Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Débat sur Dieudonné, liberté d'expression et antisémitisme à l'ULB

with 247 comments

Ce lundi (20/09/2010), 315 personnes ont assisté au débat du Cercle du Libre Examen (Librex) de l‘Université Libre de Bruxelles ayant pour sujet spécifique « Est-il permis de débattre avec Dieudonné ? » et plus généralement sur les limites de la liberté d’expression.

La soirée a débuté avec la projection du « film » (débat) dOlivier Mukuna suivi d’un débat assez tendu avec le public de l’auditoire Paul-Emile Janson à l’ULB. Un étudiant administrateur du Librex a d’abord pris la parole pour expliquer les difficultés d’organisation d’un débat contradictoire étant donné que « les propos provoquent des émotions qui sont parfois blessantes et dérangeantes« . Prenant d’abord la parole, le professeur Joël Kotek a répliqué au film d’Olivier Mukuna par un montage-vidéo de 15 minutes pour tenter de démontrer que « Dieudonné n’est pas un humoriste mais un raciste« . « Regardez ce qu’est un antisémite et un raciste aujourd’hui« , a déclaré Joël Kotek en faisant référence à M. Dieudonné M’Bala M’Bala.

L’argumentation dans le montage-vidéo de Joël Kotek s’articule en 9 points :

  • contradictions de l’écrivain Alain Soral à propos de Dieudonné
  • Dieudonné ne cache pas ses sympathies lepénistes
  • éloges de Jean-Marie Le Pen à l’égard de Dieudonné
  • séquence antisémite « ShoaAnanas »
  • retour sur l’affaire du parrainnage par Jean-Marie Le Pen
  • appel de Dieudonné pour que les Noirs de France votent Le Pen
  • commentaires pro-iraniens et antisionistes de Dieudonné
  • diabolisaton des juifs de Dieudonné qui les qualifient d’esclavagistes et d’escrocs

Joël Kotek estime qu’Olivier Mukuna fait du journalisme par omission et rappelle qu’il existe des limites au principe de la liberté d’expression comme la condamnation des propos racistes et antisémites ainsi que le refus de la diffamation. « Je n’en reviens pas que dans cette université [ULB], on projette un film qui incite à la haine raciale« , regrette le professeur.

Journalisme par omission

Réagissant à cette présentation, Olivier Mukuna estime que c’est Joël Kotek qui fait, à travers son montage, du journalisme par omission. « C’est un travail basé sur la décontextualisation, de la simple propagande et qui n’a rien de journalistique« , a-t-il commenté en faisant référence au montage. S’adressant au public, Olivier Mukuna a surtout fait des commentaires sur les difficultés pratiques pour organiser un tel débat sans partager sa propre vision de la liberté d’expression.

Ensuite, l’avocat Jacques Englebert a pris la parole pour une défense (presque) absolue de la liberté d’expression. « Oui, on peut débattre avec Dieudonné et non on ne peut pas l’interdire, surtout à l’ULB« , estime le juriste spécialisé dans le droit des médias. Revenant sur la jurisprudence du Conseil d’Etat dans l’affaire Commune de Saint-Josse contre Dieudonné, Jacques Englebert a rappelé que la censure préalable ne peut pas être appliquée. « On ne peut pas a priori interdire une personne de se produire en spectacle en prédisant qu’il tiendra des propos antisémites. Personne n’est obligé de lire ou de regarder de tels discours. En Belgique, on peut donc effectivement tenir des propos antisémites et racistes mais on doit aussi en assumant les conséquences (condamnation)« , précise le juriste.

L’argumentation de Jacques Englebert se décline en 3 points :

  • La liberté d’expression dans une démocratie devrait être absolue
  • L’existence des lois pénalisant des propos racistes et antisémites est une preuve de l’échec de nos démocraties
  • La force de la démocratie est basée sur la contradiction et le débat, la bêtise affligeante du racisme devrait sauter aux yeux du public

Le juriste (maître de conférences à l’ULB) a fait part de ses inquiétudes en dénonçant les sujets tabous qui empêchent le libre exercice de la liberté d’expression comme la critique de la politique de l’Etat d’Israël ou encore la remise en cause, par les 3 religions monothéistes, du droit au blasphème. « J’ai voulu faire une expérience  : acheter un exemplaire des 3 livres sacrés pour les brûler en même temps et me demander lequel de ses ouvrages sacrés brûlent le plus vite et si le plus sacré brûle le moins vite parce qu’il est plus sacré ou à cause de la qualité du papier ? Brûler le Coran ne veut rien dire puisqu’il s’agit en fait de brûler du papier. Ce qui est inadmissible, c’est d’accomplir des attentats, brûler des mosquées ou des églises, s’en prendre à des individus« , déclare-t-il.

Pour Jacques Englebert, « la liberté d’expression est le droit de dire ce que l’autre n’a pas envie d’entendre ou ne veut pas entendre » et le juriste de citer la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme tout en critiquant ses décisions concernant la limitation du droit au blasphème.

Enfin, le chercheur (ULB) Souhail Chichah a également critiqué la présentation de Joël Kotek tout en reconnaissant des expressions racistes prononcées par Dieudonné. « Il est curieux de juger quelqu’un sur base de son entourage, regardez Juda qui avait pourtant d’excellentes fréquentations« , a ironisé Chichah en tentant de démonter le montage-vidéo anti-Dieudonné de Joël Kotek. Pour Souhail Chichah, la liberté d’expression consiste essentiellement à la liberté d’expression subversive « mais le débat tourne autour de ce qu’on entend par subversif et de qui décide à propos de la subversion« . Le chercheur a critiqué l’idée de « pas de liberté pour  les ennemis de la liberté » qui se baserait essentiellement sur 2 arguments :

  • le peuple est tellement con qu’il peut se faire manipuler
  • il est difficile de contredire lorsqu’on partage les mêmes prémisses que son adversaire

« Si le PS et le MR refusent de débattre avec l’extrême droite, c’est parce qu’ils partagent les mêmes prémisses. La diabolisation de l’extrême droite est une manière de cacher qu’on est en réalité d’accord avec elle« , estime Souhail Chichah. Précisant qu’il « rêve de débattre avec l’extrême droite » et « d’inviter Filip Dewinter à prendre le thé » chez lui, le chercheur de l’ULB a précisé qu’il ne pouvait pas donner son opinion sur le négationnisme parce que la loi l’interdisait. Souhail Chichah a tenté de définir la notion de « racisme moderne » en expliquant que de nos jours la race a été remplacée par le groupe ethnique et la couleur de la peau par la notion de culture sous entendant qu’une culture (occidentale) serait supérieure aux autres cultures. Pour lui, le racisme découle surtout d’un conflit de classes puisqu’à travers le racisme, ce sont toujours les classes sociales défavorisées qu’on essaye d’attaquer. Sa comparaison des Roms et des musulmans d’aujourd’hui avec « les  juifs de l’époque » qu’il a qualifié de groupes « pauvres et pas très propres » a déclenché de vives protestations dans la salle parmi le groupe anti-Dieudonné articulé autour du président du CCOJB.

Agression par des agents civils

En fin de débat, à la sortie de l’auditoire sur la voie publique, Mehmet Koksal – le reporter de l’agence Parlemento.com – a été agressé et menacé verbalement par des agents en civil du « service de sécurité de la communauté juive » alias BESC (Bureau Exécutif de Surveillance Communautaire). Un des agents a forcé, sous la contrainte, le journaliste professionnel à effacer une partie de ses images en lui confisquant sa carte de presse et en le bousculant à plusieurs reprises. Plusieurs agents ont également menacé de mort Nordine Saïdi (Egalité), menacé et insulté de « fils de p… » Manuel Abramowicz (Résistances.be) voulant s’interposer. Après l’effacement des images litigieuses, le calme est revenu et la foule s’est dispersée.

(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)

DROIT DE REPONSE (24/09/2010) : « M. Koksal, A la lecture du compte-rendu, je ne peux que constater que vous dénaturez mes propos. J’invite en conséquence vos lecteurs à regarder le film de la conférence mis en ligne ce vendredi afin de prendre connaissance de la nature exacte de mon intervention. Bien à vous, Souhail Chichah« .

Written by Mehmet Koksal

21/09/2010 à 3:07

Publié dans Autres, Religions

247 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Chichah ferait mieux de relire (s’il l’a lue) son histoire du racisme au lieu d’en inventer une qui lui convienne et lui serve à justifier son soutien global à Mukuna et à Dieudonné. « Classes défavorisées »… les antisémites n’ont jamais fait de différence entre Juifs pauvres ou non et c’est bien le cas de Dieudonné qui accuse les Juifs en bloc d’avoir été responsable de la traite (ce qui à tous les points de vue est une absurdité) et déguise Faurisson (antisémite par définition) en Juif pour mieux se « moquer » du génocide des Juifs.

    antifaf

    21/09/2010 at 3:27

  2. M. Koksal,

    Vous travestissez mes propos en les décontextualisant grossièrement et en tronquant les citations que vous me pretez et dont je vérifierai la validité au visionage du film de la soirée. Je me reserve un droit de réponse que j’ose espérer, vous aurez la déonthologie élémentaire d’accepter.

    Souhail Chichah

    Souhail Chichah

    21/09/2010 at 3:42

  3. M. Koksal,

    Vous travestissez mes propos en les décontextualisant grossièrement et en tronquant les citations que vous me pretez et dont je vérifierai la validité au visionage du film de la soirée. Je me reserve un droit de réponse que j’ose espérer, vous aurez la déontologie élémentaire d’accepter.

    Souhail Chichah

    Souhail Chichah

    21/09/2010 at 3:45

  4. Cette ulbiste causerie devait empester le sionisme et, à part ses adeptes, apercevoir la gueule de la sioniste Teitelbaum devait, j’imagine, écoeurer la plupart des personnes présentes au Janson. On ne discute pas avec les adorateurs de cette raciste et criminelle idéologie, on se doit de la combattre ! C’est ça être antisioniste ou tout simplement antiraciste !

    Rachid Z

    21/09/2010 at 3:59

  5. Je trouve inadmissible de s’en prendre physiquement à un journaliste en le menaçant physiquement pour l’empêcher d’accomplir son travail en toute tranquillité et en toute indépendance.

  6.  » la gueule. . . » pourquoi employer ce mot, pourtant tu as du vocabulaire.

    pistache

    21/09/2010 at 4:36

  7. Voici mon propre compte-rendu que j’adresse particulièrement à Souhail Chichah et ses amis racistes (Mukuna, Dieudonné, …) et fascistes (Rachid Zegzaoui notamment).

    « De retour du fameux débat sur la liberté d’expression, voici un petit compte-rendu du film-débat projeté suivi d’un autre encore plus petit du débat-pugilat d’1h30 qui le suivit.

    1. « Peut-on débattre avec Dieudonné? » d’Olivier Mukuna
    Ce mini compte-rendu est particulièrement destiné aux chanceux qui n’auraient pas encore vu ce document. Ces 1H30-2H de film furent particulièrement éprouvantes. Eprouvantes d’abord à cause d’un DVD rayé qui nous aura permis d’admirer la barbe finement taillée de Dan Van Raemdonck et les rondes lunettes de Jan Bucquoy lors des nombreux passages saccadés du film. Mais éprouvantes aussi de par la flagornerie des intervenants et l’absence flagrante de contradicteurs aux côtés de Dieudonné. Ce dispositif, établi clairement dans le but d’avoir un débat à sens unique, aura permis à Dieudonné d’enchaîner mensonges et désinformations, dont certains furent fort heureusement épinglés par Joël Kotek plus tard dans la soirée dans son court montage vidéo.

    Premier mensonge: d’après Dieudonné, il n’aurait jamais appelé à voter Jean-Marie Le Pen. C’est faux: voici ce qu’il dit de ce leader d’extrême-droite lors de sa participation à la Fête annuelle des Bleu-Blanc-Rouge réunissant les sympathisants du Front National : « Jean-Marie Le Pen, aujourd’hui en dénonçant ce système béké se positionne très clairement comme le candidat des afro-européens, des africains, des gens d’outre-mer ». Si ce n’est pas une consigne de vote je ne sais pas ce que c’est, et la vidéo de Joël Kotek le dénoncera plus tard à juste titre.

    Deuxième désinformation: Dieudonné prétend combattre le communautarisme, il le dira à plusieurs reprises lors de ce débat. Ceci devrait faire rire toute personne un minimum informée sur le sujet. Dieudonné est un grand ami de Kémi Séba, qu’il a défendu à plusieurs reprises notamment en sollicitant la grâce de Jacques Chirac à son sujet. Il faut savoir qui est ce charmant personnage: Kémi Séba est un militant noir raciste, antisémite et ultra-communautariste qui avait fondé le mouvement « Tribu Ka » (dissout par la Justice depuis) réputé pour sa violence (notamment à l’égard de bloggers l’ayant critiqué, mais aussi des Blancs et des Juifs) et ses nombreuses discriminations. En 2005, Dieudonné a permis à cette organisation de tenir un meeting dans son propre théâtre (la Main d’Or). Résultat? Tribu Ka filtrera les entrées en interdisant toute personne non-noire de rentrer. Mais ce qui viendra ensuite est encore mieux: les personnes ayant eu le privilège de pouvoir assister à cette réunion entendront des réflexions telles que: « Hitler a pris conscience qu’il y a trop de gens, les juifs, qui occupent les postes importants, banquiers, et il n’est pas allé assez loin… et la Shoah est un détail de l’histoire, une virgule… ». Dieudonné dira alors plus tard de Tribu Ka qu’elle est « moins dangereuse que SOS racisme ».[1] Ce cher Kemi Séba s’illustrera encore en manifestant avec des neonazis [2]. Rien de particulièrement surprenant dans cette alliance qui pourrait sembler contre-nature, car il partage l’idéal de ces derniers: une société où Noirs et Blancs vivraient séparés. Pour preuve, la création du « new black panthers party » (qui ferait honte aux originaux) qui distille un discours ultra-communautariste, suprémaciste et ségrégationniste. Nous pouvons en effet y lire des perles concernant par exemple sa crèche « dédiée à la communauté noire » qui fleurtent clairement avec l’essentialisme et qui enrageraient sans nul doute la plupart des noirs qui luttèrent et luttent toujours contre le racisme anti-noir: « Pour la 1ère fois de l’Histoire en France, un Centre de loisirs dédié aux enfants de la communauté noire voit le jour, avec des activités spécialisées, calibrées en fonction des besoins propres à nos petits noirs »[3]. Cette crèche fera scandale pour avoir proscrit l’adhésion d’enfants non-noires. Comme quoi, si le sieur Séba, né Stellio Capo Chichi, n’a pas pour qualité première la tolérance, il a certainement de la cohérence dans sa démarche.

    Troisième mensonge: selon Dieudonné, les spectateurs auraient applaudi Faurisson car ils seraient « taquins ». Il a en effet affirmé, ou en tout cas insinué qu’il n’aurait pas incité le public à applaudir ce négationniste. C’est encore faux. Il suffit de regarder la vidéo de son spectacle [4] pour le voir: Dieudonné a clairement fait applaudir cette égérie des antisémites par le public, en grande partie constitué de membres d’extrême-droite (nous pouvons entendre par exemple une personne crier « Faurisson t’as raison!! »).

    Cela dit, tout ceci était prévisible de la part d’un redoutable sophiste pour qui la vérité n’a probablement peu ou pas de signification. Ce qui sera véritablement choquant (et amusant pour certains-j’en fait partie), ce seront les interventions des invités de ce prétendu « débat », qui rivaliseront de louanges pour Dieudonné, érigé en chantre de la liberté d’expression, et de mauvaise foi.

    On apprend par exemple de la bouche de l’ineffable Souhail Chichah, que Dieudonné « est le premier modèle républicain ». Ce qui est fort intéressant lorsque l’on sait que ce dernier avouera après visionnage du montage de J.Kotek que Dieudonné tient effectivement des propos racistes, et nous permet de nous interroger sur sa définition du républicanisme. Après un amusant lapsus de Chichah (entre le nom de Jean-Marie Le Pen et de Dieudonné), on apprend aussi que Dieudonné « révolutionne la citoyenneté » et que l’universalisme « est bien souvent l’imposition du communautarisme des gens qui dominent ». Sohail Chichah, ou l’idiotie érigé en dogme, qu’il suivra avec piété lors du débat dans l’auditoire Janson.

    Ce n’est pas tout, parmi les nombreuses éloges des intervenants, certaines sont particulièrement drolatiques. Pour Jean Bofane, « grâce à Dieudonné, les négationnistes peuvent s’exprimer ». Dieudonné, héros des négationnistes? On en demandait pas tant. On aura eu aussi droit aux pitreries de Jan Bucquoy, autoproclamé ennemi de la culture (voir sa participation à Ce soir ou jamais[5]), qui affirmera haut et fort que la « pédagogie c’est chiant » et que « Dieudonné est un anarchiste comme moi ».

    Je passe les tombereaux de flatteries, les interminables discours dithyrambiques et les molles interventions des autres personnes pour constater qu’en plus d’une heure, pas une seule critique de Dieudonné ne sera exprimée, ni de la part du fan-club réuni autour de sa sainteté, ni de la part du public apathique au front duquel nous retrouvons les comparses Nordine Saïdi (« il faut discuter avec Ben Laden ») et Rachid Zegzaoui (qui signe Rachid Z sur internet à l’aide d’une plume trempée dans de l’eau bénite, et qui a participé à la liste du Parti des Jeunes Musulmans de l’islamiste à la barbe rousse Abdallah Bastin, qui veut instaurer la chariah en Belgique. Il dira de ce dernier « Oui, mille fois oui, j’ai bien été engagé aux côtés de l’anticonformiste citoyen belge musulman Abdullah Bastin et j’en garde d’excellents souvenirs. Je ne vois pas pourquoi je m’en cacherais, je ne le regrette aucunement, bien au contraire. C’est en côtoyant cette précieuse personne que j’ai su apprendre à notamment à mieux me remettre en question et militer, plus concrètement, pour le respect des libertés, et donc également de sa sage liberté qui ne consiste pas, comme vous le sous-tendez, à imposer la charia mais à démocratiquement proposer un projet de société inspiré des principes islamiques »[6]).

    2. Le débat
    Mal organisé (1 minute pour les questions, 1 minute pour les réponses), ce débat nous aura permis de confirmer que la liberté d’expression est le cadet des soucis de gens comme Olivier Mukuna et Souhail Chichah. En 1h30, Souhail Chichah aura à lui tout seul réussi à faire dévier la discussion sur la liberté d’expression au conflit israélo-palestinien, conflit qui monopolisera l’attention des intervenants et du public. On aura eu l’immense plaisir d’assister aux frasques des membres du clan Saïdi qui arborèrent fièrement le T-shirt « Palestine Revivra, Boycott Israël », et on aura eu le plaisir tout aussi grand d’entendre une énième diabolisation caricaturale d’Israël, que Souhail Chichah (oui encore lui) traitera allègrement d' »état raciste » et « d’état criminel », ce qui provoquera le départ de plusieurs personnes et l’ire d’autres comme Viviane Teitelbaum. Olivier Mukuna, lui, aura été étonnamment silencieux. Ignoré par le public (dont l’attention sera particulièrement concentrée sur les rodomontades de Chichah) il sera forcé de faire profil bas après le court montage de 12 minutes de Joël Kotek particulièrement informatif sur le discours raciste et antisémite de Dieudonné qui suivit le film-débat et précéda les interventions des invités.

    Ce spectacle déplorable, ponctué par des huées et des applaudissements dignes de l’émission de Ruquier, aura hélas empêché tout débat constructif entre les intervenants qui avaient pourtant, pour deux d’entre eux en tout cas, des choses très intéressantes à dire. Je parle notamment du juriste Englebert pour qui la liberté d’expression ne doit souffrir d’aucune limite ou en tout cas du moins possible, et de l’historien Joël Kotek (sans qui le débat aurait probablement été à sens unique, à l’instar du film) qui aura démontré avec habileté le racisme du discours Dieudonnesque et pour qui la liberté d’expression nécessite en effet certaines limites: celles du racisme. Le modérateur Marc Van Damme fut tout aussi coupable que le pitre Souhail Chichah par sa complaisance envers ce derniers: lorsque Joël Kotek, chargé de cours à l’ULB dénonce la haine raciste de Dieudonné, M. Van Damme, vice-recteur, le coupe : « Nous ne sommes pas là pour parler de haine raciale, mais de liberté d’expression »[7]. Par contre, il ne coupera pas à aucun moment l’ULBiste Chichah lors de ses nombreuses digressions sur Israël. J’ai le souvenir de son regard vide et de ses yeux rivés sur la table en guise de soumission lorsque ce derniers, allant à l’encontre de la remarque précédente du vice-recteur, se mit encore une fois à nous ressasser la stigmatisation de ceux qui critiquent ce pays.

    Il nous aura enfin permis de voir la confusion volontairement entretenue par certaines personnes entre religion, blasphème, racisme et génocides. Nous avons eu en effet droit au sempiternel « deux poids deux mesure » d’une femme voilée qui posera la question (ne sachant visiblement pas la différence entre religion et peuple) « pourquoi est-ce que l’on peut critiquer l’Islam mais pas les Juifs », et à une intervention de l’atypique Jean Bricmont, qui prendra comme à son habitude la défense des négationnistes, et qui comparera notamment les caricatures de l’Holocauste à un blasphème similaire aux caricatures de Charlie Hebdo (imitant, peut-être involontairement, le discours d’Ahmadinejad et du régime iranien) .

    En conclusion, il est amusant et intéressant de constater qu’en plus d’une heure de débat, dont le thème était censé être la liberté d’expression, pas un seul intervenant ni membre du public n’aura abordé la question du blasphème et de ses conséquences sur leurs auteurs. Pendant que Souhail Chichah palabrait sur les pauvres victimes des lois antinégationnistes et antiracistes et ergotait sur la persécution médiatique des antisionistes et des critiques de l’Etat israélien, personne n’aura fait remarqué à cet énergumène ce qui est arrivé à Théo Van Gogh, Redeker, Ayaan Hirsi Ali, Taslima Nasreen ou Mohamed Sifaoui après avoir critiqué l’Islam ou l’islamisme. Il est certain que les pauvres victimes de ces lois fascistes qui punissent le racisme et le négationnisme sont bien plus à plaindre que le défunt Théo Van Gogh, l’apatride Taslima Nasreen et le reclus Robert Redeker. Ce qui m’amène à la question que j’aurai voulu poser à Olivier Mukuna et Souhail Chichah (mais n’ayant pas eu le privilège d’être parmi les élus ayant reçu le micro, je ne pus le faire): eux qui se présentent comme d’ardents défenseurs de la liberté d’expression, où étaient-ils lorsque Robert Redeker reçut des menaces de mort après la publication de son article sur l’Islam? Où étaient-ils lorsque Taslima Nasreen se fit agresser et menacer pour avoir critiqué l’Islam? Où étaient-ils lorsque Mohamed Sifaoui dut réclamer la protection de la police après avoir été menacé à mort suite à son reportage sur l’islamisme? Où étaient-ils lorsque Khomeiny demanda la mort de Salman Rushdie suite à ses versets sataniques? Où étaient-ils lorsque Kurt Westergaard, le caricaturiste danois, se fit attaquer par un fou de Dieu armé d’une hache, alors qu’il se trouvait chez lui avec sa petite-fille? Et comment cela se fait qu’ils sont particulièrement bruyants lorsqu’il s’agit de défendre des négationnistes, des antisémites et des racistes avérés, mais extrêmement silencieux voire absents lorsqu’il s’agit de prendre la défense des blasphémateurs victimes de l’intégrisme religieux?

    P.S.: Souhail Chichah, particulièrement friand en lapsus, dira à un moment donné du second débat, qu’il ne « peut pas dire son avis sur le négationnisme vu que c’est interdit ». Intéressant et troublant, car si critiquer le négationnisme n’est pas interdit par la loi, le promouvoir voire le faire l’est.

    [1]http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2007/02/26/1221-dieudonne-reclame-la-grace-de-kemi-seba-et-voit-le-pen-comme-le-candidat-des-afro-europeens-des-africains-des-gens-d-outre-mer

    [2]http://www.dailymotion.com/video/x8cm4m_la-verite-sur-kemi-seba-et-le-m-d-i_news

    [3]http://www.nbpp-francophone.com/black-pempers-center/

    [4]http://www.dailymotion.com/video/x7xhwy_dieudonne-fait-applaudir-le-negatio_news

    [5]mms://80.15.233.149/7/988/10199/3f97c7e6/ftvigrp.download.akamai.com//10199/horsgv/regions/siege/france3/cesoiroujamais/20070621_csoj.wmv

    [6]http://parlemento.com/elections/le-premier-ministre-turc-au-mariage-de-la-deputee-voilee-du-cdh/

    [7]http://www.vitelu.be/?p=723″

    Galaad

    21/09/2010 at 4:55

  8. Mon antifafa gogol,
    Toi, tu ferais bien de lire « Sur l’antisémitisme  » (etc.) d’Hannah Arendt, que manifestement tu n’as jamais lu! Mais sais-tu lire?

    Anti-antifaf

    21/09/2010 at 5:01

  9. Cher Rachid,

    Olivier & moi devions choisir. Débattre avec Kotek ou ne pas débattre du tout, la projection de son film ayant étant conditionnée à la présence d’une critique « autorisée ». Des choses y ont été dites qui participent au déplacement de la ligne rouge imposée par les censeurs sur un certain nombre de thématiques: racismes, sionisme, blaspheme, etc. Le compte-rendu fait par M. Koksal est une caricature de travail journalistique. Non seulement, il n’a rien compris à mes propos (et me fait même parfois dire le contraire de ce que j’ai exposé) mais surtout, à aucun moment, il n’a cru bon de m’interroger sur mon exposé pour s’assurer de sa compréhension. Je n’y vois aucune malice, juste un outillage conceptuel trop faible que pour comprendre un développement qui ne se résume pas à un slogan. J’invite les lecteurs de ce blog à visionner le film de la conférence, bientôt en ligne me dit-on, afin de juger sur piece.

    Amitiés,

    Souhail

    Souhail Chichah

    21/09/2010 at 5:02

  10. La phrase hallucinante de Chichah stipulant qu’il ne peut pas donner son avis sur le négationnisme car la loi l’interdisait n’est pas seulement rapportée par Mehmet Koksal mais se retrouve dans tous les compte rendus du débat d’hier. Encore une preuve désolante du niveau actuel de notre Université et de ses chercheurs. Il y a 100 ans, l’ULB faisait front pour limiter l’influence de l’Eglise sur l’Etat, il y a 65 ans, elle était en première ligne contre l’occupant allemand. Aujourd’hui Chichah et le Librex en arrivent à célébrer l’hagiographe Mukuna et Dieudo son idole. Quelle triste évolution. Peut-on encore citer « Scientia Vincere Tenebras » sans pouffer de rire? Comment expliquer à ce genre de pied nickelé que « Peut-on tout dire ? » et « Peut-on débattre avec Dieudonné ?» ne sont pas exactement les mêmes questions ? A la première question, je réponds « oui » sans hésiter. A la seconde, je réponds « oui, mais à quoi bon et surtout pas à l’ULB, par respect pour certaines valeurs ». Suffit de voir la pathétique et naïve tentative d’Elisabeth Levy sur youtube de débattre avec cet inculte haineux. Et puis surtout, faut être cohérent, et après Mukuna et son Dieudo, inviter à l’ULB le pasteur Jones, le mollah Omar ou n’importe quel chanteur skinhead. La confusion est constamment entretenue entre le terme d’interdiction et celui de « common decency ». C’est ce terme orwellien qui fait que Dieudo n’est plus invité nulle part hormis chez Taddei et qui fait qu’aucune université sérieuse ne s’abaisse à inviter des guignols du Belang ou du parti d’Abdullah Bastin. Dieudonné n’est interdit nulle part. Il fait salle comble. Il est juste boycotté. La nuance est de taille. Quand Chichah ou Mukuna se positionneront publiquement contre toute forme de boycott, on pourra alors reparler de leur concept de liberté d’expression, manifestement très à géométrie variable.

    David

    21/09/2010 at 5:10

  11. Rachid Z, Z pour ZORRO ?

    Les propos de Rachid Z, qui n’a même pas le courage de décliner son identité complète, Bruxelles comptant des centaines sinon des milliers de Rachid, sont grossiers et insultants. Aussi, j’espère que Madame TEITELBAUM déposera une plainte en justice à son encontre.
    Si ce personnage, dont on devine à travers sa prose fruste sa bave haineuse antisémite sur les lèvres, ainsi que ses comparses Nordine Saïdi, Olivier Mukuna et Souhail Chichah représentent typiquement ce qu’est devenue « mon » université, oui, alors il y a bien lieu d’en être inquiet et honteux ! J’en ai la rage au coeur et la nausée !
    Quant au Librex, dont les valeurs historiques sont continûment foulées au pied par de tels énergumènes, ce fut encore le cas lundi, il n’est plus qu’un chiffon de papier paré de bonnes intentions.
    À l’instar de Monsieur Van Damme, vice-recteur, il apparait clairement que le rectorat ne prend pas la mesure de la gravité de la situation.

    BORUCHOWITCH Adi

    21/09/2010 at 5:16

  12. Cela a été écrit avec la participation d’un aide de camps de Tsahal….? parce que ça sent bon « l’impartialité  » et l’objectivité »… C’est rigolo, il manque le début de l’histoire, le moment où le cercle des « laïcs juifs » (sic) font tout pour empêcher le déroulement du débat!

    Pamenide

    21/09/2010 at 5:31

  13. Certainement Monsieur : tout qui n’est pas d’accord avec vous ne vous comprend pas !

    Désolé de vous imposer un débat contradictoire sur la liberté d’expression. Il est vrai qu’un matraquage unilatéral est bien plus intéressant….. (c’est d’ailleurs la pratique habituelle de toute organisation défendant des idées extrêmistes).

    En tout cas, votre ton très amical à l’égard d’un internaute vulgaire et insultant (le Rachid Z), et celui parfaitement méprisant à l’égard de tout qui aurait une opinion contraire, en dit long sur votre personnalité….

    Steff

    21/09/2010 at 5:38

  14. Cher Galaad, je ne peux juger du compte-rendu de cette réunon, mais je salue votre conclusion. Bravo pour votre courage

    pistache

    21/09/2010 at 5:49

  15. C’est vrai qu’elle est marrante la réponse de Chichah à Rachid Z. « Olivier et moi devions choisir. Debattre avec Kotek ou ne pas débattre du tout ». Merde alors !!! Le rectorat a imposé un contradicteur dans un débat sur la liberté d’expression !!!!Where is the world going to????? Admettons que c’est plus facile de débattre avec des gens qui sont d’accord ou avec des idiots utiles comme dans le film de Mukuna………

    David

    21/09/2010 at 5:59

  16. Oh tu sais, comme je le disais, c’est une pratique tout à fait classique.

    Si tu regardes les invités des conférences organisés par les mouvements d’extrême-droite ou d’extrême-gauche, tu ne verras jamais quelqu’un qui défend des idées différentes des organisateurs.

    Ca m’avait également particulièrement frappé à l’ULB, il y a quelques années, avec des cercles/organisations un peu trop dogmatisés ou trop politisés.

    A quoi bon invité un contradicteur alors qu’il ne dit que des bétises vu que JE détiens la vérité ??? :-)

    Quant à ce Monsieur Chichad, j’ai cru comprendre qu’il ne faut pas trop le contredire non plus.

    De deux choses : soit tu n’es titulaire d »un outillage conceptuel trop faible » pour comprendre ce que cet exceptionnel intellectuel veut dire, soit tu te fais copieusement insulté par ce porte-drapeau de la liberté d’expression (ce Monsieur, lors d’une conférence récente à l’ULB, n’a pas hésité à être particulièrement vulgaire envers Nadia Geerts, évoquant, dès lors qu’elle n’était pas d’accord avec lui, des problèmes avec sa sexualité (ou son absence de sexualité)).

    Il faut en tout cas s’inquiéter de ce que l’ULB peut engager comme enseignant/chercheur, et le librex de la manière d’organiser ses activités !

    Steff

    21/09/2010 at 6:09

  17. à celui qui pense que les attaques personnelles (sais-tu lire..) tiennent lieu d’argument et au sujet d’Arendt :

    – Le livre d’Arendt sur l’antisémitisme a manifestement été instrumentalisé au service de causes qu’elle aurait sans nul doute combattues avec vigueur.
    – Il serait temps de prendre en compte le fait que les théories sur l’antisémitisme d’Arendt sont construites sur une certaine méconnaissance des faits et sur des raccourcis expéditifs. Les historiens et sociologues contemporains ne reconnaissent pas ses travaux sur la question comme probants. Son génie était ailleurs.

    antifaf

    21/09/2010 at 6:18

  18. Mince vous m’avez démasqué! Je suis en effet un agent secret entrainé par les meilleurs éléments que le Tsahal et l’armée américaine peuvent offrir. J’ai d’ailleurs participé à l’élaboration du plan 9/11 qui consistait à faire croire que les islamistes avaient fait exploser le World Trade Center. Ah et je bois du sang de petit palestinien au petit-dej et mange le corps au souper. Vous êtes un fin investigateur, je vous félicite, mais maintenant que vous connaissez ma véritable identité je ne peux plus vous laissez vivre!

    Galaad

    21/09/2010 at 6:46

  19. À David : Il faut donc interdire certaines personnes en vue de préserver certaines valeurs. Quelles sont ces valeurs que vous invoquez, si ce n’est la liberté d’expression, inscrite dans la Constitution ?

    Dieudonné n’est pas interdit ? Si, il l’est. Notamment sur la télévision publique (pour laquelle il paie, c’est tout de même un comble qu’il ne puisse pas y faire sa publicité, comme d’autres, non ?). Il fait salle comble, c’est un fait. Mais dans sa salle. Le reste du temps, c’est un bus. Cela dit, il est loin d’être miséreux, c’est évident.

    Bref, je ne vais pas m’attarder sur les commentaires ci-dessus davantage car tous baignent dans l’émotionnalisation (de même que le débat d’hier) sans tenir compte des éléments objectifs liés à la question posée par le débat :

    1) Peut-on tout dire ? Oui. Dans un démocratie, on peut tout dire, et en l’occurrence, deux textes s’appliquent directement à notre démocratie : la Constitution (art. 19) et la Convention européenne des droits de l’Homme (art. 10). Ce dernier définit d’ailleurs les limites et les restrictions possibles à ladite liberté : « L’exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire. » (art. 10§2)

    Ainsi, dans la mesure où l’on n’appelle pas au meurtre, on ne menace pas l’intégrité physique ou morale d’un individu, on ne diffame pas, etc., il est impossible d’invoquer une autre limite à la liberté fondamentale de s’exprimer en démocratie.

    En partant de ce constat, il convient de re-répondre objectivement à la question posée dans le film/débat de M. Mukuna : peut-on débattre avec Dieudonné ? Oui, oui, et encore oui. Et ce, que l’on soit d’accord ou non avec ses idées. Comme l’a si justement rappelé M. Englebert hier, l’adoption de lois condamnant les propos racistes (ne contenant aucune incitation à la haine raciale, ou autre disposition prévue par l’alinéa suscité, j’entends bien) en tant que tels est un échec. S’il s’avérait qu’un individu n’aimât pas les personnes de couleurs noirs… eh bien, il devrait pouvoir leur dire. Et inversement. Le problème se pose lorsque, sur la base de ce sentiment, on en vient à nuire à l’intégrité physique ou morale d’un individu de couleur noir.

    Mais bref, je digresse, revenons-à Dieudonné : oui, on peut débattre avec l’humoriste, et ce, que l’on aime ou non ses propos, idées. Quel intérêt existe-t-il sinon au débat, dans la mesure où la censure implique que l’on débatte uniquement avec des personnes dont nous partageons les idées ?

    Concernant le débat et son organisation à proprement parler : médiocre. Pourquoi ? Parce que ce débat a justement été censuré et qu’il a fallu attendre des mois avant qu’il puisse enfin avoir lieu, conformément au principe de libre examen et de liberté d’expression. Censuré par qui ? Par des personnes affichant une étiquette sioniste et pro-israélienne – j’insiste sur ces notions, car il n’est pas nécessairement question de personnes de confession juive, mais bien d’individus qui se positionnent dans le débat du conflit israélo-palestinien comme étant des soutiens à Israël. Heureusement, le débat a tout de même eu lieu. Mais à quel prix ? Au prix de la subversion : M. Kotek a monté une petite vidéo diffusée au début du débat. Il en a le droit, merci – encore une fois – à la liberté d’expression. Le problème, c’est qu’il a interdit que les autres intervenants ne puissent visionner ce montage au préalable, et ainsi argumenter sur la base d’éléments qu’ils ont pu analyser. En quoi cela est-il subversif ? M. Kotek a conditionné sa présence sur cet élément. Ainsi, M. Kotek n’aurait pris part au débat qu’aux seules conditions qu’il puisse diffuser ce montage et que les autres ne l’aient pas vu ! C’est regrettable, surtout dans un cadre « libre exaministe ».

    Toutefois, en voyant la vidéo, on comprend mieux : il s’agit d’un montage digne des vidéos propagandistes (quelles que soient leurs origines) et prosélytes que l’on trouve sur youtube ou dailymotion. De fait, elle souffre des mêmes couacs : décontextualisation, message univoque et clair, qualité médiocre, réduction, etc. De la part du jeune adolescent de 17 adepte du café du commerce, ce ne serait pas surprenant. Mais je dois admettre que lorsque M. Kotek présente cette vidéo pour quelque chose de « sérieux », voire de « preuve », je suis perplexe.

    Ensuite vient le tour de M. Mukuna : il critique – à juste titre – la décontextualisation totale du montage, mais ne profite pas de ses quinze minutes pour exprimer son opinion sur la liberté d’expression.

    Je ne reviendrai pas sur Englebert, si ce n’est pour dire qu’il a dit quelques petits trucs intéressants, mais dans l’ensemble, c’était du « je ne me mouille pas » tout en essayant de donner l’impression qu’il était très à l’aise. Il a suivi une ligne de conduite consensuelle qui, si elle ne sert à rien dans le débat, s’avère utile pour ne s’attirer les foudres de plus ou moins personne.

    Le quatrième et dernier intervenant fut Souhail Chichah. Je ne le connaissais pas très bien, mais avais une image assez négative à son sujet, en raison de ses propos par à d’autres sujets récents. Je fus donc surpris de voir un orateur et un rhétoricien très habile – il convient de rendre à César… n’est-ce pas ? Quid du fond ? Intéressant, car il était principalement parsemé de citations (souvent d’auteurs/penseurs juifs). Cependant, il était souvent dans le sarcasme et la plaisanterie (rhétorique). Je pense que son intervention aurait gagné en crédibilité s’il s’était contenté d’une analyse pédagogique. Cela étant dit, il n’a tenu aucun propos antisémite, même s’il a parlé de juifs « sales » de l’époque de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, les juifs étaient traités comme des citoyens de seconde zone et vivaient souvent dans une situation précaire, compte tenu du « traitement de faveur » qu’ils subissaient durant le régime nazi ou celui de Vichy. Et il a établi le rapport entre cette image et celle des Roms et autres communautés de plus en plus discriminées aujourd’hui. Il est donc nécessaire de resituer ces propos dans leur contexte, car il ne fut nullement cas d’antisémitisme, cessons de brandir ce mot sacralisé chaque fois que l’on mentionne le mot « juif ». Le but de M. Chichah était de véhiculer un message sous sa forme imagée.

    En conclusion, le débat, dans son ensemble, était très moyen. Saboté à plusieurs reprises par Madame Teitelbaum et certains de ses amis, qui ont appelé à un moment à évacuer la salle, avant de revenir (voyant que leur appel était vain) et de se présenter comme libre exaministes ouverts au débat.

    Quant à l’agression de M. Koksal, je suis tout simplement outré, mais pas surpris. Je regrette d’ailleurs qu’il ait effacé certaines images sous la contrainte, et j’espère sincèrement qu’il prendra certaines mesures afin de poursuivre légalement les pauvres cons (y a pas d’autre mot !) qui, faute d’intellect digne de ce nom, en sont venus aux mains.

    Ignorant

    21/09/2010 at 8:50

  20. Galaad-Galaad, en plus de faire les petites mains (très petites!) d’Israël, tu t’acoquines avec la faferie de  » Les Résistants » (on y retrouve ta laborieuse rédaction qui vaut deux sur vingt!). C’est vrai que c’est une vieille tradition que l’alliance du sionisme avec le nazisme (Ah Eichman!), et tu participes merveilleusement du « revival » mon Galaad-la-joie (sais-tu que le « nègre » de Pétain était juif?)… Tu aspires sans doute à remplacer Libermann, ministre de la « seule-démocratie-au-moyen-orient-qui-a le-droit-de-se-défendre », fait vite car pour elle ça sent le sapin…

    Parménide

    21/09/2010 at 9:51

  21. L’interview de Mukuna… exactement la même rhétorique perverse que Dieudonné. Quand on reproche à Dieudonné sa collaboration avec Faurisson, il répond que ce dernier nie Gorée et que personne ne le lui reproche… Quand on dit « antisémitisme » (ou « négationnisme ») à Mukuna, il répond qu' »il y avait des Juifs impliqués dans la traite ». Le rapport : aucun. Si ce n’est que ça lui permet de se défiler tout en révélant le fond de sa pensée : 1° des Juifs ont été impliqués dans la traite donc les Juifs (tous les Juifs, les Juifs d’aujourd’hui) sont des esclavagistes (et peut-être bien des génocidaires) 2° on a le droit (et sans doute à ses yeux d’antisémite et de négationniste le devoir) de « poser des questions » sur le génocide nazi des Juifs.
    Bien sûr, les Juifs qui s’opposeraient à ce qu’on s’interroge « sereinement » (à la manière scientifique dont Faurisson et Dieudonné le font) sur le génocide de leurs familles sont des « hystériques ». Cette bonne vieille hystérie juive… C’est certainement là le jugement d’un « journaliste professionnel ».

    antifaf

    21/09/2010 at 9:53

  22. L’âne frotte l’âne…

    Parménide

    21/09/2010 at 9:54

  23. Antifafounet, montagne de bêtises,

    Ferme-là…physiquement! Cela nous fera des vacances….

    P.S. : le port de la kippa et interdit dans les forums … (lol)

    Moloy

    21/09/2010 at 10:00

  24. Mon steffinou, tu as des problèmes avec ta sexualité? Mais exprime toi? Dis-nous tout? A ce stade (anal?), je te conseille la Thaïlande où tu pourras te faire plein d’amis dans « l’armée la plus morale du monde », les soldats israéliens, comme Houellebecq, adorent la Thaïlande, devine pourquoi?

    Zobi

    21/09/2010 at 10:34

  25. le prêcheur de vertus « muslim marocain » Rachid z (ça vaut autant que sioniste, non hein?) ne peut s’empêcher d’être ici aussi vulgaire que le furent certains intervenants en salle puis dans l’enflure de commentaires pour/contre sur ce fil du blog MK.

    haro sur les vulgaires, de Dieudonné et bien d’autres, en dépit des propos fumeux d’un docte prof J.A. qui ne vit pas les conséquences sociales des incitants médiatiques dont usent tous les sournois et les agents d’extrêmes pour dévoier les jeunes malléables dans notre société en forme de showbizz équivoque.

    NB au Rachid z : je ne suis ni juif ni sioniste , mais vos manoeuvres prosélytes tenues sur campus ULB déroutent de plus en plus l’institution de sa mission première : soit L’EDUCATION des masses, sans vouloir les orienter comme cela se pratique depuis des années.
    = Education que nous payons de nos deniers = pour singulièrement accroître la proportion de glandeurs finissant en doubleur/trisseurs protégés par le syndicalisme de la FEF et derrière elle un certain parti (PS pour ne pas le nommer). Shit sur les déviants en tous genres et confessions!

    Séba

    21/09/2010 at 11:03

  26. David, mon David,
    C’est surtout ta bêtise qui est hallucinante! « Name dropping »* pour cacher le vide sidéral qui te tient lieu de « pensée », et l’on ne peut pas dire que tu ne sois le meilleur ambassadeur pour l’ULB. J’en ai vu beaucoup des crétins, verbeux et vides, comme toi dotés d’un diplôme obtenu à l’arrache, grâce aux pistons à papa, et qui sont persuadés d’être des intellectuels…Et puis, surtout, cesse de citer à contre emploi, Orwell, dans ta bouche il a comme un gout de cadavre et il n’a pas mérité ça…

    *Qui ressemble tant aux « listes » de tristes mémoires!

    Vischnu

    21/09/2010 at 11:27

  27. Ignorant est décidément le moins ignorant de vous tous !

    Héraclite

    21/09/2010 at 11:33

  28. Non Séba, tu n’es pas juif, tu es juste un gros con décérébré de Libéral… Et le temps ne fait rien à l’affaire!

    Sebi

    21/09/2010 at 11:45

  29. Tiens à propos de grossièreté et de racisme, voilà ce qu’on pouvait lire sur le mur Facebook de Viviane Teitelbaum, il y a quelques heures… : « Grace à notre democratie et à notre tolèrance les islamiques on touvé leur paradis chez nous .En Italie on dit: « à faire du bien aux cochons… ». La merde mahometaine avance! »(sic)
    Ses propos tombent sous le coup de la loi!

    Salomon

    22/09/2010 at 12:26

  30. Le seul commentaire pertinent de ce « forum » est celui de GP Tonnelier, avec lequel je suis entièrement d’accord, « Je trouve inadmissible de s’en prendre physiquement à un journaliste en le menaçant physiquement pour l’empêcher d’accomplir son travail en toute tranquillité et en toute indépendance. », le reste n’est qu’enculage de mouches, tout a déjà été dit sur Monsieur Mbala Mbala et ses accointances lepénisto-iraniennes d’un côté, la cinquième colonne israélienne (Teitelbaum et le CCOJB e.a.) de l’autre.

    S’il y a eu menace avec condition (effacement de photos par un journaliste), il y a infraction pénale mais aussi une grave atteinte à la liberté d’action des journalistes, auquel cas l’AGJPB a-t-elle été saisie et pl

  31. Le seul commentaire pertinent de ce « forum » est celui de GP Tonnelier, avec lequel je suis entièrement d’accord, « Je trouve inadmissible de s’en prendre physiquement à un journaliste en le menaçant physiquement pour l’empêcher d’accomplir son travail en toute tranquillité et en toute indépendance. », le reste n’est qu’enculage de mouches, tout a déjà été dit sur Monsieur Mbala Mbala et ses accointances lepénisto-iraniennes d’un côté, la cinquième colonne israélienne (Teitelbaum et le CCOJB e.a.) de l’autre.

    Puisqu’il y a eu menace avec condition et violences légères, il y a infraction pénale mais aussi une grave atteinte à la liberté d’action des journalistes, auquel cas l’AGJPB a-t-elle été saisie et plainte au pénal va-t-elle être déposée?

    En fait, je crois que le contenu de la dépêche de Parlemento suffit pour entamer un pv d’office, pas besoin de plainte. Je vais personnellement veiller à ce que cela soit fait dès ce mercredi, le pv sera envoyé au Parquet avant la fin de la semaine.

  32. Cher Ignorant,

    Merci pour votre critique. Une remarque cependant. Les Juifs vivant en Belgique lors de ces sombres années etant dans leur grande majorité (90 à 95% selon les sources) des immigrés de l’est. Exilés ou sans-papiers de l’époque (la Belgique n’accordait en effet pas l’asile au Juifs fuyant le nazisme), ils vivaient de petits métiers ou travaillaient dans l’industrie lourde. Ils portaient bien certaines caractéristiques qui sont celles de certains immigrés d’aujourd’hui (ss papiers, rites particuliers, attachement à la religion, pauvreté, méconnaissance de la langue, mise à l’index sociale, etc). C’est ce // que j’ai voulu faire pour introduire le concept d’ « antisémitisme généralisé » développé par Balibar & Walerstein.

    Bien à vous,

    Souhail Chichah

    Anonyme

    22/09/2010 at 12:44

  33. Comme enculeur de mouches, tu te poses là mon cher Pierre-Yves, toujours est-il que la « menace » que tu évoques vient du Clan Teitelbaum, petit détail qui a lui seul permet de démonter ton curieux parallélisme…

    Zobi

    22/09/2010 at 1:48

  34. Je remarque pour beaucoup d’entre vous à travers les interactions du débat qu’il y a une richesse dans le vocabulaire et dans la construction rhétorique de vos propos qui vous ferait presque passer pour des gens intelligents.

    Moi je ne le suis pas. Je le sais.

    Mais j’aimerais dans toute mon humilité vous faire comprendre que notre seule erreur à tous est de croire en la religion, de croire en la notion de race, de croire que les différences sont des obstacles et que pour les éviter il faut former des groupes de gens qui se respectent PARCE QU’ILS se ressemblent !!! (conformisme)

    N’est ce pas triste et étonnant d’entendre des personnes vertueuses (en apparence) cracher du venin sur une autre ethnie, une autre appartenance religieuse, une autre foi?
    Parfois j’imagine un père de famille qui croit profondément en Dieu, et qui rigole de son fils de 6ans parce que lui croit au père Noël…….

    Beaucoup d’entre nous sont comme ce père qui rigole de son fils, ou comme ce fils qui a choisi de croire en autre chose.

    Apprenez à désapprendre. évoluez et souvenez vous que même le plus grand ignare sait que l’idée de base des religions (du moins je prie pour) était d’unir les peuples autour d’un certains nombre de règles qui permettent de vivre en harmonie en société.

    Kevin

    22/09/2010 at 2:26

  35. L’ULB est réellement devenue une fange immonde où se mêlent la lie de ce monde….triste mais prévisible depuis des années des dérives !

    Olivier

    22/09/2010 at 3:55

  36. PYL d’accord avec Tonnelier ?

    Putain, l’axe rouge-brun en pleine action. Appelez vite Vivianne

    Name

    22/09/2010 at 6:26

  37. À PYL : Je vous rejoins entièrement, et c’est précisément la question que je posais en fin de commentaire : va-t-il y avoir des suites à ce dossier ? Car permettre cette agression sans lancer les poursuites judiciaires qui sont de mise, c’est tout simplement cautionner que ce type de scandales se reproduise à l’avenir. C’est inadmissible et j’exhorte Mehmet Köksal à prendre les mesures qui conviennent. D’autant plus qu’il y avait des témoins.

    À Souhail : Je ne juge jamais les individus, mais leurs actes et leurs paroles. Cela dit, cet examen se fait en corrélation avec les précédents écrits ou propos de ces mêmes personnages. C’est pourquoi, je répète, votre intervention fut une surprise, car en raison d’autres propos tenus à l’occasion de sujets divers, je m’attendais à quelque chose bien en deçà du discours que vous avez tenu. Quoi qu’il en soit, j’ai bien compris cet aspect-là de votre message, et suis d’autant plus curieux de lire Race, Notion, Classe.

    En revanche, si ces propos, décontextualisés, choquent, j’ai du mal à comprendre l’absence de réactions vis-à-vis du commentaire de Kotek, qui a un intervenant belge (dont les parents ont immigré du Maghreb) : « Vous venez d’un pays… » ; nous n’aurons pas entendu la suite, car lors de la conférence même, ces propos ont été clairement réfuté par l’assemblée. Heureusement !

    Ignorant

    22/09/2010 at 9:14

  38. Procédé révisionniste classique : balancer des « informations » partielles et décontextualisées. Il n’y a jamais eu « d’alliance » entre sionisme et nazisme mais un accord temporaire portant sur l’immigration des Juifs d’Allemagne (sans doute « Parménide » aurait préféré qu’ils finissent gazés). Quant au « nègre » de Pétain, il s’agit d’Emmanuel Berl qui a rédigé deux (2 pas 3) discours de Pétain en juin 40 avant de rompre avec celui qui était à ce moment-là l’idole de quasiment toute la France.
    Voilà pour les faits, quant au fond : discours antisémite (dans sa nouvelle version qui fait des Juifs des nazis) génocidaire et immonde (« ah Eichman »et « Israël sent le sapin »)

    antifaf

    22/09/2010 at 9:17

  39. Sur ce blog, les antisémites ont la parole. Les nazis sont de retour.

    antifaf

    22/09/2010 at 9:19

  40. La description sociale des Juifs vivant juste avant la seconde guerre mondiale en Belgique est globalement erronée. Exilés ou sans papiers est sans signification. Ils ne se sentaient pas exilés car partis de pays qui les discriminaient. La grande majorité étaient « en règle ». Une infime minorité travaillaient dans l’industrie lourde. La majorité étaient artisans et petits commerçants et il est difficile de qualifier ces occupations de « petits métiers ». On veut ici absolument identifier le destin des immigrés discriminés d’aujourd’hui à celui des Juifs d’avant-guerre et du temps de guerre (il y a bien sûr des parallèles nombreux à effectuer – voir la question de la xénophobie d’Etat qui a conduit à la collaboration des administrations à al déportation des Juifs). La rhétorique de actionnée ci-dessus n’a qu’un seul but : s’accaparer le nom de Juif et en dépouiller les Juifs eux-mêmes renvoyés à une abomination sioniste assimilée au nazisme génocidaire des Juifs. Les Juifs étant devenus des nazis (après avoir été des esclavagistes), la place est libre pour les nouveaux Juifs à la Chichah. Il reste un obstacle : les Juifs ne vont pas se laisser faire.

    antifaf

    22/09/2010 at 9:29

  41. Mon antifafounet,
    tu trouves pasqu’ils sont partout ces antisems? je suis sur qu’ils conspirent lors de sabbats dans lesquels ils dévorent des enfants kasher…(lol)

    Moloy

    22/09/2010 at 9:37

  42. L’impayable antifafounet!
    Voilà qu’il renoue avec les pires poncifs antisémites*, en les acclimatant au goût du jour, les juifs seraient donc des « rentiers »! Mais leur rente serait lacrymale (symbolique donc!)… Et, à l’entendre, ils auraient une peur panique de se faire chouraver ce petit pécule par des « néo-juifs », les Musulmans d’Europe sans doute (ces sémites de substitution)! Pour parler comme Audiard, c’est « Touche pas au grisbi, salope »! Voila qui est intéressant….

    * Qui ça étonne encore pour elui qui connait l’histoire du sionisme, dont la « haine de soi » est le véritable ressort!

    Parménide

    22/09/2010 at 10:20

  43. Je ne parle pas d’interdiction. Je suis un véritable opposant à toutes les lois limitant la liberté d’expression en vigueur en France et en Belgique (sur ce sujet je suis très anglo-saxon). La juridicisation exponentielle du débat public a quelque chose d’effrayant et malheureusement, on est allé tellement loin que je vois mal comment on pourrait faire marche arrière.A partir de là, j’essaye d’être cohérent et bien que je trouve les provocations et le militantisme de Dieudonné absolument abjects (le sommet étant son « sketch » avec Faurisson sur l’affaire Polanski qui est pour moi un concentré insupportable d’antisémitisme et qu’on ne vienne pas me parler ici d’inflation sémantique car si ce sketch ne peut être qualifié d’antisémite alors rien ne peut l’être), je reste persuadé que la place de ce débat est ailleurs que dans les tribunaux. Une interdiction de Dieudonné serait un très mauvais signal démocratique et je suis à ce propos soulagé que sa liste guignolesque des élections européennes n’ait pas été interdite (quel plaisir d’ailleurs que d’observer son score microscopique). Je note néanmoins que Dieudonné, l’apôtre de la liberté d’expression, est loin d’être le dernier à utiliser les tribunaux. Bel exemple de cohérence. Je maintiens donc que Dieudonné n’est pour l’instant pas interdit. Il n’est pas non plus interdit d’antenne sur le service public vu qu’on le voit de temps en temps chez Taddei. Par contre, j’admets qu’il est boycotté par la plupart des medias et des Universités. Ce n’est pas une interdiction. Dieudonné reste libre de sortir toutes ses diatribes blessantes et mensongères mais il faut accepter que les différents présentateurs et producteurs médiatiques restent libres eux aussi de ne pas inviter des gens qui les dégoûtent. De la même manière, je persiste à dire que la place donnée par l’ULB à un tel tribun obsédé par les juifs et le complot sioniste n’est vraiment pas à son honneur. La liberté d’expression est loin d’être la seule valeur de l’ULB. Sinon des négationnistes, des évêques opus déistes ou des leaders de mouvements racistes auraient déjà eu depuis longtemps une tribune dans notre Alma Mater.

    David

    22/09/2010 at 10:27

  44. Tu ressembles beaucoup, mon antifafounet de cirque, à ces juifs qui lui (Hannah Arendt) crachaient au visage dans les rues de New York! Comme tu ressembles à ces juifs extrémistes qui poignardèrent Spinoza en pleine rue!

    Parménide

    22/09/2010 at 11:18

  45. Cher Ignorant,

    Je vous suggere également le texte infra dont je vous joins l’intro infra. « Je ne juge jamais les individus, mais leurs actes et leurs paroles. Cela dit, cet examen se fait en corrélation avec les précédents écrits ou propos de ces mêmes personnages.  » Et si nous profitions de l’occasion pour lever tout malentendu en nous mettons d’accord..sur l’objet de ntre désaccord éventuel?

    Bien à vous,

    Souhail Chichah

    « Dans une série d’essais remarquables des années 1940, Hannah Arendt – à partir des travaux de Max Weber et de certaines intuitions fulgurantes de Bernard Lazare – a proposé d’analyser la condition juive en Europe moderne, notamment en Allemagne, comme celle d’un peuple paria. Le concept de « paria », qui désigne à l’origine les plus basses castes en Inde considérées comme « impures » ou « intouchables », a été reformulé, au cours du XIXe siècle, pour désigner en Europe les groupes ou catégories sociales discriminées, exclues, méprisées ou opprimées. Le sociologue Max Weber définissait les Juifs en Europe comme un pariah Gastvolk, un peuple-hôte paria, c’est à dire un groupe héréditaire, dépourvu d’organisation politique autonome, caractérisé par des « privilèges négatifs » associés à un rôle économique particulier ; un peuple paria est donc un peuple-hôte vivant dans un environnement étranger, dont il est séparé rituellement, légalement ou de facto – ce qui correspond, selon Weber, à la situation des juifs en Europe1. » Michael Löwy in « Le concept de « paria conscient » chez Hannah Arendt, et le cas des intellectuels juifs d’Europe centrale ».

    Souhail Chichah

    22/09/2010 at 11:34

  46. Quand on accole le terme « Historien » à celui de « Joel Kotek » , c’est comme si l’on obligeait Fernand Braudel à faire des saltos arrière dans son caveau mortuaire!

    Ibn Khaldoun

    22/09/2010 at 11:35

  47. Nième AVIS : unc hoix du thème et un déroulement grotesques, clownesques.
    Bravo les activistes de tous les extrêmes peuplant ces *Cercles* de toutes les ignominies! On y voit (séquence Youtube) un public TRES clairsemé (preuve de?), et ces incessantes gesticulations au panel, accompagnées par nombre de contestations de la part du public (que l’on écarte ou repousse pour non-participation).

    Ce clown *Souhail Chichah* (un chercheur en coloris de merde?) joue-t-il de sa feuille blanche souillée d’idéologie et de mots trompeurs pour donner un semblant de crédibilité à ses manigances? *Shitlalah* lui conviendrait mieux comme patronyme, à lui et des bandes de faux chercheurs et soi-disant profs (sociologie, politicomanie & conneries juxtaposées) le tout peuplant les couloirs ad nausea l’Institut Janne!
    Un clown tel le Dieudonné (un prénom de merde) captive les foules de connards peuplant ses shows. ULB se prête à être ici la scène d’un clown-business immonde.

    whafwhaf

    22/09/2010 at 11:56

  48. Cher Ignorant,

    J’oubliais. Pour une description de la condition juive sous l’occpation nazie et une refelxion sur le devenir de la « communauté » juive de Belgique , je vous conseille vivement le témoignage exceptionnel que nous livre Marcel Liebman dans son autobiographie « Né Juif ».

    Bien à vous,

    Souhail Chichah

    Souhail Chichah

    22/09/2010 at 12:11

  49. whafwhaf, comme tu portes bien ton nom, ton message n’est qu’un long aboiement (à la lune? et à la lune de qui?)…

    Diogène

    22/09/2010 at 12:12

  50. Comment ça je m’acoquine avec « la faferie de les Résistants »? Je n’ai entendu que vaguement parler de ce groupe avec lequel je n’ai aucun lien ni aucune affinité. J’ai accepté l’invitation d’Aldo-Michel Mungo (qui d’après ce que j’ ai lu en fait partie) parce qu’il avait plusieurs de mes contacts dans ses amis (dont Nadia Geerts) et surtout parce que j’accepte à peu près tous les ajouts.

    Enfin tu me caricatures très mal car je ne peux pas blairer Liebermann ou Netanyahou, et bien qu’Israël soit une démocratie je suis à 100% contre la colonisation de la Palestine et la politique de ce dernier. Donc renseignes-toi un peu mieux sur les gens avant de raconter n’importe quoi sur eux.

    Galaad

    22/09/2010 at 5:19

  51. Bonne blague…. On sait tous que la plus grosse fiotte de tous les temps était Mahomerde et son gendre Ali….

    druide

    22/09/2010 at 6:56

  52. “Voici mon propre compte-rendu que j’adresse particulièrement à Souhail Chichah et ses amis racistes (Mukuna, Dieudonné, …) et fascistes (Rachid Zegzaoui notamment)…” :
    Que de préjugés, que d’ignorances !
    Oui, en ce qui me concerne, parfois, il est vrai, je reconnais adopter, comme tout le monde, une posture digne du fascisme, comme vous dites, mais je m’étonne vraiment qu’à l’ULB ou ailleurs, il existe encore de tels ignorants qui osent se croire animés que d’un infaillible esprit de raison. Je ne prône pas une conduite raciste mais j’avoue que nier que la créature est également (pour ne pas dire essentiellement) animées de sentiments, de sensations racistes relève de l’obscurantisme. Prenons seulement conscience que le racisme comme le fascisme sont des phénomènes naturels, contrairement à ce qu’on nomme l’antiracisme et c’est justement parce que je n’ignore pas que le fascisme (ou le racisme) est intrinsèque à l’individu que je veille à me conformer à la volonté du Créateur et donc à accomplir mon Jihad nafs et je me fiche de ce qu’en pensent ces arogants « vertueux » que sont le Mrax, le Centre pour l’Egalité, l’ULB, le consistoire, le CAL, ou je ne sais quelle autre officine prétendument « libre » exaministe !

    Rachid Z

    22/09/2010 at 8:29

  53. Merci, M. Chichah.

    J’espère trouver le temps de m’adonner à ces lectures.

    Puisque ce n’est pas le débat ici mené, je ne souhaite pas digresser, mais pour répondre – très brièvement – à votre question, je dois tout d’abord reconnaître que je ne vous connaissais de nom jusque récemment.

    Or, récemment, j’ai eu vent de votre position sur la plainte d’un groupe de réflexion constitué notamment de musulmans à l’encontre d’un groupe de radicaux musulmans qui avait lancé un appel à la haine en réponse au même type d’appel à la haine que constituait l’autodafé qui a tant fait couler d’encre aux États-Unis.

    Par conséquent, je fus fort surpris de votre analyse et de votre habileté rhétorique lundi soir. Je vous ai d’ailleurs félicité sur place. Et je maintiens que c’était un discours intéressant (même si un peu plus de sobriété aurait été appréciée), indépendamment d’autres déclarations que vous auriez pu faire.

    Enfin voilà, merci encore pour les ouvrages, je tâcherai d’y jeter un oeil.

    Bien à vous.

    PS : Mehmet, vas-tu nous tenir au courant au sujet de cette agression ? Il faut impérativement réagir et ne surtout pas laisser couler !

    Ignorant

    22/09/2010 at 8:36

  54. Et n’oubliez pas les aventures trépidantes de JoJo l’historien, alias Joel Kotek :

    http://bougnoulosophe.blogspot.com/2010/09/joel-kotek-tel-quen-lui-meme.html

    Nobo

    22/09/2010 at 9:00

  55. Moi, ce qui me fait plaisir à voir, c’est l’auditoire du Janson au 4/5 vide. C’est bien la preuve que les gens ne sont pas dupes. On dirait que seul les excités des 2 bords étaient présents, prêts à en découdre. Dommage que l’ULB se soit laissée être leur champ de bataille.

    Oregayov

    22/09/2010 at 9:59

  56. Cher Ignorant,

    Merci pour réponse. A l’occasion, envoyez-moi un mail et nous enterrerons cette histoire de plainte de VM autour d’un verre ;-)

    Merci pour la courtoisie de l’échange.

    Bien à vous,

    Souhail Chichah

    Anonyme

    22/09/2010 at 10:04

  57. Merci de reconfirmer l’opinion que moi et bien d’autres avons sur vous. Ce qui est bien avec vous c’est qu’il suffit de vous laisser parler pour découvrir votre idéologie fasciste et nauséeuse. Aucune subtilité, aucun double langage, vous allez droit au but et c’est ce que j’aime chez vous. Continuez dans ce chemin vous irez loin (genre l’Iran ou l’Arabie Saoudite, deux destinations où vous devriez vous plaire).

    Galaad

    22/09/2010 at 10:14

  58. Galaad-Galaad,
    On ne put pas te laisser tout seul deux minutes, sans que tu lâches une volée de conneries. L’Arabie Saoudite c’est l’allier par excellence d’Israel et les Ibn Saoud se sont VOS fils de pute, ils sont dans le camp des gentils… Alors on ne crache pas dans la soupe saoudienne, mon sioniste à la culotte courte… Décidément , les cours de Hasbara sont de plus en plus faibles, ça sent le sapin pour la seule Ethnocratie du Moyen-Orient!

    Parmenide

    22/09/2010 at 10:46

  59. Y ‘avait quoi sur TF1 mon beauf ulbiste? Une endemolerie?

    Sysyphe

    22/09/2010 at 10:48

  60. Vivement le prochain débat à l’ULB: Hani Ramadan vs Gabriel Ringlet, le tout modéré par Enrico Macias. Le compte rendu subjectif de cette conférence sera fait par l’inénarrable Thierry Meyssan.

    Grand Terrain de Nulle Part

    22/09/2010 at 10:54

  61. Et à quand un débat à ULB : le grand rabbin de France et Elisabeth Levy, le tout modéré par Arthur. Le compte rendu subjectif de cette conférence sera fait par les impayables Finkielkraut et Zemmour?

    Tout petit d'ici

    22/09/2010 at 11:22

  62. « Tout petit d’ici », ton débat ne propose qu’un échange entre des personnes d’origine juive. Tu oublies donc notre cher principe de base : nous vivons dans une formidable société multiculturelle qui ne cesse de nous enrichir par des débats entre les différents intéressés d’origines diverses!
    Mets Filip Dewinter ou Youssef Al Quardawi comme modérateur de ton débat, et le tout passe comme une lettre à la poste pour l’ULB…

    Grand Terrain de Nulle Part

    22/09/2010 at 11:32

  63. Brillante idée, mais personnellement j’aimerais plutôt que l’on invite Ovadia Yosef, Youssef Al Quaradawi et Richard Williamson afin d’avoir une table véritablement œcuménique! Je propose Robert Faurisson comme modérateur afin de représenter la minorité athée.

    Envoyons vite cette demande au Cercle du Librex, qui ne devrait pas refuser vu sa volonté indéfectible de promouvoir la liberté d’expression au sein de l’ULB!

    Galaad

    22/09/2010 at 11:39

  64. L’imagination antisémite est manifestement devenue sans bornes. Construite ici sur la rancune, la frustration, ce qu’on a appelé ailleurs « la concurrence des victimes » mais qui n’est que de la « jalousie » déplacée face non pas à une « rente » (les antisémites ne peuvent penser que « argent » quand ils entendent le nom Juif) mais face au fait que les Juifs (avec les Tsiganes) ont été et restent les victimes d’un génocide commis ici en Europe, génocide dont Etats, administrations et parfois populations ont été les acteurs, les complices ou les témoins passifs. Jalousie (et frustration concomitante) déplacée car les tourments des uns doivent être reconnus pour ce qu’ils sont et non pour ce que ceux des autres sont.
    Quant au sionisme, il ne sert ici que d’alibi de projection à Parménide l’antisémite – à l’imitation de Dieudonné et consorts.

    antifaf

    22/09/2010 at 11:43

  65. Bahahaha qu’ils soient les alliés d’Israël, du pape ou de je ne sais qui je m’en lave les mains mais alors là, à un point tel que j’utilise du détergent. Parmenide, il se trouve que j’ai la mauvaise habitude de postillonner quand je parle donc je crache sur à peu près toutes les soupes qui se trouvent autour de moi. C’est ce que l’on appelle avoir un esprit critique. En tout cas, amuse-toi bien à déjouer les nombreux complots concoctés par la mafia judéo-maçonnique, avec l’aide des sionistes et des néoconservateurs américains.

    Galaad

    22/09/2010 at 11:46

  66. Très bon débat en perspective, Galaad!

    Ovadia et le Quardawi, commenceraient par « gloser  » sur la proximité des prénoms Yosef et Youssef. Williamson se sentirait un peu mis à l’écart. Puis, le sujet israélo-palestinien, arrivant inévitablement sur le tapis, ce dernier se rapprocherait de Al Quardawi pour chanter avec lui en coeur : « les Juifs sèment la corruption sur la terre et Allah n’aime pas les corrupteurs! ». Sur quoi Faurisson (ayant beaucoup appris à l’école de théâtre Dieudonné) ferait un petit numéro pour illustrer la chose.
    La soirée se terminerait par une sorte de prière oecuménique, Williamson lisant un passage du Coran, tandis que Al Quardawi récite  » Le cantique des cantiques » et que Ovadia Yosef sculpte dans un morceau de bois d’olivier une croix…

    Grand Terrain de Nulle Part

    23/09/2010 at 12:11

  67. Je vous le disais » ils sont partout », décidément le sionisme en plus d’être une variation du fascisme est une maladie mentale : le sioniste se hait en tant que juif, aussi croit-il (par projection) que tout le monde le hait en tant que juif et il en déduit donc l’univers entier lui en veut en tant que juif, ce qui le fait se haïr plus encore… La boucle est ainsi bouclée!

    P.S. : par exemple, « antifaf » est juif sioniste honteux! Mais tout le trahit…

    Anaxagore

    23/09/2010 at 12:11

  68. Aaaah L’ULB…et sa mouvance islamo gauchiste faite d’illuminés plus incultes les uns que les autres…. Et puis on s’étonne que cette « université » n’est reprise dans AUCUN classement vu son nivellement par le bas…..
    Les Juifs et les Israéliens ont encore de beaux jours devant eux…….Rien de consistant chez ces « belgos-musulmans » de basse classe….De l’ignorance, du révisionnisme, du négationnisme et surtout beaucoup de vulgarité…..

    Bern

    23/09/2010 at 12:15

  69. Et bien crache un bon coup dans cette fosse septique qu’est Israël, tu rendras enfin un service à l’humanité ! Et n’oublie pas de tirer la chasse…

    Parmenide

    23/09/2010 at 12:16

  70. C’est quoi ton problème Zobi??? Tout se ramène à l’anus dans tes posts….Toujours traumatisés par tes oncles qui t’ont bien sodomisé durant ton enfance???

    bern

    23/09/2010 at 12:18

  71. Monsieur Grand Terrain de Nulle Part, vous comptez les juifs, c’est que vous êtes antisémites…A moins que vous ne soyez un nazi reconverti dont Israël raffole tant !

    Tout petit d'ici

    23/09/2010 at 12:20

  72. J’ai été surpris lors de cette soirée des réactions de vierges effarouchées de Mukuna et Chicha après le visionnage du film de Kotek. ils n’ont pas pu le voir avant !
    Pauvres petits chéris immaculés. Mais bordel de merde, ces extraits , je les connais par coeur, il suffit de fréquenter les sites « La Banlieue s’exprime » du raffiné Moualek, ou les délicieux sites pro-dieudonné « Les Ogres » pour se les passer en boucle. Certains sont encore en ligne.

    Pour Mukuna, ces extraits sont décontextualisés. Mon dieu, comme c’est savamment dit. Décontextualisés !
    C’est exact, l’antisémitisme décontextualisé n’est pas un racisme, juste une vue de l’esprit. Car il faut toujours un contexte à la bêtise des gens, car sinin on pourrait les prendre au sérieux.

    Sacré Mukuna, mais qu’est ce qu’il atét faire dans cette galère ?

    Albert

    23/09/2010 at 12:23

  73. Ah les brillantes idées à Galaad-Galaad, je reconnais bien là cet humour de caserne, su fin, qu’on apprend dans les pissotières de Tsahal entre deux sodomies casher…

    Anonyme

    23/09/2010 at 12:26

  74. Il doit s’agir d’humanisme juif sans doute à la façon israélienne….

    Diogène

    23/09/2010 at 12:32

  75. Pour un psychopathologie du sionisme, consultez le Docteur Parmenide!
    C’est gratuit…

    Parmenide

    23/09/2010 at 12:37

  76. Et le rabbin Yitzhak Shapiro qui viendrait faire un streap-tease (kippafree) avec sa « Thorah du roi » en guise de suppositoire et en gueulant « à mort les gentils »!

    Zobi

    23/09/2010 at 12:52

  77. Et Bern tu veux que je te lise des pages de « Mein Kampf » avant de dormir?

    Bar

    23/09/2010 at 12:54

  78. Au fait, ces « agents en civil du “service de sécurité de la communauté juive” alias BESC (Bureau Exécutif de Surveillance Communautaire) » avaient-ils des signes distinctifs, des pins BESC par exemple ?

    Autre chose, le lien http://www.antisemitisme.be/site/homepage_fr.asp auquel renvoie le « Bureau Exécutif de Surveillance Communautaire » dans l’article. Le DNS de http://www.antisemitisme.be renvoie au Consistoire central israélite de Belgique et le « Bureau Exécutif de Surveillance Communautaire » n’a aucune existence juridique, au mieux c’est une association de fait dont La Libre Belgique disait en 2009 qu’il était en effet une « émanation du Consistoire israélite » .

    D’après ce que je trouve sur internet à propos de ce BESC, il ne semble pas s’agir du « service de sécurité de la communauté juive » mais d’un simple groupe qui recense les actes antisémites en Belgique. Sans vouloir mettre en doute les faits relatés dans le dernier paragraphe de l’article, je me demande s’il n’y a pas confusion avec le vrai « service de sécurité de la communauté juive », qui patrouillerait à Forest et à Uccle autour des synagogues et des écoles juives, mais je ne me rappelle pas s’il a un nom formel.

    Pierre-Yves Lambert

    23/09/2010 at 1:07

  79. Ironique quant on connait le surnom du philosophe dont tu t’es approprié le nom.

    Galaad

    23/09/2010 at 1:17

  80. Une merveilleuse soirée en perspective, avec le négationnisme comme élément rassembleur. Au diable l’universalisme, « communautarisme imposé par ceux qui dominent (sic) » dixit Souhail Chichah, nier l’Holocauste, voilà une manière nouvelle et efficace de rassembler les athées (Faurisson et ses amis), les musulmans (Qaradawi et les Frères Musulmans), les chrétiens (Williamson et les lefebvristes) et les juifs (Ovadia Yossef et Neturei Karta).

    Galaad

    23/09/2010 at 1:41

  81. A côté d’une dieudonneserie ulbiste, le niveau d’une endemolerie relève de l’élitisme intellectuel!

    Oregayov

    23/09/2010 at 7:56

  82. Voilà bien la « pensée » d’un beauf ulbiste!

    Sysyphe

    23/09/2010 at 9:59

  83. Gaalad n’interfère pas dans les discussions d’ adultes, Gaalad à la niche!

    Diogène

    23/09/2010 at 10:02

  84. Voilà sans doute des « arguments de fond »… Et toujours cette « figure » classique, récurrente de l’antisémite qui se trouve ses « bons Juifs de service »… en butte aux attaques des « mauvais Juifs », tous bien sûr sionistes. Pauvre Arendt! Et Spinoza poignardé? Et que vient-il faire dans cette histoire? Rien si ce n’est servir d’alibi, d’instrument.
    L’insulte est dans la tradition fasciste ou stalinienne. Les sbires des Dieudonné, Mukuna et Chichah sont des fascistes.

    antifaf

    23/09/2010 at 10:14

  85. Civilisé comme un sioniste!

    Les vidéo parlent d’elle-même…

    Ahuri

    23/09/2010 at 10:21

  86. « Aucune subtilité, aucun double langage, vous allez droit au but et c’est ce que j’aime chez vous.  » :
    Effectivement, contrairement à vous, j’évite de me laisser pervertir par je ne sais quelle fumeuse théorie humaniste ou libre-exaministe. Je me refuse de me laisser contaminer par vos mensonges, vos « subtilités » et ainsi participer à empoisonner la société de vos mécréantes «sagesses» puisqu’au regard de ma philosophie, de ma conception de l’homme, de ma croyance, ils est essentiel pour moi de me dépolluer l’esprit, de me désorienter de vos sataniques enseignements présentant un monde de singes intelligents où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil sauf le musulman qui sait que la lumière n’existe que parce qu’il existe également l’obscurité, que la vie n’existe que parce qu’il y a la mort, qui s’adonne à l’introspection (jihad nafs) justement parce qu’il ne reconnaît pas qu’il existe des êtres angéliques (antiracistes) et d’autres diaboliques (racistes) mais qui a conscience de son humaine condition, de sa réalité mi-ange mi-démon et donc qu’il est limité dans sa raison. Il sait que son existence sur terre est une succession d’épreuves qu’il se doit d’endurer car pour lui croire, c’est surtout ne pas sombrer dans le désespoir car il sait que le Créateur est miséricordieux. Ce que vous débitez, pour le musulman « pas gentil et pas beau », n’est que foutage de gueule !

    Rachid Z

    23/09/2010 at 10:29

  87. à Anaxagore et consorts en antisémtisme

    La boucle est en effet bouclée : le décryptage et la dénonciation de votre discours antisémite ne sont « évidemment » que le produit d’une maladie mentale juive (le sionisme)…. Le Juif lui-même antisémite, par ailleurs honteux d’être lui-même : le comble de l’antisémite moderne c’est d’arriver à s’imaginer que le vrai antisémite c’est le Juif lui-même. Sans doute pour se proclamer le vrai Juif (l’Eglise ne procédait pas autrement en se prétendant « Vrai Israël » ou l’islam en accusant les Juifs de falsification des Ecritures). On n’est jamais que dans la répétition archétypale. Et pour cela, il faut, revenons-y, quelques « bons Juifs » dont certains sont consentants ou « collaborants » comme les Neturei Karta mais dont la plupart – et c’est certain pour Arendt ou Liebman (dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’était pas sioniste) n’auraient jamais accepté qu’on se serve d’eux dans un tel contexte et pour une telle « cause ». Car on ne peut pas nommer « cause » ce fatras fasciste, antisémite et révisionniste vert-rouge d’une immonderie sans fond qui n’a pour point de comparaison que la sous-presse antisémite d’avant-guerre.

    antifaf

    23/09/2010 at 10:31

  88. Ça me dérangerait pas…..Ou même quelques pages du livre préféré des adorateurs de Mohamerde, la fiotte, « Le protocole des sages de Sion »….

    bern

    23/09/2010 at 10:37

  89. Au cas où vous douteriez de qui propage l’Islamophobie en Europe (et pourquoi?), il s’agit bien entendu de la racaille sioniste, ces fascistes du XXIème siècle! Pour cacher leur grand œuvre dans le Eretz Israel!

    Bar

    23/09/2010 at 11:58

  90. Rien de nouveau sous le soleil : « Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre époque, il y a dans l’état nouvellement créé d’Israel l’apparition du « Parti de la Liberté » (Tnuat Haherut), un parti politique étroitement apparenté dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social aux partis Nazi et fascistes.Il a été formé par les membres et partisans de l’ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation terroriste d’Extrème-Droite et nationaliste en Palestine. » (Einstein)

    Albert Einstein

    23/09/2010 at 12:07

  91. C’est malheureusement incurable….

    Riri

    23/09/2010 at 12:09

  92. Tiens c’est bizarre, la menace de mort proférée par des juifs sionistes (après le débat) ne fait pas couler l’encre des journaux belges, je me demande bien pourquoi…

    Ahuri

    23/09/2010 at 12:21

  93. Antifafounet, un Xanax? Le sionisme est une maladie mentale et Israël en est son produit bancal!

    Sysyphe

    23/09/2010 at 12:24

  94. En plus de crypto-sionisme , qui est un crypto-fascisme , Galaad souffre du « complexe de Massada » qu’on pourrait aussi appelé « syndrome de Calimero »! Ils sont TOUS* contre nous, c’est vraiment trop injuste….

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Massada

    *qui est le symptôme par excellence de cette maladie qu’est le sionisme…

    Parménide (thérapeute)

    23/09/2010 at 12:34

  95. @ a l’attention de Bébert, antirecontextualisationiste,

    « Si j’étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur. »
    (David Ben-Gourion Cité par Nahum Goldmann dans “le Paradoxe Juif”, page 121)

    « Ne nous cachons pas la vérité…. Politiquement nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. Derrière le terrorisme (des Arabes) il y a un mouvement qui bien que primitif n’est pas dénué d’idéalisme et d’auto-sacrifice…..”David Ben-Gourion : Cité page 91 du Triangle Fatidique de Chomsky qui est paru le livre de Simha Flapan “Le Sionisme et les Palestiniens” – page 141-2, citant un discours de 1938

    « Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais. Les vieux mourront et les jeunes oublieront… »
    David Ben-Gourion, dans son journal, 18 Juillet 1948, cité dans le livre de Michael Bar Zohar : “Ben-Gourion : le Prophète Armé”, Prentice-Hall, 1967, p. 157.

    Diogène

    23/09/2010 at 12:57

  96. La justice ?c’est juste une question de temps…. Et le temps est le meilleur allié de l’homme.

    http://lci.tf1.fr/monde/institutions/2010-09/flottille-les-experts-de-l-onu-intraitables-envers-israel-6075879.html

    Nadia.BHL

    23/09/2010 at 1:36

  97. Typique… de cette collusion pourtant théoriquement évitable entre antisionistes et antisémites. On leur parle des discours antisémites de Dieudonné, de son compagnonnage avec le chef de file des révisionnistes français, avec des antisémites obsessionnels, avec la fange de l’extrême-droite radicale française (Soral), avec Le Pen, etc… Le tout est public, accessible sur le net, diffusé par Dieudonné lui-même (Kotek n’y est pour rien). Et que « répondent »-ils : Israël, sionisme, Irgoun, etc. Mais rien évidemment sur ce qui n’est plus ou n’a jamais été des « dérapages » mais est devenu le « core-business » de Dieudonné. Parce qu’ils s’y retrouvent dans cet antisémitisme, ce révisionnisme, ce mépris des victimes du crime nazi.
    Leur camouflage antisioniste est donc transparent. Ajoutons que la cause palestinienne se passerait bien de soutiens aussi nauséabonds que ceux-là.

    antifaf

    23/09/2010 at 1:49

  98. Après tout, si ça peut vous faire plaisir: « comment est-ce possible que les gens ne se sont pas mobilisé en grand nombre pour assister à ce débat hautement important et d’un niveau intellectuel qui a fait augmenter le savoir et le QI de tous ceux qui y ont participé?? « 

    Oregayov

    23/09/2010 at 2:10

  99. Tout simplement parce que cette grande farce est un non-évènement.

    Oregayov

    23/09/2010 at 2:11

  100. Les extrêmes finissent toujours par se rejoindre: Dieudonné, supporter de l’extrême droite, soutenu par les extrêmistes de gauches.

    Oregayov

    23/09/2010 at 2:14

  101. Rachid Z, l’abus d’urine de chamelle nuit gravement à la santé mentale… Laves toi avec un peu de sable ou quelques cailloux, fais deux ou quatre génuflexions à la gloire de ton dieu lunaire, et demandes lui de te télétransporter en Arabie Saoudite (la patrie de tous les vilains petits canards).

    Grand Terrain de Nulle Part

    23/09/2010 at 2:19

  102. Mon antifafounet, hasbariste à culotte courte, tu t’es reproduit (en Oregayov) par scissiparité? Et tu fais les questions et les réponses…. N’ajoute pas la schizophrénie au mal qui te ronge (le sionisme)! Sois prudent!

    Parménide (thérapeute)

    23/09/2010 at 2:53

  103. C’est sûr qu’en comparaison d’une auto-mutilation d’un sionisite ou d’une timbrée (ah Marie Léonie!) pour faire pleurer dans les chaumières pendant le 20 h, c’est de la petite bibine. Ah l »humanisme sioniste, cela sent si bon le troisième reich!

    Ahuri

    23/09/2010 at 3:02

  104. Les antisémites à galons SS qui se lâchent sur ce blog feraient bien d’aller retrouver leurs complices en abomination sur les sites néo-nazis. Ils s’y sentiront « entre eux ».

    antifaf

    23/09/2010 at 3:40

  105. Vos propos confirment bien le côté bac à sable de ce brol qui a permis aux gros frustrés de tout bord de se vider. Au moins, j’espère pour eux que cela leur a fait du bien.

    Oregayov

    23/09/2010 at 4:11

  106. ?? Parménide, seriez-vous un brin paranoïaque?

    Oregayov

    23/09/2010 at 4:13

  107. Hé Oreg, ‘y a Arthur à la téloche! Il lance une nouvelle »endemolerie » : ça s’appelle « Voyage en Isrealistan », garanti quenelle-free, preneur?…

    Dieudo (le Hiler du coeur des ténébres)

    23/09/2010 at 5:13

  108. Fafa, l’infirmière t’a pourtant dit de prendre tes pilules! Les roses! Celle s où il y a marqué « Lieberman, nous voilà, nous voilà, nous voila… »

    Docteur Freud

    23/09/2010 at 5:21

  109. Hommage solennel à Israël et aux « senteurs de sapin » :

    zobi

    23/09/2010 at 5:26

  110. Joli rime Sisyphe! Pour ma part je ferais rimer Israël avec poubelle, qu’en pensez-vous?

    Bescherelle

    23/09/2010 at 5:39

  111. Tu parles des sionistes qui ont « la haine de soi » et qui auraient bien voulu être des Ubermensch goy? Pour pogromer du sémite…

    Zizipanpan

    23/09/2010 at 7:17

  112. Intéressant finalement… On prend note. A moins de considérer que le même antisémite se cache sous plusieurs pseudo pour faire masse, on voit où se situe le noeud de la nouvelle rhétorique antisémite : dans cette accusation délirante (a-historique) qui fait du « sioniste » un génocidaire des Juifs, un complice du nazisme. Un nouveau mythe antisémite est né, digne des « Protocoles ». Et c’est comme avec leurs cousins révisionnistes/négationnistes, cela ne sert à rien de leur suggérer de lire Hilberg (avis aux idiots : il n’était pas « sioniste ») pour se mettre les « idées » au net. Ils ont besoin de leur mythe pour vivre. Ils ont besoin de faire des « sionistes » des génocidaires parce que la seule chose dont ils rêvent, c’est de les génocider (voir l’expression récurrente « Israël sent le sapin ») et de prendre la place symbolique des Juifs comme victime exemplaire de l’Occident. La quasi-totalité des Juifs (réels) étant peu ou prou « sionistes » (ils se seraient donc génocidés eux-mêmes), rien de plus facile que les « liquider » du moins en paroles… Au passage, si le sionisme est né et a imaginé un projet d’Etat juif et l’a ensuite mené à bien, c’est bien à cause d’antisémites obsessionnels de ce genre. Carburant du sionisme honni, rien de plus..

    antifaf

    23/09/2010 at 8:03

  113. « Israel uber alles »! C’est l’hymne d’Israël ? « Si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde en toi  » ( Nietzsche)

    P.S. : chez les juifs aussi il y a des classes sociales (et des préjugés de « races ») étonnant mon schizo-sioniste! Ce n’est pas la grande bourgeoisie juive* qui a morflé à Auschwitz, cela n’étonne que les cons comme toi…

    *Mais des « miséreux » dont (certains) descendants sont devenus des parvenus qui réactivent la haine qui a poussé leurs ancêtres dans les camps, soit une double morts pour eux! Les sionistes sont la honte (et les déchets) du « Peuple juif »…

    Bardamu

    23/09/2010 at 8:25

  114. Le multi-pseudo c’est la technique de frappe du psychopathe-communautariste-frustré et autoproclamé « bougnoulosophe »; il sévit ici et là, et aussi bien sûr sur son blog à la con, rempli de « copier-coller »…

    Grand Terrain de Nulle Part

    23/09/2010 at 8:52

  115. Quant aux fausses listes et la délation c’est bien la méthode des crapules du Judenradt ?

    Zobi

    23/09/2010 at 9:53

  116. Ibn Khaldoun=Moloy=Zobi=Diogène=Nobo=Bardamu=Bougnoulosphe=…

    Grand Terrain de Nulle Part

    23/09/2010 at 10:08

  117. En déposant un article qui se devait d’être sérieux , de nous pousser à réfléchir – au double sens sociologique et de philosophie politique , Mehmet (notre maître de blog) ne savait pas où il mettrait le pied. Les deux pieds , là , ici , dans cette fange nourries de toutes nos immondices. Endroits en cercles où se complaisent les représentants des extrêmes (et les imbéciles , ça va sans dire , ce serait un pléonasme).

    Pauvres générations d’immatures , qualifiés à tort « étudiants » , au lieu de ce qu’ils sont réellement : des propagandistes et des idéologues bornés , des fort en gueule mais des myopes de l’intellect. Un grand bravo (plutôt haro) à leurs doctes maîtres à penser (dont il y en a trop dans les sciences dites humaines , chez cette institution en train de virer au chaos et au désenchantement).

    Vieux socialo repenti

    23/09/2010 at 10:44

  118. Et t’en oublie ma fiotte sioniste, digne héritière des balances du Judenradt qui livrèrent leur soi-disant « frères de race » aux Nazis…

    Assourbanipal

    23/09/2010 at 11:01

  119. Dans une sorte de vertige à la Borges, je l’avoue: Assourbanipal=Bougnoulosophe=GTNP…

    Grand Terrain de Nulle Part

    23/09/2010 at 11:10

  120. Quand on porte un tel nom de cocu « Vieux socialo repenti », on ne peut être qu’ un crétin à la Boileau qui ne sais pas si il est Monsieur Homais ou Monsieur Thiers…

    Ravachol

    23/09/2010 at 11:13

  121. Qui a écrit ces charmantes phrases ? Adolf Hitler ? Drumont ? Céline ?

    « Si je souhaitais être quelque chose, mon choix serait d’être un noble prussien de vieille souche »

    « J’ai un fils. Pour son bien, je préférerais me convertir aujourd’hui plutôt que demain, pour qu’il appartienne le plus tôt possible à la communauté chrétienne et que lui soient épargnées les souffrances et les humiliations que j’ai supportées et continuerai à supporter parce que juif. »

    « J’ai eu une idée formidable : attirer des antisémites honnêtes et les inciter à détruire des propriétés juives … »

    « Les prêtres chrétiens sont au top de l’échelle car ils ne sont pas attirés par l’argent. Même les simples chrétiens valent plus que les rabbins. »

     » »Les juifs riches dirigent le monde, ils gèrent le destin des gouvernements et des nations, ils les incitent les unes contre les autres, et c’est eux qui imposent la paix aux gouvernements. Quand les juifs riches jouent la musique, les peuples et les gouvernements dansent : D’une façon ou d’une autre, eux s’enrichissent. »

    « L’antisémitisme qui est une force ancrée dans la conscience des masses ne fera pas de mal aux juifs, je pense même qu’il soit bénéfique au caractère juif, c’est l’éducation du groupe par la collectivité, une éducation qui pourrait l’amener A son assimilation, l’éducation se fait uniquement par l’adversité, les juifs vont s’y habituer. »

    Non c’est Théodor Herzl, le père fondateur du sionisme ! Eh oui !

    Théogule 1er

    23/09/2010 at 11:29

  122. Non non, il s’agit d’humanisme belge tout simplement

    bern

    24/09/2010 at 12:06

  123. Excellent !

    Olivier

    24/09/2010 at 12:43

  124. Einstein (je pense) disait: » il y a deux choses d’infines, l’univers et la connerie humaine; et encore, pour l’univers je ne suis pas sûr. »
    Merci à tous d’illustrer brillament les propos de ce grand scientifique…

    Olivier

    24/09/2010 at 12:49

  125. Si seulement tu suivais un minimum les enseignements de celui dont tu t’accapares le nom.

    Galaad

    24/09/2010 at 1:43

  126. Et merci de conclure, Olivier l’abruti!

    Gaalad

    24/09/2010 at 2:16

  127. Tu entendus Galaad à la niche, ôte-toi de mon sommeil!

    Diogènes

    24/09/2010 at 2:21

  128. Le très vomitif Olivier et ses gouts de chiottes!

    Popeye

    24/09/2010 at 2:23

  129. Très simplement, mon simplet!

    Diogène

    24/09/2010 at 2:25

  130. …niaque, niaque!

    Oliver twist

    24/09/2010 at 2:29

  131. Je ne vous le fait pas dire vieille ordure!

    Twist

    24/09/2010 at 2:31

  132. « Bardamu »…. on ne se cache même pas.

    antifaf

    24/09/2010 at 9:32

  133. a propos d’Einstein dont Kotek dit qu’il est un sioniste !

    Lettre au New York Times, 2 déc.1948, par Albert EINSTEIN, Hannah ARENDT…

    A l’éditeur du New-York Times New York, 2 Dec. 1948

    Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre époque, il y a dans l’état nouvellement créé d’Israel l’apparition du « Parti de la Liberté » (Tnuat Haherut), un parti politique étroitement apparenté dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social aux partis Nazi et fascistes.

    Il a été formé par les membres et partisans de l’ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation terroriste d’Extrème-Droite et nationaliste en Palestine.

    La visite actuelle de Menahem Begin, le chef de ce parti, aux Etats-Unis est évidemment calculée pour donner l’impression d’un soutien américain à son parti lors des prochaines élections israéliennes, et pour cimenter les liens politiques avec les éléments Sionistes conservateurs aux Etats-Unis.

    Plusieurs Américains de réputation nationale ont prêté leurs noms pour accueillir sa visite.

    Il est inconcevable que ceux qui s’opposent au fascisme dans le monde entier, si correctement informés quant au passé et aux perspectives politiques de M. Begin, puissent ajouter leurs noms et soutenir le mouvement qu’il représente.

    Avant que des dommages irréparables soient faits par des contributions financières, des manifestations publiques en soutien à Begin et avant de donner l’impression en Palestine qu’une grande partie de l’Amérique soutient des éléments fascistes en Israel, le public américain doit être informé sur le passé et les objectifs de M. Begin et de son mouvement.

    Les déclarations publiques du parti de Begin ne montrent rien quant à leur caractère réel. Aujourd’hui ils parlent de liberté, de démocratie et d’anti-impérialisme, alors que jusqu’à récemment ils ont prêché ouvertement la doctrine de l’Etat Fasciste.

    C’est dans ses actions que le parti terroriste trahit son véritable caractère ; de ses actions passées nous pouvons juger ce qu’il pourrait faire à l’avenir.

    Attaque d’un village Arabe

    Un exemple choquant fût leur comportement dans le village Arabe de Deir Yassine.

    Ce village, à l’écart des routes principales et entouré par des terres Juives, n’avait pas pris part à la guerre, et avait même combattu des bandes Arabes qui voulaient utiliser comme base le village.

    Le 9 Avril, (New-York Times), des bandes de terroristes ont attaqué ce village paisible, qui n’était pas un objectif militaire dans le combat, ont tué la plupart de ses habitants – 240 hommes, femmes et enfants – et ont maintenu quelques uns en vie pour les faire défiler comme captifs dans les rues de Jérusalem.

    La majeure partie de la communauté juive a été horrifiée par cette acte, et l’Agence Juive a envoyé un télégramme d’excuses au Roi Abdullah de Trans-Jordanie.

    Mais les terroristes, loins d’avoir honte de leurs actes, étaient fiers de ce massacre, l’ont largement annoncé et ont invité tous les correspondants étrangers présents dans le pays à venir voir les tas de cadavres et les dégâts causés à Deir Yassin.

    L’incident de Deir Yassin illustre le caractère et les actions du Parti de la Liberté. Au sein de la communauté Juive, ils ont prêché un mélange d’ultra-nationalisme, de mysticisme religieux, et de supériorité raciale.

    Comme d’autres partis Fascistes, ils ont été utilisés pour casser les grèves, et ont eux-même encouragé la destruction des syndicats libres. Dans leur convention ; ils ont proposé les syndicats de corporation sur le modèle fasciste italien.

    Lors des dernières années de violences sporadiques anti-Britanniques, l’IZL et le groupe Stern ont inauguré le règne de la terreur parmi la communauté juive de Palestine.

    Des professeurs ont été battus pour s’être exprimés contre eux, des adultes ont été abattus pour ne pas avoir laissé leurs enfants les rejoindre.

    Par des méthodes de gangsters, des tabassages, des bris de fenêtres et des vols largement répandus, les terroristes ont intimidé la population et ont exigé un lourd tribut.

    Les hommes du Parti de la Liberté n’ont pas pris part dans les accomplissements constructifs en Palestine. Ils n’ont repris aucune terre, n’ont construit aucune colonie, et ont seulement amoindri l’activité de la Défense Juive.

    Leurs efforts dans l’immigration très publicisés étaient minutieux, et consacrés principalement à faire venir des compatriotes fascistes.

    Contradictions

    Les contradictions entre les affirmations « en or » faites actuellement par Begin et son Parti, et les rapports de leur performance passée en Palestine donnent l’impression d’un parti politique peu ordinaire.

    C’est le timbre indubitable d’un parti fasciste pour qui le terrorisme (contre les Juifs, les Arabes, ainsi que les Britanniques), et les fausses déclarations sont des moyens, et un « Etat Leader » est l’objectif.

    À la lumière des observations précédentes, il est impératif que la vérité au sujet de M. Begin et de son mouvement soit connue dans ce pays.

    Il est encore plus tragique que la haute direction du Sionisme américain ait refusé de faire campagne contre les efforts de Begin, ou même d’exposer à ses propres éléments les dangers pour Israel que représente le soutien à Begin.

    Les sousignés prennent donc ces moyens pour présenter publiquement quelques faits frappants au sujet de Begin et de son parti ; et pour recommander à tous ceux qui sont concernés de ne pas soutenir cette dernière manifestation du fascisme.

    ISIDORE ABRAMOWITZ, HANNAH ARENDT, ABRAHAM BRICK, RABBI JESSURUN CARDOZO, ALBERT EINSTEIN, HERMAN EISEN, M.D., HAYIM FINEMAN, M. GALLEN, M.D., H.H. HARRIS, ZELIG S. HARRIS, SIDNEY HOOK, FRED KARUSH, BRURIA KAUFMAN, IRMA L. LINDHEIM, NACHMAN MAJSEL, SEYMOUR MELMAN, MYER D. MENDELSON, M.D., HARRY M. ORLINSKY, SAMUEL PITLICK, FRITZ ROHRLICH, LOUIS P. ROCKER, RUTH SAGER, ITZHAK SANKOWSKY, I.J. SHOENBERG, SAMUEL SHUMAN, M. ZNGER, IRMA WOLPE, STEFAN WOLPE.

    ( Source : http://www.ism-france.org/news/arti… )

    Begin (un terroriste recherché) est devenu plus tard le Premier Ministre d’Israel (Likud) et sous son gouvernement, des dizaines de milliers de civils libanais et palestiniens ont été tuées dans les années 80.

    Les successeurs de Menachem Begin au Likud (et en tant que premiers ministres israéliens) dont Netanyahu et Sharon sont responsables d’innombrables autres décès de civils.

    Menahem Begin (1913 – 1992) a été 1er ministre d’Israël de 1977 à 1983. Il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1978.

    En 1974, l’Assemblée générale des Nations unies avait invité l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) à participer à ses travaux avec le statut d’observateur. En novembre de la même année, l’Assemblée avait réaffirmé les droits inaliénables du peuple palestinien à l’indépendance nationale et au droit au retour. Ces droits ont depuis été réaffirmés chaque année.

    Le 10 novembre 1975, l’Assemblée Générale des Nations Unies adoptait, par 72 voix contre 35 et 32 abstentions, une résolution énonçant que « le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale ».

    En 1981 , Begin ordonna le bombardement et la destruction du réacteur nucléaire de Tamnuz par l’aviation israélienne. « À aucun prix, Israël ne permettra à un ennemi de développer des armes de destruction massive qu’il pourrait utiliser contre notre peuple » est connu comme la ’Doctrine Begin’. Cette opération fut dénoncée par de nombreux gouvernements étrangers dont les États-Unis par le biais d’une lettre de protestation de Ronald Reagan , et la Résolution 487 de l’ ONU la condamna.

    Ariel Sharon , 1er ministre d’Israël depuis 2001 est en quelque sorte son clone. Il était Ministre de la Défense en 1982 dans le gouvernement Begin lors de la guerre d’agression contre le Liban et du massacre de Sabra et Chatila .

    En octobre 1991, les négociations de paix israélo-palestiniennes reprirent lors d’une conférence à Madrid. Deux mois plus tard, le 16 décembre 1991, l’Assemblée révoquait d’une phrase le texte de 1975.

    En novembre 1975, l’Assemblée générale de l’ONU adoptait une résolution assimilant le sionisme à une forme de discrimination raciale. Seize ans plus tard, elle abrogeait la résolution de 1975.

    Le sionisme avait-il changé de nature ?

    nordine

    24/09/2010 at 11:15

  134. Venant d’un mongol qui écrit plus haut « Tu entendus Galaad à la niche, ôte toi de mon sommeil », ca me fait rire!!!

    bern

    24/09/2010 at 11:19

  135. Dans le Numero 163 Riposte laïque, on lit ce « FAIT DIVERS » (en tout cas aux yeux de idiots avérés qui tartinent leur haine sur ce blog).
    Illustration en bas de commentaire… L’EDITO DE CYRANO
    « Les islamistes sortent du bois et annoncent la couleur : une France musulmane, soumise à la charia »

    Le rassemblement tenu ce dimanche 19 septembre, place Iena, à l’appel de Résistance Républicaine et d’une quinzaine d’autres associations, s’est déroulé dans une ambiance de tension très palpable pour les organisateurs même si les participants ne l’ont peut-être pas tous ressentie. Outre les menaces de mort subies par Christine Tasin, ces derniers jours, nous avons connu de nouvelles intimidations Internet. Un groupe « Cheikh Yassine », était annoncé en contre-manifestation, et des menaces d’agressions physiques, notamment à l’encontre de notre collaborateur Pascal Hilout, circulaient sur la toile.

    Ce rassemblement n’a pu, par ailleurs, se tenir que parce que les forces de l’ordre, que nous remercions encore, ont empêché, comme lors du 4 septembre, des contre-manifestants violents de venir casser la réunion, et d’agresser ses participants. Il y a deux semaines, c’étaient des gauchistes qui faisaient le boulot des islamistes. Cette fois, nous avons eu droit, en fin de rassemblement, aux tentatives d’intimidation d’un commando d’une dizaine de jeunes musulmans radicaux, menés par un homme plus âgé. Seule l’intervention rapide des CRS a pu empêcher ce rassemblement de dégénérer. Nous avons remarqué les lueurs de haine qui émanaient du regard de ce commando, et notamment la manière de fixer les organisateurs du rassemblement, exposés sur le podium. Nul doute que dans un autre contexte, si la charia remplaçait les lois de la République, ils nous auraient agressés sans scrupule, tels des gardiens de la révolution à Téhéran.

    Voilà ce qu’une participante a écrit à Christine, hier soir : « Aujourd’hui 19 septembre 2010, des hommes et des femmes se sont réunis, dans Paris, devant l’ambassade d’Iran, pour affirmer leur amour de la liberté d’expression, leur refus de l’obscurantisme et leur révolte face à la progression de l’islam et à la régression des droits humains qui va avec. En plein Paris, par une journée magnifique, des hommes et des femmes se sont mobilisés et exposés pour qu’enfin une parole libérée se fasse entendre, rompant avec l’omerta générale, avec le terrorisme intellectuel qui s’évertue à museler toute critique de l’islam. Christine Tasin, Pierre Cassen, Anne Zelensky et tous les autres, merci. Merci à tous ceux qui sont venus et aux policiers qui nous ont protégés. Quant à ceux qui pensaient nous intimider : tremblez. La peur est en train de changer de camp. »

    Et il est vrai que les présents, chaleureux et heureux de se retrouver, étaient déterminés et convaincus de la justesse de notre combat ; un couple n’a pas hésité à faire l’aller-retour dans la journée depuis Aix en Provence pour être avec nous, bravo et merci !

    Les choses s’accélèrent. Inquiets d’un réveil des consciences – que nous faisons tout pour provoquer – les islamistes ont entrepris d’intimider sans vergogne les citoyens de ce pays, et, pour ce faire, ils annoncent la couleur.

    A Limoges, nous avons vu, ce vendredi, le spectacle à peine croyable, en plein centre-ville, entre 17 et 18 heures, d’un homme, mégaphone à la main, qui lance des appels à la guerre civile, au jihad, cite Christine Tasin, affirme qu’il y a entre 10 et 15 millions de musulmans en France, les incite à se révolter contre les Français, qualifiés de « fumiers », attribue le 11 septembre aux Juifs, qualifie la loi contre le voile intégral de raciste, affirme ne pas reconnaître notre code pénal, incite les musulmans à le brûler, etc. Un discours, suivi par plusieurs dizaines de disciples, qui ne pouvait qu’effrayer les paisibles habitants de cette ville. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont dû, en plus, subir une manifestation, avec des slogans réclamant le droit de porter le hijab et la burqa !

    http://www.fdesouche.com/138595-limoges-des-%C2%AB-musulmans-revoltes-%C2%BB-de-sirat-alizza-manifestent-violemment

    Zeki

    24/09/2010 at 11:45

  136. […] This post was mentioned on Twitter by Himad M., Salim Altaïr . Salim Altaïr said: Liberté d'expression oui,mé pA pr dieudonné http://3.ly/qfNK […]

    [WORDPRESS HASHCASH] The comment’s server IP (208.74.66.43) doesn’t match the comment’s URL host IP (74.112.128.10) and so is spam.

  137. « François de souche » et « Riposte laïque » voilà les références des sionistes de Belgique, comment douter encore que le sionisme est un fascisme! Tous les partis d’extrême droite européens brandissent le drapeau israélien…

    La vache qui rit

    24/09/2010 at 11:52

  138. Ton statut de « déchet » ne te plait pas, mon antifafounet? J’ajouterais même pas bon à être recyclé…

    Boudu

    24/09/2010 at 11:56

  139. Oui, c’est univers à la John Le Carré, où le monde entier vous est hostile et cherche à vous manipuler, à vous instrumentaliser est un autre symptôme paranoïde de cette maladie mentale qu’est le sionisme…

    Professeur Parménide (thérapeute)

    24/09/2010 at 12:05

  140. Je crois également que les planificateurs responsables des mémorables événements du 11 septembre 2001 ne sont pas ceux qui ont été désignés par la puissante organisation terroriste étasunienne et il est évident que la loi contre le voile intégral sur la voie publique comme celle interdisant l’accès à l’école publique aux musulmanes portant un voile non intégral relèvent du racisme. Comment ne pas se rendre à l’évidence : le régime laïque de France, cette « patrie des droits de l’Homme » est raciste ?!

    Rachid Z

    24/09/2010 at 12:17

  141. C’est bien d’essayer de prendre mon nom pour se faire passer pour moi mais tu pourrais au moins bien l’épeler.

    Galaad

    24/09/2010 at 3:24

  142. t.a.v. M.Koksal : Si vous n’y prennez garde, votre blog par ailleurs fort utile et hors des sentiers battus va devenir l’arme de tous les preux propagandistes d’un islam rigide assistés de tous les extrêmes des gauches belges (auto-centrés de tout acabit).
    Barbante cette litanie des soi-disants « preux ».
    Ne serait-il pas temps de clore cette danse aux sorcières? Ou comme on le faisait en Europe du moyen-âge , de les brûler (de les égorger aujourd’hui, diraient les mêmes preux). ~(:-(

    Petit chaperon rouge

    24/09/2010 at 3:28

  143. C’est beau ce tartinage de flatteries pour se faire écouter (et apprécier). Et juste après, hop, on balance la sauce « coupe-coupe » (cet amour de la censure qu’a le sioniste, bigre!) et on joue la stigmatisation des mêmes , pour conclure en faisant la pleureuse en évoquant lourdement la pseudo-histoire « lacrymale » des juifs (cfr.Hannah Arendt). Le problème, « Chapi-chapo », c’est que tu parles d’un lieu où le communautarisme se grime du faux nez de la laïcité (teintée de gauchisme)! Aussi qui peut encore te croire?

    Grand Méchant Loup

    24/09/2010 at 4:21

  144. Mon double est encore plus con que moi, c’est pas peu dire….

    Gallad

    24/09/2010 at 4:23

  145.  » Les magistrats [au cours du procès d’Eichmann en 1962] firent deux allusions à la coopération. Le juge Yitzak Raveh arracha à un témoin récalcitrant l’aveu selon lequel la  » police du ghetto  » avait été  » un instrument entre les mains des assassins  » et  » la politique du Judenrat était de coopérer avec les nazis « . Le juge Halevi découvrit, en procédant au contre-interrogatoire d’Eichmann, que les nazis considéraient la coopération des Juifs comme la pierre angulaire de leur politique juive. Mais personne ne demanda pourquoi les Juifs avaient collaboré. Certes, M. Hausner [le procureur] posait, régulièrement, la question :  » Pourquoi ne vous êtes-vous pas révoltés ?  » à tous les témoins, exception faite pour les résistants dont les propos semblaient tout naturels à ceux qui ne savaient rien de l’histoire. Mais cette question était destinée à couvrir l’autre, celle qu’on ne posait pas. De sorte que les réponses qu’obtint M. Hausner à sa question — question à laquelle nul ne pouvait répondre — ne correspondaient pas, il s’en faut , à  » la vérité, toute la vérité, rien que la vérité « . Il était vrai que le peuple juif dans son ensemble n’était pas organisé, qu’il ne possédait ni territoire, ni gouvernement, ni armée; qu’à l’heure où il en avait le plus besoin, il n’avait pas de gouvernement en exil qui le représentât auprès des Alliés (dirigée par le Dr Weizmann, l’Agence juive pour la Palestine n’était qu’un misérable substitut), pas de caches d’armes, pas de jeunes bénéficiant d’une formation militaire. Mais ce n’est pas toute la vérité. Toute la vérité, c ‘est qu’il existait des organisations de communautés juives, des organisations d’assistance sociale à 1’échelle nationale et internationale. Partout où il y avait des Juifs, il y avait des responsables juifs, reconnus comme tels, et ces responsables, à de très rares exceptions près, collaborèrent, d’une façon ou d’une autre, pour une raison ou une autre, avec les nazis. Toute la vérité, c’est que, si le peuple juif avait vraiment été désorganisé et sans chefs, le chaos aurait régné, et beaucoup de misère aussi, mais le nombre des victimes n’aurait pas atteint quatre et demi à six millions. (Selon les calculs de Freudiger [un témoin], cinquante pour cent des Juifs auraient pu se sauver s’ils n’avaient pas suivi les instructions des Conseils juifs. Ce chiffre est évidemment approximatif. Il cadre cependant avec ceux, dignes de confiance, que nous possédons pour la Hollande; je les dois au Dr L. de Jong, directeur de l’Institut néerlandais pour la documentation sur la guerre. Aux PaysBas, les Joodsche Raad, comme tous les organismes officiels, devinrent très vite  » les instruments des nazis « . Cent trois mille Juifs furent déportés dans les camps de la mort et cinq mille environ gagnèrent Theresienstadt grâce à l’intermédiaire habituel, le Conseil juif. Cinq cent dix-neuf Juifs seulement revinrent des camps de la mort. Par contre, on compte dix mille survivants sur les vingt mille ou vingt-cinq mille Juifs, dont ceux des Conseils juifs, qui échappèrent aux nazis et passèrent dans la clandestinité. Il s’agit donc, une fois de plus, de quarante à cinquante pour cent. La plupart des Juifs envoyés à Theresienstadt purent regagner la Hollande.)  » (Extraits de « Eichmann à Jérusalem, rapport sur la banalité du mal » )

    Hannah Arendt

    24/09/2010 at 4:45

  146. Des éléments d’histoire décontextualisés (ce sont les nazis qui ont organisé cette collaboration et la déportation), incomplets (Arendt n’était pas historienne) et, invraisemblable paradoxe, instrumentalisés par une troupe de petits apprentis nazillons… (Encore une fois, pauvre Arendt. Que ceux qui trahissent son nom…)
    Et planqués derrière un antisionisme complètement bidon. A propos, bandes d’ignares, les membres « bourgeois » des Conseils juifs n’étaient pas, en général, « sionistes » mais libéraux. Donc, toute cette logorrhée pseudo-arendtienne n’a rien à voir avec le sionisme mais bien avec le sujet du jour : l’antisémitisme de Dieudonné et consorts. La seule chose qui vous retient dans les réflexions d’Arendt, c’est la possibilité de taper sur des Juifs, quels qu’ils soient (comme si les Conseils juifs avaient eu le choix à l’Est), de leur mettre sur le dos leur propre génocide, à se demander s’ils n’ont pas été solliciter les nazis eux-mêmes. Mais vous allez probablement nous raconter ça un de ces jours. Le plan sioniste pour se débarrasser des Juifs… (et peupler le futur Etat juif d’ectoplasmes sans doute).
    Tout ça à cause de vos frustrations d’indigènes.. du royaume ou de la république.

    antifaf

    24/09/2010 at 5:14

  147. Comme le mot « décontextualiser » est piquant dans la bouche d’un sioniste!

    Jojo la combine

    24/09/2010 at 5:30

  148. Dieudo (le Hiler du coeur des ténébres) September 23, 2010 at 5:13 pm
    Hé Oreg, ‘y a Arthur à la téloche! Il lance une nouvelle”endemolerie” : ça s’appelle “Voyage en Isrealistan”, garanti quenelle-free, preneur?…

    Ce serait avec plaisir mais cela fait 20 ans que je n’ai plus cette boîte noire chez moi que certains appellent télévision. Essayez, ça vous change votre déco d’intérieur! Au niveau du cerveau y compris!

    Oregayov

    24/09/2010 at 7:32

  149. Si c’est cela que vous appelez du racisme, alors je dis vive le racisme!

    Oregayov

    24/09/2010 at 7:37

  150. et tous ceux d’extrême gauche le Palestinien, celui du Hamas,…

    Oregayov

    24/09/2010 at 7:38

  151. Groupes de pression
    Les groupes de pression sont des associations ou groupes de personnes qui agissent sur les pouvoirs publics en vue d’obtenir une décision satisfaisante et conforme à leurs intérêts.
    On peut les regrouper en trois catégories pour tenter de ne pas confondre des activités ou des finalités qui n’ont que peu à voir entre elles.
    La première regroupe tous les individus et, surtout, tous les cabinets ou sociétés dont la profession et les revenus, souvent très élevés, sont directement liés au résultat auquel ils parviennent auprès, voire à l’encontre, du pouvoir politique.
    Ces groupes s’affichent ouvertement comme capables de l’influencer, dans des domaines particuliers ou généraux. Il faut vraisemblablement regarder leurs interventions comme un dysfonctionnement de la démocratie au regard de la dimension qu’elles ont prise et des résultats obtenus. En effet, leurs intérêts sont satisfaits uniquement parce que ces groupes ont rencontré les « bons » décideurs.
    Ce n’est pas un hasard si Washington et Bruxelles sont considérés comme les paradis des groupes de pression, les lobbyistes. On en dénombrerait près de 70 000 dans la capitale états-unienne et plus de 4 000 dans celle de l’Union européenne !
    Leur nombre et les moyens, financiers et techniques, dont ils disposent ne peuvent que mettre en cause directement le fonctionnement des instances démocratiques, qu’elles soient participatives ou représentatives.
    C’est d’ailleurs à partir de ce constat qu’un nombre de plus en plus important d’associations, y compris dans le mouvement altermondialiste, s’est engagé, souvent avec résignation, à l’utilisation de ces méthodes. Ces associations peuvent être recensées dans un second groupe. Elles n’utilisent cependant pas, la plupart du temps, ces méthodes comme des alternatives à la mobilisation des citoyens pour faire valoir leur volonté.
    Par exemple, les Attac du monde, particulièrement en Europe et en France, n’excluent pas une démarche de type lobbyiste pour arracher une fiscalité internationale, mais qui ne peut être que seconde par rapport à l’action militante. Car le principal danger est ici de se couper des citoyens pour ne plus débattre qu’entre « experts ».
    En 1993, l’association Act-up a défilé à New York afin de mobiliser l’opinion publique sur le problème du sida et pour obtenir des soins contre cette maladie. Les associations de bénévoles dans la lutte contre le sida sont très importantes, car elles jouent un rôle capital dans la médiatisation et la prise de conscience collective et individuelle du problème sanitaire et humain.
    La troisième catégorie, qui généralement n’a pas recours aux cabinets de lobbyistes, entend agir pour la défense de ses intérêts catégoriels, sans prise en compte des intérêts généraux, en jouant du poids réel ou supposé, social ou politique, qu’elle représente dans la société dans laquelle elle vit. Les exemples français des gros agriculteurs, des restaurateurs ou des chasseurs sont assez représentatifs de ce type de démarche.

    ATTAC – ALTERMONDIALISME – ASSOCIATION – CAPITALISME –
    DEMOCRATIE – SOCIETE CIVILE

    Anti-Apartheid

    25/09/2010 at 12:56

  152. Une gestion raciste de la société est celle qui s’autorise à discriminer, à exclure une personne ou un groupes de personnes ne se référant pas, par exemple, aux mêmes valeurs, au même régime linguistique, alimentaire ou au même mode vestimentaire que le groupe dominant.

    Rachid Z

    25/09/2010 at 1:27

  153. Hannah Arendt n’est pas Historienne? Par contre Joelle Kotek l’est….. Ahahahhahahahahahahahahahahhhahahahahah ! c’est la meilleure celle-la!
    Tu te produis dans quel cirque antifafounet?

    Ahuri

    25/09/2010 at 3:06

  154. l’antisémitisme n’existe pas, c’est juste le DROIT à la critique

    frenchy

    25/09/2010 at 8:49

  155. Porte bien son nom celui-là… Arendt était philosophe. Mais ça doit être au-dessus de ses capacités de compréhension.
    Les antisémites on toujours eu besoin d’une figure de Juif-alibi pour mieux s’en prendre aux Juifs en général, sionistes ou non. Juif-alibi de préférence mort et qui ne peut donc se défendre. Si Liebman était encore là, un pervers comme Chichah ne pourrait sans doute pas jouer au gourou radical à l’ULB… Juif-alibi coupé en morceaux, façonné pour qu’il leur convienne. Du sionisme militant de l’Arendt d’avant-guerre : rien bien sûr. De son combat contre l’antisémitisme et pour la dignité des Juifs : rien non plus fatalement venant d’antisémites (et on ne dira rien de son libéralisme en politique…). Arendt est contre tous les nazis, anciens et nouveaux, dont vous êtes. Et l’héritier d’Arendt à l’ULB – alors que les académiciens de gauche restent muets devant les manoeuvres et manipulations sémantiques de Chichah (la « discrimination » lui servant de bouclier – on espère que ça ne sera plus pour longtemps), l’héritier de Arendt – en cette lutte – celui qui monte au front contre la nouvelle bêtise à front de taureau, c’est bien Kotek, en effet historien à qui l’immonde bougnoulosophe en est à reprocher d’avoir massivement publié sur le génocide des Juifs… Pas d’Israël là-dedans pourtant ou de « sionisme », juste six millions de morts.. Mais c’est bien là le problème, leur « problème ». Ils ne supportent plus que le génocide des Juifs leur barre la vue, barre leur vue. Ils veulent qu’on ne voie plus qu’eux et les Juifs sont sur leur chemin. D’où leur haine, d’où Dieudonné, d’où Chichah… d’où cette chienlit à combattre.

    antifaf

    25/09/2010 at 10:19

  156. « le juif en général »(sic) , voilà un joli concept antisémite (par sionisme of course!), petit faciste juif de Galaad et antifaf (une et même personne).
    Vous ne représentez pas LES juifs, nazis peint en jaune du sionisme, eh oui!

    « Un des aspects de l’antisémitisme, et d’ailleurs de toute forme de racisme, c’est l’attribution à un peuple tout entier d’une même position, d’une même opinion ou d’une même disposition… En défendant la possibilité d’une distinction entre Israël et les juifs, non seulement je revendique un espace critique et une possibilité de désaccord pour les juifs qui émettent des objections contre Israël, mais je combats l’assimilation antisémite de la judéité aux seuls intérêts d’Israël. Le « juif » n’est pas plus défini par Israël que par les diatribes antisémites ». (Judith Butler)

    Hercule poirot

    25/09/2010 at 12:10

  157. Merci. Entre les deux , il n’ya pas photos… !

    La vache qui rit

    25/09/2010 at 12:15

  158. Je vous conseille de regarder la vidéo, vous verrez la vulgarité de Viviane Teitelbaum, qui intervient en mâchant du chewing gum et en disant des conneries, on dirait une veille pute sur le retour qui négocie sa passe… Elle est belle l’élite juive bruxelloise!

    http://sidimedia.blip.tv/

    Oscar Wilde

    25/09/2010 at 12:22

  159. ATTAC – ALTERMONDIALISME – ASSOCIATION – CAPITALISME –
    DEMOCRATIE – SOCIETE CIVILE (et toi et toi et toi ???)

    ah? à côté de certaines « surveillances » légitimes, les actions merdiques sont monnaie courante chez les mêmes activistes du milieu. Ainsi ceux s’exprimant ici par lancement d’étrons gueulards peu civils, comme s’ils jouaient à la pétanque bloggeuse? Notons qu’à l’époque peu glorieuse du communisme, la même espèce peuplait les rangs des KGB, de la Stasi, etc. Tous organes de sinistre réputation.
    Leurs méthodes ont laissé des traces (les lire ici), fait des émules bornées.

    Si j’étais écolo, je dénoncerais une forme de pollution mentale aggravée.
    Si j’étais psy , je penserais à quelques déviances maladives.
    Etant moi, je me borne à les reconnaître : « gens tordus, malsains ». Shit & Co.

    Décaltout

    25/09/2010 at 12:32

  160. Mais tu n’es qu’un gros con Décaltout!

    Aménophis IV

    25/09/2010 at 1:10

  161. Comme de fait: les extrêmes se rejoignant, aucune photo ne les distingue!

    Oregayov

    25/09/2010 at 3:45

  162. Admettons que j’admette votre définition: vous ne pouvez être qu’outragé qu’on ne puisse pas non plus se ballader à poil en rue!

    Oregayov

    25/09/2010 at 3:49

  163. Je ne m’adonne pas à ce type de voyeurisme mais si cela ne vous pose aucun problème, je ne serais pas particulièrement «outragé» si l’envie vous prenait de vous balader ou même de travailler la bite ou la chatte à l’air. Exhibez-vous, dévoilez-vous seulement si ça vous chante. Il existe d’ailleurs dans certains quartiers de Bruxelles de nombreuses femmes en tenue d’Eve qui ne se privent pas de publiquement s’exposer.

    Rachid Z

    25/09/2010 at 5:09

  164. […] Le Cercle du Libre Examen organisait lundi passé un débat sur la liberté d’expression et les questions qui se posent autour de Dieudonné. Plus de 300 personnes ont participé au débat, selon Mehmet Koksal, qui y était présent et a relaté le débat pour l’agence Parlemento. […]

    [WORDPRESS HASHCASH] The comment’s server IP (213.251.189.204) doesn’t match the comment’s URL host IP (213.186.33.19) and so is spam.

  165. J’ai regardé la vidéo en ligne. C’est vrai que Koksal n’a rien compris à ce qu’expose Monsieur Chichah…Trop original et subtil pour notre Koksal qui a quand même fait de son mieux: bravo Mehmet!

    Leila

    25/09/2010 at 7:35

  166. « La vulgarité de Viviane Teitelbaum, qui intervient en mâchant du chewing gum et en disant des conneries, on dirait une veille pute sur le retour qui négocie sa passe… Elle est belle l’élite juive bruxelloise! » : MORT-DE-RIRE, j’imagine ça d’ici ! ;-)

    Mais je l’aime bien, moi, Madame Teitelbaum : http://tonnelier.wordpress.com/2010/09/22/georges-pierre-tonnelier-felicite-viviane-teitelbaum-pour-son-article-%c2%ab-qui-a-t-on-peur-de-%c2%abstigmatiser%c2%bb-%c2%bb/ , bien que je ne sois pas sûr que ce soit réciproque :-)

  167. Souhail Chichah flingue le CCOJB, le CCLJ et l’UEJB

    http://bougnoulosophe.blogspot.com/

    noyo

    25/09/2010 at 11:30

  168. Confondant. Faudrait pas prétendre représenter tous les Juifs (et quand a-t-on prétendu cela et quand d’ailleurs s’est-on présenté comme Juif? Et quand aussi a-t-on soutenu qu’il n’y avait en tout qu’une position parmi les Juifs?) mais quand deux « Juifs » putatifs s’expriment, il n’y en aurait qu’un… Ah, les antisémites, dans l’art de s’entremêler les propositions, vous êtes les plus forts.
    Et Butler, elle manquait à l’appel, la pauvre elle aussi, après Arendt, Liebman (n’oubliez pas Benjamin, Lazare, etc..). Mais en quoi ce pour quoi elle est convoquée ici – uniquement parce qu’elle est juive et que ça peut servir contre les Juifs – justifie l’antisémitisme de la bande à Dieudonné-Chichah? En rien. Toujours le même « truc » – qui tourne faux – essayer de ramener sa fraise israélo-sioniste, votre alibi, votre masque, votre cache-haine des Juifs, sionistes ou non. Vous êtres bien trop obsédés par les Juifs et le judaïsme : la « question juive », c’est bien la question des antisémites.
    Allez, qui allez-vous nous citer la prochaine fois? Un Neturei Karta grand délirant, un israélite allemand patriote, un marxiste « d’origine juive »? Un « Juif » en tout cas – impossible de vous passer de cet « argument-massue ethnique.

    antifaf

    26/09/2010 at 12:28

  169. Chichah dans son rôle favori, jouer au Juif : ici en capitaine Dreyfus. Les Juifs réels sont eux en antisémites.

    Judéosophe

    26/09/2010 at 12:34

  170. Mon ignare, « J’accuse! » c’est Zola!

    Anaxagore

    26/09/2010 at 12:38

  171. « “J’accuse!” c’est Zola! » :
    C’est aussi l’expression de celles et ceux qui refusent de reconnaître la légitimité d’un État (reconnu ou pas par ces alliés) fondé et se répandant, en toute impunité, à coups de massacres et de déportations sur des territoires qu’elle ne cesse d’usurper. C’est l’acte par lequel le citoyen, peu importe sa foi ou son manque de foi, dénonce toute société (surtout celles qui osent se dire démocratiques) favorisant la discrimination, le racisme, la ségrégation, l’injustice, les violations des libertés et des droits des gens …

    Rachid Z

    26/09/2010 at 1:33

  172. J’accuse est un mot bien faible…mais un bougnoule qui ose l’utiliser cf Dreyfus . Le mot j’accuse de S.CHICHAH a une force incroyable….RESISTANCE, FORCE…

    Fatiha

    26/09/2010 at 3:40

  173. Une belle description du Soudan et de la Chine…

    Tibétosophe

    26/09/2010 at 9:10

  174. T’as tout compris, bravo! Il y en a encore d’autres comme celui-là? Hélas oui, des quantités d’antisémites, tous en file indi… gène derrière Chichah, qui n’en peut Juif.
    On vous laisse à vos sketches faurissonniens et à vos rires jaunes qui les accompagnent.

    judéosophe

    26/09/2010 at 9:36

  175. Béotien comme tous ceux qui me précèdent, si je comprend bien, ce blog est un déversoir pro-palestinien, un cultivard de racisme anti-juifs, un jardin où s’affairent des G.I.A. (Gentils Intellos Activistes). Tous erronément réputés « chercheurs en politico-occultisme », de surcroît essentiellement des gens au profil moulés dans l’ulbisme primaire ?
    Débat-on d’un enseignement réputé « supérieur » ou d’un militantisme fort basique?

    Point G

    26/09/2010 at 10:31

  176. Point S., analphabète moderne, tu n’y comprends goutte, tu n’en touches pas une, on ne change pas un bourricot en cheval de course, ni le temps ni tes pauvres diplômes poussifs ne changeront rien à l’affaire!

    Aménophis IV

    26/09/2010 at 10:41

  177. Chez vous, la subtilité vole au ras des pâquerettes!

    Oregayov

    26/09/2010 at 11:04

  178. Big Up Souhail Chichah! Total respect tu leur as mis la haine à ces blaireaux!!

    dj fight

    26/09/2010 at 11:06

  179. Mais à quoi peut bien servir la « Shoah » aujourd’hui ? Peut-être à engraisser les gardiens du temple, qui sont surtout des marchands du temple ? : « Une Shoah de caractère unique, sans précédent et sans équivalent dans l’histoire, donne au peuple juif – et donc à l’État d’Israël qui prétend le représenter – un droit sur les autres qui est lui aussi unique, un capital moral qui justifie tous les moyens employés pour assurer sa « survie » et en particulier l’occupati…on armée des territoires palestiniens… On voit que le concept de « Shoah événement unique »… n’est pas simplement une aberration historiographique, mais un puissant moyen de défense de l’État d’Israël contre les Palestiniens ». (Eric Hazan)

    Xerxés

    26/09/2010 at 11:22

  180. Hmar! Tu te crois sur une piste de danse, cultive-toi un peu….

    Averroes

    26/09/2010 at 11:24

  181. Judéo-beauf, âne tu es, âne tu resteras….et haineux avec ça!

    Lady Macbeth

    26/09/2010 at 11:37

  182. « Les extrêmes se rejoignent… » pouf, pouf, pouf… ça vole haut en « Sionie!
    Oyez braves gens, la philosophie sioniste, c’est pas Maimonide, c’est pas Spinoza, c’est la grosse vache de Viviane Teitelbaum ! « Trop is te veel » c’est la devise de son parti, c’est dire….

    Zobi

    26/09/2010 at 11:45

  183. Il y en a un qui revisite l’antiquité païenne semble-t-il.
    Sinon, il nous manquait celui-là, Hazan, un Juif de service de plus, forcément et la preuve qu’un Juif aussi peut écrire des conneries (quel peuple juif – sans guillemets merci Hazan – revendique un « droit unique sur les autres »? Où, quand? Et de quel droit s’agit-il?). Comme quoi l’argument « ethnique »… Ceci dit, quel est le prochain « Juif de citation »?
    Mais à part ça, en quoi la suractivité immobilière israélienne justifie-t-elle de se pavaner avec Faurisson ou de « composer » des ritournelles moquant le génocide des Juifs? En rien, si ce n’est pour les antisémites qui s’effeuillent sur ce blog, ne trompant personne.

    judéosophe

    26/09/2010 at 1:24

  184. On oubliait : la Shoah qui engraisse les gardiens et marchands du temple…
    Tout y est : le bon vieil antisémitisme christique, les Juifs et l’argent, ces escrocs prêts à monnayer leur propre sang.
    Brillante exposition. On attend les messages sur les meurtres rituels, le complot juif mondial, le 11 septembre et les Juifs, la banque juive et la « marchandise » antisémite habituelle. Ce qu’il y a de bien avec les antisémites, c’est qu’ils n’ont qu’une seule langue et qu’elle s’entend de loin.

    judéosophe

    26/09/2010 at 1:29

  185. Antisémite, antisémite, antisémite, antisémite, antisémite, antisémite, antisémite, antisémite, antisémite………antisémiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuh!
    L’argument unique de l’indécrottable sionard! Le sionisme est une maladie mentale!

    y' a de l'echo

    26/09/2010 at 2:03

  186. Vous ne représentez pas le Peuple juif, détritus de sionistes! :

    « Ces dernières années, la relation entre Israël et l’Holocauste a changé. Aujourd’hui, lorsque le pays s’attire des critiques internationales en raison des mauvais traitements qu’il inflige aux Palestiniens et de son occupation des territoires conquis en 1967, ses défenseurs préfèrent mettre en avant la mémoire de la Shoah. Si vous critiquez Israël trop vigoureusement, vous mettent-ils en garde, vous allez réveiller les démons de l’antisémitisme. En fait, insinuent-ils, les critiques trop vives ne font pas que réveiller l’antisémitisme. Elles relèvent de l’antisémitisme. Et, avec l’antisémitisme, la voie est ouverte — en avant ou en arrière — vers 1938, la Kristallnacht (Nuit de cristal), et, de là, Treblinka et Auschwitz. » (Tony Judt)

    Abraham d'Ur

    26/09/2010 at 2:18

  187. Hé Judeosophe, te projette pas sur les autres, c’est toi qui te prend pour un autre; n’est pas Bougnolosophe qui veut!

    Anonyme

    26/09/2010 at 3:01

  188. Comment n’y avais-je pas pensé?! Tony Judt! Il ne manquait plus que lui! C’est incroyable ces bonhommes qui font des anthologies d’auteurs juifs… Finalement ils font le travail des futurs hagiographes de l’intelligence juive. Sauf évidemment – allez, on va encore y revenir – qu’ils se tirent dans les pattes, les bonhommes. Judt et compagnie tape sur l’instrumentalisation de l’antisémitisme par les « sionistes » quand il s’agit de critiquer la politique d’Israël. Et où est-il question de cela ici? On cherche bien.. et on ne trouve pas. Il ne s’agit que des Juifs et de leur génocide, accusés de ne s’intéresser qu’au fric, de vendre des esclaves noirs, d’empêcher de divaguer en se marrant grassement sur les chambres à gaz, de revendiquer toute la souffrance du monde (et surtout l’argent qui va avec).. Seule réponse possible pour nos indigènes antisémites en un temps où ça reste quand même mal vu, retaper sur le clou du sionisme alors qu’il ne s’agit ici que des Juifs dont ils sont obsédés et traiter tout qui s’oppose à eux de « sioniste ». Définition du « sioniste » : un Juif (ou non d’ailleurs : quelqu’un en fait) qui s’oppose à l’antisémitisme dieudonno-chichien.

    Judéosophe

    26/09/2010 at 4:18

  189. Mais en voilà même un qui a le souci du peuple juif! Comme c’est gentil! Alors qu’on croyait que c’était une invention, précisément des « sionistes »!
    A ce propos, encore un petit fantasme comploto-organisationnel en action : de quels « détritus de sionistes » parlons-nous? Une organisation « sioniste » se serait-elle manifestée dans cet « échange » humaniste entre antiracistes et antisémites? Mais non bien sûr mais l’antisémite ne peut se retenir de voir en permanence à l’oeuvre une souterraine organisation juive, pardon « sioniste ».
    Quant à la moindre prétention à représenter qui que ce soit, voysons, un peu de sérieux… pour des gens qui « lisent » Judt (sans le comprendre certes)…

    judéosophe

    26/09/2010 at 4:26

  190. Monsieur le judéo-truc, je ne tolérai pas longtemps que vous insultiez les « indigènes » de Belgique, ç-a-d. nous belges de souche de vos cochoncetés de « antisémite »! La Belgique , on l’aime ou on la quitte! Est-ce clair?

    Paul Van Pieperzijn

    26/09/2010 at 4:45

  191. L’impensé d’Israel : un pays « fondé » sur le massacre d’un autre et sur « la haine de soi »!

    « Les néonazis israéliens sont tous des nouveaux immigrants arrivés de Russie dans les années 90. La quasi-totalité d’entre eux ne sont pas juifs (mais qu’est-ce qu’être juif ?). Ils n’ont souvent qu’un vague ancêtre juif, ce qui suffit pour obtenir la nationalité israélienne au titre de la loi du retour(…)

    Mais aussi curieux que cela puisse paraître, l’État juif fait preuve d’une certaine mansuétude envers ces néonazis. À ce jour, un seul d’entre eux a été condamné à la prison. La classe politique commence à peine à prendre conscience de l’ampleur du phénomène. Une commission parlementaire s’est enfin penchée sur la question.

    « Cette vague d’antisémitisme gêne les Israéliens, observe Zalman Gilichenski. Car l’État d’Israël a été créé en réponse à l’antisémitisme et plus particulièrement à la Shoah. Alors si même ici, il y a des néonazis, des agressions antisémites, je pose la question : que devient la légitimité de l’État d’Israël ? » « 

    Le héautonttrimorouménos

    26/09/2010 at 4:56

  192. « Cette interprétation de l’antisémitisme qui se veut à la fois décapante (ouvrir les yeux des honnêtes citoyens manipulés par les médias) et rebelle (sortir du « politiquement correct ») s’inscrit, en réalité, dans une vision extrêmement conservatrice de la société française et de ses enjeux actuels. Elle se fait le porte-parole d’un nouvel ordre moral, versant parfois dans un essayisme à connotation populiste, que l’on peut ramener à quatre traits majeurs.

    Elle revêt d’abord une tonalité anti-élitiste et anti-intellectuelle : la crise du « modèle républicain » serait principalement due aux attitudes électoralistes et mercantiles de élites politiques française et de leurs alliés du champ culturel et scientifique (les « bien-pensants et les « bien-disants »).

    Cet anti-élitisme est inséparable d’une croyance presque naïve au « quatrième pouvoir » des médias, qui par leur partialité dans la manière de traiter du conflit israélo-palestinien favoriseraient le renouveau de l’antisémitisme.

    Elle véhicule , ensuite, une sinistrophobie récurrente : la gauche hexagonale aurait une responsabilité majeure dans ce développement de la judéophobie par son aveuglement et sa bienveillance à l’égard des « jeunes Arabo-musulmans » : la politique différentialiste qualifiée parfois de « discrimination positive à la française » (sic) aurait contribué à créer chez les jeunes musulmans un sentiment de puissance et d’impunité.

    Elle reproduit, enfin, tous les clichés de l’orientalisme à propos de l’islam, présenté comme une religion hermétique à la citoyenneté et à la laïcité, parce que précisément ses fidèles ne seraient jamais parvenus à se départir de leur imaginaire ummiste , c’est-à-dire de leur croyance en une communauté musulmane mondiale et éternelle.

    Mais plus grave encore, cette interprétation de la « nouvelle judéophobie » qui prétend dénoncer une communautarisation de l’espace public en vient à légitimer une conception communautariste rigide des enjeux socio-politiques. En effet, le soi-disant réveil des « instincts communautaires » chez les jeunes Arabo-musulmans tend à être érigé en grille de lecture unique, faisant fi des autres réalités sociologiques.

    Nous sommes en présence d’une vision huntingtonnienne in societa – la théorie du « choc des civilisations » vulgarisée dans sa version franco-française…. » (Vincent Geisser)

    Vincent Geisser

    26/09/2010 at 5:07

  193. @ Mehmet Koksal : ce blog n’est visiblement pas modéré. Vous attendez son 200e « Hit »?

    On peut y lire toutes les insanités s’écartant du fair play bloggiste-de-base. Soit l’égal des propos auxquels seuls les illuminés du Hamas, ou un cinglé tel A…., l’ex-Gardien de la révolution des ayatollahs, ou encore ce bouffi de Chavez se montrent capables. Ah, le Colonel Ch… et bien sûr un colonel Kh…. Ensembles il forment un « Cercle des ahuris dangereux » .

    Ciao, je laisse la place libre pour les prochaines vomissures des petits colonels des Cercles, vaut mieux qu’ils dégueulent ici -sans odeurs- que de se vider dans les angles des chemins ou chiottes ULB alentour de leurs Cercles de petits cons? Bon, en attente d’essoufflement des putschites en herbe, je reviendrai dans 10 jours. :(

    Séba

    26/09/2010 at 5:45

  194. @Seba l’obscure,

    « vomissures »,  » dégueulent » ,  » se vider »,  » chiottes », « petits cons »….

    Faites ce que je dis pas ce que je fais!

    Sebi

    26/09/2010 at 6:01

  195. Mouloud Aounit est-il malade mental, khobziste, collabeur, anarchosioniiiste ?

    Il a sorti 19 communiqués contre le plus grand humoriste vivant, en 7 ans :
    http://www.mrap.fr/search?SearchableText=dieudonné
    http://www.mrap.fr/search?SearchableText=antisémite

    FrenchAntifa

    26/09/2010 at 6:05

  196. A propos de racisme, sous toutes ses différentes formes et de liberté d’expression, la conception qu’en a MEN (Marc-Édouard Nabe) vaut bien la nôtre :

    Les Boers, les Belges surtout, les nègres les ont-ils bien dépecés à grand renfort de coups de rasoirs ? Je veux savoir ! Les ont-ils tous bien bouffé «à la musique» ? Leur ont-ils convenablement libéré les organes des parois costales ? Sectionné la moelle ? Chatouillé la carotide ? Grand-guignolé le gésier ? Bananiagnisé à mort toutes ces carcasses d’Australiens, de Français, d’Anglais et autres raclures aphteuses ?…

    Il faut que les nègres retournent contre nous tout ce que nous leur avons appris. L’heure est au Grand Vomi, bien épais, acide, infectieux !… J’ai bien peur, hélas, que, pris par le jeu occidental, ils ne puissent plus revenir en arrière ! Ce n’est pas vraiment demain que le bloc suralimenté va se faire enculer par le bloc sous-alimenté…

    Les nègres qui écrivent ne sont que de petit cons bourrés de complexes qui s’appliquent à singer les horreurs javellisées… Parce qu’il ne faut pas croire : la plupart n’ont pas compris que pour se venger de l’impardonnable sauvagerie des vieux collons, il ne s’agit pas d’imiter le Blanc sur son propre terrain, sur son propre terreau de tics petit-bougre ou étudiant arrogant, mais d’affirmer, d’imposer sa négritude avec sa violence originelle…

    Il n’y a pas de race inférieur ou supérieure, mais des races en retard et d’autres à l’heure, comme les montres. Les noirs ont, par rapport à la technologie et à la science du «novecento», vingt siècle de retard au moins. Pourquoi d’un côté comme de l’autre veut-on les mettre à la page, une page qui a fait les preuves de sa décadente et néfaste débilité ? Maintenant qu’on a abandonné de leur faire rattraper le temps en les obligeant à s’asseoir sur la seule machine qui remonte deux mille ans d’un coup : c’est-à-dire Jésus-Christ, on les fait chier à contre-complexe avec une tyrannie sociale, une carotte friquée de consommation et les ricochets d’une culture en pleine décomposition…

    C’est en gardant leur simiesque génie cosmique que les nègres peuvent se défendre et nous ENCULER, car moi, je ne rêve qu’à ça : l’Enculage, l’Extermination totale des blancs un jour ou l’autre ! Car les Noirs ne sont pas aussi cons que les Indiens d’Amérique ou les Juifs d’Hitler qui se sont laissé tuer, génocider… D’abord, ils sont beaucoup plus, et puis surtout, leur nature immense, leur religiosité et leur culture sont d’une cohérence imparable, ancestrale, localisée, sédentaire, précieuse et lourde de sens : rien à voir avec la pathologique brutalité d’un Sioux ou la larmicheuse fatalité hébraïque de l’hagarde errance des Crucifiés. Les nègres n’ont pas l’âme martyre à se laisser baiser comme ça…

    Tout en étant très proche d’eux, je n’ai pas envie (car je n’ai pas le droit) de vivre avec des Noirs ou des Arabes. Toute tentative de transvasement est vaine… On reste tous dans nos compartiments et c’est normal, même si c’est dommage. C’est de là qu’on peut bien parler. C’est la nature qui veut ça. La Nature, c’est l’apartheid suprême.

    Heureusement que je suis blanc. Si j’avais été noir, je n’aurais pas pu cracher aussi facilement, on m’aurait accusé de racisme ! C’est comme pour le catholicisme : étant baptisé, j’ai le droit de m‘occuper de cette affaire-là.

    Rachid Z

    26/09/2010 at 6:37

  197. Allo Titekat? Un patient pour vous ci-dessus. Obsédé par la légitimité d’autrui, s’inquiète probablement inconsciemment au sujet de la sienne propre.

    SMUR

    26/09/2010 at 7:23

  198. @Olivier;
    Je crois que votre post résume bien la situation.

    Siko

    26/09/2010 at 10:59

  199. @Siko;

    Par contre le tien est aussi lapidaire que nullissime !

    Sika

    26/09/2010 at 11:20

  200. Pour l’iman Vincent Geisser:

    « Elle reproduit, enfin, tous les clichés de l’orientalisme à propos de l’islam, présenté comme une religion hermétique à la citoyenneté et à la laïcité, parce que précisément ses fidèles ne seraient jamais parvenus à se départir de leur imaginaire ummiste , c’est-à-dire de leur croyance en une communauté musulmane mondiale et éternelle. »

    Bien sûr, il suffit d’observer les rues des grandes capitales européennes; chacune produisant ses musulmans typiques, inscrits dans le terroir, avec leurs problèmes spécifiques,… Quelle fantasme cette idée d’oumma…

    Grand Terrain de Nulle Part

    26/09/2010 at 11:45

  201. Grand Tarin de Part molle , nous montre le lien étroit entre sionisme et islamophobie, pour ceux qui n’en seraient pas encore persuadés ! (Bernard Lewis, Bat Ye’or…)…

    CQFD

    27/09/2010 at 10:16

  202. Dire que les musulmans ont du mal à s’intégrer à un Occident séculier, c’est être islamophobe?
    Au niveau du sionisme, c’est pas du tout ma tasse de thé; je veux parler de tous ces délires de sémites oisifs, habillés de jour comme nuit en pyjama.

    Battez-vous pour vos terres et vos livres, ok; mais chez vous, s’il vous plaît.

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 11:03

  203. … Et d’Israel.
    Mais dès qu’on parle d’Israel, ses défenseurs vont vous dire « regardez ce qui se fait en Chine ou au Soudan ». On la connait la technique des sionnistes, à force.
    Ultra-pragmatiques, ne voulant pas la paix mais la victoire complète, sans aucun scrupules pour qui n’est pas des leurs, et n’hésitant pas à manipuler les masses pour ses intérêts.
    Alors certes ce ne sont pas les seuls à faire ça, mais on dénonce tous les autres alors pourquoi pas eux.

    Parce qu’ils s’abritent derrière l’histoire, derrière les millions de morts, sans aucun scrupules, comme à leur habitude. Manient l’amalgame et le chantage pour échapper aux critiques.

    Et pendant ce temps, la colonisation continue en Cisjordanie, en toute illégalité.

    Malosophe

    27/09/2010 at 11:16

  204. @Grand Tarin malade

    C’est le sioniste qui se faisait passer pour un « de souche » comme lui conseille tout les manuels de Hasbara! (Ah le syndrome du « coucou »!) pour vendre sa camelote pas fraiche : un resucée du « Protocole »… Comme les cons , un sioniste ça ose tout!

    Zobo

    27/09/2010 at 12:30

  205. La grosse blague du nouvel antisémitisme que les pleureuses (sionistes) de profession aiment à brandir :

    « C’est comme ramasser quelques vieux cailloux en provenance du passé et les lancer contre les fenêtres. Je suis suffisamment vieux pour me rappeler ce qu’étaient les effets des attitudes anti-juives. Ici même, à l’Université du Vermont, même dans un État aussi progressiste, et jusque vers la fin des années 1970, il était impensable d’avoir un Juif comme doyen, sans même parler d’un président d’Université. Autrement dit, il y avait encore une ségrégation notable aux États-Unis. Si vous remontez plus loin dans le temps et que vous lisez n’importe quel numéro du New York Times des années 1930, et même des années 1940, vous allez trouvez des annonces pour des appartements à louer à New York qui comportent le terme « restricted ». Voilà un quotidien dont les propriétaires étaient juifs et qui publiait des annonces de logement excluant les Juifs. C’était là un régime de discrimination anti-juive profondément enraciné, approuvé par la société, mais qui a aujourd’hui disparu. Il a tout simplement disparu.

    Nous ne pouvons même pas parler des discriminations contre les Juifs dans le monde musulman, puisqu’il n’y a plus de Juifs dans le monde musulman. Ils sont tous partis, sauf au Maroc et quelques centaines ou quelques milliers ici ou là, mais ce n’est là qu’un résidu des centaines de milliers qui y vivaient encore quand l’État d’Israël a été créé. Alors l’antisémitisme du passé appartient au passé, et en particulier le terme même d’« antisémitisme ». Il y avait jadis un parti antisémite en Allemagne et un autre parti antisémite en Autriche. Quand des types d’extrême droite ont prétendu confisquer les entreprises juives, l’amiral Horthy, chef du régime autoritaire hongrois pendant la Seconde Guerre mondiale, s’y est fermement opposé. Il leur a dit en gros, je paraphrase, « vous n’avez pas à confisquer ces entreprises parce que les Juifs ont au moins le mérite de savoir les gérer, et vous, vous vous prenez pour qui ? Et vous n’avez rien à dire, parce que moi, j’étais déjà antisémite avant même que vous soyez nés ». Adolf Hitler lui-même déclare dans Mein Kampf – que personne ne lit plus – que son père ne se serait pas permis d’être antisémite parce que cela l’aurait dégradé socialement. La sœur de Nietzsche avait épousé un dirigeant antisémite et, dans sa correspondance avec sa sœur, le philosophe y fait constamment référence comme à « ton mari antisémite ». Vous pouvez donc constater que l’adhésion à l’antisémitisme a une connotation plus ou moins rétrograde. C’est un phénomène qui appartient au XIXe siècle avec ses autres « -ismes », avec l’impérialisme, le colonialisme, le racisme. Ça vous paraîtra bizarre, mais les Nazis ne s’auto-définissaient pas comme antisémites. Vous ne trouvez même pas le mot chez eux.

    Ainsi pour les nazis, les antisémites n’étaient pas allés jusqu’au bout : ils pouvaient bien parler d’éliminer les Juifs, mais ils ne savaient pas comment le faire. Les antisémites n’avaient pas le pouvoir, c’étaient de simples propagandistes. Les nazis, eux, étaient sérieux, et là était toute la différence. Quand vous voyez la législation actuelle en Allemagne, en Autriche, et ailleurs, qui définit comme un crime le fait de nier l’existence de l’Holocauste, elle est due au fait que ces gouvernements ont besoin de se démarquer du nazisme. De nos jours, bien entendu, on tend à confondre nazisme et antisémitisme dans une même idéologie, mais il s’agit de deux phénomènes différents. Il y avait en Allemagne une feuille ultra-antisémite publiée par Julius Streicher qui s’appelait Der Stürmer. Un jour on a demandé à un dignitaire nazi – je ne me rappelle plus très bien si c’était Rudolf Höss, le commandant d’Auschwitz, ou un autre responsable – : « Vous avez lu Der Stürmer ? » À quoi il a répondu en substance : « Écoutez, je suis lieutenant-colonel de la SS, vous ne m’imaginez tout de même pas en train de lire Der Stürmer ». C’était un peu comme lire le pire torchon sensationnaliste aux États-Unis. C’était une question de statut social.  » (Raul Hilberg, grand historien, cela vous changera de nanokotek)

    Raul Hilberg

    27/09/2010 at 1:05

  206. « Nous ne pouvons même pas parler des discriminations contre les Juifs dans le monde musulman, puisqu’il n’y a plus de Juifs dans le monde musulman. » :

    Dans les pays musulmans, c’est particulièrement en République Islamique d’Iran, présidée actuellement par un antisioniste notoire, Mahmoud Ahmadinejad, que les membres de la communauté sont en plus grand nombre représentés et je n’ai pas connaissance de l’existence d’un quelconque témoignage sérieux, émanant de ces iraniens juifs, mettant en accusation les autorités islamique suite, par exemple, à de dégradants traitements, des humiliations, des déportations, … ou des gazages dont sa communauté serait victime. Les juifs, en terre d’islam, ne peuvent être persécutés, ils ont libres d’y exercer leur foi, et si ce n’était plus le cas, ça voudrait justement dire que nous ne sommes plus en territoire du Dar el islam. Et donc que ces musulmans (les esclaves du Créateurs et de Lui seul) se doivent de ré-islamiser toute l’étendue de cette oasis de paix islamique (excusez le pléonasme) où règnent aujourd’hui des dynasties despotiques ou dites même présidentielles, où règne l’absence de liberté, la corruption, la persécution, le racisme, l’ignorance, le culte de la personnalité ou de l’argent, la dictature, le nationalisme, la tyrannie, …

    Rachid Z

    27/09/2010 at 2:36

  207. « C’est un devoir sacré pour moi en tant que survivant (de la Shoah, ndlr) de protester contre la persécution, l’oppression et l’enfermement de tant de gens, dont plus de 800 000 enfants à Gaza », a expliqué à l’AFP l’un des passagers du voilier Irène, Reuven Moshkovitz, un Israélien de 82 ans….

    La belle Irène

    27/09/2010 at 3:58

  208. Ah, l’Iran, plus exactement République islamique d’Iran, comme tu dis si bien, Rachid, l’Iran, une terre de liberté, que dis-je, une oasis de paix islamique – je ne vois pas le pléonasme- une terre de liberté avec même des cailloux des pas trop gros pour ne pas tuer tout de suite, des pas trop petits non plus parcequ’il ne faut quand même pas y passer toute la journée, d’autant qu’on a des prières à heures fixes, je veux dire fixées à l’avance. Moi, je dis Hip Hip Hip Iran.

    pistache

    27/09/2010 at 5:20

  209. Zobo, alias Bougnoulosophe, tu as besoin d’Azur, d’horizon et d’air pur… Tu connais la direction; tes babouches pointent 5 fois par jour vers chez les Saoud.

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 5:59

  210. Leçon de journalisme. Spéciale dédicace à Mehmet Koksal!
    http://homocivilis.hautetfort.com/archive/2010/09/26/peut-on-parler-de-tout.html

    Spéciale dédicace à Mehmet Koksal!

    27/09/2010 at 6:26

  211. @Grand Tarin malade,

    Ibn saoud c’est un allié à vous!, c’est dire la piètre estime que le sionard a pour ses alliés! lorsqu’on se hait soi-même, on a plus d’amis….

    Sinon je te propose de gouter aux joies de Treblinka très bientôt, comme ça tu comprendras ce que le mot « antisémitisme  » signifie très exactement, mon faussaire fascitoïde…

    Lustucru (et la Mère michelle)

    27/09/2010 at 6:41

  212. Du calme Lustucru, alias Zobo, alias Bougnoulosophe, pourquoi tant de haine!
    Recherche dans les versets abrogés du Coran, quelques-uns appellent à la paix, à la modération et à la tolérance.

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 7:21

  213. En attendant que je finisse mon film, « Auschwitz, mon amour! », inspiré de la biographie de Grand Tarin Malade…

    Je vous offre une preuve irréfutable du « retour de l’antisémitisme » :

    Riri, fifi et loulou

    27/09/2010 at 7:36

  214. Vos échanges en forme de défouloirs et jets de m…. en tas deviennent risibles les mecs!
    (notez svp: les travestis ne sont pas autorisés par le sanktus coranique.
    Si vous continuez encore longtemps à dénigrer l’autre, je vais le dire à Halal !
    (notez qu’il est de longue date lassé par toutes vos turpitudes et idéologies à la con.

    marollien de souche

    27/09/2010 at 7:41

  215. @Sarollien de mouche,

    Tu te comprends quand tu relis?

    Wittgenstein

    27/09/2010 at 7:45

  216. C’est vrai que tout cela ne vole pas très haut, mais qu’attendre de plus quand le tout est placé sous le patronage de Saint-Dieudonné. On reconnaît l’arbre à ses fruits.

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 7:48

  217. @Grand Tarin Malade,
    Vous êtes un fils naturel de Dieudo? ça se complique….

    Martine à la plage et à la montagne...

    27/09/2010 at 7:56

  218. Elle est belle l’intelligentsia juive bruxelloise (sioniste!) à la venue d »un « bouffons camerounais », elle chie dans son froc et sort l’artillerie lourde…!

    Rudyard Kipling

    27/09/2010 at 8:02

  219. Viviane Teitelbaum, la grosse vache du sionisme bruxellois, au QI de batracien trisomique et à la classe naturelle d’une tapineuse de la rue d’Aerschot! Haut les cœurs!

    L'arbitre des élégances

    27/09/2010 at 8:30

  220. Lol de quoi parlez-vous? Une et même personne? Vous pouvez me trouver sur facebook je ne cache pas mon identité donc je ne vois pas pourquoi je prendrais un deuxième surnom. Si vous ne me croyez pas demandez donc à Mehmet Koksal si nos deux IP correspondent et vous verrez sa réponse. Bon vent.

    Galaad

    27/09/2010 at 8:53

  221. Tient cela m’étonne de voir Vincent Geisser, le meilleur ami de l’UOIF et des islamistes en France, poster sur ce blog belge. Comment trouvez-vous le temps entre une réunion au Bourget organisée par l’UOIF (Frères Musulmans) avec Hani Ramadan et Christine Boutin, et un article vilipendant les laïques que vous appelez « les national-laïcistes »?

    « Je ne comprends pas pourquoi on me traite d’islamo-gauchiste? Je n’ai jamais été gauchiste ! » (Vincent Geisser).

    Galaad

    27/09/2010 at 9:00

  222. Martine, alias bougnoulosophette, je sais que certains vénèrent un prophète qui couchait avec à peu près tout ce qui bouge (cailloux exceptés, et encore je n’en suis pas certain); mais ce n’est pas de cela que je parlais.
    J’évoquais en fait le grand lâcher de la parole dont Dieudonné est une sorte d’éclaireur.

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 9:05

  223. Certes plus de 220 commentaires , mais à quel niveau (de caniveaux) plane donc cette «intelligentia» des gauches bruxelloises. Pitoyables représentants d’une espèce qui joue d’encensoir envers Elio et PTB dans les sondages du Swaaaaar et la LibreMoc? Courez les guerriers du non-savoir, la saison des baptêmes et bitures approche à grands pas !

    El Doudou

    27/09/2010 at 9:16

  224. El Moumouth, c’est bien que tu sois venu, tout de suite tu relèves le niveau, sous-merde tout droit sortie des gogues du MR!

    Destop ou encore

    27/09/2010 at 11:03

  225. Oregayov September 25, 2010 at 3:45 pm
    Comme de fait: les extrêmes se rejoignant, aucune photo ne les distingue!

    Reply

    Zobi September 26, 2010 at 11:45 am
    “Les extrêmes se rejoignent…” pouf, pouf, pouf… ça vole haut en “Sionie!
    Oyez braves gens, la philosophie sioniste, c’est pas Maimonide, c’est pas Spinoza, c’est la grosse vache de Viviane Teitelbaum ! “Trop is te veel” c’est la devise de son parti, c’est dire….
    _______________________________________________________________

    J’adore: dès qu’on n’est pas d’accord avec un sioniste, on se fait traiter d’islamiste et antisémote, limite terroriste et dès qu’on marque un tantinet soit peu son désaccord avec un islamogauchiste pro-palestinien, on se fait traiter de sioniste. C’est d’ailleurs à ça qu’on vous reconnait.

    Oregayov

    27/09/2010 at 11:17

  226. lire « antisémite »

    Oregayov

    27/09/2010 at 11:18

  227. Oregayov, vous avez tout compris.

    Il faudrait dénicher quelque part une nouvelle terre sans peuple pour y installer toute cette clique d’ennemis siamois.
    Le dieu des raeliens n’a-t-il pas promis une terre à ses adorateurs, une terre que l’on pourrait s’accaparer pour cette noble cause?

    Grand Terrain de Nulle Part

    27/09/2010 at 11:46

  228. Grand tarin malade et Gogolgayov sont devenus amis, et l’âne frotte l’âne (et vice versa), ça parle Rael et « extrêmes qui se touchent »… ça philosophe dure chez les mongolitos…
    ça regrette à demi-mot son sionisme lattent, mais le ver est dans le fruit… La saignée, la saignée, la saignée, je ne vois que ça!!!

    Professeur Parmenide (thérapeute)

    28/09/2010 at 1:31

  229. Vos propos ne font que confirmer ce que j’ai écrit, l’insulte en plus.

    Oregayov

    28/09/2010 at 8:08

  230. Franchement, Mehmet, je ne suis pas pour la modération. Mais là, il faut faire quelque chose. Il en va de ta survie, je ne vois pas comment tu pourrais être pris au sérieux quand on lit ce qui suit ton article. Je ne peux même pas placer les mots que cela m’inspire, ça me placerait au même niveau qu’eux. Et franchement, à ce niveau là ce n’est plus de la censure, c’est du nettoyage de caniveau.

    Siko

    28/09/2010 at 8:40

  231. Siki-siko,

    En voilà un qui demande « franchement » la censure… il a du échapper à Siki-siko que le débat portait sur la « liberté d’expression »… Mais on sait toute la considération qu’a son gang pour elle!

    Siki-siko lorsque tu dis « il en va de ta survie », c’est une menace, un appel au meurtre, à peine voilée?

    Rouletabille

    28/09/2010 at 9:50

  232. J’aime que les malades restent à leur place de malades, sinon on ne s’y retrouve plus!
    Dernier rappel Gogolgayov, après c’est la camisole chimico-textile…

    Pr. Parménide (thérapeute)

    28/09/2010 at 9:56

  233. Grand tarin malade, vous prétendriez que vos borborygmes buccaux aient du sens, voila qui laisse songeur, ils sont comme un long pet dans la nuit, ils sont faits de bruit, de fureur et d’odeur malodorante….

    Musti s'en va au cirque...

    28/09/2010 at 10:09

  234. « Cela reste une réalité aujourd’hui, alors que la recherche du profit pour le profit – qui semble sans limite – risque de déstructurer le vie d’une majorité de gens tout en mettant la planète en péril. »

    Etre socialiste aujourd’hui par Elio

    anti-ethnocide

    28/09/2010 at 11:23

  235. @ anti-ethnocide
    Hé! faut se rappeler les excellents articles d’UBU-PAN il y a 2 à 3 semaines où l’Elio en question se faisait drôlement déculotter dans ses manières de capitaliste crasseux. L’homme (?) est expert dans l’art de braquer toutes les attentions des niais vers d’autres nantis pour mieux savourer les « fruits » de son propre verger. La presse l’avait déjà dit au moment du cas Donfut. De Frameries à Mons la distance est parcourue à pied à cheval ou en voiture sans guère de changements de rouge mentalité.

    El Doudou

    28/09/2010 at 2:16

  236. « Pistache » se croit drôle, mais avec son ironie à la noix ne fait que botter en touche au lieu d’argumenter contre « Rachid Z » (lequel s’exprime au moins avec dignité)

    masque de chair

    28/09/2010 at 5:19

  237. « L’homme vulgaire parle de ce qu’il a mangé et bu; l’homme supérieur de ce qu’il a vu et entendu ».

    Je ne suis ni pro palestinien, ni pro israëlien:
    Cependant, au vu de la mise en place d’un Tribunal d’opinion (RUSSELL), en raison d’une violation quasi perpétuelle du DROIT INTERNATIONAL d’un petit Etat qui s’obstine à refuser d’intégrer la reconnaissance d’un peuple qui a le droit à la COEXISTENCE.
    Il s’impose à moi CITOYEN de réagir

    @El Doudou
    La grande érudition n’exerce pas l’esprit.

    Pro humain

    28/09/2010 at 5:48

  238. @Rouletabille :
    Je crois que vous avez pas très bien compris. Je me fous du fond de ces posts, ce qui pose problème c’est la vulgarité qui est ici insoutenable. Je n’ai rien contre la liberté d’expression, mais des posts vociférant sans rien raconter d’autre n’en sont pas. La liberté d’expression, ça se mérite. Il n’y a d’ailleurs aucune sorte d’expression dans quantité de posts ci-dessus.

    Quant à mes « menaces », elles n’en sont pas. Je suis Mehmet depuis longtemps (déjà lorsqu’il avait un blog qu’il a fermé parce qu’il était menacé par des turques pas très tolérants. J’ai aussi acheté son bouquin par solidarité avec le journaliste indépendant qu’il est.), et je trouve que le déversement de vulgarité qui suivent cet article ne lui font pas honneur. Ce n’est donc qu’un conseil amical (j’ai déjà entendu dire certains mandataires politique de ce site qu’il était populiste, ces posts ne vont pas les faire changer d’avis, à mon grand désarroi). Mehemet est, comme il le dit, un franc-tireur ce qui veut dire qu’il a déjà assez à faire pour s’imposer comme une référence, pas besoin de se mettre des bâtons dans les roues inutilement. C’est mon avis, et Mehmet en fait ce qu’il veut.

    Siko

    28/09/2010 at 5:59

  239. Amen mon fils. Une terre où l’œcuménisme serait célébré quotidiennement à l’aide de saintes bombes casher et dynamites halal. Le sabre et le goupillon revisités par Dieudonné et Netanyahou, respectivement prophète et chef de culte. Je propose « Israëlistan » comme nom.

    Galaad

    29/09/2010 at 12:02

  240. « La liberté d’expression, ça se mérite »
    Avec cette mentalité on peux dire que la vie, ça se mérite…aussi
    Vous la mérité, vous ?

    soso

    02/10/2010 at 12:50

  241. J’espère au moins pour vous que lancer des insultes à longueur de posts vous soulage. Sinon, le soulagicon, peut-être?

    Oregayov

    02/10/2010 at 8:57

  242. 3 pelés et 4 tondus dans l’amphi pour un débat dont tout le monde se fout :)

    Que les extrémistes de chaque camp se fasse leur gueguerre de sous-developpés dans un lieu pour eux, ça fera de l’air à tout le monde.

    Arthur

    04/10/2010 at 12:33

  243. Signez et faites passer car il est intolérable que souhail chichah se fasse intimider par un forcené armé d’un couteau, en sortant de chez lui!

    ICI ; http://www.lapetition.be/en-ligne/ptition-contre-lintimidation-intellectuelle-lulb-8387.html

    Le 20 septembre dernier se tenait au Janson une conférence sur « la Liberté d’expression » organisée par le Cercle du Libre Examen et présidée par le vice Recteur aux affaires sociales et étudiantes de l’ULB, M. Marc Van Damme. Les débattants étaient quant à eux: Souhail Chichah (chercheur en économie de la discrimination à l’ULB), Jacques Englebert (avocat spécialisé en Droit des médias, maître de conférence à l’ULB), Joël Kotek (politologue et historien) et Olivier Mukuna (journaliste indépendant). .

    Depuis cette conférence, Maurice Sosnowski, président du CCOJB et professeur à l’ULB, orchestre une scandaleuse campagne de diffamation auprès de la presse et des autorités académiques de l’ULB afin de museler la liberté d’expression dans notre Université en réclamant des sanctions contre M. Chichah et M. Van Damme. Face à cette campagne diffamatoire visant, à travers le renvoi de M. Chichah et l’humiliation de M. Van Damme, à confisquer le droit de débattre de la politique israélienne à l’ULB, nous devons réagir ! Il en va de notre liberté d’expression !
    video intégrale du débat
    http://www.sidimedia.blip.tv/

    Si vous aussi, vous êtes sensibles à cette affaire, alors, je vous encourage à aller signer la pétition et à faire suivre cet Email à vos contacts.

    Nous, étudiants et chercheurs/professeurs de l’Université Libre de Bruxelles et nous, citoyens, demandons aux autorités académiques de prendre leurs responsabilités face à la campagne diffamatoire de M. SONOWSKI à l’encontre de M. Souhail CHICHAH.

    En accusant, à tort, de «propos vomitifs sur la Shoah» M. Souhail CHICHAH, en le taxant d’antisémitisme et en accordant du crédit à une vidéo malhonnête publiée par l’UEJB (http://www.youtube.com/results?search_query=d%C3%A9rive+incontr%C3%A9e+ulb&aq=f) décontextualisant les propos de Souhail CHICHAH, M. SONOWSKI participe d’une propagande sioniste qui consiste à qualifier toute personne critique envers l’État d’Israël d’antisémite.

    M. SONOWSKI, à travers sa lettre ouverte au Conseil d’Administration de l’ULB datant du 21 septembre 2010, appelle de manière évidente au renvoi de M. CHICHAH de l’université. Qui plus est, il accuse, le vice-recteur, Monsieur Van Damme d’ « une surdité sélective », « d’incompétence », d’avoir laisser « la haine du juif se développer dans l’enceinte de l’ulb » et autres accusations diffamantes et non-fondées. En conséquence, nous, étudiants, chercheurs/professeurs et citoyens, demandons aux autorités académiques de rétablir M. CHICHAH et M. VAN DAMME dans leurs honneurs et nous réclamons des excuses publiques de M. SONOWSKI.

    Vidéo intégrale du débat: http://www.sidimedia.blip.tv/

    Ainsi, en toute solidarité avec M. Chichah et M. Van Damme, j’appose ma signature :

    Nordine Saïdi

    Nordine Saïdi

    05/10/2010 at 7:39

  244. N’importe quoi, avec dignité on peut dire aussi de grosses anneries, et face à cela la réponse de « Pistache » est proportionellement aussi sérieuse que la remarque de « Rachid Z »

    laezran

    25/10/2010 at 1:18

  245. Avez-vous un quelconque témoignage d’un juif, citoyen de la république islamique et (antisioniste) d’Iran qui se plaindrait de persécutions spécifiquement organisées à l’encontre de sa communauté à nous faire connaître, laezran ?

    Rachid Z

    25/10/2010 at 2:09

  246. Bonjou, je signe car je trouve cela très important. 3 tes4

    kakixsy

    11/10/2014 at 5:36

  247. Bonjou, je signe car je trouve cela très important. bonne chance pour votre cause !

    prgqgjj

    11/10/2014 at 5:39


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :