxième lorsqu’il a lancé un appel aux professionnels de l’antiracisme (comme le Centre pour l’Egalité des Chances) à porter plainte contre un député de son propre parti à propos d’un commentaire maladroit de notre élu sur les Roms ».

L’échec du projet fédéral :

« le parti populaire est aujourd’hui principalement un parti francophone. Le pari d’un parti fédéral qui devait être développé par Rudy Aernoudt du côté flamand n’a pas vraiment été tenu ».

« Une omniprésence juive au PP »

« Je pouvais encore vivre avec ces divegences et je tentais sans cesse d’apaiser les tensions en interne mais l’élément déclencheur de la rupture a débuté fin juin 2010.

A ce moment, Rudy a envoyé un courriel dans lequel il précise qu’il faut rééquilibrer le parti en sa faveur et combler son déficit d’image dans les médias, il impose la nomination d’un secrétaire fédéral flamand et entame une stratégie pour prendre le contrôle du parti pendant que je passais mes vacances au Maroc.

Ainsi Jean Zarzecki, vice-président du PP, invite le 17/08/2010 notre seul député fédéral Laurent Louis à son domicile à Waterloo pour lui demander de rejoindre la stratégie de Rudy Aernoudt.

Je reçois un certain nombre d’appels téléphoniques m’indiquant que des faits graves sont en train de se produire au parti pendant que je passe mes vacances« , précise Modrikamen.

Suite à ses discussions avec le député fédéral, Mischaël Modrikamen demande à Laurent Louis de mettre sur papier un compte-rendu de sa rencontre avec le vice-président et reçoit dans un courriel daté du 18/08/2010 à 10h45 qu’il nous montre où figure notamment  la déclaration suivante :

« (…) Jean m’a parlé de l’omniprésence juive au du PP, cela semble le déranger. Idem pour Nathalie et Rudy. Il estime que ce ne devrait pas être le cas et a même été jusqu’à me dire tout le bien qu’il pensait des juifs (intolérance et incapacité tirer les leçons du passé, j’en passe et des pas mûres…)« .

Ces propos sont attribués à Jean Zarzecki et relatés par le député fédéral Laurent Louis dans un courriel adressé à Mischaël Modrikamen.

« J’ai confronté Jean Zarzecki à ces accusations lors du bureau politique, il n’a pas nié avoir tenu ces propos, il éludé la question lorsque je lui ai demandé quel était le seuil de tolérance des juifs au sein du parti« , ajoute Joël Rubinfeld, chargé de communication et ex-président du CCOJB.

« Rudy Aernoudt a demandé 42.000 euros pour un temps partiel »

« A propos des accusations qui circulent notamment sur Parlemento.com et qui relèvent de la diffamation, je vous montre les documents écrits prouvant qu’il n’a jamais été question d’argent au noir, de malversations ou de copinages au Parti Populaire », déclare Mischaël Modrikamen.

« Faisant suite à la dotation que nous allions recevoir après les élections fédérales, j’ai demandé à un bureau de préparer un budget sur la gestion de cette dotation.

Rudy Aernoudt m’a remis une version amendée du budget, à approuver tel quel, où il s’octroie généreusement un salaire de 42.000 euros par an (3.500 euros par mois) pour un poste de

Directeur politique à temps partiel. Nous avons eu de longs débats parce que je n’acceptais pas que les co-présidents puissent être rémunérés mais il voulait absolument se faire payer sur base de factures.

Un mot aussi concernant le loyer de l’immeuble loué effectivement à Joël Rubinfeld, il faut savoir que le bâtiment a été gratuitement mis à disposition pendant 2 mois et demi par Joël, puis nous avons payé un loyer symbolique de 1.500 euros et actuellement nous avons un retard de paiement de 4 mois.

Le deal avec Joël consistait à lui payer, après les élections, un loyer au prix du marché tout en procédant à des rattrapages retrospectifs.

Le bâtiment au 144 de l’avenue Molière a été expertisé par l’agence DTZ à 4.200 euros et nous avons finalement signé un bail pour un loyer de 4.000 euros« .

Par ailleurs, le budget du PP prévoit une rémunération brute de 4.500 euros pour Joël Rubinfeld en tant que chargé de communication. Les autres postes étant secrétaire général (7.500 euros brut), secrétaire (1985 euros), directeur politique (5.000 euros brut) et conseiller juridique (750 euros).

« Il faut savoir que tout le monde a travaillé bénévolement pendant 9 mois, à l’exception de Gregory Mathieu (ex-porte parole et qui travaille aussi pour Rudy Aernoudt) qui était payé par moi-même, nous avions un engagement moral envers ces gens en cas de dotation« , ajoute Modrikamen.

[mise à jour 06/09/2010] : Dans un entretien téléphonique, M. Gregory Mathieu précise avoir facturé  1.000 euros au Parti Populaire et 2.000 euros à Mischaël Modrikamen, soit 3.000 euros (+ frais de déplacements et de téléphone) pour 6 mois de travail, une facturation qu’il qualifie de « philantrophie » compte tenu de ses précédents postes. En effet, avant de rejoindre le PP qu’il a finalement quitté, Gregory Mathieu avait été chef de cabinet du ministre Marc Verwilghen (VLD) et porte-parole du commissaire du Conseil de l’Europe aux droits de l’Homme Alvaro Gil-Robles. Enfin, concernant son travail de lobbyiste pour Rudy Aernoudt, il précise qu’il a travaillé avec lui seulement dans le cadre de l’OLPC.

« Un travail de journaliste de merde »

« Enfin un dernier mot concernant l’article de Catherine Ernens dans Vers l’Avenir repris et commenté par votre collègue Michel Henrion qui évoque un soi-disant rêve fou que j’aurais eu en pensant que le roi allait me nommer informateur.

Quel président de parti peut être assez fou et malade pour croire qu’avec un seul député fédéral, le roi peut vous nommer informateur ? Nous sommes un nouveau parti, nous avons un seul député et c’est déjà un grand privilège d’être reçu par le roi mais ça s’arrête là.

C’est non seulement risible mais également totalement insensé de laisser croire que j’ai dit une telle chose mais l’objectif étant d’atteindre ma crédibilité, on sort alors les plus grosses bêtises.

C’est déjà scandaleux de dire que j’aurais couru après le roi, je précise que c’est le Palais qui a appelé le secrétariat du parti et c’est Didier Deketelaere qui a décroché pour prendre note du message comme quoi le Palais voulait nous voir.

J’ai insisté auprès du chef de cabinet du roi Van Ypersele pour qu’on puisse y aller à deux mais on m’a dit qu’il y avait un protocole et que ce n’était pas possible.

Je ne vais pas vous dire ce qu’on a discuté avec le roi mais on a fait un peu une analyse politique, j’ai dressé un tableau de ce qu’était pour moi la situation du pays, on a un peu plaisanté tout en parlant de Clémenceau, de Churchill et de la reine d’Angleterre puis je suis sorti de là et c’était fini. Je n’ai jamais dit, même pour plaisanter, que le roi allait me nommer informateur.

C’est complètement scandaleux de dire ça d’autant plus que Rudy Aernoudt n’était même pas présent au bureau du parti qui a suivi mais il n’a jamais digéré le fait que j’aille au Palais sans lui.

Alors rapporter de telles calomnies, c’est vraiment un travail de journaliste de merde indigne de la profession parce cela ne repose sur rien ! Il y a quand même un minimum de vérification à faire et on n’a jamais appelé le parti pour recueillir notre avis à ce sujet« , conclut Mischael Modrikamen.

« Soit je récupère la caisse, soit il s’expose à des poursuites »

Enfin à propos de la structure financière du parti, Mischael Modrikamen concède que Rudy Aernoudt détient la majorité des deux tiers dans l’asbl Services logistiques du parti populaire mais rappelle que « c’est l’asbl du parti et l’arrête royal précise qu’il s’agit de la caisse du parti.

Ce n’est ni son asbl, ni la mienne et aucun homme responsable ne peut proférer  des menaces sur la dotation publique d’un parti politique.

Je remarque que rétrospectivement son attitude valide ce que Zarzecki écrivait à savoir qu’il voyait cette structure comme un moyen de pressions.

D’autres part, s’il ne remet pas les clés, il s’expose à des poursuites judiciaires. Soit je récupère la caisse à l’amiable, soit par voie judiciaire, soit on fonde un nouvel asbl et cela prendra quelques semaines pour faire voter un nouvel arrêté royal par le Conseil des ministres. »

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)


Written by Mehmet Koksal

02/09/2010 à 11:14

Publié dans Elections

Tagged with

23 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] This post was Twitted by NicolasBaygert […]

    [WORDPRESS HASHCASH] The comment’s server IP (94.23.51.159) doesn’t match the comment’s URL host IP (87.98.139.183) and so is spam.

  2. Pour une bonne part des Bruxellois, ce vénal Modrikamen n’inspire que la malhonnêteté et avec son complice marocain Rubinfeld, l’ex-porte voix du sionisme en Belgique, ils incarnent, c’est physique, le racisme le plus abjecte. De la vermine, des crapules à combattre comme il se doit !

    Rachid Z

    02/09/2010 at 11:46

  3. […] This post was Twitted by magicalexkidd […]

    [WORDPRESS HASHCASH] The comment’s server IP (94.23.51.159) doesn’t match the comment’s URL host IP (87.98.139.183) and so is spam.

  4. Un explication qui n’est pas plausible, néanmoins, les véritables causes semblent être:
    – Une lutte de pouvoir
    – Une lutte entre deux idéologies: libéralisme contre conservatisme (voire racisme)
    En tout cas le PP nous a fait rire et ne mérite pas plus d’attention que cela, finalement, ils sont pires que les autres.

    paul

    02/09/2010 at 12:33

  5. Il n’est pas du tout crédible; le PP est envahi avec l’accord de Modrikamen d’adeptes de Front national, des anti islamistes primaires et il suffit de regarder maintenant qui dirige le Parti: Modrikamen, Rubinfeld, Chansay Wilmotte : tous les trois sionnistes et anti-arabe. et ce n’est pas le Groupe Resistances n’est pas crédible lorsqu’il soutient que le PP ne serait pas raciste. Pour rappel Resistances est dirigé par Manuel Abramowicz et mêne une lutte acharnée contre l’islam qui selon eux envahit notre civilisation. Pour le eux le racisme semble (ils en donnent l’impression) se limiter uniquement à des actes contre les juifs. (les actes et les paroles anti-sémites sont condamnables et même sanctionné par la loi).

    Karl Vanloon

    02/09/2010 at 12:41

  6. On se croirait au Mrax, dites donc!

    Blug

    02/09/2010 at 2:13

  7. Karl. il suffit de lire les murs de ce Chansay, d’un certain Simal … fixations sur l’islamisme. Dame Modrikamen a comme lecture préférée ‘choc des civilisations’ etc. tout un programme.

    uneseulevision

    02/09/2010 at 3:33

  8. « il faut savoir que le bâtiment a été gratuitement mis à disposition pendant 2 mois et demi par Joël, puis nous avons payé un loyer symbolique de 1.500 euros et actuellement nous avons un retard de paiement de 4 mois. Le deal avec Joël consistait à lui payer, après les élections, un loyer au prix du marché tout en procédant à des rattrapages retrospectifs. Le bâtiment au 144 de l’avenue Molière a été expertisé par l’agence DTZ à 4.200 euros et nous avons finalement signé un bail pour un loyer de 4.000 euros“.

    donc le batiment n’était pas gratuit comme l’establishment le disait aux troupes !

    immobilier

    02/09/2010 at 3:48

  9. Blug: Le Mrax, il ne lutte pas aussi contre l’antisémitisme et peut-être qu’un jour la direction et les membres du PP en auront besoin. Pour ceux qui aiment classer les individus, il me semble que les Israéliens (je n’utilise pas le mot juifs) sont de la même souche sémitique que les arabes.
    Immobilier: impressionnant votre connaissance des données financières du PP, vous devez être un de ses responsables, votre avis est donc un peu partisan.

    encore un mot

    02/09/2010 at 4:53

  10. immobilier : le PP bat tous les records. que dirait le PP si le un ami de Reynders loue les batiments de la toison d’or au MR? pour un parti qui prone la bonne gouvernance, on a peur de le voir aux affaires.

    bonne gouvernance

    02/09/2010 at 5:02

  11. on note la dérive : les injures commencent à ressembler à celles des dirigeants FN

    ‘un travail de journaliste DE MERDE indigne de la profession’ dit modrikamen. quel élégance

    journaliste de merde

    02/09/2010 at 5:20

  12. pige pas. c vrai y a bcp de juifs ; on est traité de raciste si c dit ? y a aucune injure. juste dit. suffit d voir les listes

    sans langue de bois?

    langue de bois

    02/09/2010 at 5:59

  13. Hors de multiples fautes de transcription journalistique, notes prises à la hâte(?),
    je constate que
    1) PP est / était d’une organisation hétéroclite, un agglomérat de mal-contents , regroupant beaucoup de membres-zappeurs. Zappeurs qui ruminent leurs euros perdus avec la déroute internationale économico-politico-boursière. Zappeurs croyant dans l’arrivée d’un nouveau Prophète ( ñ ) via l’oracle MeMikMod. Zappeurs d’autres partis, éternels mécontents parce qu’ils les jugeaient trop mous (et ne connaissent guère au socio-politique). Bref on allait voir ce qu’on allait voir.
    C’est tout vu : la lessiveuse à linge sale tourne entre des prétendants sans réelle expérience de la gouvernance publique (celui qui en possède le plus étant Rudy A.!

    2) les commentateurs-zélés d’un islam interlope se déchaînent ici contre une présence juive dans l’organisation PP. Devrait-on parler de leur présence symétrique et à demi-souterraine à ceux-ci -« islam uber alles » – dans d’autre structures (PS principalement, sinon Ecolo à la Turine, où CdH, pour ne pas parler des cas vus au SP-A ?
    Restons donc sérieux et tombons pas dans l’extrême de l’argument « racistes », inversé p.r. à ce qu’ils braient tels des ânes (s’il s’en compte parmi eux)?

    3) Ecolo a mis trente ans (30 !) à atteindre un semblant de maturité politique. Chaque jour ils nous en démontrent l’inconstance (en dehors de leurs dogmes et de fixations environnementales). Hah, c’est leur fond de commerce en somme)!

    4) La démocratie voit se développer un émiettement de tendances politiques: 10 millions d’électeurs = 10 millions d’opinions non convergentes. Caricature type de l’électorat écolo de base, voire de tous les lambda qui ne s’y intéressent que derrière leur TV ou le rideau de l’isoloir. Chez les islamo-gauchistes c’est un rien plus subtil : la religion leur fixe les principes et postures à adopter. Badaboum! ça met tout le monde d’accord puisqu’il s’agit d’une inspiration divine. Heu, bien qu’exécutés par des terrestres qui ne manque de se disputer les parcelles de pouvoir à gagner les uns contre les autres: cfr. l’EMB pour ne me limiter qu’à ceux-là.

    5) Concluons par un constat : créer un parti telle une spin-off de cabinet d’avocat affairiste, que celui-ci soit juif ou islamisant ou de droit ordinaire, ça est une autre affaire que de plaider dans les prétoires de justice. N’est pas un Paul Janson qui veut, dans ce siècle de la comm et de la politique spectacle show-biz, faut admettre que malgré tous leurs travers, il y en a – professionnels – qui savent mieux s’y faire avec une juste idée de la sociologie des rues, non celle des StarAc! Ciao.

    Un des «con-citoyens» belge

    02/09/2010 at 7:46

  14. Concernant la Région Bruxelloise, je suis dans le regret de vous dire que Modrik et le PP ont raison:

    – si les navetteurs qui viennent travailler dans la capitale de la Belgique (wallons, flamands) étaient forcés de payer leur tâxes (IPF, égoûts (tirage de chasse), route, poubelles … tâxes sur le travail en général) la Région Bruxelloise serait de loin la région la plus rîche de Belgique et il ferait bon y vivre pour travailler :)

    mais actuellement aucun politicien Bruxellois ne participe au négociations avec Bart DeW.

    le francophones sont quasiement tous originaires soit de wallonie soit de Flande ;)

    Onkelynxe, Milchequet, Diroupose etc de Wallonie ((Reiderse aussi le wallon :) ))

    comment voulez vous défendre la Région Bruxelloise avec des non-bruxellois.

    Petite précision, je ne suis pas du PP ;) mais plûtot proche du centre (quoique deçu par tout ces mensonges car je savais qu’il n’y aurais eu aucun accord concernant l’avenir de la Belgique avant septembre 2010) ===> les vacances ça vous dit quelques chose…

    un BXLois

    ===> mon avis est que les écoles bilingues dans tout le pays comme le pronait Modrik, étaient selon moi la meilleure façon d’unifier la Belgique (à l’image de la Suisse ou du Luxembourg) où les écoles sont au minimum bilingue voir trilingue.

    un BXLois

    03/09/2010 at 2:23

  15. Monsieur Modrikamen dérange parce qu’il ne pratique pas la langue de bois !!! je le soutiens et soutiendrais encore dans ses efforts de donner aux citoyens une VRAIE information ..!!! Et vous tous les intellos et autres ronds de cuir nantis et satisfaits de votre sort ..restez donc à critiquer .. Soyez les observateurs impuissants de l’avénement d’un parti qui parle VRAI et qui s’occupe REELLEMENT des problémes des belges ..de tous les Belges ..

    wil

    03/09/2010 at 8:35

  16. « son complice marocain Rubinfeld, l’ex-porte voix du sionisme en Belgique, ils incarnent, c’est physique, le racisme le plus abjecte. » écrit « Rachid Z », un lâche pseudo qui empêche d’identifier le coupable. Oui: coupable! En effet, invoquer le « physique » éloigne radicalement du débat d’idée pour tomber, pour le coup, dans le racisme inacceptable.

    Mehmed, peut-tu supprimer la contribution de Rachid Z de ton site? Merci

    Eric Picard

    03/09/2010 at 10:39

  17. Seriez-vous la voix suprême chargée de désigner sur Parlemento les propos inconvenables ou de mauvais goûts, Eric Picard. Ces personnes qui pour moi incarnent le racisme sont à la tête d’un ramassis de merde et l’odeur qu’ils dégagent m’incommode !
    Ici on ne censure pas, c’est la liberté d’expression (presque) absolue qui s’impose !
    Rachid Z(egzaoui)

    Rachid Z

    03/09/2010 at 10:58

  18. @ Eric P :
    En temps que proprio de ce site ouvert, si Mehmed K envisageait de supprimer les tags répétés du propagandiste Rachid Z, adepte de la con-version (vers les menus halal), ses capacités en disque dur se verraient vidées de nombreux octets pervertis.

    « Ouvert » est un concept purement occidental. Une forme à éradiquer?
    « Fermé » est un précepte auquel se tiennent rigoureusement nos enfermés religieux.

    Rachid Z va encore vite nous débiter quelques-unes de ses leçons à la fleur d’oranger.
    En journaliste d’une gauche moins racoleuse, un Claude Demelenne vient encore de déposer une page intéressante dans le journal de la gauche ex-catholique: LaLibre.
    Titre révélateur de dures réalités: = Mon crime » : je dénonce l’islamisme en Belgique =
    Ici, on lit des propos de sociologie appliquée. Pas ceux analogues aux leitmotive des MRAX du fourbe Radouane B ou CECLR de pseudo-philosophie delruellienne.
    Mr Demelenne: de l’observation sérieuse, des faits malgré leur crudité morbide.

    Notez que Claude D trouve un allié critique jusqu’à dans la sphère arabique. Ainsi l’émission télévisée « Tach ma tach » (Rachid Z et ses frères nous traduiront) diffusée à partir de Dubaï vers l’Arabie saoudite, cette contrée où s’assemblent tous les vertueux wahhabites (allusion purement satirique). Cette série arabe « Tach ma tach » dénonce régulièrement la situation largement répandue dans la sphère en question:
    corruption ; polygamie (1 homme = 4 femmes , sans son faux symétrique tel 1 femme = 4 hommes?) ; rapports difficiles entre l’islam coincé et le christianisme ; lourdeurs de l’administration (gare: ici aussi) ; pouvoir tribal fixé jusqu’aux gênes de cellules mentales ; l’esclavagisme ancestral des arabes jamais anéanti par les Traités occidentaux de 1884. Aujourd’hui l’esclavage et ses formes de torture modernes s’exercent envers de pauvres musulmans shrilankais ou d’impies indiens y subsistant pour des roupies de sansonnet, dans d’infâmes bideonvilles sans airco).
    Telles sont des réalités bien plus répandues dans le monde sacré d’islam , sans qu’on en parle dans nos « sermons de mosquées ». Tels seraient les nouvelles valeurs à faire adopter par l’Occident où nou sommes si douillettement installés?

    Claude Demelenne et « Tach ma tach »: deux voix d’une culture en voie d’ouverture?
    Ce n’est pas ce que nous prédisent les théoriciens de la démographie bruxelloise avec leurs + 220.000 habitants. S’agirait-il de ces procréés selon le schéma nouveau de l’islam 1 femme pour 4 hommes? Doutons de toutes le prédictions dont argumentent nos pieuvres policiennes et leurs faux frères de la propagande mensongères.

    Zeki

    03/09/2010 at 12:03

  19. À Zeki (si j’en crois mon dictionnaire, vous portez très mal votre nom…) :

    Je n’ai pas lu votre billet entièrement, pour deux raisons : 1) il est très mal écrit, en dépit d’une volonté fourbe d’avoir une belle plume pour prétendre à une respectabilité stylistique (manqué !) ; 2) car, à l’instar de votre « pote » Demelenne, vous invoquez des notions que vous seuls, dans votre petit esprit endoctriné finalement, ne maîtrisez, sans prendre la peine de les clarifier. Par exemple, vous parlez, comme ces va-t-en-guerre contre les « barbus » (autre concept fort rigolo), d’islamisme. Permettez au « féru de langues » que je suis de vous demander ce que c’est… On en parle, on en parle, mais finalement, on n’explique pas de quoi il retourne : or, mon dictionnaire (Trésor de la Langue Française) m’indique qu’il fait référence à ce qui a trait à l’islam. Par conséquent, dénoncer l’islamisme pourrait signifier : dénoncer les musulmans (car ils ont trait à l’islam). Mais non, « islamisme » est devenu un néologisme aisément accepté par des personnes qui, en définitive, sont très loin d’être crédibles sur le plan linguistique. J’attends donc votre définition du terme, afin que le débat soit posé dans un cadre conventionné.

    En outre, votre crédibilité ne se perd pas uniquement sur votre maîtrise du clavier peu enviable, mais dans une comparaison sociétale absurde entre un pays comme la Belgique, par exemple, et le Sri Lanka. Les musulmans du Sri Lanka (ou de la péninsule arabique, du Golfe Persique, du Moyen-Orient, du Maghreb, d’Extrême-Orient, etc.) ne sont pas les mêmes que ceux qui vivent en Europe. Leur réalité, leur mentalité, leur rapport à l’Autre diffère du tout au tout. Dès lors, tenter d’établir une comparaison pareille pour élaborer une analyse oiseuse fondée sur une hostilité biaisée ne me permettent pas, malgré toute ma sincérité, de vous prendre au sérieux. Car vos propos relèvent de « l’attaque », du « combat », et ce, mû par ce même endoctrinement facile auquel s’adonnent certains musulmans.

    Fucius

    03/09/2010 at 1:09

  20. A vrai dire je ne comprends pas bien à quoi rime votre charabia ! Mais je vous répondrez tout de même que très rarement l’envie me prend de me brancher sur les débats télévisés que nous servent les chaînes officiellement télé-distribuées et encore moins sur ceux émis via les paraboles qui garnissent les toits et les façades de certains quartiers bruxellois. Moi, c’est le live qui me branche, la liberté de voir et d’entendre dire, de lire, de surfer sur le net, … qui me branche. Je préfère découvrir ressentir les choses physiquement et juger par moi-même, L’art, la lecture, la musique, le cinéma, la vie, les gens, petits et grands, peu m’importe leurs origines ou leurs croyances, me branchent, me parlent. Et chacun sa morale, chacun son éthique, je les reconnais mais j’ai la mienne qui m’est propre et j’en ai rien à cirer de ce que vous, ou les censeurs de service, en pensez, j’exprime librement ma liberté dans toute sa singularité mais comme tout bon citoyen je veille, comme il se doit, à respecter les lois (des représentants (bons ou mauvais) du peuple belge) qu’elles soient stupides ou non, c’est ça ma démocratie ! Je suis pour davantage de liberté (responsable) exprimée même dans toute sa cruauté, dans toute sa laideur, dans son fascisme, oserais-je dire. Je suis donc pour la liberté d’informer et de commenter l’info. Cette «odieuse» liberté revendiquée ne contrevient pas aux principes communs, qui au contraire consiste, je vous le rappelle Zeki, à garantir les libertés toutes les libertés, et pas moins la mienne que la vôtre. Laissez moi vous conseiller, pour vous faire une idée d’une certaine et précieuse conception du combat pour la liberté d’expression (je ne parle pas du contenu de la liberté exprimée dans l’oeuvre mais du combat mené pour le respect du droit de l’exprimer), de ce merveilleux film de Milos Forman retraçant le remarquable combat du pornographe «Larry Flint» ! C’est l’inaccessible liberté d’être qu’il faut atteindre et à chacun son chemin, à chacun le sens qu’il donne à sa liberté ! Ne serait-ce pas ce qu’on pourrait nommer l’état de nirvana, de plénitude, de sakina … !

    Rachid Z

    03/09/2010 at 1:21

  21. […] un précédent entretien publié par Parlemento.com, le président du Parti Populaire (PP) Mischaël Modrikamen montrait un […]

  22. […] Interrogé le 02/09/2010 par Parlemento.com, Mischaël Modrikamen avait formellement démenti une quelconque “question d’argent au noir, de malversations ou de copinages au Parti […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :