Parlemento.com

L'agence de presse des minorités

Beatrice Meulemans (SP.A) : « Je dénonce le double discours d’Isabelle Durant »

Affiche officielle de Béatrice Meulemans pour les élections communales de 2006

Affiche officielle de Béatrice Meulemans pour les élections communales de 2006

Béatrice Meulemans, échevine socialiste flamande (SP.A) de la Cohésion sociale à Saint-Josse, prépare un communiqué de presse avec Bernadette Vriamont (conseillère communale SP.A à Schaerbeek) pour « dénoncer le double discours d’Ecolo et surtout d’Isabelle Durant » à propos de la dernière fête du nevruz au parc Rasquinet. « En lisant les informations sur Info-Turk, j’étais assez choquée par l’article d’Isabelle Durant à propos de cette fête où elle nous explique qu’il s’agit d’abord d’une activité organisée avec le soutien du collège schaerbeekois pour ensuite préciser que la fête en question n’a pas son soutien. C’est un vrai double discours : Ecolo vote un truc au collège pour ensuite faire croire au public qu’ils ne sont pas d’accords« , explique l’échevine de la commune voisine.

« Ce n’est pas notre manière de gérer les affaires. Prenez par exemple l’affaire de l’interdiction du spectacle de Dieudonné. J’étais à titre personnel contre l’interdiction du spectacle même si je n’ai pas fait acter mon opposition au collège. La décision d’interdire le spectacle de Dieudonné à Saint-Josse a donc été prise à l’unanimité au collège et, bien qu’opposée intérieurement, j’ai été publiquement solidaire avec cette décision communale parce qu’on doit combattre le discours fasciste de Dieudonné. Oui, je répète que le discours de Dieudonné est un discours fasciste et qu’on ne peut évoquer la liberté d’expression pour le défendre. Je ne sais d’ailleurs pas si on pouvait aussi parler de liberté d’expression pour Adolf Hitler. Le Conseil d’Etat a donné raison à Dieudonné parce qu’il n’avait pas encore tenu un discours fasciste sur le territoire de Saint-Josse et qu’on ne pouvait donc pas interdire préventivement son spectacle mais il a déjà tenu des discours inacceptables en dehors de Saint-Josse« , déclare Béatrice Meulemans.

Interpellé sur la raison pour laquelle elle ne critique pas les élus (l’échevin Sait Köse et le conseiller communal Bernard Clerfayt) cautionnant publiquement la fête du nevruz au Rasquinet, Béatrice Meulemans estime qu' »eux au moins sont cohérents. Ils soutiennent l’activité et ne crient pas au scandale après avoir donné l’autorisation du collège. Par contre, je m’étonne de n’avoir pas vu les élus à la fête du nevruz organisée par les Kurdes du Fek-Bel. La délégation kurde a été reçue officiellement par la commune de Louvain dirigée par une majorité socialiste flamande. C’est bien d’aller à une fête du nevruz turque mais il ne faut quand même pas oublier que le nevruz reste essentiellement une fête kurde et persane« .

Echevine à Saint-Josse, Béatrice Meulemans est 15e effectif (sur 17) sur la liste SP.A (socialistes et autres progressistes) pour les élections régionales bruxelloises du 7 juin 2009.

Advertisements

Written by Mehmet Koksal

25/03/2009 à 10:22

Publié dans Elections

%d blogueurs aiment cette page :