Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Stratégie électorale et financement 2010

with 4 comments

Les 11 classeurs de dépenses électorales 2010 déposés au greffe du Tribunal correctionnel de Bruxelles restent un trésor inexploité par les médias et offrent de nouveaux éclairages pour mieux décoder la stratégie financière électorale d’un parti, les réseaux des candidats (campagne commune, financement multiple) et remettre en cause la transparence et le contrôle du financement public en matière électorale belge.

Après plusieurs jours de récolte et de compilation des milliers de pages de dépenses, justificatifs et conventions déposés par les partis et les candidats du dernier scrutin fédéral de juin 2010, Parlemento.com publie en exclusivité la ventilation détaillée des dépenses électorales [officiellement déclarées] des différentes formations en compétition en 2010 (VB et Open-VLD en cours de traitement).
{{{0.30}}}

Succès de la N-VA : pub, dépliant et internet

Sur base de ces chiffres, on peut chiffrer le poids des espaces publicitaires dans les médias pendant une campagne électorale et on constate que les insertions publicitaires dépassent largement les autres postes de dépenses pour la presque totalité des partis. Au PS, on remarque que le parti a surtout misé sur le financement des campagnes communes entre les figures de proue du parti tandis qu’au MR le parti a surtout dépensé de l’argent pour les envois de propagande électorale non adressés et les espaces publicitaires dans la presse. Au CDH, le parti a quasi atteint la limite maximum légale d’un million d’euros dont un tiers en espaces publicitaires. Du côté flamand, la proportion atteint même les 2/3 dans la plupart des cas et le poids des espaces publicitaires, du slogan, des dépliants et du site internet semble avoir joué un rôle déterminant dans la victoire des nationalistes de la N-VA.

PTB+PvdA+ : champion de la récolte des dons

Concernant l’origine des fonds utilisés, la plupart des partis font appel à leur patrimoine (découlant notamment de la dotation publique), aux dons en nature en provenance des « composantes du parti », au patrimoine personnel des candidats, aux dons des particuliers. Les partis bénéficiant de la dotation font principalement appel au patrimoine du parti ainsi qu’aux composantes du parti tandis que les autres formations non représentés (ne disposant presque pas de moyens propres) s’appuient généralement sur le financement par les candidats et sur les dons. Deux exceptions : Groen arrive à récolter beaucoup (1.780,50) de « petits » dons (moins de 125 euros) et ProBruxsel s’appuie sur son patrimoine (3.808,98) et des « gros » dons (plus de 125 euros). Mais le champion toute catégorie de la récolte des dons auprès des particuliers est le parti d’extrême gauche PTB+PvdA+ avec pas moins de 54.568 euros récoltés (16.700 euros en « gros » et 37.868 euros en « petits ») soit presque 2/3 du budget total de campagne.

Décodage du réseau électoral de Laurette Onkelinx

Laurette Onkelinx, tête de liste PS, déclare avoir signé 32 conventions de campagne commune avec ses co-listiers

Il est aussi intéressant de parcourir les conventions de campagne électorale commune signés par les candidats pendant les élections. La technique est fréquemment utilisée par la plupart des candidats soit pour se mettre en valeur en compagnie d’un poids lourd de la politique, soit pour soutenir un jeune espoir ou encore mettre en valeur l’esprit d’équipe au sein d’un parti. En comptant le nombre d’occurrence d’un candidat dans la campagne d’un autre, il est possible de faire ressortir des cercles d’influence « invisibles » au sein d’une même formation pendant une campagne électorale. Ainsi, si on décide de se focaliser sur la campagne électorale de la tête de liste du PS 2010 pour BHV, Laurette Onkelinx, le comptage des occurences/convention de campagne commune indique que Laurette Onkelinx a surtout fait campagne en compagnie de Charles Picqué, Philippe Moureaux, Marie Arena, Yvan Mayeur et Fadila Laanan. Il est possible de faire le même exercice pour n’importe quel candidat de n’importe quelle formation politique.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

Written by Mehmet Koksal

10/09/2010 à 5:14

Publié dans Elections

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bravo M.K. pour ce lourd effort d’analyse/dépouillement. Votre tableau des « liens sélectifs » est éclairant : l’araignée d’espèce Lolokedaele tisse une toile ne laissant que peu de chance aux mouches électorales de passer au travers des mailles du filet ainsi tendu.
    Remarquables (et sordides aussi) ces techniques de manipulation subliminale qui caractérisent nos gauches collectivistes. Le vedettariat y joue à fond comme à Hollywood. Le public des mouches lambda ne sachant distinguer entre leur film de cinéma et les réalités, les procédés s’avèrent très efficaces auprès de notamment 38% de wallons. Dire que 125 années de slogans « d’émancipation » (sic) depuis le POB n’ont conduit qu’à de si tristes résultats. Vive la démocrassie diront-ils.

    El Doudou

    11/09/2010 at 12:42

  2. très beau travail, un chercheur en sciences politique ne ferait pas mieux

    RedLight

    11/09/2010 at 9:46

  3. Excellente analyse, en profondeur, du système électoral bruxellois. Peu de journalistes osent s’attaquer à détricoter la toile d’araignée Onkelinx !

  4. La naïveté est un trait humain largement répandu dans le public électoral, ici et partout. Tandis que l’art de son exploitation se maîtrise parfaitement chez nos partis des gauches; autant par ceux des extrêmes, droite et gauche. En héros activistes ils mobilisent leurs « réseaux d’influence » dans le but de suggestionner® les masses dans lesquelles quelques slogans simplistes créent le grand émoi , émoi irréfléchi car il gratte la corde sensible de la guitare à une seule corde, là au fond du subconscient.
    PTB = lutte des classes au travers de tous les âges.
    PS = « solidarité » (traduisez en termes crus : aboute vite ton pognon)
    NV-A = exacerber les tensions communicationnelles entre sourds et muets.
    Bonne journée, je retourne à mes cours.

    Un des «con-citoyens» belge

    16/09/2010 at 9:42


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :