Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Avocats: + 50% de consultation pro-deo depuis la crise

with 14 comments

Ce vendredi (03/09/2010), le nouveau bâtonnier de l’Ordre français du barreau de Bruxelles Jean-Pierre Buyle a présenté, « en avant-première mondiale« , Visages d’avocats, un ouvrage de Benoît Feron (préfacé par Eric-Emmanuel Schmitt et légendé par Vincent Defraiteur et Cavit Yurt) qui rassemble quelque 250 photos (sur un total 8.000 clichés) représentant environ un quart des membres du barreau de Bruxelles.
40.000 nouveaux dossiers en 2009

Visages d'avocats, aux éditions La Renaissance du livre, 39 euros

« A Bruxelles, sur 1 million d’habitants il y a 20 % de la population qui vit dans la catégorie bénéficiant d’une assistance pro-deo. A Bruxelles, avant la crise, nous avions environ 100 consultations par jour, depuis la crise nous avons 150 consultations par jour. Nous avons ouvert 40.000 nouveaux dossiers [pro-deo] l’année dernière. (…) Le barreau de Bruxelles est le premier barreau de Belgique et le 3e barreau francophone du monde (après Paris et Québec). Le barreau compte 2 ordres (4.500 avocats dans l’ordre français et 1.500 avocats dans l’ordre néerlandais). Les femmes représentent, chez les stagiaires, 52 à 53 % où elles sont donc majoritaires et sur l’ensemble des avocats, elles représentent 42 à 43 %« , précise le bâtonnier lors de sa présentation.
Jean-Pierre Buyle met surtout l’accent sur la diversité comme fil conducteur de l’ouvrage : clichés institutionnels (conseil de l’ordre, bâtonnier,…), fonction publique (avocat et président du Sénat, avocat et bourgmestre, avocat et président de parti), profession (avocate et fermière, avocate et vignoble, artiste, sportif…).

Bicentaire du barreau en 2011

Créé par Napoléon en juin 1811, avant donc la création de la Belgique (1830), le barreau de Bruxelles se prépare à fêter son bicentaire l’année prochaine en 2011. « En préparation de ce bicentaire, nous avons décidé de créer une sorte de petite carte d’identité avec cet ouvrage« , explique Jean-Pierre Buyle. L’idée est née au printemps 2009, d’après le bâtonnier, lors d’une discussion qu’il a eu à la terasse du café Belga (Place Flagey) avec l’avocat et photographe Benoît Feron.

Le financement du livre (en vente au public au prix de 39,00 euros) a été assuré d’une part par ING Privalis (ex-Caisse Privée Banque) et d’autre part par des souscriptions préférentielles de 26 cabinets d’avocats.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)


Written by Mehmet Koksal

06/09/2010 à 5:22

Publié dans Elections

Tagged with ,

14 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. En arithméticien spécialiste de la Règle de trois (pas de Troie), il y a dans ce verbiage d’avocats quelques faits troublants. Ainsi ce taux de croissance quasi exponentiel du volume de cas à traiter. Ça nous éloignera vite de la simplicité de ma RdeT.

    Qui était à la base de l’encouragement du pro-deo, dont les coûts sont à mettre à charge de la communauté? Hum, Onkelinx épouse Uyttendaele! Quelle était la motivation de cette miniss de la justice? Oh, défendre les « petits » requéreurs.

    Où se logent actuellement les cas qui sont en voie d’explosion? Hum, chez un grand nombre de gens douteux, de petits malfrats qu’ont pas le sou (sauf celui qu’ils piquent dans la bourse d’autrui, souvent avec persuasion par armes de poing).
    Rien de troublant dans tout ce manège d’une profession (les avocats) qui ne laisse que rarement de pauvres nécessiteux après leurs quelques années de carrière et ces stages de départ si mal rémunérés par leurs patrons grippe-sou?

    Faudrait qu’on m’explique le besoin de « mieux permettre un accès à la justice » chez ces gens douteux, de vouloir mieux les protéger. Or qu’avec l’accumulation des cas avérés, ce sont d’abord et essentiellement les « victimes » qui souffrent, victimers laissées sur le carreau en dépit d’un mieux dans le traitement psychologique de leurs traumas profonds. Quelques exemples probants à mon interrogation?
    – Boulanger de la région de Charleroi: 3+1 jeunes malfrats, dont un assassin.
    – Bijoutier d’Uccle: 2 jeunes malfrats de moralité est au-dessus de tous reproches (dixit les ignares , parents de l’assassin).
    – L’assassinat de Joe à la gare centrale : une affaire de pauvre en mal d’MP3 gratuit?
    – Passage à tabac d’un jeune étranger dans le métro pour n’avoir pas offert de cigarettes à une bande de jeunes bougnoules: un drame de la pauvreté?
    – Idem au métro Delta avec ce gars du personnel STIB, laissé invalide à vie.
    Ajoutons actuellement (en 2010 !): septante (SEPTANTE) policiers agressés par le même profil de petit+grands malfrats, lors de l’exercice de leur métier, en service commandé. etc. etc.

    39.999 des 40.000 cas concernés par un appui pro-deo, par une défense de ténors d’une profession bien en vue. Ténors déclamant en parfaite hypocrisie devant leurs caméras de télévision où qui officient en tant que juge de tribunal de l’immédiat, sans même que les Cours qui seront légalement concernées aient déjà amorcé le déroulement approfondi de ces affaires sordides? Du vrai show-business.

    Oui la justice est malade. C’est une évidence. Parce qu’avant son exercice normal:
    – il y a avalanche d’une population de gens de non-droit, irrespectueux de tous.
    – nos formes du droit et ces législations qui les appuient sont déviantes par rapport à la logique du bon sens tel que la population les perçoit et souhaiterait qu’ils s’améliorent vraiment.
    Si les bonzes de la justice sont mis sur la sellette, c’est tout autant le corps des avocats qu’il s’agirait de requestionner dans leur pratiques « compétitives ». Avec eux, ces bonzes académiques désignés comme experts, eux qui forment la tournure d’esprit de ces gens qu’en wallon on nomme des tourciveux (des esprits retors).
    Ce disant, je ne mets pas en accusation l’ensemble de la profession. Non, je pointe du doigt ces Me Vergès belges et étrangers qui sont devenus des acteurs si médiatisés qu’ils théatralisent sur la place publique et se jouent ainsi de nous, les « victimes » des malfrats protégés, ceux-ci qui rendent la société si mal à l’aise face au slogan policien du « vivre ensemble ». Simple propos de logicien, une profession éloignée de la tournure d’esprit des gens de la « balance ».

    Liégeois

    06/09/2010 at 10:26

  2. Dans la partie journal d’écriture que les lecteurs découvriront à la fin de son dernier ouvrage (captivant tout comme «La part de l’Autre») d’Eric-Emmanuel Schmitt, «Concerto à la mémoire d’un ange», l’auteur nous dévoile sa liberté de pensée ou plus précisément sa « libre » façon de penser la liberté et la justice :
    « … Nous avons le sentiment de la liberté quand nous délibérons, hésitons, choisissons. Or ce sentiment n’est-il pas une illusion ? Et si c’était donc une nécessité déterminante qui emprunterait les habits du libre arbitre… J’ai besoin de croire à la liberté pour des raisons morales : il n’y a ni éthique ni justice fondées si l’homme n’est pas libre, auteur de ses actes, donc responsable ; pas de châtiment ni de mérite non plus. Blâme-t-on une pierre de tomber ? La punit-on ? Non.»

    Rachid Z

    07/09/2010 at 11:23

  3. Etonnant de lire « Monsieur Z » qui loue le travail d’un illustre dramaturge de nos temps modernes. Allez, pour une fois, je veux bien vous féliciter pour ce commentaire exceptionnellement positif de votre part mais ne recommencez plus, on pourrait découvrir la part humaine et sensible de votre personnalité « diabolique ». A propos du diable, Eric-Emmanuel Schmitt avait publié une excellente pièce intitulée « L’Ecole du diable » dont le résumé est le suivant :

    Aux enfers, en cette fin de xxe siècle, le diable déprime. Il est lassé de faire le mal toujours de la même façon. Trois de ses lieutenants lui soumettent chacun une solution: trois adorables bébés à envoyer sur Terre, des démons nommés idéalisme, pragmatisme et psychologisme.

    Marie

    07/09/2010 at 12:01

  4. En ce qui me concerne, je suis fort choqué du nombre de personnes qui auraient besoin de bénéficier du pro-déo mais qui n’y ont pas droit parce que leurs revenus sont, aux yeux de la loi, trop élevés, mais néanmoins, en pratique, trop faibles pour se payer les services d’un avocat !

  5. Vous ne connaissez donc de moi que la part de l’autre, de Rachid Z, vous ne me connaissez qu’à travers mes immodérés coups de gueule. Vous ne reconnaissez pas en moi cette part qui ne ressemble pas à celle qu’incarne ce «vilain méchant intégriste qui prône la lapidation à l’encontre de je ne sais quelles mécréantes créatures», par exemple ? Heureux de vous surprendre, Rachid Z, en effet, n’est pas différent de vous ou même de l’auteur Eric-Emmanuel Schmitt ou des personnages qui animent ses histoires, pour moi pleines de sens ; nous sommes toutes et tous à la fois mi-anges, mi-démons, ( » Nos sentiments ne sont pas changeants mais ambigus, noir ou blanc, ondulants, serpentins, capable du pire comme du meilleur »), quel que soit notre système de croyance, par exemple ou nos «humanistes» intentions, ayons l’honnêteté d’en prendre conscience ! Comme vous, je suis un fervent des œuvres de cet «auteur moderne», comme vous le dites ! Vous avez du goût, Marie.

    Rachid Z

    07/09/2010 at 1:10

  6. Le plus injuste est que des procès peuvent même être intentés à des particuliers par l’État, en l’occurrence par le Ministère Public, auquel cela ne coûte pas un euro, alors que le citoyen cité au tribunal et « trop riche » pour bénéficier du pro-deo devra se saigner pour assurer sa défense, en sachant que même s’il gagne son procès, donc, au pénal, s’il est acquitté, il n’obtiendra pas un euro d’indemnité de procédure ni de dommages et intérêts ! Par contre, s’il est condamné, il devra débourser, en plus des honoraires de son avocat, des frais de justice importants !

  7. à GPT 1:13 pm
    il est facile de mettre l’ETAT en cause sur qq exemples peut-être singuliers.
    Si le citoyen moyen est respectueux de la règle (combien d’entre nous?), il encourt peu de risques de se trouver dans le cas de figure que vous décrivez.
    Il existe certes nombre de fautes commises par nos ETATS hyper-bureaucratiques, à tous les niveaux de pouvoirs jusqu’à l’Europe et les super-machins onusiens (pour n’en pointer qu’un dans la masse). Fautes de politiciens et de fonctionnaires.
    Notez ainsi que « l’ETAT » est une horrible bête anonyme, virtuelle. Une bête derrière laquelle il nous faudrait pouvoir identifier clairement un/des responsables, de manière nominative au lieu de la manière floue habituelle.
    Sur cette observation, nous pouvons affirmer que les gauches et les « extrêmes, en tous genres » constituent des armées d’irresponsables, puisque tous leurs agissements sont « collectifs ».
    Collectif ne désigne donc qu’une horrible bête anonyme supplémentaire.
    Exemple flagrant : les syndicats. Collectif d’individus ligués en associations de fait, un statut qui les met juridiquement à l’abri de toute poursuite valable en dépit des abus répétitifs qu’ils commettent dans notre vie publique. Les adeptes des nombreuses ramifications FGTBéennes adorent particulièrement de telles pratiques.

    à Rachid Z :
    au-delà de ce qui nous oppose généralement, je suis d’accord (par l’observation…) que vous êtes vous aussi un être sensible, de surcroît profondément religieux.
    Ce que je vous reprocherai cependant? La COMMUNAUTE de vos semblables dans une foi si élevée et puissante, cette communauté-là n’use pas de sa puissance pour contenir et « rectifier » les actes d’inconduite d’une fraction de ses membres (massivement allochtones). Des déviants se conduisent ainsi comme des brutes, des inciviques, des conquérants en pays conquis. Ces gens-là (5 à 10% des vôtres, dans leur inculture religieuse, cassent tous les efforts consentis par les pays d’accueil où on les a laissé venir assez généreusement). Cette observation vaut aussi pour une frange de nos autochtones mal éduqués; n’y voyez donc pas de ségrégation…

    « nous sommes toutes et tous à la fois mi-anges, mi-démons, » dites-vous (1:10pm)
    Exact. La nuance réside dans le fait que certains sont coincés en permanence dans l’une ou l’autre des deux postures, sans alternances. Ainsi certains imams londoniens de Hyde Park Corner ont-ils longtemps prêcher la haine (l’imam Crochet, on voit qui?).
    Alors, je vous demande d’user de persuasion auprès de vos autres sages en religion. Faites qu’ils ramènent cette haute proportion de déviants dans le rang de gens honnêtes, épris d’amour et de justice.
    Faites-le, puisqu’ils (vos sages) sont si puissants sur le mental de gens d’islam. D’accord sur ces aspects, j’espère.

    Un des «con-citoyens» belge

    07/09/2010 at 7:02

  8. Je ne me définirais pas comme un «religieux», je sais seulement, en tant que citoyen de confession musulmane qui n’agit pas à contre-religion que les imams font partie, en effet, de ces professionnels censées participer à émanciper (libérer et responsabiliser) le fidèle qui fréquente la mosquée, cette lumière de l’islam. Mais reconnaissez qu’à l’instar des établissements scolaires publics ou des églises évangéliques par exemple, une bonne part de ces lumières islamiques s’en trouvent assombries par les malsaines manœuvres électoralistes profitant aux différents clans politiques qui les utilisent pour conscientiser, osent-ils prétendre, le fidèle à devenir un consommateur respectueux de l’environnement et donc attentif aux enseignements de l’imam grâce à qui désormais il saura comment trier nos ménagères ordures et respecter l‘organisation du ramassage. Ou alors pour nous désigner les bons (les plus halals, selon leurs intérêts) candidats que les fidèles devront soutenir lors des différentes élections auxquelles ils devront obligatoirement se soumettre et peu importe si les candidats présentés s’avèrent être de vulgaires « menteurs », « délinquants » ou « négationnistes », par exemple, pourvu qu’ils plaisent à nos «progressistes» ou «humanistes» clans qui s’accaparent le pouvoir… de pervertir. Ce sont les politiques, surtout ceux qui se proclament progressistes, émancipateurs et démocratiques qui s’obstinent à entraver la voie de la libre émancipation des citoyens issus des populations musulmanes à Bruxelles. L’imam doit permettre d’apporter aux interrogations que se poserait le croyant des réponses fondées sur la vérités révélées, sur la connaissance et pas servir de propagandiste au service de bas intérêts partisans. Cette attitude participe de la lutte de croyant contre ses mauvaises tendances, contre le démon qui l’habite, à l’accomplissement sans cesse renouvelée du grand djihad : faire le tri pour rendre sensible la perceptions des choses… divines.

    Rachid Z

    07/09/2010 at 8:50

  9. Amen! Devrait-on vous répondre sur de si bonne paroles, monsieur Rachid ?
    Peut-être oui, peut-être non sera ma réponse à moi.
    Parmi les chose « révélées » Lui, le Divin, voulu créer les hommes à son image.
    Si j’ose humblement en juger par les comportements humains en tous lieux et en toutes époques, l’expérience n’est pas vraiment une réussite.
    Vos imams, nos prêtres et grand nombre d’académiques savent imparfaitement traiter les sciences qualifiées « humaines », c’est à dire celles de la grosse approximation, changeantes et spéculatives. Nos universités sont encombrées de trop de ces sciences inexactes. Souvent elles ont pour objet la création puis à l’entretien d’idéologies toujours intéressées. Vous pouvez les énumérer comme moi.

    Le Divin fut presque parfait. Il avait toutefois oublié de nous révéler les sciences exactes, celles de la rigueur, de la quasi exactitude. Quasi, car l’exactitude devra s’ajustera encore au gré des découvertes. Toutes ces disciplines résultent du travail, de la méditation d’esprit libres. La maturation de leurs concepts et leur mise en application prirent des siècles à nos êtres parfaitement terrestres.
    Pour avoir osé créer du nouveau, beaucoup de ceux-ci furent malmenés, persécutés par des religieux, adeptes de toutes les religions.
    Le nier serait de votre part une hérésie (scientifique celle-ci).
    Le risque de trop croire à la fixité des « révélations » nous amène à verser dans un conservatisme de fort mauvais aloi. A trop vouloir le conserver, l’humain risque de se retrouver tel ces sardines mises en boîte (au Maroc ou partout ailleurs).
    Bien que les religions se qualifient d’intemporelles, leurs formes et contenus varièrent et varieront encore avec le temps. A contrario, restant fixés sur les premiers temps du monothéisme, votre Prophète n’aurait pu remettre en cause les antécédents d’une racine commune reliant les trois grandes religions qui semblent se complaire dans d’impurs antagonismes en dépit de tablettes communes. C’est en tout cas la conviction que je me suis construite en réfléchissant l’histoire des hommes, sinistrement temporelle celle-ci. Histoire des textes sacrés et de textes qui le sont moins, mais concrets. J’espère que nous nous comprenons en ces matières. Salutations, Franz

    Franz

    07/09/2010 at 9:45

  10. Bon, ce bouquin sera un Who’sWho de la profession en une zone b-x-l fragilisée par les négociations avortées des gauches FR-VL contre les droites VL.
    Commémorative, cette ‘bible’ des 6.000 avocats de la zone, à tirage ciblé à 39 €: wow…

    Décaltout

    08/09/2010 at 12:05

  11. Je note ici que le thème du pro-déo n’émeut guère les camarades d’un islam interlope. Pourtant, les frères déviants constituent une masse de clientèle pour la profession de ces « Cher Maître », tant en affaires pénales qu’en affaires commerciales, quand ce ne serait pas aux affaires civiles ordinaires et dans nos justice de paix.

    El Doudou

    09/09/2010 at 10:39

  12. Faisons preuve d’encore plus de responsabilité, persévérons donc dans la voie de l’émancipation ! Cessons de progresser dans la déchéance, d’agir à contre sens de nos intérêts communs, du bon sens ! Cessons de soutenir ces régimes totalitaires qui sèment la terreur à travers le monde, cessons de soutenir nos corrompus, malfaisants clans politiques. Soyons libres, exprimons-le, exprimons notre indignation !

    Rachid Z

    09/09/2010 at 11:16

  13. bonjour , j aimerais bien que vous m aidiez à trouver un avocat pro deo , j habite a chatelineau merci d avance
    farida el hassani

    farida elhassani

    23/01/2011 at 4:57

  14. bonjour est ce que vous pouviez m aider a trouver un avocat pro deo je vous ineforme ke j habite a chatlineau merci d avance

    farida elhassani

    23/01/2011 at 5:49


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :