Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Bouhlal attaque à nouveau les "Belges blancs"

with 66 comments


Radouane Bouhlal est Président du MRAX

Dans un portrait publié ce jeudi (14/10/2010) par l’hebdomadaire néerlandophone bruxellois Brussel Deze Week, Radouane Bouhlal (Président du MRAX asbl – Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie) s’en prend violemment à la Belgique et aux « Belges blancs ». Estimant que « ce pays [la Belgique] fonctionne structurellement de manière raciste. C’est certainement vrai dans le secteur du travail. Ce n’est déjà pas évident d’entrer à l’université et d’y réussir en tant qu’allochtone, il faut en plus compter sur le fait qu’une personne ayant mes origines a 3 fois moins de chance qu’un Blanc d’avoir un emploi. Mais ce n’est pas perçu comme tel parce que notre société belge est en soi une société de castes avec à sa tête les Belges blancs. Un individu d’une caste inférieure n’y est toléré que s’il reste bravement à son niveau. Mais malheur à toi si tu veux être traité sur un pied d’égalité. Les décideurs n’ont que de bons mots en bouche en parlant de vivre en paix avec les communautés mais on vit en réalité dans une société basée sur une hiérarchie dépendant de l’origine des gens et pas dans une société basée sur l’égalité des citoyens« , explique Radouane Bouhlal.

Ce n’est pas la première fois que le Président du MRAX s’en prend aux « Blancs » en Belgique, un langage politiquement incorrect largement utilisé au sein des communautés mais rarement mentionné dans la presse traditionnelle. Il avait même attaqué sa propre organisation juste après son élection en 2004 qualifiant le MRAX d’avant son arrivée d’un mouvement réunissant « une clique d’universitaires blancs, athées et de gauche, un beau musée subventionné« .

A travers sa récente interview à Brussel Deze Week, Radouane Bouhlal annonce aussi « entamer prochainement son troisième mandat comme Président du MRAX » allant ainsi à l’encontre de ses propres déclarations tenues lors de la dernière assemblée générale houleuse de l’association.

Mariage homosexuel

Le journaliste Karel Van der Auwera précise que l’interview a été réalisée sur une terrasse de l’Ossenmarkt à Anvers. La raison du choix de ce lieu par le Bruxellois Bouhlal ? « Je viens de participer au mariage [homosexuel] de deux amis. Des hommes. Parce que je soutiens leur choix, parce que la loi belge soutient leur choix« . Evoquant ensuite sa double appartenance, Radouane Bouhlal précise qu’il est « Belge et Marocain et je suis inspiré par les deux nationalités. Je suis vraiment attaché à cette identité plurielle : j’utilise l’une ou l’autre culture en fonction des circonstances.(…) Quand j’évoque le Maroc, je ne parle pas de mes origines mais de mon pays. Ici et maintenant. Tout comme la Belgique est aussi mon pays, ici et maintenant. Tout comme mes parents – des migrants économiques des années 1960 – il y a la Belgique et le Maroc. Ils y retournent chaque année« .

Pédophilie

En détaillant son parcours éducatif, Radouane Bouhlal en profite pour glisser une anecdote « anti-blanc » dans le cadre de ses études en droit à Louvain-La-Neuve : « C’était comme si j’arrivais dans un autre pays. Le premier jour, j’ai regardé autour de moi dans l’auditoire et j’ai qu’il n’y avait presque que des Blancs. Je me suis dit : ‘Mon Dieu, qu’est-ce que je suis venu faire ici?’ A ce moment, je me suis rendu compte qu’il existe bien une identité bruxelloise qui consisterait à grandir entre des Marocains, des Turcs, des Belges autochtones, des colorés, des Arabes, des catholiques, des musulmans et d’autres encore« .

Enfin, sur le plan professionnel, il déclare avoir été recruté en 1999 par le parti Ecolo, grâce à son activisme dans le mouvement estudiantin, pour rejoindre l’ex-cabinet du ministre Jean-Marc Nollet pour s’occuper du « droit des enfants, droit de l’enseignement, des infractions à caractère sexuel et de la pédophilie« . « Un point prioritaire était le mariage entre les personnes du même sexe. C’était maintenant ou jamais car pour la première fois en cinquante ans les catholiques n’étaient plus au pouvoir. Et c’était maintenant« , conclut Radoune Bouhlal.
(PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)
DROIT DE REPONSE (22/10/2010) :
Le Mrax ne se laissera pas distraire par des allégations de prétendu « racisme anti-blanc »

« Bouhlal attaque à nouveau les “Belges blancs” »… c’est au moyen d’un titre aussi racoleur qu’inexact que M. Mehmet Koksal a choisi, dans un article publié ce 15 octobre sur son blog « Parlemento.com »1, de résumer une interview2 accordée par le Président sortant du MRAX Radouane Bouhlal à l’hebdomadaire bruxellois néerlandophone « Brussel Deze Week ». De quoi s’agit-il précisément ?

Dans cette interview (à laquelle nous renvoyons les lecteurs pour ne pas se laisser piéger par les « morceaux choisis » par M. Koksal), R. Bouhlal défend l’idée suivant laquelle en Belgique aussi, il existe dans les faits – et pour reprendre les mots de Christine Delphy – un « système de castes raciales »3, c’est-à-dire une société organisée de manière stratifiée, élevant certains – quasi-exclusivement des « blancs »4 – au rang de citoyens belges légitimes et authentiques, et reléguant les autres – les personnes issues des minorités – au statut peu enviable de « citoyens de seconde zone » exposés aux discriminations, de manière quasi-systématique, de génération en génération.

Cette vision, pleinement assumée par le Conseil d’administration du MRAX réuni ce 20 octobre, repose sur l’expérience historique de notre Mouvement, et sur l’analyse des nombreuses plaintes que le MRAX reçoit quotidiennement, faisant état du désarroi grandissant des victimes de discriminations racistes, qui n’en peuvent plus des traitements différenciés dans l’emploi, dans le logement, dans l’enseignement et dans tous les autres secteurs de la vie quotidienne.

Elle repose également sur des études universitaires qui objectivent notre constat. Ainsi, des chercheurs5 ont mis en évidence une « ethnostratification » claire du marché de l’emploi bruxellois, allant jusqu’à identifier sept strates : la strate supérieure étant occupée par « les Belges autochtones, les étrangers et les Belges naturalisés originaires des pays limitrophes » et les strates les plus défavorisées regroupant « les Marocains et les Turcs » naturalisés ou pas !

Les préoccupations de notre Président sortant visaient précisément à mettre en évidence cette organisation sociale structurellement discriminatoire dans notre pays. M. Koksal a préféré passer à côté du sujet de fond, privilégiant une nouvelle fois les caricatures et les attaques personnelles à l’encontre de notre Mouvement en général, et de Radouane Bouhlal en particulier, qu’il feint de présenter comme un raciste « anti-blanc », se faisant ainsi l’allié objectif des divers populistes et réactionnaires. Enfin et bien que l’objet social du MRAX – la lutte contre le racisme et la xénophobie – ne s’étende pas au combat contre l’homophobie, l’on ne peut passer sous silence la juxtaposition dans l’article de M. Koksal, de sujets aussi hétéroclites que « la pédophilie » et « le mariage entre les personnes du même sexe ». Il n’est pas étonnant que cela donne lieu à des commentaires homophobes sur son propre blog, qui semblent, eux, ne pas susciter l’inquisition de M. Koksal. Le MRAX continuera, contre vents et marées et sous la houlette des cadres dirigeants qui seront élus prochainement, à porter le combat de toutes celles et tous ceux qui veulent unir leurs forces contre les discriminations, quelles que soient leurs appartenances. Notre Mouvement persévérera, sans se laisser distraire !

3 C., DELPHY, Classer, dominer. Qui sont les « autres » ?, Ed. La Fabrique, Paris, 2008, p. 139.
4 Bien entendu, l’on questionne ici non pas une couleur de peau ou une origine, mais bien le statut politique de la domination tel que débattu dans le monde antiraciste. Pour plus de détails, voy. l’analyse « La question blanche » développée par P., TEVANIAN, La mécanique raciste, Ed. Dilecta, Paris, 2008, pp. 73 et s.
5 Voy., par exemple, N., OUALI et A., MARTENS, Discriminations des étrangers et des personnes d’origine étrangère sur le marché du travail de la Région de Bruxelles-Capitale, dans le cadre du Pacte social pour l’emploi bruxellois, http://www.pactbru.irisnet.be/site/documents/etudeulbkul.pdf, p. 22.
Pour le Conseil d’administration du MRAX,
Radouane BOUHLAL, Président sortant, radouane.bouhlal@gmail.com – 0475.75.14.89.

Elisabeth COHEN, Trésorière sortante, lizabeth.cohen@gmail.com – 0473.90.01.91.

réaction du journaliste Mehmet KOKSAL : « Je m’étonne que le MRAX demande un droit de réponse pour un article concernant presqu’exclusivement Radouane Bouhlal, l’association serait-elle devenue l’agence de communication du Président actuel ? Le MRAX est effectivement cité dans l’article pour annoncer que « le président sortant » se prépare déjà à rempiler pour un troisième mandat à la tête de l’association.  J’invite moi-aussi les lecteurs à lire l’intégralité de l’interview en langue néerlandaise de Radouane Bouhlal publiée dans Brussel Deze Week. Tout le monde pourra constater que les termes « pédophilie » et « mariage entre personnes du même sexe » sont utilisés par Radouane Bouhlal lui-même soit pour expliciter son travail au sein du cabinet Ecolo de Jean-Marc Nollet, soit pour soutenir son action en faveur du droit de mariage des personnes homosexuelles, c’est son droit. Tout le monde pourra également constater la virulence des attaques contre les Belges en général et les Blancs en particulier sans les justifications et les notes qui sont fournies ici a posteriori dans le droit de réponse. Quant aux choix des passages traduit en langue française et publié sur Parlemento.com, il relève de la liberté de presse car un journaliste n’est pas forcé de traduire la totalité d’un entretien ou de traduire des passages qu’il n’estime pas opportun sans pour autant dénaturer le contexte des propos. Enfin concernant les qualificatifs sur mon travail et les attaques ad hominem, le MRAX est libre de faire les déclarations qu’il désire, je n’ai aucun compte à lui rendre sur mon travail journalistique« .

Written by Mehmet Koksal

15/10/2010 à 7:32

Publié dans Autres

Tagged with

66 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Un individu d’une caste inférieure n’y est toléré que s’il reste bravement à son niveau

    :
    C’est pas tout à fait exact, il n’y a qu’à observer la composition du Parlement bruxellois, les allochtones y sont d’après le président Moureaux surreprésentés et au PS (principale formation de la coalition gouvernementale bruxelloise(s), on compte plus de 60% d’élu(e)s issu(e)s de l’immigration dite(s) récente(s). Il est vrai aussi que cette “famille” politique, comme les autres d’ailleurs, veille à sélectionner les moins compétents, les moins responsables mais les plus dociles parmi ces allochtones afin de(s) servir de presse-bouton au profit des politiques autochtones.

    Soulignons également la présence en nombre et la gestion dogmatique et désastreuse de ces allochtones dans les milieux associatifs publiquement subsidiés, il n’y a qu’à prendre pour exemple le Mrax (où Bouhlal brigue un 3ième mandat) ou Démocratie + (présidée par le député-échevin PS Ahmed AlKtibi depuis 1994). Et pour ce qui est de la main mise du politique et des autorités turques et marocaines dans l’institution EMB, rappelons que ce même Bouhlal, pourtant juriste, estimait en 2005 qu’il n’y avait de la part de la ministre (PS) Onkelinx aucune ingérence dans l’organisation et la structuration du culte islamique en Belgique.
    Ce qu’il faut admettre, c’est que ce sont les “allochtones” qui sont incapables de se prendre en main : ils savent très bien se laisser entraîner par des sentiment et se rassembler massivement (70 000 personnes) dans Bruxelles pour dénoncer les injustices dont sont victimes les Gazaouis mais, à l’évidence, ils sont parfaitement incapables d’en faire autant pour l’enseignement (des dizaines de milliers d’enfants allochtones sacrifiés), l’emploi ou le logement pour tous les Bruxellois.

    Rachid Z

    15/10/2010 at 8:24

  2. Drôle de type, ce Bouhlal. Être raciste et président d’une association anti-rasciste en même temps. Je veux bien croire que la classe dirigéante est majoritairement blanche. Mais il y a aussi des blancs qui sont encore moins bien lotis qu’un fils de la classe moyenne allochtone pour se faire une carrière. Il y a de la discrimination ethnique, mais il y a aussi de la discrimination sociale.

    Ce sont des généralisations qui font le raciste.

    Pour une fois je suis presque entièrement d’accord avec Rachid. Je ne comprends pas non plus pourquoi il n’y a pas de mouvement d’élèves et de leur parents pour forcer un meilleur système scolaire. Ca me laisse perplexe. Dans ma ville, à l’époque, on était des dizaines de milliers d’élèves pour dénoncer un système scolaire de loin pas aussi grave qu’ici…

    Mais le commentaire de Rachid sur le choix des politiciens allochtones et autochtones… A-tu vraiment l’impression que le niveau des politiciens autochtones soit généralement mieux que celui de leurs collègues allochtones?

    Il y a deux et demi possibilités pour réussir en politique: Soit tu te soumets à une clique, soit tu fondes ta propre clique, soit, ce qui arrive rarement, mais quand même de temps en temps, tu profites d’un échec entre les cliques existantes ce qui ouvre la voie pour un candidat neutre et indépendant… Je ne croix pas que ce soit différent pour un allochtone ou un autochtone.

    malte

    15/10/2010 at 8:49

  3. A-tu vraiment l’impression que le niveau des politiciens autochtone soit généralement mieux que celui de leurs collègues allochtones ?

    :
    Oui, sans généraliser, j’estime qu’ils sont dotés d’une meilleure conscience historique, citoyenne et donc confortablement mieux (parfois même un peu trop) imprégner de la culture démocratique. Ils sont moins allergiques à l’indispensable critique citoyenne. Nombreux sont les allochtones qui affirment bénéficier d’un meilleur respect, d’une meileure écoute lorsqu’ils se trouvent face à un interlocuteur autochtone et prétendent même que lorsque les allochtones n’étaient pas aussi massivement représentés dans nos institutions démocratiques, dans l’associatif, … ils bénéficiaient d’un traitement plus respectueux. Par exemple, ce sont bien les élus allochtones du PS Emir Kir et Kissi Benjelloun, représentants de ces allochtones, qui sont à l’origine du tristement mémorable carnage de la fête du sacrifice 2005

    “Ce sont des généralisations qui font le raciste.” :
    Je dirais, pour ma part, que le discours (politique) raciste est celui qui exploite les sentiments (naturels donc) hétérophobes pouvant être éprouvés au sein de la population. Pour lutter contre ce mal, le racisme, ce n’est pas, comme c’est trop souvent le cas dans la capitale, la liberté d’opinion, d’expression qu’il faut massacrer, c’est au contraire la résistance contre l’ignorance, un enseignement de qualité respectueux de toutes et tous au profit de tous les élèves qu’il est essentiel de promouvoir. Il est tout aussi essentiel de savoir distinguer “égalité” et “égalitarisme” qui en est la perversion menant inévitablement au mal qu’est le racisme. Et surtout ne jamais cesser de raisonnablement s’abandonner à l’introspection, à la méditation…

    Rachid Z

    15/10/2010 at 9:54

  4. A la fois chef orchestrateur et instrumentiste aux goûts fort douteux chez les Frères M-R-A-X (Musiciens Rapistes Au Xylophone) Bouhlal devrait ouvrir un peu une conscience dont il manque totalement dans son jeu religioso-intello-comploteur!

    Invitons-le donc à lire de ses yeux d’aveuglé le dossier du dernier Vif-Express intitulé:
    «L’Occident face à l’islam» (celui des prêcheurs de garages et académiques à la noix).

    Si en fin de cette méditation transcendantale il n’est pas interrogatif et con-verti, il lui restera à lire venant du pays jadis des Lumière (avant l’avènement du PS) : le SUPPLEMENT WEEK-END de Riposte laïque 166
    «Habitat : La Bred accorde le premier prêt islamiste en France» , par Christine Tasin

    La charia à l’honneur à la Bred, filiale du groupe Banque Populaire Le premier prêt « habitat » compatible avec la charia en France vient d’être accordé, nous apprend Le blog du Monde, qui bien entendu nous explique que c’est tout simple et sans conséquences ; la charia interdisant les intérêts, la banque achète la maison pour la revendre à son client qui la lui paye en mensualités… On passera sous silence le fait qu’il s’agit d’un tour de passe-passe puisque la banque qui n’a pas vocation, charia or not charia, à être philanthrope, prélève sa dîme en revendant le bien plus cher qu’elle ne l’a acheté, ce qui équivaut à des intérêts et ne change rien financièrement. En effet, il ne s’agit là que d’une sorte de crédit-bail ou L.O.A. (location avec option d’achat) et la différence réside dans la taxation de l’opération. Si la banque n’était qu’un marchand de bien, achetant un bien pour le revendre plus cher, il lui faudrait payer les frais de notaire et de mutation ainsi que les plus-values, ce qui rendrait l’opération très coûteuse l’opération, plus qu’un prêt classique. Mais grâce à la complaisance du ministère des finances, la banque se voit appliquer le régime des prêts bancaires ! C’est aussi pour le (riche) client, un moyen d’échapper partiellement à l’ISF car le bien ne lui appartient qu’une fois entièrement payé. Cette soit-disant finance islamique n’est que magouille et hypocrisie et n’est pas plus protégée que la finance classique en cas de bulle spéculative immobilière et de défaillance des acheteurs !

    Ce qui change, par contre, c’est la reconnaissance et l’acceptation par une banque d’une règle religieuse dans ses façons de procéder ; cela introduit donc la possibilité pour chacun d’échapper au sort commun, celui du citoyen ou du consommateur en fonction d’un marqueur religieux. C’est bien la laïcité qui est attaquée ! C’est bien le vivre ensemble et l’égalité de traitement qui est en question.

    Tout est fait, partout et de plus en plus, pour que les musulmans se mettent à part, aient un traitement particulier, viande halal, horaires spéciaux dans les piscines pour les femmes, femmes emburkinées ou marquées par le voile, prières dans les lieux publics… La religion, qui doit selon la loi du 9 décembre 1905 être du domaine privé impose ses règles partout et instaure le communautarisme comme la norme.

    En effet, partout se dessinent deux grands groupes, les musulmans et les non musulmans. Où est la République une et indivisible ? Où est l’égalité républicaine ? Où est la possibilité pour les nés musulmans d’échapper à leur destin et de choisir une autre voie ?

    Le pire est que notre ministre de l’Economie applaudit, encourage et est prête à tout pour attirer les capitaux islamistes. La preuve, la honte de la France, le 28 octobre prochain, le forum sur la finance islamique aura lieu, sous sa présidence, au Ministère de l’Economie (2). L’on peut lire la logorrhée mensongère de Hervé de Charrette, du Nouveau Centre et Président de l’Institut de la Finance Islamique , pour faire l’apologie de cette finance au nom de la rentabilité et des capitaux, ces nouveaux veaux d’or qu’adorent nos dirigeants. Cette réunion est nécessaire car il faut adapter notre législation sur les prêts pour la rendre islamiquement compatible et ils vont discuter entre eux (droit d’entrée de 300 euros) de la meilleure façon de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et de tuer ce qui reste de République et de démocratie dans notre pays.

    En effet, faire entrer la charia dans la finance et dans les prêts c’est faire entrer par la grande porte les exigences de l’islam dans la vie quotidienne de tous. Aujourd’hui la Bred accorde un prêt à la mode islamique, demain les clients musulmans et les possesseurs de titres venant du Golfe et autres pays musulmans interdiront à la Bred et à ses filiales de financer avec leur argent un prêt qui sera demandé par un éleveur de porc ou un viticulteur (imposant peu à peu une certaine économie et la disparition d’éléments fondamentaux de notre mode de vie, de notre héritage et de notre identité française), puis à un femme qui ne serait pas voilée, puis à une famille qui ne respecterait pas le ramadan… Et c’est ainsi que, peu à peu, l’islam et ses pratiques anti-égalitaires et funestes pour la démocratie et notre mode de vie impose ses règles à tous.

    Bientôt la police des mœurs rétribuée à la Bred pour examiner la vie privée des demandeurs de prêts ?

    Tous ceux qui ont leurs comptes à la Bred savent ce qu’il leur reste à faire. Tous ceux qui ont leurs comptes à la Banque Populaire savent ce qu’il leur reste à faire. On précisera en passant que cette dernière est la banque majoritaire chez les professeurs avec la Casden, système d’épargne à points, permettant d’obtenir des prêts à taux intéressants. Il va falloir conseiller à la Casden de chercher un autre partenariat, plus conforme à l’exigence de qui travaille à l’Education Nationale, plus conforme à l’idéal républicain…
    = = = =
    Immoralité de cette histoire : je la laisse à votre réflexion d’abonnés au M-R-A-X ?

    whafwhaf

    15/10/2010 at 10:32

  5. « Radouane Bouhlal s’en prend violemment à la Belgique et aux “Belges blancs”. Estimant que ”ce pays [la Belgique] fonctionne structurellement de manière raciste. C’est certainement vrai dans le secteur du travail. »
    Je confirme, travaillant au SPF Finances, j’ai été témoin de ce fait. On engage des contractuels de Wallonie et de Flandre (belges de souches) pour venir travailler à Bruxelles alors que des chômeurs bruxellois allochtones devraient logiquement occuper ces emplois. La manoeuvre consiste à envoyer les personnes qu’on désire employer vers un contact d’une intérim qui fera le nécessaire pour le contrat et le tour est joué, elle se retrouve dans votre service à l’aide d’un passe droit qui laisse pantois.
    Donc on retrouve par ce biais, des frères et soeurs dans le même service, des enfants de fonctionnaires ou des amis proches. On retrouve aussi des gens ayant des liens forts avec le syndicat ou des associations liées au MR ainsi que des affiliés au parti.
    Je ne sais plus qui avait fait un article sur la sous-représentation des allochtones dans les pouvoirs publics à Bruxelles mais en tout cas il avait tapé dans le mille dommage que ça n’a pas inciter à une démarche plus puissante que le slogan creux de la diversité au sein des SPF.

    @Whafwhaf,
    Il serait temps de mettre au prozac, ton obsession risque fort de te faire divaguer encore plus sinon. Ta subjectivité et ton travestissement de la réalité sont sans doute révélateurs d’une islamophobie qu’il serait temps de commencer à soigner.
    Je pourrais faire l’effort de t’expliquer les nuances de ce que tu développes dans ce qui se joue dans ce domaine bien précis mais est ce nécessaire d’échanger avec un convaincu? D’après mon expérience, NON!

    Mohammed Saïd

    16/10/2010 at 12:56

  6. [[ On engage des contractuels de Wallonie et de Flandre (belges de souches) pour venir travailler à Bruxelles alors que des chômeurs bruxellois allochtones devraient logiquement occuper ces emplois. ]]

    Eh bien, Mohammed Saïd (pourquoi pas un Jules Machin?) ,la liberté de travailler où on l’entend ou encore où on le peut , t’en fais quoi ?
    C’est’i un sbire PS de Moureaux qui t’a bourré le crâne avec des règles comme cela ?
    Pourquoi tes « allochtones » ne postulent-ils pas en Flandre ou en Wallonie ?
    Habitués à ce qu’on leur serve le pain dans la bouche sans efforts ni peine personnels , certaines castes sociales imaginent trop vite que tout leur est naturellement dû (comme la générosité reçue de la CPAS , les allocations familiales pour familles nombreuses, les remboursements d’une mutuelle par le fédéral puis les aides socialistes latérales d’Yvan Mayeur via ASBL doutueses peut-être? ).
    Halte aux abus. Cherche vite les vraies raisons du manque de travail ici et là-bas et dis-nous combien de ces « allochtones » se font des à-côtés au noir en cumulant avec leurs allocations de chômage. Puis aussi certains travailleurs spécilisés qui opèrent dans le commerce de « deals aux herbes » au coin de nos rues. Après tu reviendras pleurnicher sur ce fil avec des slogans d’ignorant quant aux législations du travail (ça c’est mon domaine d’actif bien informé).

    Séba

    16/10/2010 at 10:22

  7. si les allochtones sont moins représentés dans les emplois Bruxellois, la raison en est très très simple: sous-qualification ! et encore, j’élude le comportement en entretien d’embauche (vous seriez halluciné, venir en entretien en casquette, pas de politesse, …) et d’autres facteurs (« je » ne travaille pas pour votre salaire, c’est de la merde, oui mais tous les autres acceptent)
    et dans les services publics, il y a des allochtones, chez moi il y en a un certain nombre, mais très majoritairement des filles car ce sont celles qui ont les niveaux de diplômes les plus élevés et, souvent aussi, elles ont un meilleur respect de la valeur travail et effort

    kori

    16/10/2010 at 10:53

  8. Et au Maroc ? ce sont des marocains blancs ?
    et en Algérie ?Des algériens blancs ?
    Et au Congo ? Hum…, des blancs moussis ?
    Polémique ridicule , en Europe oui on est blanc ! Cela deviendrait-il une tare, une honte , pour le MRAX ?
    Arrêtons ce autoflagellations et autres excuses à tout vent . Do.

    depatoul

    16/10/2010 at 11:32

  9. Bouhlal dépasse de plus en plus les bornes !

    Que cet homme soit chassé de son poste et son organisation dissoute pour terrorisme intellectuel. Quelle crapule ce type ! Si je l’avais en face de moi, je lui casserais la gueule.

    Roger

    16/10/2010 at 12:19

  10. Qu’il aille prêcher sa bonne parole dans les pays qui en ont vraiment besoin!

    Anonyme

    16/10/2010 at 12:35

  11. Etant moi-même d’origine allochtone (mais intégré et foi du divin, un heureux marié), sans avoir jamais nier mes racines ancestrales, j’éprouve une forme de honte quand je lis les manipulations d’opinion publique dont se rendent complices ces noyaux d’agitateurs et d’idéologues politisés (les Mrax, Ceclr, broll et retruc).
    Bouhlal et ses camarades sont du genre sournois ,des agents-doubles, oui des doubles masques. Honteux je suis à ces propos.

    Zeki

    16/10/2010 at 1:25

  12. Non, Radouane Bouhlal n’est pas raciste. Pas du tout.
    Simplement, il n’aime pas les Blancs, comme d’autres n’aiment pas les chats ou les habitants de Saint-Pierre-et-Craqulin.
    Bouhlal, lui, il n’aime pas les Blancs, pas seulement les habitants de Blanchimont, non tous les Blancs. Ce qui, dans mon pays qui est le sien pour moitié* cela fait de 9 à 10 millions de personnes qu’il n’aime pas.
    * Je dis le »sien pour moitié » puisqu’il a, en plus de la sienne, sollicité la nationalité blanche( belge dirions-nous). Il s’en explique; »J’utilise l’une et l’autre culture en fonction des circonstances ».
    Car Bouhlal est joueur. Un jour que ce musulman laïque ne faisaitpas sa prière il se dit chiche moi qui n’aime pas les Blancs, je deviendrai président du MRAX.
    Très fort au poker, ce Bouhlal, ou alors, nous, les Blancs, nous sommes vriment nuls.

    pistache

    16/10/2010 at 1:27

  13. « Etant moi-même d’origine allochtone » :

    Petite précision : vous voulez certainement dire que vous êtes d’origine immigré et donc allochtone (mais pas d’origine allochtone).

    Rachid Z

    16/10/2010 at 1:56

  14. Pourquoi « Pédophilie » comme sous-titre alors que ce thème ne constitue que très marginalement le sujet des deux paragraphes de cette section ? Pourquoi pédophilie et mariage entre les personnes du même sexe en gras dans le texte et accolés dans deux extraits successifs ?

    Pierre-Yves Lambert

    16/10/2010 at 2:04

  15. A ma connaissance, le cabinet Nollet (Ecolo) à la communauté française était chargé de « la petite enfance » (dans le maternel et le primaire) et pas comme le prétend Bouhlal dans le média néerlandophone bruxellois de la « pédophilie » ou du « mariage entre les personnes du même sexe ». C’est me semble-t-il ce qui est plutôt interpellant dans cet entretien.

    Rachid Z

    16/10/2010 at 2:29

  16. Le problème est qu’il y a manipulation dans la traduction et dans l’extrait choisi de cet entretien, qui vient d’ailleurs d’être mis en ligne ce samedi matin: ‘We leven in een kastenmaatschappij’ (« Nous vivons dans une société de castes »).

    Il n’y est pas mentionné que « il déclare avoir été recruté en 1999 par le parti Ecolo, grâce à son activisme dans le mouvement estudiantin, pour rejoindre l’ex-cabinet du ministre Jean-Marc Nollet pour s’occuper du “droit des enfants, droit de l’enseignement, des infractions à caractère sexuel et de la pédophilie“.  » mais bien «  Zo heb ik een plaats gekregen op het kabinet van Jean-Marc Nollet, minister van Kind en Onderwijs, waar ik me bezighield met kinderrechten, onderwijsrecht, zedenfeiten, pedofilie.« . Il s’est concrètement occupé de ces matières au cabinet, il n’a pas été recruté pour s’en occuper, ce n’est pas la même chose.

    Et il est évidemment logique que la pédophilie soit un thème abordé par le cabinet du « Ministre de l’Enseignement fondamental et de l’Enfance » (titre officiel, donc pas de la « petite enfance ») , la pédophilie concerne les « enfants », comme son étymologie l’indique clairement.

    Quant à la thématique du “mariage entre les personnes du même sexe”, elle a été portée par Ecolo pendant cette période de participation gouvernementale, il est donc logique que les membres des divers cabinets Ecolo intéressés par cette problématique, notamment des juristes, aient contribué à faire avancer cette cause, d’ailleurs la question du statut des enfants de couples homosexuels (l' »homoparentalité ») relevait bien aussi du « Ministère de l’Enface », non ?

    Au moins à Ecolo les membres des cabinets font du travail politique, pas comme dans les autres partis où il y a toujours des postes de cabinettards uniquement affectés à entretenir la « clientèle », à recevoir et à satisfaire les demandeurs de pistons pour un emploi, un logement, une naturalisation etc.

    Pierre-Yves Lambert

    16/10/2010 at 3:12

  17. Si seulement cette pédale savait ce que les autochtones et allochtones de Belgique pensaient de lui…….

    daviddruide

    16/10/2010 at 6:42

  18. toujours étonnée que les non blancs, enfin pour reprendre la désignation raciste de certains, qui ont en horreur les pays européens et qui s’en prennent à ce pays, qui ne souhaitent que la destruction de leurs cultures, de leurs patrimoine tout en touchant les aides sociales et autre avantages sociaux, ne songent pas un seul instant à aller s’installer sous des cieux plus propices et plus tolérants, aux divins pays des bisounours barbus par exemple pour se faire appliquer la suave et douche charia.
    A bon entendeur, salut.

    Anisvert

    16/10/2010 at 7:06

  19. Ce brave Radouane semble oublier qu’il y a des centaines de milliers de Belges de souche qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté et qui aimeraient bien bénéficier de l’aide sociale, telle que des soins de santé gratuits, dont le gouvernement de leur propre pays les prive mais les accorde à tout qui débarque du monde entier, est de préférence basané, et se dit réfugié politique.

  20. «Bouhlal, lui, il n’aime pas les Blancs» :

    Je comprends l’indignation qu’engendre des propos catégorisant les individus en fonction de la couleur de la peau. Mais certaines personnes, comme le nègre (qui ne nie pas sa part de négritude) antisioniste et anticommunautariste Dieudonné (dénoncé d’ailleurs par Bouhlal) ou les portes voix du (plutôt communautariste) parti français des Indigènes de la République (PIR), qui désignent publiquement leurs semblables de la sorte ne se réfèrent pas forcément à la couleur de la peau. On peut être Noir et Blanc, un Bounty, blanc à l’intérieur mais d’apparence noire (ex : Fadila Laannan PS, la ministre de la Culture, de la Jeunesse et de l’Audiovisuel en Communauté française ou la ni pute devenue députée MR Sidibé comme une autre ni pute allochtone devenue membre du gouvernement Sarko, Fadela Amara , seraient toutes les trois soumises, conditionnées, dés-intégrées, rendues plus blanches que blanc et donc à classer dans la catégorie Blancs ou Bounty). L’humoriste Dieudo (je ne sais pas trop ce qu’il en est de Bouhlal) dénonce en profondeur, à travers ce provocant vocable, le mépris, l’européocentrisme, le paternalisme : l’abominable domination par des propagandistes, des élites (académiques, politiques, médiatiques, religieuses, antireligieuses …), tenants d’une identité qui s’autorisent la «sagesse», en guise de respect de l‘Autre, d’imposer à l’ensemble de la population une conception du monde et de l’homme, une civilisation, une culture, une lecture de la «vérité» historique, une idéologie, une orthodoxie, une conception de la liberté, une définition du racisme ou de l’égalité, un mode de pensée, un choix alimentaire, vestimentaire, politique, … leurs mauvais goûts. Et c’est donc ainsi, en toute liberté, qu’ils organisent la mésentente, l’exclusion, la discrimination, la maltraitance, l’orientation des jeunes «non-blancs» vers des voies sans issues ou la délinquance, la rupture sociale …!

    «Au moins à Ecolo les membres des cabinets font du travail politique, pas comme dans les autres partis où il y a toujours des postes de cabinettards uniquement affectés à entretenir la “clientèle”, à recevoir et à satisfaire les demandeurs de pistons pour un emploi, un logement, une naturalisation etc.» :

    Certes, mais en ce qui concerne le respect des droits et libertés fondamentaux (et plus particulièrement ceux des musulmanes exclues), je n’ai pas vu venant d’élus écolos, si ce n’est en période électorale, une telle énergie, une telle mobilisation, conformément à leur engagement (promesse) programmatique, pour exiger que cesse les discriminations dans l’accès à l’enseignement ou à la fonction publique à l’encontre des minorités dites visibles. Je n’ai vu que le contraire.

    Rachid Z

    16/10/2010 at 7:52

  21. Anisvert October 16, 2010 at 7:06 pm
    « toujours étonnée que les non blancs, … ne songent pas un seul instant à aller s’installer sous des cieux plus propices et plus tolérants, »

    Dans le cas de M. Bouhlal, c’est surement du à la noblesse de son combat et de sa cause.
    Pour rappel le Mrax, c’est aujourd’hui, quelque 300 membres et 600.000 € de subsides directs et indirects (argent, emplois subsisidiés) en provenance de la Communauté française et de l’Etat fédéral. Dépenser 600.000 € pour se faire insulter! Elle est pas belle la vie?

    Anonyme

    16/10/2010 at 8:15

  22. « 300 membres et 600.000 € de subsides directs et indirects »

    Si c’est vrai, c’est vraiment un grand scandale ! Ce sont justement ces « Blancs » qui payent ces subsides pour financer une telle association ! A lecture de ces propos clairement racistes envers nous, je me demande quand les autorités vont réagir.

    Anonyme

    16/10/2010 at 9:43

  23. L’histoire est lourde d’incessantes guerres entre nous, race-espèce homo sapiens.
    Toutes les guerres, en toutes époques , conduisirent finalement à des actes barbares. Parmi ces innombrables je retiens ici celle légendaire, la Guerre de Troie, la déferlante des ottomans sur l’Europe centrale, celles des catholiques contre les protestants en Europe, celles d’Asie et d’Afrique , celles de chaque dictature, celles des conquérants de toutes les époques contre les envahis, partout sur terre.

    Outre la conquête du pouvoir, l’argent et l’espace qui vont avec, les religions jouèrent à toute époque un rôle déterminant dans les causes de ces conflits sanglants.

    Du siècle passé – encore tout chaud dans ma mémoire – je garde des marques d’horreurs et des ravages de hordes idéologiques : celles communistes, nazies, nippones. Faut-il en ajouter ?
    En résultat de tout cela ,le monde ressuscita une défunte SDN pour en faire l’impuissante ONU. On joua à rédiger moult chartes de « droits» dits de l’homme (cet omnivore carnassier de tous les temps), puis plus récemment des droits dits fondamentaux. N’oublia-t-on pas de les assortir de quelques exigences de «devoirs » envers autrui ? Je lui pense ici à la veille de la « Journée mondiale de lutte contre la pauvreté ». Un slogan et une douce utopie pour les décennies qui suivront encore.

    Criera-t-on à aussi cette disparition du « sens civisme » enterré par beaucoup ?
    Des utopistes d’Occident inventèrent la non-guerre, erronément appelée «pacifisme» . Mais voilà qu’aujourd’hui devant l’apathie d’un monde rongé par les lourdeurs de cette pléthore des droits , le monde se trouve ré-envahi par des gens essentiellement mus par le non-droit. Chacun des commentateurs désignera « ses »responsables des déviances et pourra les pointer du doigt. Inutile que je les trace ici, chacun peut les deviner, un peu partout.

    Certains «acteurs » forts en art du théatre (ou du show, si l’on préfère) jargonnent avec des terminologies du droit pour mieux nous abuser. Qu’ils soient donc maudits par Dieu ,dès cette vie terrestre, sans devoir attendre l’instant d’un hypothétique « jugement dernier ». Gare toutefois! La punition ne risque guère de leur arriver car des petits juges terrestres et de grands politiciens vérolés protègeront ceux-là que Dieu marquerait vite de ses colères. Dois-je vraiment les désigner?

    Franz

    16/10/2010 at 11:27

  24. Bin…j’ai lu de haut en bas et de gauche à droite…Evidemment je ne partage pas une bonne partie de sa vision politique.
    Mais comment voulez-vous qu’ils appelles les « blancs » autrement que par blanc? Européen? Il l’est comme moi…belge de souche? il est né ici aussi si je dis pas de bêtises.

    Je suis blanc, mais bon ça me dérange pas qu’on m’appelle comme ça.
    Le politiquement correct de vient assez lourd, on va devoir prendre une heure chacun avant de choisir un mot.

    Olivier Laurent

    17/10/2010 at 11:06

  25. Merci, Rachid, mais j’avais compris que Blanc dans la bouche de Bouhlal ne faisit pas allusion à la couleur de la peau.
    Néanmoins s’il y avait sur ce site, quelques lourdauds.
    , votre mise au point leur sera d’un grand secours
    Ceci dit, que signifie Blanc dans la bouche de Bouhlal et sans doute la vôtre.
    Je crois que vous l’expliquez très bien en reprenant à votre compte les propos de Dieudonné sur l’abominable domination des propagandistes etç -lire plus haut si ça intéresse. J’ai donc l’impression que Blanc se serait appelé jaune rn certaine époque, c’est-à-dire traître. Traître au pays qui vous a accordé sa nationalité , trâtre à un pays qui est si petit qu’on en sort presque par inadvertance.

    pistache

    17/10/2010 at 11:36

  26. Il a raison, ce racisme est insuportable.
    Pourquoi continue-t-il a se faire du mal ?
    Il devrait quitter cet horrible pays et retourner dans le sian.
    D’ailleurs de très nombreux belges et européens quittent l’Europe pour aller au Maroc et en Algérie pour y vivre mieux, tandit que l’on ne vois presque pas d’algériens et de marocains en Europe, par peur du racisme,de la misère et d’être mal reçus !

    Kantz

    17/10/2010 at 11:46

  27. «Traître au pays qui vous a accordé sa nationalité» :

    C’est en toute liberté que j’ai décidé d’acquérir la nationalité belge et je ne vois pas quel secret militaire ou économique je pourrais trahir et pour le compte de quel État étranger : l’URSS n’existe plus et les peuples du Maroc (nationalité d’origine) ne parviennent pas à faire en sorte que l’on cesse de leur imposer un régime qui n’a pas coutume de respecter les libertés des gens. Il est encore plus aisé d’être musulman actif (sunnite ou chiite) en Belgique qu’au Maroc, pourtant islamique. Les principes garantissant le respect des libertés sur lesquelles se fonde notre démocratie n’ont rien à voir avec ceux du bled. Je suis partie prenante de la société belge, je ne fais allégeance à aucun autre État, je ne représente pour le compte d‘aucune dictature je ne sais quels MRE, je ne les incite pas à transférer des devises au détriment ici de leurs progénitures pour entretenir le régime liberticide en place. Je ne suis pas patriote et encore moins bi-patriote. Je n’apprécie que les résistants, les moudjahidin de la liberté. Enfin, si je suis libre de résister, de critiquer la Belgique, ses gouvernements, ses parlementaires, ses goûts,… s’est justement parce que je me sens impliquer, c’est bien la preuve que notre société ne m’est pas si indifférente. La Belgique et moi, c’est déjà une longue histoire … belge.

    Rachid Z

    17/10/2010 at 1:28

  28. Je prends bonne note de tout ceci qui est fort bien.
    Cependant, je continue à craindre que l’Islam dans sa prétention à régenter l’ensemble de la vie sociale ne soit un obstacle quasi insurmontable à une volonté de vivre ensemble dans un pays où peu à peu et pas toujours de bon gré, les religions ont abandonné toute idée hégémonique, bref dans un pays qui se veut laïque, donc non confessionnel.

    pistache

    17/10/2010 at 2:59

  29. L’islam, c’est le sens que les musulmans accordent à l’existence, on ne transige pas avec les commandements du Créateur devant lequel on s’incline, que ce soit en Belgique ou partout ailleurs dans le monde.

    Rachid Z

    17/10/2010 at 3:53

  30. Il ne suffit pas d’avoir étudié à Louvain-la-Neuve, ni d’être écolo, laïc, pour le mariage homo, etc…. pour être à la tête d’une organisation si sensible qu’est le MRAX.
    La maturité. Le libre examen. La sagesse (Al Hikma); cette sagesse qui interdit à son porteur de voir le couleur des personnes, d’abord, et de les classer suivant cette couleur. Les blancs???? C’est quoi ça les blancs??? T’es président du MRAX, mon pote!!! Réveille-toi! Tu n’es pas le leader d’un mouvement en état de guerre.
    Quant à la participation des allochtones dans la gestion des affaires de la commune, de la ville, de la région et du pays, je dois dire, malheureusement, que les allochtones les mieux indiqués pour s’engager dans cette noble voie, soit ils ont été écartés d’une manière ou d’une autre, soit ils se sont retirés d’eux-mêmes, ne pouvant pas faire bon ménage avec « le n’importe quoi allochtone ».
    Enfin, pour revenir à tes déclarations: tes propos sont inacceptables et, quelque part, racistes.

    Geha

    17/10/2010 at 3:58

  31. C Q F D. à propos de la note de Rachid ci-dessous.

    pistache

    17/10/2010 at 4:12

  32. Qu’on les lui coupe donc à cet abruti (couper son statut, ses fonds et le reste aussi).
    Moi je suis de la minorité peau-rouge; rien à foutre avec les ceux du nord et du sud! :-D

    adepte de GAÏA

    17/10/2010 at 5:24

  33. L’AGRIF (L’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne, association proche de l’extrême droite) avait déposé une plainte contre Anne Lauvergeon (présidente d’AREVA) qui avait déclaré «A compétences égales, eh bien désolée, on choisira (…) la femme, ou on choisira (…) autre chose que le mâle blanc pour être clair».
    L’AGRIF a été finalement déboutée de ses poursuites en octobre 2010. Aux yeux des magistrats, Anne Lauvergeon n’a eu aucune «volonté de stigmatiser un groupe de personnes», ni «l’intention de susciter à leur égard un sentiment d’hostilité ou de rejet». «Si de telles prises de position, aussi brutalement exprimées, peuvent susciter la controverse, reconnaît le tribunal, elles relèvent cependant incontestablement d’un débat public d’intérêt général largement entretenu depuis plusieurs années dans les secteurs d’opinion les plus divers.» Considérant que l’infraction n’était «pas constituée», le tribunal a relaxé la patronne d’Areva.

    Mouhssin

    17/10/2010 at 7:39

  34. Donc, si nous avons bien compris, selon vous Mohssin et madame Anne Lauvergeon, peu importe où l’on se situe, il serait tout aussi convenable d’affirmer, sans être accusé de favoriser la discrimination ou le racisme puisque cela relève du « débat public d’intérêt général » , ceci : « A compétences égales, eh bien désolée, on choisira (…) autre chose que la femelle ou le mâle noir (ou âzzi, comme il se dit dans les contrées Maghrebines) pour être clair » ? A ce jeu, les visages sombres ne font pas le poid face aux visages pâles, surtout pas en Belgique. Cette classification est malsaine et contraire à tous les principes (surtout islamique) de respect de l’Autre. C’est la discrimination encouragée par nos politiques dits de gauche ou de droite associés aux assocs dites « antiracistes » (surtout celle qui tente de nous priver de l’humour de Dieudo) qu’il faut combattre.

    Rachid Z

    17/10/2010 at 8:28

  35. Imbu de sa personne (?) et manipulateur comme il le joue depuis longtemps , R.Bouhlal doit adopter une posture valant dans toutes les cultures et les langues : l’HUMILITE.

    Ras-le-bol des dikke nek , nous en subissons assez les effets à Bruxelles. Visiblement ceux qui l’ont « porté » à ce poste sensible nourrissaient des arrière-pensées malveillantes, à l’opposé de la mission théorique confiée au MRAX.
    Du racisme inversé? En Europe on le rencontre fréquemment de nos jours: qui en abuse?

    Un des «con-citoyens» belge

    17/10/2010 at 9:25

  36. Je re-confirme que ce que dit R.B. est totalement vrai. Maintenant, il est encore possible de changer la donne en misant sur l’information. Càd que les belges blancs qui pratiquent cette discrimination à l’égard des allochtones au niveau de l’emploi doivent comprendre qu’à un moment donné, ils se tirent une balle dans le pied : chaque allochtone qui vient remplir les rangs des chômeurs (à cause de la discrimination) c’est un allochtone qui gonfle la facture des prestations sociales et donc c’est plus de taxes, des pensions réduites, une pauvreté endémique et une délinquance en constante augmentation.
    Tôt ou tard, cela finira par atteindre les ptits racistes (et malheureusement ceux qui ne le sont pas aussi ».

    Dans la parabole du hadith as safina le Prophète (saws) définit avec exactitude la responsabilité humaine :
    « Les gens qui respectent les interdictions et ceux qui les transgressent sont comparables aux passagers d’un navire. Certains d’entre eux logent sur le pont et d’autres dans la soute. Ces derniers, lorsqu’ils veulent puiser de l’eau sont obligés de monter sur le pont et de croiser ceux qui y logent. Ils se disent, au bout d’un certain temps : « Si nous faisions un trou dans la soute nous éviterons de déranger les passagers à l’étage » . Si les passagers qui sont à l’étage les laissent exécuter leur projet, ils périront tous ensembles. Mais s’ils les en empêchent, ils auront tous la vie sauve »

    Bien heureux celui qui a compris le sens profond de cette parabole et fait le rapprochement avec ce qui nous concerne ici.

    Mohammed Saïd

    18/10/2010 at 10:42

  37. Mohammed Saïd

    18/10/2010 at 2:59

  38. J’en suis conscient, Mohammed Saïd. Il ne fait aucun doute qu’à Bruxelles la discrimination en matière d’accès à l’emploi est une pratique politiquement entretenue mais, pour tenté d’y remédier, pensez-vous vraiment que la solution serait d’imposer la préférence régionale comme Le Pen proposait d’imposer la préférence nationale ?

    Sur le plan de la représentativité politique, pour lutter contre la discrimination, notre système électoral impose (c’est pas très démocratique, il vrai) la parité, ne serait-il pas plus acceptable de s’inspirer d’une telle mesure, çàd d’une politique de quota pour progressivement ralentir l’exclusion des Bruxellois d’origine étrangère du marché de l’emploi. Je me souviens d’ailleurs avoir entendu l’élu Rachid Madrane développer une idée similaire. Cette contre-discrimination ou discrimination positive (une sorte mixité socio-culturelle comme en matière d’attribution des logements communaux, même si ça ne limite pas les magouilles) se ferait non pas sur base de l’origine ethnique mais sur base du lieu de résidence des demandeurs d’emploi, de manière à favoriser les populations socialement discriminées dans les communes sinistrées bruxelloises (comme Saint-Josse, par exemple) ? D’ailleurs, en matière de politique d’intégration des personnes handicapées, un tel système existe déjà, puisque les entreprises comptant un certain nombre d’empoyés se doivent (sinon elles sont sanctionnées) d’y intégrer 6% de demandeur d’emploi reconnue handicapés.

    Rachid Z

    18/10/2010 at 4:29

  39. Après l’embauche à l’AVEUGLE (préconisée en France par des gauches sans scrupules), il y a visiblement certains apparatchiks belgo-marocains prônant le remplacement du libre choix d’embauche par un « système » coercitif dont ces gauches de l’Internationale sont coutumières.
    Iriez-vous ainsi remplacer des postes d’imams auto-proclamés importés d’Arabie par quelques indigènes belgo-convertis pas trop étroits pour mettre du coranisme « blanc » à la place de celui largement pratiqué? Réponse = NON !

    Laissez donc les embaucheurs choisir selon LEURS critères de profils et de compétences plutôt que de jouer la VICTIMISATION de ceux qui n’ont guère de réponses ad-hoc à offrir face aux jobs proposés.
    Voyez partout en Belgique et en Europe la place que prennent les BONS candidats allochtones! Perso, parmi mes connaissances turques, marocaines ou tunisiennes, je sais compter et je voir POURQUOI ils ont facilement trouver des places à prendre.

    Haro sur les imposteurs de tout acabit et les manoeuvriers à fausse barbe (et faux arguments)!

    Décaltout

    18/10/2010 at 7:01

  40. Désislamophobiseur

    18/10/2010 at 9:08

  41. Concernant la discrimination dans l’enseignement, elle était la norme dans les années 60 -80. Cela a fort changé depuis les années 90. Pour ce qui est de la discrimination à l’embauche dans les pv publics, ce n’est pas vrai en ce qui concerne la région bruxelloise et ses 19 communes. Ce qui est vrai c’est que dans les ministères fédéraux on ne trouve que des gens de flandre ou de wallonie. Ce n’est pas du racisme mais du copinnage. Si MOHAMMED SAID regarde autour de lui il remarquera qu’il y a peu de bruxellois en général (quelque soit l’origine).
    Actuellement ce sont plutôt les associations dite de défense des « immigrés » ou les centres « culturels et religieux » qui cherche à les maintenir dans un statut précaire afin de mieux les contrôler. Comme le faisait remarquer Rachid Z, ils se mobilisent plus facilement pour gaza que pour leur propre sort.
    La haine qu’a BOUHLAL vis-à-vis des occidentaux est largement partagée au sein d’une cetaine immigration. Elle est selon moi le fruit d’une culture propre à ce milieu. Cette haine a été renforcée par l’action d’une certaine gauche durant les années 80 et 90, gauche qui croyant pouvoir récupérer ces immigrés ce qui a échoué visiblement.

    salman

    19/10/2010 at 9:15

  42. Il doit être clair que dans les cas que j’ai évoqué, je parle de copinage comme dit Salman, càd d’un système qui est entretenu de manière à ce que les bruxellois soit exclus. Il n’est pas question ici de bruxellois moins formés ou moins compétents pour le même job, NON, les emplois dont je parle ne nécessitent pas des compétences qui excluraient des bruxellois.
    Les flamands se disent qu’ils paient plus que les autres le fonctionnement de l’Etat donc ils bourrent les ministères de jobistes dont ils n’ont pas besoin pour faire profiter au maximum leur communauté et les wallons font la même chose par le biais des partis notamment MR et PS pour ce que je connais. Ce système exclut donc en grande partie les bruxellois (entre autres les allochtones) qui n’ont pas de représentativité forte dans les ministères à Bruxelles.
    Dans le privé, c’est encore plus sournois, à compétence égale encore, on préfèrera engager un blanc et là je reviens sur le blanc qui se tire une balle dans le pied.
    Je suis certain que si un journaliste se lançait dans une enquête sur les jobistes des ministères de ces 3 dernières années, il trouverait de quoi mettre dans l’embarras beaucoup beaucoup de monde mais comme ce serait un suicide cela ne se fera jamais.
    Pour les jobs pas qualifiés ou des blancs sont préférés, les différentes caméras cachés de reporters en France ont largement prouvés et à plusieurs reprises cet état de fait.
    La démarche la plus simple pour se le prouver est d’envoyer des cv’s identiques avec des noms différents et d’ensuite comptabiliser les résultats.

    Mohammed Saïd

    19/10/2010 at 10:59

  43. Pour reprendre décaltout (qui entre nous porte bien son pseudo)
    Nous ne prônons pas le remplacement du libre choix d’embauche par un système quel qu’il soit, nous mettons juste le doigt sur un problème évident de discrimination qu’il faut impérativement résoudre si on ne veut pas se retrouver dans une situation à la française dans laquelle il est devenu quasi impossible de réparer les erreurs de ces 40 dernières années.

    Pour ton info, il y a déjà des imams du cru qui officie dans nos mosquées et l’arabie saoudite est bien loin des préoccupations des musulmans de Belgique qui sont eux majoritairement de rite malékite pour les maghrébins et hanafite pour les turcs. Ces rites n’ont pas la même vision que le rigoriste et littéraliste rite hanbalite (d’arabie). Arrêtez donc de parler de choses qui vous dépassent

    Nous ne jouons pas la victimisation, nous sommes victimes mais pour le comprendre il faut le vivre ce qui n’est certainement pas à la portée d’un esprit tel que le vôtre.
    Je vois bien la place que prennent les BONS candidats allochtones d’Europe, ils finissent après avoir perdu espoir à s’expatrier vers l’Angleterre, les states, le canada ou les pays de la péninsule arabique. Les autres font partie d’un pourcentage qui ne défraie pas la chronique, ils sont là parce qu’on ne se prive pas de génies même quand on est raciste et même dans ces cas là, ils doivent bien souvent ravaler leur salive devant certains comportements

    Mohammed Saïd

    19/10/2010 at 11:00

  44. @ Rachid Z
    La discrimination positive à montrer des résultats positifs pour les afro-américains aux states, je pense donc que tôt ou tard, il faudra se diriger vers cette solution mais j’espère bien que ce sera avant d’arriver à la situation des afro-américains qui a obligé les politiques américain à réagir. Donc si les politiques ne perdaient pas leur temps dans les stupides questions communautaires, peut être qu’ils ouvriraient les yeux et trouveraient la volonté politique de prendre des décisions importantes pour l’avenir de ce pays.

    Mohammed Saïd

    19/10/2010 at 11:10

  45. Au nom de la dignité humaine je demande la constitution d’une commission d’enquête sur le mrax afin d’établir si son président Radouane Bouhlal pratique du racisme anti blanc et de la stigmatisation d’une population avec le mot racisme car si cela est le cas des politiques ont des comptes à rendre devant un tribunal pénal international pour crime contre l’humanité.

    Darkdidi

    19/10/2010 at 12:50

  46. Guy Verhofstadt et Christian Dupont condamnés

    BELGA

    Mis en ligne le 18/10/2010

    Les ex-Premier ministre et ministre de l’Egalité des Chances condamnés en appel pour défaut de tests de situation
    Guy Verhofstadt et Christian Dupont ont été condamnés en appel pour négligence car, entre 2003 et 2007, il n’y avait aucun arrêté d’exécution pour les tests de situation dans le cadre de la loi anti-discrimination. C’est ce qu’il ressort d’un arrêt dont a pris connaissance l’avocat Abderrahim Lahlali lundi auprès d’une chambre civile de la cour d’appel de Bruxelles. Abdel Ani Sarrokh, un Gantois d’origine marocaine, avait été refoulé trois fois en 2003 d’un dancing de Gand alors que sa compagne, de couleur blanche, avait pu entrer sans problème.

    Le plaignant reprochait au gouvernement de ne pas avoir pris les arrêtés royaux d’exécution de la loi anti-discrimination du 23 février 2003. Cette dernière prévoyait la possibilité de recourir à des « tests pratiques » pour obtenir des preuves de l’existence d’une discrimination.

    Le tribunal civil s’était prononcé il y a trois ans, acquittant l’ex-Premier ministre, tandis que l’ex-ministre pour l’Egalité des Chances avait été condamné à un euro de dommages et intérêts.

    En appel, ils doivent payer ensemble 3.000 euros de dédommagements au plaignant. En outre, l’Etat belge devra débourser 3.074 euros de frais de justice et s’acquitter d’une indemnité de procédure de 1.300 euros.

    « Le gouvernement a enfreint l’article 108 de la Constitution », déclare Me Lahlali. Selon l’avocat, le fait que le premier ministre « en tant que chef du gouvernement soit condamné constitue un précédent ». Les tests de situation ont finalement été retirés de la loi anti-discrimination en mai 2007.

    Pierre-Yves Lambert

    19/10/2010 at 1:04

  47. Un thème passionnant, intéressant, que celui de ce débat!
    Actuel surtout quand on s’arrête devant les récentes déclarations des Berlusconi, Sarkozy et Merchel, pour ne citer que quelques uns des principaux décideurs politiques de cette Europe qui se cherche, qui a des difficultés de se trouver et qui rabat ses populations vers 14 heures alors que les grands problèmes se situent à midi ; déclarations qui nous apprennent qu’on est bel et bien partis pour un « débat de cent ans ». Espérons que ça resterait au stade de débat et que ça ne dégénère point.

    Geha

    19/10/2010 at 2:23

  48. «La loi anti-discrimination du 23 février 2003. Cette dernière prévoyait la possibilité de recourir à des “tests pratiques” pour obtenir des preuves de l’existence d’une discrimination.» :

    En ce qui concerne l’accès aux discothèques bruxelloises, le Mrax sait parfaitement faire usage de ces «tests pratiques» mais pour ce qui est de l‘enseignement, par exemple, des discriminations en matière d’accès de tous les élèves à un enseignement de qualité, je n’ai pas encore lu, venant de cette officine «antiraciste», un quelconque écrit dénonçant nommément les directions de nos établissements scolaires publics à Bruxelles favorisant une gestion discriminatoire. Ces barons, en toute impunité, continuent d’imposer aux élèves des critères d’admission contraires aux normes établies par le pouvoir subsidiant, càd la Communauté française (c’est ce même pouvoir qui subsidie le Mrax). Tous ces semeurs de désordre scolaires devraient être black listés de manière à ce que le public puisse, devant les établissements discriminants qu‘ils sont censés convenablement gérer, exiger l’exclusion de ces crapules. Et, selon moi, ces criminels à la tête de nos établissements, ces malfaiteurs devraient se voir sévèrement sanctionnés et maintenus, pour un certain temps, dans les mêmes cellules que celles où glandent les jeunes qu’ils ont contribué à détruire, à sacrifier.

    Rachid Z

    19/10/2010 at 2:37

  49. Si le temps c’est du flouz, ces politiques dont vous parlez ne perdent pas de temps puisqu’ils continuent à cumuler et à percevoir de confortables traitements, ils n’en n’ont rien à cirer des soucis que rencontre le peuple, ils en sont à l’origine. La seule préoccupation de ce personnel politique, surtout le francophone, est de déployer tous les moyens nécessaires pour se maintenir en place. Le problème des gens, c’est justement ces politiques qu’ils endurent depuis trop longtemps, c’est une crise de la représentativité politique que nous subissons. La démocratie, en francophonie, nous est confisquée, elle demeure entre les mains de la bande des 4. Ils n’ont pas de figure, à toutes les élections (fédérales, régionales, européennes, communales), ce sont les mêmes faces qui s’affichent.

    Rachid Z

    19/10/2010 at 3:23

  50. Pour une fois bouhlal plus pertinent que Koksal… http://parlemento.com/autres/bouhlal-attaque-a-nouveau-les-belges-blancs/ #exception

  51. Très bon droit de réponse du MRAX, tiens dans ta gueule Mehmet ! Et la prochaine fois, tu risques de recevoir autre chose Kardache de merde !!!!

    Samir

    22/10/2010 at 1:29

  52. Des menaces, à présent, Samir ? Bravo ! Tu es décidément un être évolué et civilisé ! Kardache ? Ce n’est pas une insulte raciste, ça ?

    Courage, M. Koksal ! Tenez bon face aux menaces et aux intimidations ! Vive la presse LIBRE et INDÉPENDANTE !

  53. « Le Mrax ne se laissera pas distraire par des allégations » :

    Il le prouve d’une bien étrange manière en s’empressant de convoquer à une réunion les membres du CA et de faire rédiger, par une de leurs « blanches », un « droit de réponse ».

    Rachid Z

    22/10/2010 at 4:12

  54. @ Samir-adepte-du MARX :
    avec vos #Kardache de merde# on retiendra l’impression que ce doit être une de vos matières préférées… seriez-vous agent assermenté aux curage d’égouts bruxellois ?

    Comme ajoute clairement Rachid Z qui n’est pas mon frère de sang, vous nagez dans une mélasse mentale fort nauséabonde! Beeeeeeurk!

    marollien de souche

    22/10/2010 at 8:12

  55.  » Kardache de merde » c’est comique voila une expression que j’avais oubliée.
    Il est vrai qu’habitant les « beaux quartiers » je n’ai plus à fréquenter de petits racistes communautaristes tels que ce samir. Voila l’image du MRAX, un MRAX dévoré par l’ultra communautarisme marocain, j’espère que ceux qui le subventionnent s’en redront un jour compte.
    Ton proprio est turc samir ?

    salman

    24/10/2010 at 6:45

  56. Je suis d’accord avec Elisabeth que l’interview original que j’ai lu entretemps est plus nuancé que l’extrait que Mehmet en a publié ici. Mais M. Bouhlal semble d’avoir dit ce que Mehmet cite ici. Je n’ai pas vu de droit de reponse dans Brussel Deze Week.

    Citer des études qui disent la même chose n’en enlève pas le caractère raciste.

    Le pire, ce n’est pas le caractère raciste de l’analyse mais le pire c’est qu’elle est fausse. Comment on veut lutter éfficacement pour l’émancipation si
    l’analyse de départ est fausse déjà?

    Parler des « blancs » et en exclure les Marrocains, Turcs, Albanais, Bulgares qui sont aussi peu rouge, noir ou jaune que les Belges est plutôt drôle…

    Mais plus important est ceci: Dire que les strates supérieures sont occupées « des autochtones » est autre chose que d’affirmer que « les autochtones » sont au sommet de la pyramide. Raccontez-ca une fois aux sans-abris autochtones! C’est ce « les » qui fâche (et qui est raciste parce qu’il prétend un argument de race là où il en a pas question). Vous vous trompez de cible et vos adversaires vont en être contents.

    Oui, la société belge est « stratifié » – mais quoi de neuf? Quelle société ne l’est pas? Vous avez raison que le but devrait être une société des égaux, mais elle n’a pas encore vu la terre. Il y a sûrement des sociétés plus ouvertes à l’ascension sociale que d’autres. Il y a aussi des différences de secteur d’une société à l’autre. En Angleterre il y a sûrement plus d’ouverture pour les universitaires arabes qu’en France. En Belgique il y a plus de place pour les politiciens d’origine étrangère qu’en Turquie.

    Etudiez les grandes émancipations de l’histoire! L’émancipation des bourgéois, des juifs, des ouvriers, des femmes, des provinciaux: Comment ils ont fait? Où ils ont réussi? Où ils n’ont pas réussi?

    Les bougéois, les juifs et les femmes se sont rendu économiquement incontournables, les ouvriers et les provinciaux se sont organisés en contre-pouvoir. Ils n’ont pas mendié pour des cadeaux. Se n’est pas en lamentant ni en baignant dans une image de victime qu’on avance, c’est en bougéant soi-même.

    Les chances d’un fils d’ouvrier « belge » d’arriver « au sommet » ne sont toujours guère meilleure en Belgique que pour un fils d’ouvrier « allochtone ». Les Ètats-Unis te donnent plus de chance d’ascencion.

    La Belgique est une société des cliques. Les cathos, les libéraux, les socialistes, les barons locaux, la haute-bourgéoisie… Pour monter il faut s’intéger dans une clique ou former la sienne. Et à l’intérieur d’une clique il faut organiser ses troupes. Combien de libéraux gantois ont profité du premier ministre Verhofstadt?

    En Allemagne, ces derniers années c’était la rage des homosexuels. Ils se sont organisés dans les années 80 à l’intérieur des partis politiques et dans les années 2000 ils sont pris un poste de ministre-président après l’autre.

    Qu’est ce que Emir Kir est en train de préparer? La société égalitaire ou la montée massive d’une clique turque de St.Josse?

    Pour révénir à l’argument: Oui, les allochtones les plus dociles montent le plus facilement dans les cliques, mais c’est la même chose pour les autochtones dociles.

    Donc: Il faut s’intégrer dans une clique, organiser une contre-pouvoir ou se rendre économiquement incontournable.

    En ce qui concerne le contre-pouvoir: Pourquoi autant de monde s’engage pour la Palestine, étant donné qu’il n’est pas vraiment éfficace de le faire ici? La même énergie mis dans un mouvement des quartiers populaires pour des meilleures écoles aurait plus d’éffet.

    En États-Unis se sont les arabes qui après les asiatiques ont les meilleurs résultats scolaires (bien avant des « white protestant males », les noirs et les hispaniques). Faites en sorte que ca soit ici aussi comme ca, et vous allez voir.

    Bonne journée encore.

    malte

    26/10/2010 at 9:58

  57. « Donc : Il faut s’intégrer dans une clique, organiser une contre-pouvoir ou se rendre économiquement incontournable. » :

    Bouhlal constate que les colorés ne sont pas assez décorés, c’est pourquoi il dénonce l’organisation pigmentocratique de la société bruxelloise, une société qui ne parvient à se débarrasser de son héritage raciste : antisémite, islamophobe ou néerlandophobe. Il ne dénonce pas, comme vous le faites Malte, l’absence de démocratisation de la vie politique locale, une politique totalement étrangère aux préoccupations des gens dans les quartiers. Alors que c’est justement sur la lassitude de l’opinion de ces gens envers les partis traditionnels de «blancs» qu’il faut compter. Les élus et les représentants associatifs « non-blancs », les allochtones donc, comme le Bouhlal sont perçus par la masse indigène comme les sbires des maîtres blancs, ils sont essentiellement chargés de défendre auprès d’elle les préjugés de ce système et c’est précisément ce climat malsain, que Bouhlal à toujours participé à entretenir, qui annihile toute force dynamique et créatrice.

    Souvenez-vous. Pour mieux dominer la communauté musulmane en Belgique, le Bouhlal estimait qu’il n’y avait rien d’inconvenant dans le fait que les «blancs», motivés par de basses considérations électoralistes, décident de procéder à des élections dans le but d’élire de serviles membres qui occuperont l’assemblée constituante des musulmans en Belgique (EMB) selon des critères fondés sur l’appartenance ethnique des candidats. Imaginez-vous un instant des élections communales où les candidats seraient catégorisés en fonction de leurs nationalités d’origine ; les turcs votent pour les turcs, les marocains pour les marocains, les convertis pour les convertis, les subsahariens pour les subsahariens, les flamands pour les flamands et les francophones pour les francophones. Un véritable communautarisme institué par les mêmes politiques autochtones qui prétendent pourtant le combattre. Bien évidemment le public concerné n’a pas été dupe et comme cette parodie était totalement contraire aux principes islamiques, la plupart des musulmans en Belgique, à juste titre, ont préférer ne pas y participer. Bouhlal comme d’autres collabeurs (pour parler comme MEN) a toujours été au service de ses maîtres blancs. C’est un Bounty au même titre par exemple que les caricatures que sont Rachid Kaci, Malik Boutih ou encore Fadela Amara en France.

    Rachid Z

    26/10/2010 at 12:20

  58. L’analyse universitaire ci dessous prouve bien que l’électorat à Bruxelles n’est pas figé. Il y a de la place pour une formation politique constituée pour un meilleur respect de la diversité (des opinions surtout) démocratique par les citoyens bruxellois qui ne se reconnaissent pas dans les choix, les orientations et les pratiques (clientélisme, népotisme, corruption, …) politiques du PS-MR-Ecolo-CDH…

    Les mouvements de voix dans la Région de Bruxelles-capitale entre l’élection régionale de juin 2009 et le scrutin fédéral du 13 juin 2010

    Par Pascal Delwit, Marjorie Gassner, Jean-Benoit Pilet et Emilie Van Haute

    Les élections fédérales du 13 juin dernier ont profondément bouleversé le paysage politique national. À l’échelle bruxelloise, si les changements sont moins profonds, ils n’en demeurent pas moins importants.

    Pour en rendre compte, Pascal Delwit, Marjorie Gassner, Jean-Benoit Pilet et Emilie Van Haute (ULB – CEVIPOL) ont effectué une enquête à la sortie des urnes. Les questions portaient sur le vote exprimé le 13 et sur celui émis lors du scrutin régional de juin 2009. Dans le numéro 41 de Brussels Studies, ces chercheurs analysent les transferts de voix entre partis.

    C’est ainsi que l’on apprend que tous les partis ont concédé des électeurs à d’autres, même ceux qui ont remporté les élections. Les transferts ne se font donc pas simplement des perdants vers les gagnants, ils sont bien plus complexes et s’inscrivent dans un large jeu d’échanges d’électeurs.

    Un deuxième enseignement de l’étude est que certains partis ont un électorat très peu fidèle. Ecolo et le cdH voient ainsi presque la moitié de leur électeurs de 2009 s’envoler vers d’autres partis. Le CD&V, quant à lui, dépasse ce cap, mais en récupère presqu’autant en provenance d’autres formations. Une stabilité des résultats n’indique donc pas une stabilité de l’électorat.

    Par ailleurs, les électorats, s’ils sont mouvants, tendent à se déplacer de manière cohérente par rapport aux clivages politiques. C’est ainsi que la gauche flamande n’a concédé que très peu d’électeurs au grand gagnant que fut la N-VA, contrairement aux partis de centre-droit ou d’extrême droite.

    Enfin, les électorats n’apparaissent pas comme monolithiques. Ils sont constitués de divers segments réagissant de manière différente et susceptibles d’être attirés par des discours différents. C’est ainsi qu’Ecolo, par exemple, perd une partie de son électorat au profit de partis de gauche – PS ou PTB+ – et une autre au bénéfice de formations de droite – MR ou PP –.

    Il ressort de cette publication, une image complexe du jeu politique bruxellois qui incite à porter un regard nouveau sur les glissements de voix se produisant à l’occasion des élections.

    Rachid Z

    26/10/2010 at 1:27

  59. Hum! Ben, Heu , Merde alors, ces électeurs infantilisés possèdent bien des aptitudes à zapper au gré du vent électoral comme ils le font autrement entre FaceBook, Twitter, Benchallah, TVbroll et j’en passe d’autres et des meilleures!
    Ces niais ne savent-ils donc pas qu’en votant PTB+ ils seraient mieux servis en termes d’idéologie qu’au PS et ses fixations mentales de rétro-broll âgées de 125 ans sus-sûrre un Elio à mon oreille bienveillante?

    Décidément l’octroi du droit de vote ne profite pas à la démocratie de la constance de convictions. Heureusement que je peux compter ici sur Rachid Z qui lui zappa-ta sans compter entre diverses mouvances avant de se fixer là où il se complait aujourd’hui. Notez, Rachid que je connais la méthode « universitaire » de comptage des glissements. En juin 2010, je fus encore interpellé par un sondeur au sortir de mon bureau de vote. Je lui pris même la feuille des mains pour la remplir en pleine conscience citoyenne. Car moi, je suis de ceux qui disent leur fait au jour le jour à ces politicards clientélistes dès que je perçois trop clairement leur jeu du quotidien. L’empathie avec la foule est un phénomène que j’appréhende très bien, en tant que sociologue post-socialiste ! :o)

    Vieux socialo repenti

    26/10/2010 at 2:31

  60. Je n’ai jamais inciter qui que ce soit à faire confiance et donc à voter pour un de ces partis traditionnels, responsables du climat malsain dans lequel la population bruxelloise demeure plongée. Quand je n’ appelais pas à soutenir des initiatives citoyennes, comme PJM ou Égalité, j’invitait la population à plus de responsabilité et donc la désobéissance civile. Je ne voterai jamais pour des fauteurs de troubles, pour les dégueulants partis (petites bandes d’hommes et de femmes autochtones (restons polis) capables de soumettre de grandes masses indigènes) que nous endurons depuis que la RBC existe.

    Rachid Z

    26/10/2010 at 3:20

  61. Radouane, faut te réveiller, la Belgique existait avant que tes parents n’y arrivent, et sûrement ne le sais-tu pas, ILS ETAIENT TOUS BLANCS LES BELGES !!!!!

    Roncelin

    26/11/2010 at 9:33

  62. Si nous ne voulons périr sous la menace d’une islamisation rampante, cette tactique sournoise habilement entretenue sous le vocable d’un « mieux-vivre ensemble » , vendue par ces Bouhlal et compagnies à-la-Milquet, allant chacune vers un racisme inversé (!) va nous falloir rejouer la tragédie inversée de Roncevaux et d’un Roland blanc-européen… Ah cette infâme « espèce humaine » qu’on teinte d’humanisme (sic) pour mieux tromper son monde!

    Vieux socialo repenti

    26/11/2010 at 12:44

  63. Ben moi je me demande déjà pourquoi c’est un étranger qui est responsable d’une ASBL tel que celle là, surtout si c’est pour être plus raciste que les racistes !

    Et puis merde, moi je suis Belge et comme tous les belges de souche ont ne vous a pas demandé de venir nous casser les couilles, piquer le travail aux belges, violer nos filles ni même imposer votre merde de halal

    Notre Pays est Blanc, la Culture est Chrétienne et si ça vous dérange, rentrez chez vous !

    BUITEN !

    Philippe

    29/11/2010 at 6:00

  64. Le MARX et Boulhal, c’est un appendice du P.S créé simplement par celui ci pour « Ramasser » les voix allochtones. Le MARX est depuis longtemps devenu un lieu de prédilection de l’extrème gauche PTB etc…Quand le P.S tombera, ses 600.000€ de subsides tomberont aussi. De plus Bouhlal le « Malin » a ouvert une agence de certification de produits Halal, bien sur une ASBL sans doute pas sans but lucratif pour tous.. Question du post de Phillipe, une petite anecdote. J’ai un copain de travail, Marocain, électromécanicien comme moi. Voici 3 ans, il est reparti à Tanger pour ouvrir un petit resto avec son fils, depuis 3 ans, j’y suis invité chaque année, j’ai visité toute la ville. Et bien je puis affirmer que j’ai été bien acceuilli PARTOUT et n’ai jamais entendu une seule fois le mot raciste. Je crois que la situation de la Belgique ou le mot « Raciste » est employé courament,vient du fait que le PS, Cdh acceuille des gens en sachant trés bien qu’ils auront des difficultés a les loger, et pas de travail vu l’état du pays a leurs proposer. Regardons certaines communes de Bruxelles: Anderlecht: 5.287 habitants au Km2, Etterbeek: 13.050 habitants au Km2, Molenbeek: 13.327 habitants au Km2, St Gilles: 17.322 habitants au Km2, Scharbeek: 13.560 habitants au Km2, Saint Josse: 20.259 habitants au Km2. Comment voulez vous qu’avec une telle densité de population, les habitants puissent y « Bien vivre » et trouver du travail. Les vrais racistes, ce sont les politiques qui attirent ces milliers de personnes dans un but électoraliste sans avoir en le sachant trés bien leurs permettrent de vivre dans de bonnes conditions.

    Roland

    04/12/2010 at 5:00

  65. Etant citoyen belge résidant au Maroc, je ne compte plus le nombre de préjugés et remarques racistes à l’encontre des Européens. Ici, il est communément admis de considérer l’Européen de manière dépréciative sur le plan religieux. Le terme « gaori » dérivé du turc « gavour » (cochon)est significatif, je vous passe les « sale chrétien », « salopard de juif »et autres commentaires de ce genre…
    Durant l’année 2010, le Maroc a d’ailleurs expulsé plusieurs dizaines d’étrangers sous le motif religieux…

    Je relève également très souvent une incroyable haine vis-à-vis de la France et la Belgique, que ce soit dans la rue ou dans les médias. « ce sont des naifs, des cons, des racistes qui ne veulent pas ouvrir leurs frantières ». « on va leur imposer l’islam, c’est notre devoir… »
    Il suffit en effet qu’un Marocain soit arrêté à Bruxelles pour que cela devienne un acte de racisme, ou de manque de respect des musulmans pour la presse marocaine.
    Les films diffusés sur les chaines nationales attisent de leur côté la haine anti-étranger. On y voit de méchants français qui achètent des villas et qui se font ensuite chasser par la population locale sous prétexte de défense des valeurs et traditions marocaines…

    Il même arrivé d’être attaqué par des belges d’origine marocaine en vacances au Maroc « qu’est-ce que tu viens faire dans mon pays … »
    Alors que ceux-ci viennent frimer devant une jeunesse désoeuvrée, profitant de leur pouvoir d’achat pour abuser de jeunes filles désirant partir à l’étranger…

    Je pourrais également aborder le racisme marocain à l’encontre des personnes de couleur noire, lesquelles se font traiter de descendants d’esclaves du matin au soir.
    De nombreux étudiants universitaires Sénégalais sombrent dans la dépression suite au commentaires racistes de leurs condisciples et de certains de leurs professeurs. Il faut dire que pour les marocains, le terme « africain » signifie sous-développé.

    Dans de pareilles conditions, j’estime que même si la Belgique n’est pas un pays parfait en matière d’accueil, il existe bien pire ailleurs et que Monsieur Boulhal ferait bien de balayer devant la porte du pays de ses ancêtres.
    En ces temps de crise, autant économique que morale, il serait bienvenu de parler de ce qui nous rapproche plutôt que d’évoquer nos différences raciales, surtout lorsqu’on occupe une fonction telle que la sienne.

    Belge au Maroc

    10/02/2011 at 9:29

  66. @ Belge de 09:29
    Après votre éclairage sur les réalités de (certaines) gens du pays, je me questionne sérieusement quant aux mensonges sur la TOLERANCE que trop de ces musulmans nous assènent via les médias colporteurs de fausses conceptions.
    Pourtant, ici en Belgique je peux citer des dizaines de leurs expatriés vivant en symbiose dans ce contexte abhorré de leurs CON-patriotes, ceux-ci dépourvu d’une éducation civique élémentaire.
    Peut-être devrait-on les inviter à un stage dans nos écoles à « discrimination positive », ce concept abscon pondu par Lolonkelinx et sa clique mauresque?
    Or que les mêmes vivent largement du commerce et du tourisme avec ceux-là (nous) qu’ils insultent. Un commerce auquel il faut ajouter nos inestimables « aides européennes », autant d’euros devenant des crachats à notre encontre. Savent-ils combien d’argent rentre au pays grâce aux familles que nous avons accueillies ici? Et le montants annuels des aides sociales que nous leur octroyons? Et le coût de l’accueil pris en charge par les budgets publics en déficit?
    Un conseil éclairé à ces jeunes CONS sans éducation élémentaire: des chrétiens sur lesquels ils crachent, qu’ils retiennent un acquis : la capote! ça leur évitera de se retrouver avec des familles ultra-nombreuses dont ils sont souvent incapables d’assumer al charge (celle qu’ils nous impose en contrepartie?).

    marollien de souche

    10/02/2011 at 10:20


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :